40 résultats

ARMAND (Louis).

Savoie. Présentation de L. Armand, photographies de Loïc Jahan, notices géographiques, historiques et archéologiques de Pierre Moreau.

Hachette, 1958, in-8° carré, 126 pp, 59 pl. en noir et 8 pl. en couleurs hors texte, reliure de l'éditeur, jaquette illustrée, bon état, envoi a.s. (Coll. Les Albums des Guides Bleus)

BAEDEKER (Karl).

La Suisse et les parties limitrophes de la Savoie et de l'Italie. Manuel du voyageur. Avec 75 cartes, 20 plans et 12 panoramas. Vingt-septième édition revue et mise à jour.

Leipzig, Baedeker et Paris, Ollendorff, 1911, in-12, xxxiv-588 pp, index, reliure percaline rouge éditeur, tranches jaspées. Bel exemplaire

"On sait avec quel soin la maison Karl Baedeker tient au courant ses Manuels et s'efforce sans cesse de les améliorer. Cette 22e édition de La Suisse en est une preuve. Elle contient 15 nouvelles cartes à 1:150.000. Le Jura a été l'objet d'une étude plus précise, et 4 des cartes nouvelles sont consacrées à ce système montagneux. Pour l'auteur comme pour les lecteurs, la carte, semble-t-il, prend une importance de plus en plus grande; et c'est pourquoi le titre courant de chaque page ne comporte plus seulement comme dans les éditions précédentes le rappel de la Route, mais il comporte encore le renvoi à la Carte sur laquelle doit être suivi l'itinéraire : c'est là un progrès significatif. Formons le souhait que l'auteur, qui a déjà si fortement contribué à répandre le goût des voyages et des études géographiques, se résolve hardiment à introduire çà et là de plus amples développements de géographie physique (notamment à propos des gorges, des glaciers, etc.). Nous devons louer une fois de plus l'exactitude rigoureuse des informations et la correction des noms propres. Le volume constitue non seulement un guide pour les touristes, mais un précieux dossier pour les géographes.— La 23e édition française a paru en 1903; elle comprend 6 cartes nouvelles : 4 à 1:150.000 et 2 à 1:70.000." (Jean Brunhes, Annales de Géographie, 1903)

BARBERO (Alessandro).

Storia del Piemonte. Dalla preistoria alla globalizzazione.

Turin, Giulio Einaudi, 2011, in-8°, xviii-527 pp, biblio, index, reliure percaline éditeur, jaquette illustrée, bon état. Texte en italien

L'histoire de tous les peuples qui ont vécu entre les Alpes et le Tessin, de l'homme de Neandertal à nos jours. L'histoire de ceux qui ont contribué à créer le Piémont moderne. Aujourd'hui, le Piémont est une région italienne, avec sa propre administration et des frontières précises. Mais il n'en a pas toujours été ainsi : de nombreuses zones de l'actuel Piémont ont appartenu à des États différents et rivaux dans le passé. L'identité du Piémont correspond aux limites géographiques auxquelles nous sommes habitués depuis moins d'un siècle, mais l'histoire de la région remonte aux premiers établissements humains de la période néolithique. Ce livre retrace l'histoire des populations qui ont vécu dans l'actuel Piémont à travers toutes les époques de l'histoire de l'humanité, jusqu'à nos jours, révélant à travers l'exemple d'un territoire spécifique l'extraordinaire stratification des différents peuples qui, au fil des siècles, ont donné naissance à l'Italie d'aujourd'hui. Il s'agit de l'histoire de la terre que nous appelons aujourd'hui Piémont et des peuples qui l'ont habitée, des bassins versants des Alpes et des Apennins au Tessin. C'est une histoire qui fait revivre toute la stratification des événements historiques et des expériences humaines qui se sont déroulés ici, sans prétendre en aucune façon que ces événements ont été placés dans un cadre géographique unitaire. Car la zone que nous connaissons actuellement sous le nom de Piémont, et qui est identifiée aux frontières administratives de la région, n'a pas toujours été appelée ainsi. Ses habitants n'ont pas non plus toujours été connus comme des Piémontais. Elle n'a pas non plus toujours été considérée, peut-être sous d'autres noms, comme une entité géographique unitaire, identifiée par des frontières naturelles. Les frontières actuelles du Piémont n'ont rien de naturel mais sont le résultat d'une longue succession d'événements politiques. Et même son nom, utilisé depuis huit cents ans, a eu différentes significations au cours des siècles avant d'être appliqué à la configuration administrative actuelle. L'ambition est de faire en sorte que toute personne vivant aujourd'hui dans le Piémont puisse trouver dans ces pages l'histoire des lieux où elle vit, depuis les premières traces de peuplement humain jusqu'au début du troisième millénaire. Dans une comparaison continue avec les événements, souvent très différents, de toutes les autres régions qui ont été intégrées au fil du temps jusqu'à ce qu'elles partagent aujourd'hui une seule administration et une seule identité régionale.

BARRACAND (Léon).

Un village au XIIe et au XIXe siècle. Récit comparatif des mœurs du Moyen Age et des mœurs modernes. (Blatigny).

Genève, Mégariotis, s.d., in-8°, 216 pp, 9 gravures et un plan, reliure simili-cuir carmin de l'éditeur, titres dorés, bon état. Réimpression de l'édition de Paris, 1882

BARTOLI (Domenico).

Victor Emmanuel.

SFELT, 1946, in-12, 275 pp, traduit de l'italien, notes bibliographiques, broché, scotch au dos, papier jauni, état correct. On joint 3 coupures de presse

Victor-Emmanuel III (1869-1947).

BORDEAUX (Henry).

Chambéry et ses environs.

Editions du Siècle, 1934, gr. in-8°, 160 pp, 70 photographies dans le texte et à pleine page, broché, couv. rempliée illustrée en couleurs par Cochet, bon état (Coll. Toute la France). Edition originale

Chambéry ; Pélerinages autour de Chambéry. – Un livre un peu désuet car il date de 1933, mais toujours captivant et intéressant.

BORDEAUX (Henry).

Paysages romanesques des Alpes.

P., Editions de la Vraie France, 1925, in-12, 382 pp, reliure demi-chagrin noir, dos à 5 nerfs soulignés à froid, titres et fleurons dorés (rel. de l'époque), bon état

"Les paysages des Alpes ont toujours bien inspiré M. Henry Bordeaux et ont fait un décor magnifique a quelques-uns de ses meilleurs romans. Il a parcouru les routes les plus pittoresques, les cimes merveilleuses de la Savoie, du Dauphiné, de la Suisse et de l'Italie. Mais ces spectacles ne doivent pas suffire aux visiteurs des Alpes. Il faut qu'ils ajoutent à la nature un complément. Ils traversent d'anciennes régions élues par l'histoire. Cette histoire, il importe de la connaître pour donner aux paysages tout leur prix. La Savoie et le Dauphiné, les vallées de la Suisse et de la Haute Italie, ont été non seulement des pays guerriers, mais encore des pays d'amour et d'art. Dans ces vivants récits, ce sont des oeuvres illustres qui peuplent les paysages romanesques. L'émotion des souvenirs historiques s'ajoute à la joie du voyageur qui découvre les horizons les plus variés, les plus enchanteurs." (Revue des deux mondes, bulletin bibliographique)

BOUCHAGE (Léon).

Les Repas funèbres en Savoie.

Chambéry, Impr. Générale Savoisienne, 1906, gr. in-8°, 34 pp, une similigravure en frontispice, broché, discret C. de bibl., bon état

L'auteur étudie les formes diverses de cet antique usage depuis le XIIe siècle jusqu'à nos jours.

CHARRÈRE (F.).

Notre pays d'Aoste.

Editions de "La Vallée d'Aoste", 1946, gr. in-12, 86 pp, une carte dépliante hors texte de l'utilisation hydroélectrique en vallée d'Aoste, broché, bon état. Peu courant

Conférence sur le problème valdôtain et notes historiques, politiques, économiques sur la vallée d'Aoste.

CHATELAIN (Claude) et Georges BAUD.

"Habundantia". La vie au val d'Abondance à travers le temps.

Thonon les Bains, 1983, in-8°, 279 pp, illustrations dans le texte et hors texte, 2 cartes, 3 plans (dont un dépliant), biblio, broché, couv. illustrée, bon état

COMBY (Louis).

Histoire des Savoyards.

Fernand Nathan, 1977, in-8°, 160 pp, nombreuses photos, généalogies

COSTA de BEAUREGARD (Henry-Joseph, marquis de).

Un homme d'autrefois. Souvenirs recueillis par son arrière-petit-fils, le marquis Costa de Beauregard.

Plon, 1910, in-12, vii-480 pp, reliure demi-chagrin havane, dos à 5 nerfs soulignés à froid, titres dorés (rel. de l'époque), dos lég. frotté, bon état (ouvrage couronné par l'Académie française)

Souvenirs du marquis Henri-Joseph Costa de Beauregard (1752-1824), général savoyard au service du roi Victor-Amédée III. Il fit contre les Français les campagnes de 1792 à 1798. Membre du conseil de régence, il tenta d'aider les Austro-Russes à expulser les Français du Piémont. — "Il s'agit surtout d'évènements ayant trait à l'occupation de la Savoie par les Français. Le marquis se bat contre eux puis se réfugie tantôt à Lausanne, tantôt au Piémont." (Fierro, 359) — "Ces souvenirs s'arrênt pratiquement à l'avènement de Bonaparte en l'an VIII." (Tulard, 359)

DEVOS (Roger).

Vie religieuse féminine et société. L'origine sociale des Visitandines d'Annecy aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Annecy, Académie Salésienne, 1973, gr. in-8°, 325 pp, avant-propos de Robert Mandrou, 6 pl. d'illustrations, 37 tableaux et graphiques, 4 tableaux généalogiques, 7 cartes, biblio, index, broché, couv. illustrée, les feuillets de la bibliographie (pp. 283-299) ont été proprement détachés, mais sont présents, bon état

FONTAINES (Mme de).

Histoire de la comtesse de Savoie. Nouvelle édition, publiée avec notices et commentaires par Charles Buet.

Moutiers, Brides-les-Bains (Savoie), F. Ducloz, 1889, in-8°, 235 pp, 2 gravures, texte joliment encadré, impression en couleurs et or, broché, couverture rempliée, bon état. Edition originale, un des 500 exemplaires numérotés sur papier simili-japon (seul tirage)

Splendide ouvrage pour les bibliophiles. — "L'Histoire de la comtesse de Savoie est le meilleur des romans composé par Mme de Fontaines au commencement du dix-huitième siècle. On soupçonna Voltaire d'y avoir mis la main. En réalité, sa tragédie peu connue d'Artémise, jouée en 1720, offre même plan, même marche et mêmes détails. Mme de Fontaines a imité l'épisode de Genèvre et Ariodant, de l'Arioste, et emprunté à Mme de la Fayette le caractère de son héros Mendoce et de la comtesse, sans atteindre le charme délicat de la Princesse de Clèves. Ce petit volume était presque introuvable. M. Ch. Buet l'a fait réimprimer avec notices et commentaires, plus encore par amour de sa chère Savoie que par admiration littéraire. Cette édition très coquette, un peu trop bigarrée peut-être d'encres dorée, argentée, rouge, rose, bleue, verte et même noire, est dédiée à Sa Majesté Marguerite de Savoie, reine d'Italie. Elle a été tirée à cinq cents exemplaires. C'est une curiosité bibliographique." (Et. Cornut, Etudes religieuses, philosophiques, historiques et littéraires, 1890)

GARDET (Clément).

De la Peinture du Moyen Age en Savoie. Tome I : Du XIe au XVe siècle. Tome II. Peinture murale en Maurienne.

Annecy, Gardet Editeur, 1965-1966, 2 vol. in-4°, 151 et 112 pp, tome I : 2 illustrations en noir et 64 illustrations en couleurs (vignettes contrecollées), préface de Daniel-Rops, introduction de Paul Deschamps, bibliographie sommaire, tome II : 57 illustrations en couleurs (vignettes contrecollées), préface de Marc Thibout, reliures imitation vélin éditeur, titre et blason dorés estampés à chaud sur les 1er plats, titre doré aux dos, manque la jaquette du tome I, jaquette illustrée au tome II, discret C. de bibl. au dos des pages de titre. Tirés à 1500 exemplaires numérotés et quelques exemplaires hors commerce marqués H.C., ceux-ci des exemplaires hors commerce sur vélin Aussedat. Envoi a.s. de l' auteur sur chaque volume, bon état

GEX (Amélie).

Vieilles gens et vieilles choses. Histoire de ma rue et de mon village.

Marseille, Laffitte Reprints, 1981, in-12, xli-363 pp, une photographie d'Amélie Gex (1835-1883) en frontispice, copieuse préface d'Henry Bordeaux, reliure simili-cuir havane de l'éditeur, dos lisse, titres dorés au 1er plat et au dos, bon état. Réimpression de l'édition de Chambéry, Dardel, 1924, laquelle reprenait l'édition de Chambéry, Imp. Ménard, 1885, augmentée de la préface d'H. Bordeaux

"Ouvrez ce livre et vous y apprendrez à connaître la vie, les usages, les traditions, les décors d'une province d'autrefois. (...) Amélie Gex restera comme un admirable témoin de l'ancienne Savoie traditionnelle..." (Henry Bordeaux, préface)

GUICHONNET (Paul)(dir.).

Histoire de la Savoie.

Toulouse, Privat, 1973, gr. in-8° carré, 484 pp, 32 pl. de gravures et photos hors texte (dont 2 en couleurs), 24 cartes et illustrations dans le texte, biblio, index, reliure illustrée de l'éditeur, bon état (Coll. Univers de la France et des pays francophones).

Une solide synthèse par Paul Guichonnet entouré d'une petite équipe d'historiens savoyards : Marc R. Sauter, Pierre Broise, Henri Baud, Roger Devos, Jean Nicolas, Justinien Raymond. Au contact de trois pays : France; Italie et Suisse, la Savoie a su, au cours de son histoire, conserver son originalité et bénéficier des multiples influences. Le catholique savoyard lutte contre la Genève protestante, mais gardera de bonnes relations avec la cité de Calvin. Le destin de la Savoie s'est joué au XIXe siècle, mais il a été longuement préparé : la masse de la population, pauvre et délaissée par Turin, mais qui a appris, par l'émigration, à connaître la France, sera irrésistiblement attirée vers un pays prospère et regorgeant de ressources et de capitaux. C'est en effet sous la Troisième République qu'on devait voir l'essor économique par le développement de l'élevage, de l'industrie et du tourisme.

GUITON (Paul).

Savoie.

Grenoble, P., Arthaud, 1949, gr. in-8° carré, 199 pp, 222 illustrations en héliogravure dans le texte et à pleine page, une carte dépliante volante, broché, couv. rempliée illustrée par Samivel, bon état (Coll. Les Beaux Pays)

"Ce volume, qu'illustrent de très belles héliogravures, nous promène à travers là Savoie en nous en décrivant les paysages, fouillant les villes, relevant à chaque pas les souvenirs historiques qui abondent en cette contrée." (Annales de Géographie)

GUITON (Paul).

Toute la Savoie.

Grenoble, Arthaud, 1939, in-8°, 160 pp, 90 héliogravures dans le texte et hors texte, broché, couv. rempliée illustrée en couleurs par W.-F. Burger, bon état (Coll. Les Beaux Pays)

HAUSSONVILLE (Comte d').

La duchesse de Bourgogne et l'alliance savoyarde sous Louis XIV. II. Les années heureuses et la rupture de l'alliance.

Calmann-Lévy, 1901, in-8°, 476 pp, broché, couv. salie et lég. abîmée, état correct, envoi a.s.

Tome II seul (sur 4), complet en soi.

HAUSSONVILLE (Comte d').

La duchesse de Bourgogne et l'alliance savoyarde sous Louis XIV. I. La réconciliation avec la Savoie et le mariage de la duchesse de Bourgogne. – II. Les années heureuses et la rupture de l'alliance. – III. Le duc de Bourgogne à l'armée. Les années d'épreuves. – IV. L'avant règne et le mort. Epilogue de l'alliance savoyarde.

Calmann-Lévy, 1901-1908, 4 vol. in-8°, vi-502, 476, 442 et 682 pp, 2 portraits gravés sous serpentes en frontispices, index, reliures demi-percaline bleu nuit, dos lisses avec fleuron et double filet dorés, pièces de titre basane havane, couv. conservées (rel. de l'époque), bon état

Complet des quatre volumes.

HAUSSONVILLE (Comte d').

La duchesse de Bourgogne et l'alliance savoyarde sous Louis XIV. I. La réconciliation avec la Savoie et le mariage de la duchesse de Bourgogne. – II. Les années heureuses et la rupture de l'alliance.

Calmann-Lévy, 1899-1901, 2 vol. in-8°, vi-502 et 476 pp, 2 portraits gravés en frontispices, reliures demi-percaline rose, dos lisses orné d'un fleuron et d'un double filet doré en queue, pièce de titre basane noire, couv. conservées (rel. de l'époque), dos lég. et uniformément passés, bon état

Tomes I et II (sur 4), complets en soi.

LAVERRIERE (Jean-Pierre).

Un village entre la Révolution et l'Empire. Viry en Savoie (1792-1815).

Albatros, 1980, gr. in-8°, 361 pp, 8 pl. de documents hors texte (une photo du château de Viry, un portrait du comte de Viry, 5 fac-similés, une carte, une planche d'assignats), 2 cartes, biblio, broché, bon état

LEGUAY (Jean-Pierre)(dir.).

La Savoie, terre de défis et de conquêtes. Des alpages aux stations d'altitude.

Rennes, Ouest-France, 1992, in-8°, 436 pp, nombreuses illustrations, cartes, index, cart. illustré de l'éditeur, bon état

MANTEYER (Georges de).

La Terre de Jarjayes en Gapençais. Documents (933-1588).

Gap, 1946, gr. in-8°, 822 pp, broché (1er plat lég. recollé), bon état. Extrait du Bulletin de la Société d'Etudes des Hautes Alpes. Ouvrage tiré à 100 exemplaires seulement (Saffroy II, 21447a)

Impressionnant travail d'une grande importance pour l'histoire du Moyen-Age et la région de Gap qui reproduit 510 documents.

MARULLAZ (Chanoine F.).

Hommes et choses de Morzine. Simples glanes.

Marseille, Laffitte Reprints, 1980, in-8°, iii-236 pp, 3 photographies pleine page hors texte, généalogies des familles Marullaz des Boisvenans et Marullaz de la Croix, reliure simili-cuir havane de l'éditeur, titre doré au dos et au plat sup., bon état. Réimpression tirée à 300 ex. de l'édition de Thonon-les-Bains de 1912

MOLLARD (André).

La Résistance en Savoie 1940-1944. Les Mouvements Unis de Résistance A.S.

Annecy, SADAG, 1980, gr. in-8°, 217 pp, 16 pl. de photos et 13 cartes hors texte, nombreux fac-silimés, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

MUSARD (François).

Les Glières. 26 mars 1944.

Laffont, 1965, gr. in-8°, 246 pp, préface du colonel H. Romans-Petit, 28 pl. de photos et documents hors texte, cartes, broché, état correct (Coll. Ce jour-là)

MÉNABRÉA (Henri).

Histoire de la Savoie.

Chambéry, Editions du Centenaire, Imprimeries Réunies de Chambéry, Librairie Dardel, 1958 gr. in-8°, 391 pp, 4 cartes et un tableau généalogique de la Maison de Savoie hors texte, reliure toile éditeur, gardes illustrées, un des 1.500 ex. numérotés imprimés sur Vélin de La Serraz des Papeteries de Savoie, dos lég. passé, bon état

Des origines à nos jours. En six parties, le grand historien Henri Menabrea dresse le monument de l'Histoire de la Savoie. Servi par une érudition vertigineuse et l'éclat de son style, il brosse pour la postérité le portrait émouvant d'une nation, une fresque colorée du petit peuple savoyard. Un maître livre, donc. Des générations de Savoyards en ont été nourries. — "Lors de la grande expansion des peuples celtes, cinq ou six siècles avant notre ère, les Allobroges envahirent la région savoyarde et s'y fixèrent. Déjà depuis de très longs siècles des hommes vivaient aux bords du Rhône et de l'Isère. Les premiers avaient habité les grottes du Salève ou du Vuache, au temps où les grands glaciers descendus jusqu'à Lyon et à Valence commençaient à peine à se retirer vers le Faucigny, la Tarentaise et la Maurienne. Ils ressemblaient, paraît-il, aux modernes esquimaux ; ils taillaient leurs outils et leurs armes dans le silex ; ils chassaient les marmottes, alors nombreuses dans les moraines qui sont devenues depuis des coteaux verdoyants ; ils chassaient surtout le renne et quand ces animaux s'éloignèrent vers le Nord et les frimas, ils les suivirent."

NICOLAS (Jean).

La Savoie au 18e siècle. Noblesse et bourgeoisie. (Thèse).

P., Maloine, 1978, 2 forts vol. gr. in-8°, xvi-1242 pp, pagination continue, 88 planches en noir et 8 planches en couleurs de gravures et photos hors texte, 28 cartes, biblio, index, reliures pleine toile de l'éditeur, jaquettes illustrées, rhodoïds, bon état

Tome 1 : Situations au temps de Victor-Amédée II ; Tome 2 : Inflexions au Siècle des Lumières. — "L'un des meilleurs exemples de grande thèse française d'histoire économique, sociale et culturelle, dans une édition de qualité. En évitant d'appliquer au vieux duché alpin les schèmes d'une France différente, et à partir de l'analyse infiniment savante et nuancée d'une noblesse et d'une bourgeoisie complémentaires mais affrontées, Jean Nicolas nous a donné un livre décisif sur la Savoie et sur la société d'Ancien Régime, et proposé, plus largement, une interprétation du XVIIIe siècle et des origines de la Révolution française." (Choix des Annales, Annales ESC, 1978)

PAYOT (Paul).

Au royaume du Mont-Blanc.

Bonneville (Haute-Savoie), Plancher, 1950, in-8°, 305 pp, 97 illustrations sur 48 planches hors texte, broché, bon état. Edition originale (Perret, 3324)

Première édition de cette description du massif du Mont-Blanc, son histoire et celle de l'alpinisme. Un classique. — "Paul Payot fut l'un des rares auteurs savoyards à faire connaître à un large public les fastes du "Royaume du Mont-Blanc", appellation emblématique, entrée, sous sa plume, dans le vocabulaire des Alpes. Les livres sont toujours marqués par le génie des lieux qui ont façonné la personnalité de leur auteur et, à cet égard, Paul Payot est bien un Chamoniard et un homme du Mont-Blanc typiques." (Paul Guichonnet)

PERRIN (André).

Le prieuré de Chamonix. Documents relatifs au prieuré et à la vallée de Chamonix.

Marseille, Laffitte Reprints, 1980, in-8°, xxxii-386 pp, reliure simili-cuir havane de l'éditeur, titre doré au dos et au plat sup., bon état. Réimpression tirée à 300 ex. de l'édition de Chambéry de 1879

Première partie des documents réunis par l'auteur (la suite paraîtra en 1883), "qui forment un véritable cartulaire de ce prieuré". — "Nous savons peu de choses sur l'histoire ancienne de Chamonix. La documentation écrite est entièrement rassemblée par Adrien Bonnefoy et André Perrin, Documents relatifs au prieuré et à la vallée de Chamonix, Chambéry, 1879-1883, sur lequel se sont appuyées toutes les études publiées depuis lors." (Jean-Yves Mariotte, Les origines du prieuré de Chamonix, Bibliothèque de l'école des chartes, 1978)

SALAMAND (Georges).

Le Maître de Saint-Hugon, Emile Leborgne. L'aventure quotidienne d'un haut fourneaux des Alpes au XIXe siècle.

Editions du Fond-de-France, 2001, gr. in-8°, 191 pp, 14 ill. dans le texte, une carte et un tableau généalogique, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état

En 1842, à la suite d'une déception affective, un jeune étudiant en droit grenoblois, romantique, dandy, musicien, lettré et passionné de politique, reçoit de son père la direction du vieil haut fourneau de l'ancienne Chartreuse de Saint-Hugon aux confins delphino-savoyards. Emile Leborgne, c'est son nom, proche parent du fameux général de Boigne de Chambéry et des célèbres liquoristes Teisseire de Grenoble, va prendre à bras-le-corps son nouvel état de maître de forges et acquérir d'excellentes connaissances en métallurgie au contact permanent des maîtres régionaux d'Allevard, Pinsot, Brignoud, Saint-Vincent-de-Mercuze et Rioupéroux en Isère, mais aussi d'Epierre, Argentine, Sainte-Hélène-sur-Isère et des exploitants des mines de Saint-Georges-d'Hurtières, en Savoie. Par le dépouillement minutieux d'une petite partie des anciennes archives biséculaires que l'actuelle société " Leborgne " d'Arvillard a bien voulu verser à la " Maison des forges et moulins " de Pinsot, Georges Salamand a su retranscrire la formation, les recherches, les doutes et la réussite finale du remarquable industriel que fut Emile Leborgne (1822-1888). Ce meneur d'hommes, excellent pianiste, ami de la famille des poètes Desbordes-Valmore, mais aussi grand voyageur, était un étonnant observateur et un admirateur de Baltard dont il décrira et dessinera les Halles parisiennes en construction, en 1855. C'est un ouvrage plaisant à lire, très original et essentiel pour connaître et comprendre simplement l'histoire des hommes et des techniques et tous les enjeux économiques de la brillante aventure des derniers hauts fourneaux à bois du Dauphiné et de la Savoie au début de l'ère industrielle.

[Savoie] – Guide-Joanne.

Savoie. Guide révisé par Maurice Paillon. Avec un supplément (feuilles roses) indiquant les principales nouveautés pour 1914.

P., Hachette et Cie, 1912, in-16, 69-(5)-xxxii-482 pp, soit 69 pp d'index et renseignements pratiques, XXXII pp de renseignements généraux et 482 pp de guide et d'itinéraires, avec 53 cartes (25 cartes hors texte et 28 profils dans le texte), 6 plans et 2 panoramas hors texte, plus un supplément de 4 pp indiquant les changements et nouveautés pour 1914 (inséré au début entre les pp. 12 et 13), cartonnage d'éditeur en percaline bleue (lég. défraîchi), titres dorés au 1er plat et au dos, état correct (Coll. des Guides-Joanne)

Nouvelle édition de ce guide due à Maurice Paillon, rédacteur en chef de La Montagne, organe du Club alpin français. Celui-ci collabora régulièrement avec l'éditeur Hachette pour les Guides-Joanne consacrés aux régions montagneuses.

SERAND (François et Joseph).

L'idylle des cerises. Un épisode de la vie de J.-J. Rousseau.

Chambéry, M. Dardel, 1928, pt in-8°, 70 pp, 6 gravures hors texte, broché, couv. rempliée décorée d'un motif de cerises avec vignette de titre contrecollée, imprimé sur beau papier, bon état

Relation et analyse de la promenade faite par Jean-Jacques Rousseau à Thônes en Haute-Savoie, probablement le 1er juillet 1730, figurant dans "Les Confessions", qui donna lieu à une rencontre, sur la route de Dingy, avec deux jeunes filles qui l’emmenèrent à Thônes dans la propriété de la famille Galley de St Pierre. Ces deux jeunes filles étaient Mlle Claudine Galley et sa demoiselle de compagnie Mlle de Graffenried. Identification minutieuse de l'itinéraire de Rousseau ; notes sur les deux héroïnes, sur le château de La Tour, à Thônes, qui appartenait à Mme Galley, et où les trois promeneurs déjeunèrent. Reproduction du tableau à l'huile, actuellement à Ugines, provenant de la famille de Mlle Galley, et reproduisant la scène des cerises. Cette étude, accompagnée de nombreuses notes historiques, parut originellement dans la "Revue Savoisienne" en 1912.

TOPFFER (Rodolphe).

Nouveaux voyages en zigzag à la Grande Chartreuse, autour du Mont Blanc, dans les vallées d'Herenz, de Zermatt, au Grimsel, à Gênes et à la Corniche. Précédés d'une notice de Sainte-Beuve. Illustrés d'après les dessins originaux de Töpffer, par MM. Calame, Karl Girardet, Français, d'Aubigny, de Bar, Gagnet, Forest et gravés par nos meilleurs artistes.

P., Garnier, 1860, pt in-4°, 474 pp, 6e édition, 54 pl. de gravures hors texte, nombreuses vignettes gravées dans le texte, reliure demi-chagrin vert, dos à 4 petits nerfs soulignés à froid, titres et caissons ornés dorés, encadrements à froid sur les plats, tranches dorées (rel. de l'époque), bon état

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, les récits par Rodolphe Töpffer des excursions scolaires réalisées à travers les Alpes en compagnie de ses pensionnaires, ont rencontré un très large écho parmi les milieux cultivés européens. Une première version intitulée “Voyage en zigzag ou excursion d'un pensionnat en vacances dans les cantons de Suisse et sur le revers italien des Alpes” fut publiée à Paris en 1841. Elle fut suivie, en 1854, par l'édition des “Nouveaux Voyages en zigzag à la Grande Chartreuse, autour du Mont-Blanc”. Par la suite, ces ouvrages connurent de nombreuses rééditions, certaines luxueusement illustrées par des lithographies d’après les originaux de l’auteur. Car, en plus de ses talents d'écrivains, Rodolphe Töpffer cultivait également des dons évidents pour le dessin et la caricature. Ce dernier trait lui vaut d’ailleurs aujourd'hui, de figurer parmi les pères fondateurs de la bande dessinée, dans toutes les anthologies consacrées à l’histoire de cette forme d'expression artistique.

TOPFFER (Rodolphe).

Premiers voyages en zigzag ou excursions d'un pensionnat en vacances dans les cantons suisses et sur les revers italiens des Alpes. Illustrés, d'après les dessins de l'auteur, d'un grand nombre de vignettes, et de 53 gravures hors texte par MM. Calame, Girardet, Français, d'Aubigny, etc.

P., Garnier, 1859, pt in-4°, 474 pp, 5e édition, 53 pl. de gravures hors texte, nombreuses vignettes gravées dans le texte, reliure demi-chagrin bordeaux, dos à 4 petits nerfs soulignés à froid, titres et caissons ornés dorés, encadrements à froid sur les plats, tranches dorées (rel. de l'époque), qqs rares rousseurs, bon état

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, les récits par Rodolphe Töpffer des excursions scolaires réalisées à travers les Alpes en compagnie de ses pensionnaires, ont rencontré un très large écho parmi les milieux cultivés européens. Une première version intitulée “Voyage en zigzag ou excursion d'un pensionnat en vacances dans les cantons de Suisse et sur le revers italien des Alpes” fut publiée à Paris en 1841. Elle fut suivie, en 1854, par l'édition des “Nouveaux Voyages en zigzag à la Grande Chartreuse, autour du Mont-Blanc”. Par la suite, ces ouvrages connurent de nombreuses rééditions, certaines luxueusement illustrées par des lithographies d’après les originaux de l’auteur. Car, en plus de ses talents d'écrivains, Rodolphe Töpffer cultivait également des dons évidents pour le dessin et la caricature. Ce dernier trait lui vaut d’ailleurs aujourd'hui, de figurer parmi les pères fondateurs de la bande dessinée, dans toutes les anthologies consacrées à l’histoire de cette forme d'expression artistique.

TOPFFER (Rodolphe).

Voyage autour du mont Blanc dans les vallées d'Hérens, de Zermatt, au Grimsel.

Fayard, 1979, in-8°, 302 pp, illustrations d'après les dessins originaux de Rodolphe Töpffer par MM. Calame, Karl Girardet, Français, d'Aubigny, de Bar, Gagnet, Forest, une carte, couv. illustrée à rabats, bon état (Coll. La Bibliothèque des voyageurs)

Le récit de la dernière grande randonnée que Töpffer effectua dans les Alpes en 1842.

VEYRE (Marius).

Mandrin et ses compagnons sur les rives du Guiers. Avec un abrégé sur la contrebande, l'introduction et la culture du tabac en Savoie et en Dauphiné.

P.-Strasbourg, Librairie Oberlin, 1967, in-8°, 78 pp, 40 gravures et photos, broché, bon état

"Les hommes de Mandrin n'ont jamais été tenus pour des malfaiteurs par les populations dauphinoises qui, de nos jours encore, s'enorgueillissent volontiers des exploits de ces bandes et ont gardé un culte frondeur pour leur capitaine. C'est que les « mandrins » étaient, à de rares exceptions près, des enfants du pays. Recrutés dans les villages et les bourgades situées de part et d'autre du Guiers parmi les artisans et les commerçants, ou encore parmi d'anciens soldats qui avaient fini leur temps ou déserté mais appartenaient originellement au même milieu, beaucoup de ces hommes, plus du tiers, avaient pris femme ou maîtresse dans le pays. Mettant leur petite fortune en sûreté chez des membres de leurs familles et parfois même chez le curé de leur paroisse, ils se livraient à la contrebande et au commerce pour leur propre compte dans l'intervalle des grandes « campagnes » qu'organisait Mandrin. Celui-ci, qui était reçu dans divers châteaux de la région et même occasionnellement à Ferney chez Voltaire, bénéficiait de tout un réseau de complicités des deux côtés de la frontière pour entreposer ses marchandises ou faire héberger ses troupes ; et des gentilshommes du cru n'hésitaient pas à engager des fonds dans les opérations qu'il organisait. Impitoyables pour les hommes du Roi et de la Ferme, les « mandrins » évitaient de molester les populations et même affectaient de s'en faire les protecteurs et les bienfaiteurs : non seulement ils vendaient bon marché diverses marchandises et notamment du sel et du tabac dont la culture avait été introduite au début du XVIIIe siècle en Savoie et dont l'usage se répandait rapidement, mais il leur arrivait de libérer les prisonniers pour dettes et de distribuer quelque argent aux nécessiteux. Lorsqu'après la capture de Mandrin, en 1755, ses bandes se replieront vers le Valais, les populations, ainsi qu'en témoignent chansons populaires et complaintes, regretteront fort la disparition de ces contrebandiers redresseurs de torts." (P. S., Annales ESC, 1968)

VEYRET (Paul).

Les Alpes, terre de grandeur, terre de labeur.

Villeurbanne, Ateliers de constructions électrique de Delle, 1959, gr. in-8° carré, 106 pp, 81 gravures et photos, une carte volante, broché, couv. illustrée, bon état

"Le double sous-titre exprime la pensée de l'auteur : rarement méritent d'être réunis, autant que dans les Alpes françaises, ces deux qualificatifs. Servant de commentaire à de magnifiques photographies, le texte de notre collègue résume, pour le public, nos connaissances géographiques sur les Alpes. Tout l'essentiel est dit, et en formules saisissantes qui donnent au texte, chose rare en de telles publications, autant d'attrait que l'illustration." (A. Meynier, Noroi, 1960)