73 résultats

ALEXANDRIAN (Sarane).

Histoire de la philosophie occulte. Gnose. Kabbale. Arithmosophie. Alchimie. Arts divinatoires. Médecine hermétique. Exploration de l'invisible. Magie sexuelle.

P., Seghers, 1983, gr. in-8°, 390 pp, index, broché, bon état. Edition originale

La philosophie occulte unit l'ésotérisme, transmission de la tradition qui est au coeur secret des grandes religions, et l'occultisme, théorie générale des vertus secrètes des choses. Cette quête a pris des formes diverses selon les lieux et les époques : gnose, kabbale, alchimie, médecine universelle, mais elle se fonde toujours sur les mêmes bases et transmet ses secrets de génération en génération. S'appuyant sur une documentation de première main – anciens manuscrits de magie, traités métaphysiques, manuels de l'Inquisition, minutes de procès de sorcellerie –, ce livre offre, depuis les temps antiques jusqu'au monde moderne, les moyens de s'orienter dans le labyrinthe de ces doctrines mystérieuses.

ALLEAU (René).

Hitler et les sociétés secrètes. Enquête sur les sources occultes du nazisme.

Grasset, 1969, in-8°, 318 pp, 46 gravures et photos hors texte, références bibliographiques, broché, couv. illustrée, bon état. Edition originale

"Comment Adolf Hitler a-t-il pu, pendant plus de vingt ans, marquer de son emprise le peuple allemand ? Sa doctrine, martelée dans ses écrits et ses discours, était indigente. Mais il exerçait sur les foules un pouvoir presque « magique » qui puisait son inspiration dans les mythes et les rites des sociétés secrètes qui ont toujours fleuri en Allemagne. Avec les principaux fondateurs du parti nazi, Adolf Hitler appartenait à la Société de Thulé, une redoutable confrérie à laquelle Rudolf von Sebbotendorf, le « magicien noir », avait transmis les clés magiques des fraternités racistes turques. À partir de documents inédits, René Alleau pénètre dans les arcanes de l'univers hitlérien et révèle que le nazisme a été contemporain du pangermanisme, étrangement associé au panislamisme. Dans une fresque saisissante, il dévoile les ressorts secrets de ce grand rêve historique, son caractère illuministe et manichéen."

[Atlantide] – PRIEUR (Jean).

Navires pour l'Atlantide.

Fernand Lanore, 1980, in-8°, 263 pp, broché, couv. illustrée, bon état

"Le mythe (mais en est-ce bien un ?), le mythe solaire de l'Atlantide a engendré un nombre considérable de volumes de toutes sortes et dans toutes les langues, et cela depuis Platon, soit depuis plus de 2000 ans. Il va sans dire que ces études n'apportaient pas toujours de nouveaux éléments, mais elles avaient le mérite de poser périodiquement l'interrogation essentielle. Le livre de Jean Prieur, qui se présente comme un récit ésotérique, donne une nouvelle dimension à cette histoire éternelle... On y retrouvera tantôt clairement affirmées, tantôt suggérées en filigrane les principales idées que l'auteur devait développer par la suite et notamment celle d'une révélation primitive dont l'écho persiste dans les religions égyptienne, védique, iranienne, orphique, essénienne, précolombienne ; révélation qui demeure à la base de la tradition ésotérique universelle." — Le premier roman de l'auteur (1914-2016), originellement paru en 1941, puis réédité en 1947 et en 1980.

AUBIER (Catherine).

Astrologie arabe.

P., MA Editions, 1987, gr. in-8°, 286 pp, 75 illustrations (iconographie choisie par Patrick Ravignant), broché, couv. illustrée, bon état

Outre l'étude des grands cycles planétaires, les astrologues arabes du Moyen Age avaient mis au point une méthode de divination extrêmement complète basée sur l'astrologie, la numérologie, la géomancie. Le zodiaque des armes a pour particularité de laisser à l'individu son libre-arbitre : selon lui, au lieu d'être influencés à vie par notre signe de naissance, nous avons la possibilité d'en changer. Et c'est la somme de nos actes et de nos efforts, à chaque moment de notre vie. qui détermine le signe auquel nous appartenons. Ces signes, nés à une époque guerrière, sont symbolisés par des armes. Chacune implique une personnalité, un niveau d'évolution, et nous montre les pièges que nous devons éviter... pour gagner le combat de la vie. La numérologie et la géomancie permettent d'affiner cette étude. Vous apprendrez, grâce à des procédés étonnamment simples, où vous allez, où vous en êtes et trouverez des réponses nettes à vos interrogations. Vous serez surpris par la finesse et la précision de cette astrologie. comme vous vous amuserez, par son intermédiaire, à mieux comprendre votre entourage et à savoir s'il vous est bénéfique... (4e de couverture)

BAIGENT (Michael) et Richard LEIGH.

La Bible confisquée. Enquête sur le détournement des manuscrits de la mer Morte.

Plon, 1993, in-8°, 280 pp, une carte, biblio, broché, état correct

BAR (Henry).

Les Pierres Levées, portes de la vie.

Julliard, 1973, in-8°, 317 pp, 22 illustrations dans le texte, 16 pl. hors texte, 2 cartes, notes et biblio, cart. éditeur, jaquette illustrée, bon état

Les Pierres Levées ont été jusqu'ici une énigme. Cimetières pour guerriers. enceintes pour rites druidiques, temples, forums, toutes les hypothèses ont été émises. Henry Bar s'est penché sur ce mystère : les pierres se sont levées pour porter une imagerie. L'auteur ressuscite ici une immense galerie de tableaux d'ancêtres et nous restitue une « atmosphère du temps » qu'on croyait perdue à jamais. Il évoque tous les aspects de la mort ancienne, qui expliquent les formes mégalithiques. Il révèle les gestes de la Grande Déesse, maîtresse de la tombe, et des héros ses sujets. Quand la Grande Déesse se retrouve Fée, quand les héros se muent en nains dans les légendes ou en dieux sur les autels, rien ne change en vérité. Aujourd'hui encore, les contes dont on berce les enfants, les superstitions dont on se défend mal viennent en ligne directe de ce passé oublié. Pour ressusciter ce grand héritage, il fallait un mythologue et un dessinateur. Henry Bar est l'un et l'autre. Il a su déchiffrer ces lointains messages et nous apprend à les découvrir à notre tour.

BAYARD (Jean-Pierre).

Les Rose-Croix.

P., MA Editions, 1986, in-8°, 168 pp, 44 gravures et figures, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

Pourquoi ce nom de Rose-Croix ? Comment associer un instrument de supplice qui résume tout le drame de la passion du Christ à la grâce et à la fraîcheur de la rose ? Le creuset de la beauté éphémère peut-il s'imposer à la lourdeur de la croix éternelle ? D'après Gustave Naudé, la mission des Rose-Croix consiste à "accomplir le rétablissement de toute chose en un état meilleur, avant que la fin du monde arrive". Ces mystérieux maîtres spirituels "ont au suprême degré la piété et de la sagesse, connaissent mieux les choses qui se passent dans le reste du monde que si elles leurs étaient présentes". Il reste à révéler le sens secret de ce discours.

BENET (Armand).

Procès verbal fait pour délivrer une fille possédée par le Malin Esprit à Louviers (1591). Publié d'après le manuscrit original et inédit de la Bibliothèque Nationale par A. Bénet. Précédé d'une introduction par B. de Moray.

P., Delahaye, aux bureaux du Progrès Médical, 1883, in-8°, cxiv-98 pp, broché, bon état- (Coll. Bibliothèque diabolique)

Relation du procès verbal, établi en 1591, concernant la possession et la guérison de Françoise Fontaine, infortunée servante à Louviers. — "De la Bibliothèque diabolique du Dr. Bourneville. Fort intéressante étude sur une possédée de Louviers, Françoise Fontaine, peu connue et généralement oubliée de ceux qui se sont occupés du satanisme et des possessions." (Caillet I, 946). Voir aussi Dorbon, 280.

BERNARD (Raymond).

La Terre creuse. La plus grande découverte géographique de l'histoire humaine.

Albin Michel, 1971, in-8°, 237 pp, traduit de l'américain, 8 pl. de gravures et cartes hors texte, 3 croquis dans le texte, broché, couv. illustrée à rabats, C. de bibl., état correct (Coll. Les Chemins de l'Impossible)

Le Mystère des Pôles. – Existe-t-il une civilisation intra-terrestre ? – L'Origine souterraine des soucoupes volantes. — Cet ouvrage cherche à prouver : 1. Que la Terre est creuse et n'est pas une sphère solide comme on le suppose communément, et que cette partie intérieure communique avec la surface par deux ouvertures polaires ; 2. Que les observations et découvertes du contre-amiral Richard E. Byrd, de la Marine des Etats-Unis, le premier à s'engager dans ces ouvertures polaires, – ce qu'il fit sur une distance totale de 6.400 kilomètres dans l'Arctique et l'Antarctique –, confirment la théorie révolutionnaire sur la structure de la Terre, rejoignent aussi certaines déclarations d'autres explorateurs polaires ; 3. Que, suivant cete théorie d'une Terre plutôt concave que convexe à ses deux extrémités, le pôle Nord et le pôle Sud n'ont jamais été atteints pour la bonne raison qu'ils n'existent pas ; 4. Que l'exploration du nouveau monde inconnu qui se trouve à l'intérieur de la Terre est beaucoup plus importante que la conquête du Cosmos. Les expéditions aériennes de l'amiral Byrd montrent comment une telle exploration pourrait être menée à bien ; 5. Que la nation qui atteindra le Nouveau Monde situé à l'intérieur de la Terre deviendra la plus puissante du monde ; 6. Que, étant donné le climat chaud dont jouit ce Nouveau Monde, il n'y a aucune raison pour qu'il n'abrite pas une vie végétale, animale et humaine. Et que s'il en est ainsi, il est très possible que, les mystérieuses soucoupes volantes émanent d'une civilisation avancée située à l'intérieur de la Terre ; 7. Que, dans l'éventualité d'une guerre nucléaire, l'espèce humaine pourrait survivre en cherchant refuge dans les profondeurs cachées de notre globe.

BLAVATSKY (H. P.).

La Clef de la Théosophie.

P., Textes Théosophiques, 1994, in-8°, 447 pp, appendices, index, broché, bon état

Traduction française du texte original (Londres, 1889) : “The Key to Theosophy”, augmentée du Glossaire de l'édition de 1890. Ce livre présente, suivant les propres paroles de l'auteur "un exposé clair sous forme de questions et de réponses, de l'éthique, de la science et de la philosophie pour l'étude desquelles la Société Théosophique a été fondée". On lit dans la Préface que ce livre "ne contient pas un exposé complet des principes de la Théosophie, mais seulement une clef pour ouvrir la porte conduisant à des études plus profondes. C'est l'esquisse à grands traits de la Religion-Sagesse... Son but est de présenter des conceptions nouvelles, sous la forme la plus simple et dans le langage le plus clair qu'on puisse employer". Ce sont les nombreuses questions que Madame Blavatsky recevait régulièrement, qui l'ont incitée à écrire ce manuel de Théosophie, et qu'elle dédia à tous ses élèves afin qu'ils puissent apprendre et enseigner à leur tour. Un glossaire ainsi qu'un index ont été ajoutés à cette édition établie à partir du texte anglais original.

CASTANEDA (Carlos).

Histoires de pouvoir.

Gallimard, 1978, in-8°, 278 pp, traduit de l'anglais, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Témoins)

Sur une place publique de la ville de Mexico, un homme agonise sous les yeux de Castaneda et de don Juan ; sur une autre place, le présage attendu par le disciple se présente sous les traits d'une belle jeune femme, à la tombée de la nuit. Parcs urbains encombrés de passants et de badauds, marché, restaurant, compagnie d'aviation, tels sont les cadres choisis par le «maître», habillé en citadin, pour libérer progressivement son disciple des contraintes de la raison et pour lui faire assumer pleinement sa condition de «guerrier». Confronté à des expériences inexplicables mais convaincantes, Castaneda franchit les étapes qui séparent le «guerrier» de «l'homme de connaissance». À la fin du récit, quand don Juan dévoile l'explication des sorciers, en analysant les principales expériences que l'auteur avait vécues dans les précédents ouvrages, l'apprenti deviendra sorcier lui-même, dans un dénouement terrifiant et surprenant. Castaneda déploie les ailes de sa perception et franchit les portes de l'inconnu, pour lequel il n'y a plus d'explication. Car malgré tous les éclaircissements, les actions merveilleuses des sorciers ne seront pour le lecteur que des histoires, des «histoires de pouvoir».

CASTANEDA (Carlos).

Le Don de l'Aigle.

Gallimard, 1982, in-8°, 292 pp, traduit de l'anglais, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Témoins). Edition originale française (il n'est pas mentionné de grands papiers)

Depuis le jour où l'étudiant en ethnologie Castaneda a rencontré pour la première fois le maître Juan Matus, le chemin parcouru a été très long à la fois dans l'espace, dans le temps et par-delà l'espace et le temps. De ce voyage vers la tierce attention, nous ne possédions jusqu'ici que des jalons épars – les ouvrages où Castaneda retraçait les expériences vécues par le disciple, telles que celui-ci les avait ressenties dans l'instant. Avec Le don de l'Aigle, l'apprenti passé maître a enfin la possibilité de prendre un certain recul par rapport au vécu et de jeter sur l'ensemble de son cheminement un regard qui intègre contradictions apparentes et incertitudes. Don Juan n'apparaît plus soudain comme un maître exceptionnel isolé mais comme le maillon d'une longue chaîne, un Nagual parmi d'autres Naguals, choisi par son benefactor pour constituer un clan de guerriers, réceptacle d'une tradition ancienne, et chargé de transmettre à un autre Nagual la règle qui est une carte – le don de l'Aigle.

CASTANEDA (Carlos).

Le Feu du dedans.

Gallimard, 1985, in-8°, 282 pp, traduit de l'anglais, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Témoins)

Le feu du dedans n'est pas seulement la reprise et l'approfondissement des notions familières de «voir» et de l'«aigle», cette instance suprême introduite par Castaneda dans Le don de l'Aigle et dont les émanations sont à la fois la source et l'aboutissement de la perception et de la conscience. L'architecture du mythe s'enrichit ici de nouveaux thèmes : l'«impulsion de la terre», le «monde de l'homme», la «tanière de la perception», le «point d'assemblage». Ce dévoilement progressif débouche sur la vision d'un univers remarquablement foisonnant et cohérent. L'évolution de la «connaissance», depuis l'époque des anciens voyants toltèques - prodigieusement doués mais victimes «par fascination» de leurs découvertes - jusqu'à celles des naguals du clan de don Juan, est exposée et commentée tout au long du livre dont elle constitue le contrepoint permanent. En sorte que Le feu du dedans prend souvent l'allure d'un traité du bien et du mal, de la sagesse et de la folie.

Collectif – PAUWELS (Louis)(dir.).

Revue "Planète" numéros 1 à 13, 18 et 21.

P., Editions Planète, 1961-1965, 15 vol. in-8° carré, 160 pp, chacun, nombreuses illustrations et photos, brochés, couv. illustrées, bon état

Tête de collection de la revue "Planète" (les treize premiers numéros, plus les n°s 18 et 21), en très bon état. — Entre 1961 et 1968, inspirée par Jacques Bergier et orchestrée par Louis Pauwels, la revue "Planète", placée sous l'invocation du réalisme fantastique, une notion popularisée par "le Matin des Magiciens", connut un succès international. Forte de figures aussi diverses que Jacques Sternberg et Rémy Chauvin, Pierre Restany et Aimé Michel, elle révéla Lovecraft et Escher, Bierce et Gourmelin, questionna le monde des civilisations disparues et posa le problème de la faim, traita d'ufologie et de révolution sexuelle. Une brève aventure intellectuelle doublée d'une réussite médiatique fracassante : "Planète", la revue du « réalisme fantastique », emporta instantanément un immense succès : le premier numéro, tiré à 8000 exemplaires, atteignait les quatre-vingts mille en réimpression avant la sortie du second ! Et "Planète" connut même plusieurs éditions en langues étrangères, privilège dont très peu de revues intellectuelles françaises peuvent se targuer. Rarement aussi, une revue souleva autant de polémiques. Des derniers surréalistes à l'Union Rationaliste, le moins que l'on puisse dire est que l'ensemble de ses ennemis forma une cohorte aussi éclectique que la revue elle-même... Elle s'interrompt, d'abord en août 1968 après 41 numéros, avant de reparaître quelques mois plus tard sous le titre "Le Nouveau Planète" (23 n°s de septembre 1968 à août 1971).

CROZET (René).

La France ensorcelée.

Editions de Gergovie, 1993, gr. in-8°, 221 pp, 35 illustrations, broché, couv. illustrée, couv. illustrée de relais des éditions Horvath, bon état

DARE (Paul).

Magie blanche et magie noire aux Indes.

Payot, 1939, in-8°, 192 pp, biblio, broché, couv. illustrée, état correct. Le tour de la corde et autres mystères. La superstition exploitée. Crimes et sorcelleries. Le sacrifice humain. Le sacrifice animal. Le pouvoir magique des images. Les mystères du serpent. Derrière le voile.Le tour de la corde et autres mystères. La superstition exploitée. Crimes et sorcelleries. Le sacrifice humain. Le sacrifice animal. Le pouvoir magique des images. Les mystères du serpent. Derrière le voile.

DELORME (Marie-Raymonde).

Le Comte de Saint-Germain. Ses témoins et sa légende.

P., Culture, Art, Loisirs, 1973, in-8° oblong, 285 pp, 15 gravures, biblio, reliure skivertex vert éditeur, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la dir. de Louis Pauwels)

DROSNIN (Michael).

La Bible : le code secret.

Laffont, 1997, in-8°, 280 pp,

DUCLUZEAU (Francis).

Le monde du Graal. Les racines initiatiques de l'imaginaire chevaleresque.

Editions du Rocher, 1997, gr. in-8°, 405 pp, préface de Jean-Pierre Bayard, broché, couv. illustrée, bon état

A travers l'étude comparée des trois principales versions du récit du Graal, “Perceval le Gallois” de Chrétien de Troyes, “Parcival” de Wolfram von Eschenbach et “Le Chevalier Joseph d'Arimathie” de Robert Boron, Francis Ducluzeau offre une lecture symbolique du mythe qui bénéficie tant de l'éclairage des textes sacrés que de celui de la psychanalyse. Ainsi, chacun des trois chevaliers, par la spécificité de sa queste, figure une étape de la conscience humaine à travers son évolution spirituelle : Perceval incarne la voie de la lucidité (ou connaissance de soi par l'action), Parcival celle de la sagesse, qui conjugue action et méditation, et Joseph d'Arimathie celle des noces mystiques, où la relation entre l'humain et le divin mène à la plénitude par la foi. L'originalité de cet ouvrage réside dans un traitement résolument moderne du mythe. Il démontre à quel point la conquête du Graal sacré marque finalement une volonté de conquérir l'unité profonde, un retour sur nous-même qui ne peut s'accomplir qu'après avoir vaincu nos ennemis intérieurs. Chacun y puisera à sa guise des réponses à un questionnement intime, le reflet de son cheminement personnel. Dans une démarche inédite et humaniste, Le Monde du Graal ouvre la voie vers une plus grande clarté de conscience.

DURAN (Jacob).

Les mystères de la tradition juive. D'Abraham à la fondation d'Israël.

P., Editions De Vecchi, 1988, in-8°, 150 pp, qqs rares annotations crayon

[Esotérisme] - FONTBRUNE (Jean-Charles de).

Histoire et prophéties des Papes. Fontbrune interprète de Malachie.

Editions du Rocher, 1984, in-8°, 369 pp, une carte, nombreux blasons, lexique latin des mots des devises, lexique du vocabulaire héraldique, biblio, index des noms historiques; broché, bon état. Edition originale, un des 111 exemplaires numérotés réservés à l'auteur (ex. n° 83), enrichi de la couverture en couleurs de l'édition courante, signée par l'auteur au dos, d'une lettre manuscrite et d'un envoi a.s.

[Esotérisme] - LEFEBURE (Docteur Francis).

Les Homologies. Architecture Cosmique ou la lumière secrète de l'Asie devant la Science moderne.

P., Le Courrier du Livre, 1978, gr. in-8°, 458 pp, 2e édition revue et complétée, broché, bon état

Pour l'auteur, la solution de l'humanité sera "la jonction de la Science et de la Religion", sans qu'aucune religion particulière puisse revendiquer une primauté quelconque ; ce sont les enseignements des religions qui conduiront à une religion à naitre, celle qui "résultera du mysticisme scientifique" : homologies chez l'homme et concept abstrait de symétrie ; homologies entre le végétal et l'Homme ; entre le ciel et l'Homme ; entre les cycles stellaires et les cycles biologiques ; symétries courbes ; homologies spirituelles ou symétries métaphysiques ; le cycle de l'esprit ; initiation par le renversement d'activités physiologiques ; la rétro-phagie ; sacrifice suprême ; l'aurore d'une race illuminée ; le serpent de feu ; l'avenir de la science occulte ; etc.

[Franc-Maçonnerie].

Travaux de la Loge nationale de recherches Villard de Honnecourt - n° 30 (2e série).

P., Grande Loge Nationale Française, 1995, gr. in-8°, 256 pp, broché, couv. à rabats, bon état

Travaux et conférences ; Etudes ; Comptes-rendus.

[Franc-Maçonnerie] – Grande Loge de France.

Rite écossais ancien accepté. Constitutions et règlements généraux de la fédération.

P., Or*** de Paris, 1910, in-12, 217-(2) pp, mention de 7e tirage, cartonnage éditeur de percaline bleue, titres en noir au 1er plat (G.L.D.F. Constitutions et Règlements Généraux 1910), tranches rouges, plats lég. frottés, bon état

Exemplaire avec au verso du faux-titre les indications manuscrites concernant l'identité du F.: et de la loge rattachée, les signatures du titulaire, du Vénérable, de l'Orateur et du Secrétaire et le cachet à l'encre bleue de la G.L.D.F., Or*** de Saïgon-Cochinchine, La Ruche d'Orient, daté du 27 nov. 1911.

[Franc-Maçonnerie] – MILLAR (Angel).

Freemasonry : A History.

San Diego, Thunder Bay Press, 2005, in-4°, 256 pp, plus de 150 illustrations en noir et en couleurs, dans le texte et à pleine page, glossaire, notes, biblio, index, reliure cartonnée illustrée de l'éditeur, bon état. Texte en anglais

Leurs origines et leurs rituels étant entourés de mystère, nombreux sont ceux qui pensent que les francs-maçons sont une secte secrète toute-puissante qui manipule secrètement le monde. D'autres pensent simplement que les francs-maçons sont une société fraternelle bienveillante qui a un penchant pour les chapeaux rigolos et les étranges cérémonies d'initiation. "Freemasonry : A History" examine cette organisation fascinante à travers l'histoire, en jetant un nouvel éclairage sur de vieux mythes comme leur relation avec les Templiers et leur implication dans la Révolution américaine. Truffé d'illustrations, de photographies et de détails pittoresques, ce livre explore en profondeur cette mystérieuse confrérie internationale qui compta parmi ses membres Sir Isaac Newton, Winston Churchill, George Washington, Buzz Aldrin et Count Basie.

[Franc-Maçonnerie] – WIRTH (Oswald).

La Franc-maçonnerie rendue intelligible à ses adeptes. Sa philosophie, son objet, sa méthode, ses moyens. 1. L'Apprenti.

P., Dervy, 1994, in-8°, 230 pp, figures dans le texte, index, broché, bon état

Cet ouvrage fait référence dans l’univers de la Franc-maçonnerie et a été lu par des centaines de milliers de Francs-maçons depuis plus d’un siècle. La Franc-maçonnerie rendue intelligible à ses adeptes ne prétend rien inculquer : ce n’est pas un livre de classe dans lequel l’élève apprend sa leçon en vue de pouvoir la réciter correctement. L’Initiation enseigne à penser, donc à faire l’effort personnel qui conduit à l’élaboration de la Vérité. Celle-ci n’est jamais révélée à l’Initié, dont la mission consiste à découvrir par lui-même les secrets qui l’intéressent. Un guide parfait pour l’Apprenti qui souhaite être initié à la Franc-maçonnerie à travers sa philosophie, sa méthode, ses rites et ses symboles. — Joseph Paul Oswald Wirth (1860-1943) fut initié à la Franc-maçonnerie et devint Vénérable Maître de la Grande Loge symbolique écossaise qui rejoindra plus tard la Grande Loge de France.

FRÈRE (Jean-Claude).

L'Occultisme. Anthologie des grands textes occultes.

P., Culture, Art, Loisirs, 1974, in-8° oblong, 287 pp, 14 gravures et photos, reliure skivertex vert éditeur, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la direction de Louis Pauwels)

FRÈRE (Jean-Claude).

Raymond Lulle. Le Docteur illuminé.

P., Culture, Art, Loisirs, 1972, in-8° oblong, 285 pp, 21 gravures, biblio, reliure skivertex vert éditeur, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la direction de Louis Pauwels). Thèse de doctorat de l'auteur.

GERSON (Werner).

Le Nazisme, société secrète.

Belfond, 1976, in-8°, 251 pp, nouvelle édition revue et mise à jour, préface et traduction de Pierre Mariel, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

"L'histoire officielle n'est, la plupart du temps, que la partie émergée de l'iceberg. La prise du pouvoir par Adolf Hitler, l'établissement de l'hégémonie nazie sur l'Allemagne, puis la mainmise du IIIe Reich sur l'Europe, ne s'expliquent ni par l'économie, ni par la puissance militaire. Derrière la façade de l'idéologie n'a cessé de se dessiner, en filigrane, l'influence de personnalités mystérieuses, de groupes occultes, de sociétés secrètes qui se sont servi de l'écran du nazisme pour exercer un pouvoir véritablement satanique. Ainsi en est-il de la Sainte-Vehme, du groupe des Illuminés de Bavière, du groupe Thulé. Ainsi en est-il également d'Aleister Crowley (le mage noir de la Golden Dawn), de Trebitsch-Lincoln et de Hanussen. Dans cet ouvrage, Werner Gerson démontre que Hitler et, à sa suite, Rudolf Hess, Hermann Göring, Martin Bormann et presque tous les dirigeants du IIIe Reich n'ont cessé de se référer à des chartes ésotériques qui dépassaient de beaucoup les buts immédiats auxquels ils croyaient oeuvrer. Mais le plus grave est qu'aujourd'hui, plus de trente ans après le suicide du Führer dans son bunker berlinois, l'emblème du Svastika continue à susciter, en Allemagne, en Autriche, en Grande-Bretagne et surtout en Amérique du Sud, de nouvelles sociétés secrètes où les nostalgiques du « Deutschland über alles » travaillent à la naissance d'un IVe Reich. L'ouvrage de Ladislas Farago : Le IVe Reich – Martin Bormann et les rescapés nazis en Amérique du Sud, récemment publié en français, en fournit la preuve accablante. « La bête immonde » dont parlait Bertolt Brecht n'est pas morte." (4e de couverture)

GÉRIN-RICARD (L. de).

Histoire de l'occultisme.

Payot, 1939, in-8°, 324 pp, 17 gravures dans le texte, biblio, bande conservée, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Bibliothèque historique), envoi a.s.

Egypte ; Chaldée ; Les Juifs ; Grèce ; Rome ; Du paganisme au christianisme ; Les premiers alchimistes ; Le règne du Diable ; Les astrologues du XVIe siècle ; Les sciences occultes au XVIIe siècle ; Le XVIIIe siècle ; Les temps actuels.

HOËNÉ-WRONSKI (Josef).

Secret politique de Napoléon, comme introduction à sa récente Philosophie de l'Histoire.

P., Amyot, 1853, in-8°, xxxi-179-(1) pp, broché, couv. imprimée, trace de mouillure angulaire sans atteinte au texte, qqs rousseurs, sinon bon état. Rare

Hoëné-Wronski (1776-1853), mathématicien et métaphysicien polonais, et vrai fou littéraire, inspiré par la Kabbale, publia notamment une Métapolitique messianique. Il y exposa les moyens de remédier à « l’anéantissement de la morale, [...], de la politique [...], de philosophie et de la religion causés par l’influence des doctrines révolutionnaires ». Dans le présent ouvrage, extrait de cette Métapolitique, l’auteur illustre ses théories messianiques par le cas concret de l’Empire et explique comment, grâce à sa politique, Napoléon est devenu le Nouveau Sauveur et Dernier Réformateur de l’humanité. — Deuxième édition publiée en février 1853 avec un titre légèrement modifié. Elle comporte des additions dont la Question décisive sur Napoléon, attribué à Wronski par Lazare Augé, qui fut d'abord publiée en 1840. (Caillet, III, 11524 pour l'originale de 1840). — "Dans le devenir historique de la philosophie absolue, Napoléon a joué un rôle essentiel. Le problème dans la "Question décisive sur Napoléon" est d'expliquer l'admiration vive et unanime qu'il suscita. Cette admiration n'aurait pu avoir pour objet un génie aux ambitions personnelles. Napoléon a dû poursuivre "un but noble et vrai, utile à l'homme et servant les voies de la providence... ouvrant à l'humanité une carrière nouvelle". (On s'étonne de trouver chez Wronski les généalogies très détaillées de Napoléon et de ses parents ; selon lui, la présence du sang de Napoléon dans les maisons royales est une preuve concluante du génie providentiel du Corse.) Ce but "noble et vrai" dont Napoléon s'est rapproché, c'est son "secret politique" qui est la "base de l'avenir moral du monde"." (Frank Paul Bowman, Le Christ romantique, Droz, 1973) — Table : Prospectus de la Métapolitique ; Avis pour cette nouvelle édition. Question décisive sur Napoléon. Secret politique de Napoléon, comme base de l'avenir moral du monde. Additions à cette nouvelle édition. Tables des matières de deux premières parties de la Philosophie de l'histoire. Déclaration de l'auteur. Deuxième question décisive sur Napoléon.

HUTIN (Serge).

La Vie quotidienne des alchimistes au Moyen Age.

Hachette, 1977, in-8°, 247 pp, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état

Qui n'aura entendu parler des vieux alchimistes du Moyen Age, oeuvrant en quelque sombre laboratoire, fugitivement éclairé par la lueur rougeoyante des flammes de l'athanor (fourneau hermétique) ? Serge Hutin les fait revivre à travers leurs mystérieux travaux poursuivis malgré échecs et déceptions, menaces et traverses. Que cherchaient-ils donc avec cette ardeur passionnée ? N'aspiraient-ils qu'à trouver les formules d'un extraordinaire enrichissement magique ? Leur quête n'aurait-elle pas comporté un aspect spirituel, sacré, impliquant une vision du monde radicalement opposée aux conceptions scientifiques courantes ? Comment devenait-on alchimiste ? Dans quels milieux de la société médiévale se recrutaient les adeptes ? Quels furent les rapports exacts des alchimistes avec l'Eglise, l'Université, les Grands, la Couronne ? Autant de questions auxquelles l'auteur répond au fil de ces pages empreintes de rigueur historique et de ferveur, tout en évoquant maintes silhouettes d' "artistes" obscurs en même temps que les alchimistes les plus célèbres comme Nicolas Flamel et son épouse Dame Pernelle.

HUTIN (Serge).

Les alchimistes au Moyen Age.

Hachette, 1995, in-8°, 221 pp, notes, biblio, index des noms d'alchimistes cités, broché, couv. illustrée à rabats, bon état (Coll. La vie quotidienne)

Qui n'aura entendu parler des vieux alchimistes du Moyen Age, oeuvrant en quelque sombre laboratoire, fugitivement éclairé par la lueur rougeoyante des flammes de l'athanor (fourneau hermétique) ? Serge Hutin les fait revivre à travers leurs mystérieux travaux poursuivis malgré échecs et déceptions, menaces et traverses. Que cherchaient-ils donc avec cette ardeur passionnée ? N'aspiraient-ils qu'à trouver les formules d'un extraordinaire enrichissement magique ? Leur quête n'aurait-elle pas comporté un aspect spirituel, sacré, impliquant une vision du monde radicalement opposée aux conceptions scientifiques courantes ? Comment devenait-on alchimiste ? Dans quels milieux de la société médiévale se recrutaient les adeptes ? Quels furent les rapports exacts des alchimistes avec l'Eglise, l'Université, les Grands, la Couronne ? Autant de questions auxquelles l'auteur répond au fil de ces pages empreintes de rigueur historique et de ferveur, tout en évoquant maintes silhouettes d' "artistes" obscurs en même temps que les alchimistes les plus célèbres comme Nicolas Flamel et son épouse Dame Pernelle.

HUTIN (Serge).

Les Sociétés secrètes en Chine.

Laffont, 1976, in-8°, 174 pp, biblio, broché, couverture dorée, bon état (Coll. Les portes de l'étrange)

Ce livre fait toute la lumière sur le domaine fascinant et sur l'étrange continuité existant entre la "Chine éternelle" et la Chine de Mao. Sait-on qu'au XIXe siècle les insurgés Taï-Ping instauraient déjà dans les campagnes qu'ils contrôlaient des sortes de "communes populaires" ? Ne découvre-t-on pas d'étranges ressemblances entre la levée en masse des jeunes insurgés "Boxers" de 1900 et celle des Gardes rouges de la Révolution culturelle maoïste ? Dans l'ombre des sociétés secrètes chinoises se développait en fait, depuis le XVIIe siècle, toute une tradition révolutionnaire : c'est elle qui commencera de triompher lors de l'avènement de la première République chinoise (celle de Sun Yat Sen). Mais ne les découvrirait-on pas aussi, toujours et encore à l'œuvre à l'arrière-plan, au cœur de la Chine de Mao ? Faudrait-il aller jusqu'à dire, comme le fait Serge Hutin, que le communisme chinois, c'est le marxisme plus le programme secret de la Triade ? L'ouvrage fait l'historique complet de la Triade, révèle tous ses rites cachés, ses doctrines ésotériques, tant en politique occulte qu'en haute magie. Il apporte toute la vérité sur les grandes insurrections, toutes conçues et réalisées dans les loges de la mystérieuse Triade des Taï-Ping et des Boxers. Il permet de comprendre la vraie Chine, où révolution et tradition ne sont pas forcément toujours contraires, mais se combinent, s'opposent, alternent suivant les péripéties d'une dialectique subtile qui déroute si souvent l'Occidental.

HUTIN (Serge).

Voyages vers ailleurs.

Fayard, 1962, in-8°, 165 pp, broché, état correct

LACROIX (Paul)(Bibliophile Jacob).

Curiosités des sciences occultes. Alchimie, médecine chimique et astrologique, talismans, amulettes, baguette divinatoire, astrologie, chiromancie, physiognomonie, prédictions, présages, oracles, onéirocritie, art divinatoire, cartomancie, magie, sorcellerie, secrets d’amour, etc.

Editions Douin, 2015, in-8°, 344 pp, 11 figures dans le texte, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. La nouvelle bibliothèque des curieux). Réédition (texte entièrement recomposé) de l'édition de 1885

Paul Lacroix (1806-1884), plus connu sous les pseudonymes de P. L. Jacob ou du bibliophile Jacob a été l'un des plus grands érudits français du XIXe siècle. Curieux et infatigable travailleur il toucha à tous les domaines et nous laisse une somme incroyable d'écrits. Paul Lacroix a tant écrit, traduit, annoté, compilé, arrangé, édité un peu partout, que la liste complète de ses productions diverses est presque impossible à dresser. L'histoire de France, l'études des moeurs et croyances étaient ses domaines favoris. Il a été de surcroit un grand collectionneur de livres rares et de belles éditions. D'où son surnom de bibliophile Jacob.

LANTIER (Jacques).

Le Spiritisme ou l'aventure d'une croyance.

P., Culture, Art, Loisirs, 1971, in-8° oblong, 286 pp, 13 gravures et photos, reliure skivertex vert éditeur, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la direction de Louis Pauwels)

LAVAUR (J.-H.).

Comment se réalise en ce moment même La fin de l'Empire allemand annoncée par plusieurs prophéties célèbres, précises et concordantes (Prophéties d'Hermann, prophéties de Mayence ; prédictions de Fiensberg). Edition nouvelle faisant suite (en les complétant) à nos éditions de 1912 et 1913, désormais célèbres, les événements actuels vérifiant, d'une manière éclatante, les documents prophétiques et les interprétations qu’elles contenaient.

P., Editions pratiques & documentaires, s.d. (1914), in-8°, 64 pp, broché, bon état

Dès 1912, de nombreux exégètes furent mis à contribution pour annoncer la fin de l'Empire Allemand et que la guerre qui s'annonçait serait de courte durée et gagnée par les Français et leurs alliés !

LINSSEN (Robert).

Essais sur le Bouddhisme en général et sur le Zen en particulier. Préface du docteur Roger Godel. Notes du Professeur Masson-Oursel et de Mme A. David-Neel.

P., La Colombe, 1960, gr. in-8°, 398 pp, 4 pl. de photos hors texte, figures, carte, broché, bon état

Nouvelle édition d'un ouvrage paru en 1954. L'auteur se base sur le fameux Zen, en lequel il voit l'essence même et le couronnement du Bouddhisme, pour fonder son système philosophique personnel, qu'il baptise « matérialisme spirituel » et qui s'apparente au panthéisme. L'ouvrage étudie en particulier les relations du Bouddhisme avec les sciences modernes.

MALGRAS (J.).

Les Pionniers du spiritisme en France. Documents pour la formation d'un livre d'or des sciences psychiques.

P., Librairie des Sciences Psychologiques, 1906, gr. in-8°, 479 pp, avec 62 portraits hors texte, broché, dos abîmé recollé, état correct. Edition originale. Rare

Ouvrage rare, orné de 62 portraits tels que ceux de Alan Kardec, Cahagnet, Guérin, A. de Rochas, Léon Denis, Baraduc, Delanne, Leymarie, René Caillé, etc. — "Cet ouvrage comprend deux parties : 1) La Page des Ainés, où sont représentés, par des extraits de leurs œuvres relatives au spiritisme ou inspirées par lui, tous les grands hommes de la seconde moitié du dix-neuvième siècle. – 2) Les Contemporains (et c'est la partie la plus importante de l'ouvrage) qui ont bien voulu exposer dans des études, pour la plupart inédites, leur opinion sur le spiritisme et la science psychique. Le spiritisme n'a guère plus d'un demi-siècle d'existence, et déjà son histoire est considérable. Peu de spirites – nous parlons des nouveaux – la connaissent. Mais où trouver cette histoire ? Quel en est l'historien ? Nous croyons que l'ouvrage, si consciencieusement préparé par M. Malgras, sans avoir la prétention d'être cette histoire, sera du moins la première pierre de l'édifice qui sera élevé un jour à la gloire de notre antique doctrine, passagèrement éteinte pendant de longs siècles et qui vient si merveilleusement de ressusciter et de se rajeunir au souffle des temps nouveaux. Une grande lacune sera en partie comblée, au moins en ce qui concerne la France, berceau du fondateur du spiritisme. Ceux qui ignorent encore presque tout de la science psychique trouveront dans ce livre des exposés clairs et précis des principes les plus importants sur lesquels elle est établie et ils y verront que cette science, si décriée de la masse ignorante et pour laquelle la science officielle a jusqu'ici affiché tant de dédains, est pourtant l'étude de prédilection de tout ce qui constitue, en France (comme à l'étranger, d'ailleurs), la Haute Intellectualité." (L'Initiation, publiée sous la direction de Papus, 1906)

MARCIREAU (Jacques).

Rites étranges dans le monde.

France Loisirs, 1979, in-8°, 346 pp, biblio, cart. éditeur, jaquette illustrée, bon état

Sacrifices humains, immolations symboliques, nécromancie, cannibalisme, etc. La barbarie rituelle à travers les âges et les sociétés. Une fascinante évocation des rites primitifs qui ont inspiré certains usages de la civilisation moderne. — Les rites étranges, ce sont les rites de la mort. Ils concernent aussi bien les funérailles des défunts que la nécromancie, les sacrifices humains que l'immolation symbolique d'une divinité, le cannibalisme que le culte des reliques. Ces rites étranges ne s'expliquent pas par la cruauté ou la superstition. Ils ont eu à l'origine une raison profonde. Laquelle ? C'est à cette question que répond ce livre, qui démontre l'origine psychique de l'homme. Rien de plus fascinant que ces rites qui ont engendré dans le monde une floraison d'usages, de mœurs et d'institutions, de traditions et de cérémonies, de légendes et d'allégories, de symboles et d'idées, par exemple les rois et les reines de carnaval, les voiles noirs de la veuve, le coq du clocher, les feux de joie, la crémaillère, la coupe ou la bouteille brisée (aux inaugurations), etc. Ce livre montre par quels détours imprévus les rites étranges des primitifs ont conduit le monde à la civilisation.

MARIEL (Pierre).

Cagliostro, imposteur ou martyr ?

P., Culture, Art, Loisirs, 1973, in-8° oblong, 282 pp, 15 gravures et fac-similés, biblio, reliure skivertex vert éditeur, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la dir. de Louis Pauwels)

Biographie de Giuseppe Balsamo, comte de Cagliostro (1743-1795). Il fondera et présidera dès 1780 une loge maçonnique « égyptienne » à Strasbourg, sous la protection et lettres patentes du cardinal de Rohan, prince-évêque de Strasbourg.

MARIEL (Pierre).

Cagliostro, imposteur ou martyr ?

Grasset, 1973, in-8° oblong, 282 pp, 15 gravures et fac-similés, biblio, broché, couv. illustrée à rabats, bords frottés, état correct (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la dir. de Louis Pauwels)

Biographie de Giuseppe Balsamo, comte de Cagliostro (1743-1795). Il fondera et présidera dès 1780 une loge maçonnique « égyptienne » à Strasbourg, sous la protection et lettres patentes du cardinal de Rohan, prince-évêque de Strasbourg.

MARKALE (Jean).

Le Graal.

Retz, 1982, in-8° carré, 267 pp, broché, bon état

Aucun thème comme celui du Graal n'a autant hanté l'imaginaire humain. Jamais objet sacré n'a été aussi recherché et redouté à la fois. Le Graal est en fait l'archétype de l'objet merveilleux dans lequel chacun peut enfermer le but de sa propre quête : pour certains, il représente la grâce divine, la pierre philosophale ; pour d'autres, il est un trésor ou, plus prosaïquement, un épisode de la légende du roi Arthur. C'est à la poursuite de ce Graal, proche et inaccessible, que nous convie Jean Markale, grand spécialiste du monde celtique. Explorant les différentes versions du mythe apparues au cours du Moyen Age occidental, il déchiffre les signes dont ces textes sont porteurs pour nous permettre d'en pénétrer le sens réel.

MARTY (Albert).

Alerte au Monde. Cri d'alarme... et chant d'espoir.

Nouvelles Editions Latines, 1962, pt in-8°, 155 pp, broché, couv. illustrée lég. salie, bon état

Dans ce livre, Albert Marty rapporte les prophéties et commente les dernières prédictions. — Comment furent prédites les guerres de 1914 et 1939 ; Est-ce de Gaulle qu'ont annoncé Mme Royer et Marie-Julie ? ; Le Grand Monarque et le Grand Pape ; L'Orient contre l'Occident ; Sommes-nous proches du dénouement ? ; Appendices : I. Fatima et l'Histoire depuis 1917 ; II. L'URSS vue par Zacharie (l'abbé Fatacioli).

MICHEL (Aimé) et Jean-Paul CLÉBERT.

Histoire et guide de la France secrète.

Planète, 1968, fort in-12 carré, 461 pp, nombreuses gravures et cartes, lexique des principaux symboles alchimiques, index, reliure toile illustrée de l'éditeur, bon état (Coll. Encyclopédie Planète)

MOREAU (Marcel).

La Tradition celtique dans l'art roman.

Le Courrier du livre, 1975, in-8°, 190 pp, avant-propos de Maxime Gorce, préfaces d'Eugène Canseliet, nouvelle édition revue et corrigée, nombreux dessins et figures dans le texte, une carte, broché, couv. illustrée (lég. salie), bon état

"Une expérience millénaire avait légué aux druides de sérieuses notions sur la formation de l'univers, l'importance des minéraux et de leurs radiations, le mouvement des astres et leurs effets, les solstices, les equinoxes, les mesures du temps, les lois d'attraction, de gravitation, de rayonnement, la science des nombres. Ils ne dévoilaient leurs secrets qu'à un nombre limité d'initiés, pour lesquels ils donnaient la clé des symboles, souvent très simples, bien qu'incompréhensibles au vulgaire. Il y eut dès les origines du christianisme des affinités certaines avec le druidisme ; opposés farouchement à l'invasion romaine, les druides semblent avoir favorisé la religion nouvelle qui sapait le matérialisme dispensé par Rome. Les anciens symboles de la tradition primitive se superposent quelquefois d'une façon suggestive ; par exemple, l'iconographie chrétienne ne représente-t-elle pas Saint-Jean tenant en main une coupe d'où se dresse un serpent ? N'est-ce pas là un des plus vieux symboles : la coupe, symbole du cœur et de la vie physique, l'ancien chaudron de Koridwen où se préparait la mutation des mondes, devenue par la suite le Graal du Christianisme, d'où sort le serpent, cette grande figuration ancienne de lumière créatrice de vie, matérielle et spirituelle. Notre civilisation a su conserver dans ses cathédrales et ses plus modestes églises les premiers et puissants symboles qui ont guidé l'humanité. C'est ainsi que l'art roman, lorsque il prit sa personnalité, puis s'imposa dans l'édification des églises, recourut volontiers, lui aussi, aux symboles empruntés à diverses influences, et même il adopta ceux du druidisme qui pouvaient être utilisables pour des fins chrétiennes. L'auteur a découvert cette influence celtique en de nombreux monuments romans, notamment dans le Bourbonnais, l'Auvergne et le Berry ; par cette influence peut être expliqué le sens symbolique des sculptures ou chapiteaux énigmatiques. La démonstration et l'argumentation de l'auteur nous offrent des aperçus fort intéressants : les fonctions mystiques du compagnonnage, les tracés régulateurs des édifices (exemple la crypte romane de Sainte-Bénigne à Dijon), les lois des nombres, le Nombre d'Or, le symbolisme de certains nombres (l'octogone et la croix à huit branches). La construction romaine semble basée sur la connaissance et l'application de la science des Nombres. Mais il y a plus, les vieux symboles de la civilisation des dolmens, tels que la croix, la fleur de lys, le coq, le cœur, le cheval et le serpent, réapparaissent étroitement unis avec la même signification dans l'Art roman. En définitive, il semble que le Christianisme n'ait pas cherché à abolir les mystères anciens, mais plutôt à les réexpliquer, en les sortant de l'idolâtrie dans laquelle ils avaient sombré ; et l'auteur conclut que l'Art roman est un art ordonné et dirigé, profondément symbolique, dont une partie de la grandeur vient précisément de ce qu'il a, au maximum, tiré parti de ses possibilités symboliques." (Revue archéologique du Centre de la France, 1964)

MUCHEMBLED (Robert)(dir.).

Magie et sorcellerie en Europe du Moyen Age à nos jours.

Armand Colin, 1994, in-4° carré (25 x 29), 335 pp, 131 illustrations en noir et 24 planches en couleurs hors texte, biblio, reliure toile éditeur, jaquette illustrée, bon état

Par Robert Muchembled, Bengt Ankarloo, Wolgang Behringer, Francisco Bethencourt, Marie-Sylvie Dupont-Bouchat, André Julliard, Richard Kieckhefer, Gabor Klaniczay, E. William Monter, James Sharpe.

NELLI (René).

Les Cathares ou l'éternel combat.

Grasset, 1972, in-8° oblong, 287 pp, 8 gravures, biblio, glossaire des principaux termes du catharisme, broché, couv. à rabats, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la direction de Louis Pauwels)

Cet essai de René Nelli s'inspire d'un propos tout nouveau. Il s'agit pour le spécialiste du catharisme de replacer une petite hérésie du XIIIe siècle dans le grand courant philosophique anti-romain, qui n'a jamais cessé de se manifester en Europe, du Moyen Age jusqu'à nos jours. Le catharisme n'est pas seulement inséparable du manichéisme ancien et du bogomilisme, il a aussi partie liée avec tous les dualismes qui luttent à la fois contre une société injuste et absurde et contre l'ordre métaphysique traditionnel sur lequel elle prétend se fonder. L'étude des doctrines qui ont fait leur apparition, en France et en Italie, tout de suite après l'extinction du catharisme occitan, et de leurs prolongements jusqu'au XVIIIe siècle, conduit aux mouvements dualistes européens d'aujourd'hui : la gnose reconstituée par René Guénon en 1909, l'anthroposophie de Rudolf Steiner, le néo-catharisme de Déodat Roché et le pseudo-catharisme nazi suscité par Otto Rahn. Bien que ce livre soit destiné au grand public cultivé, il n'en verse pas moins au dossier de l'hérésie des éléments neufs et de première main... — "Dans une série destinée au grand public et consacrée à l'« Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes », il était impossible que ne figure pas en France un livre sur les cathares, et il est naturel que l'auteur en ait été René Nelli, défenseur convaincu – et ce n'est pas d'aujourd'hui – de la thèse selon laquelle les cathares ne constituent qu'un épisode d'un aspect, autrement long et compliqué, de la culture européenne, celui du dualisme, qui s'étend depuis Mani et le manichéisme jusqu'à nos jours. Par amour pour cette thèse, comme aussi bien pour répondre aux exigences du grand public, R. Nelli a engagé tout l'effort de sa vaste culture, allant de l'histoire religieuse à l'histoire littéraire, à mettre en évidence la continuité, ainsi que la consistance spirituelle du dualisme ; mais il se trouve également contraint à traiter avec désinvolture et de manière souvent approximative les faits historiques..." (Raoul Manselli, Cahiers de civilisation médiévale, 1974)

NICOLAŸ (Fernand).

Histoire des croyances, superstitions, moeurs, usages et coutumes (selon le plan du Décalogue).

P., Victor Retaux, s.d. (1902), in-8°, (6)-465 pp, 3e édition, reliure demi-chagrin carmin, dos à 5 nerfs filetés et fleurons dorés, pièces d'auteur et de titre basane carmin (rel. de l'époque), bon état (Curiosités des Lois et Coutumes). Ouvrage couronné par l'Académie française

Tome 3 seul (sur 3) contenant : Emblèmes et symboles de la propriété chez les anciens ; Impôts bizarres, redevances et corvées singulières ; Faits mémorables de l’histoire de la propriété ; Histoire des petits profits populaires ou féodaux ; Curiosités historiques et judiciaires sur le vol ; Particularités sur les témoignages et le parjure. L'aveu et la torture ; Les « jugements de Dieu » ; curieuses ordalies encore en usage ; De la preuve par le combat judiciaire ou duel ; Coutumes et cérémonies du mariage depuis les premiers âges ; Fiançailles – anneau de mariage – charivaris – coutumes matrimoniales de nos anciennes provinces ; Le mariage dans les peuples modernes civilisés ou sauvages ; Procédés et ruses en usage chez les voleurs de profession ; Bandes et associations de voleurs : brigands, pirates, flibustiers ; Les négriers et les razzias humaines; l'esclavage jadis et aujourd'hui. — Important ouvrage d'après les législations et les coutumiers contenant de rares extraits d’écrits sur les croyances. (Caillet, 7994). L'auteur était avocat à la Cour de Paris.

OUSPENSKY (P. D.).

Fragments d'un enseignement inconnu. Traduction française de Philippe Lavastine.

Stock, 1968, in-8°, 550 pp, index, broché, bon état

Au cours de ses voyages en Europe, en Egypte et en Orient, à la recherche d'un enseignement qui résoudrait pour lui le problème des relations de l'Homme à l'Univers, Ouspensky avait été amené à connaître Georges Gurdjieff dont il était devenu l'élève. Le récit de 8 années de travail en compagnie de Gurdjieff.

PUECH (Henri-Charles).

En quête de la Gnose, tome II : Sur l'Évangile selon Thomas, esquisse d'une interprétation systématique.

Gallimard, 1982, in-8°, 321 pp, index des notions, thèmes, matières, index des personnages historiques ou légendaires, êtres divins, entités, index des auteurs et ouvrages cités et commentés, broché, bon état (Coll. Bibliothèque des Sciences humaines)

Par Henri-Charles Puech (1902-1986), professeur au Collège de France. L’Évangile dont le texte copte a été retrouvé en haute Égypte, et dont une traduction est donnée en tête du volume, a fait sensation aussitôt son existence révélée, en particulier par diverses notes et communications de l’auteur ici reproduites. Il s’agit de plus d’une centaine de « paroles » que Jésus aurait adressées à son disciple Thomas, gardées secrètes et répandues dans les milieux gnostiques et manichéens. Les unes s’apparentent aux paroles du Nouveau Testament; les autres sont inconnues et mettent en oeuvre de nombreux thèmes gnostiques que H.-Ch. Puech met à nu, esquissant ainsi, de tout ce courant de pensée, une interprétation systématique dont un grand spécialiste du mysticisme iranien, traitant de motifs voisins, a pu souligner « la richesse et la densité exceptionnelle » (Henry Corbin, En Islam iranien, II).

QUESTION DE (Revue).

Question de. Spiritualité, tradition, littératures. N° 4.

Editions Retz, 1974, in-8°, 130 pp, illustré, qqs rares annotations crayon. Questions à Raymond Abellio. ~ La littérature française et l'Inde (Jean Varenne). ~ Pour mieux comprendre l'islam mystique (Jean Chevalier). ~ Hypothèses sur le troisième oeil (Colin Wilson). ~ Le symbolisme de l'archange du Mont-Saint-Michel (Paul Sérant). ~ Etc.

QUESTION DE (Revue).

Question de. Spiritualité, tradition, littératures. N° 7.

Editions Retz, 1975, in-8°, 128 pp, illustré, qqs rares annotations crayon. Un prospecteur de l'invisible : Gustav Meyrink (Georges Diagerine). ~ La mort violette (nouvelle inédite de Gustav Meyrink). ~ Arthur Koestler (P. Debray-Ritzen). ~ Lanza del Vasto (entretien avec Louis Pauwels). ~ Une expérience sur les rêves télépathiques (Aimé Michel). ~ Etc.

QUESTION DE (Revue).

Question de. Spiritualité, tradition, littératures. N° 8.

Editions Retz, 1975, in-8°, 128 pp, illustré. Les Dominicains (Hélène Renard). ~ Un homme de la Tradition : Frihjof Schuon (Jean Biès). ~ L'énigme des rêves lucides (Aimé Michel). ~ Apparitions et OVNI : l'hypothèse du Collège invisible (Roger Chevrier). ~ Apparitions et OVNI : un "système de contrôle" (Jacques Vallée). ~ Etc.

RAVENSCROFT (Trevor).

La Lance du Destin. Traduit de l'anglais par Robert Génin.

Albin Michel, 1973, in-8°, 281 pp, traduit de l'anglais, 16 pl. de photos et documents hors texte, broché, couv. illustrée à rabats, bon état (Coll. Les Chemins de l'impossible)

La vérité historique de la Sainte Lance. Sa puissance occulte. Comment Adolf Hitler l'a détournée dans sa tentative de conquête mondiale.

RIFFARD (Pierre A.).

L'Esotérisme. Qu'est-ce que l'ésotérisme ? Anthologie de l'ésotérisme occidental.

Laffont, 1993, fort in-8°, 1016 pp, 37 figures, 3 cartes, chronologie, biblio, index, broché, bon état (Coll. Bouquins)

RIVIERE (Patrick).

Sur les sentiers du Graal.

Laffont, 1984, in-8°, 205 pp, qqs figures, gravures et plans, biblio (Coll. Les énigmes de l'univers)

ROLLET (Jacques).

D'Esculape a Lokman Hekim, ou les avatars d'un dieu.

Istanbul, Editions Isis, 1992, gr. in-8°, vii-168 pp, notes bibliographiques, broché, bon état (Cahiers du Bosphore, VII)

ROOB (Alexander).

Le Musée Hermétique. Alchimie et Mystique.

Taschen, 1997, fort in-8°, 711 pp, très nombreuses illustrations en noir et en couleurs, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état

Avec Le Musée hermétique, l'auteur nous entraîne en un fascinant voyage dans un monde haut en couleurs : celui de l'alchimie et de la mystique, de la cabale et de la magie, de la Rose-Croix et de la franc-maçonnerie. Ce compendium illustré, avec ses notes explicatives, ses gloses et ses très nombreuses citations des textes hermétiques, nous transporte de façon tout à fait inédite dans l'univers des sciences occultes qu'il nous présente comme les tableaux d'une exposition. Un vaste parcours d’images qui s’ouvre sur des cosmogrammes médiévaux et des représentations de la mystique chrétienne et se termine avec le romantisme, en passant par le monde de l’alchimie. Une iconographie abondante et remarquable.

SAINT-MARTIN (Louis-Claude de) et FABRE d'OLIVET.

Gnostiques de la Révolution. Tome 1 : Claude de Saint-Martin. Tome 2 : Fabre d'Olivet. Choix de textes et introduction par André Tanner.

Fribourg, Egloff, et P., LUF, 1946, 2 vol. in-12, 261 et 294 pp, notices biographiques, bibliographies, brochés, couv. à rabats imprimées en brun et noir, bon état (Coll. Le Cri de la France)

Edition soignée, imprimée sur vergé par Kundig à Genève.

SAINT-YVES D'ALVEYDRE (Marquis de).

Mission des ouvriers.

Nice, Belisane, 1979, in-8°, 64 pp, broché,bon état. Réimpression de l'édition de Paris, Dentu, 1882

La « Mission des ouvriers » est une invitation faite aux ouvriers à s'organiser socialement et indépendamment de tout parti politique pour la création de trois chambres sociales.

SALVERTE (Eusèbe Joseph Baconnière de).

Essai historique et philosophique sur les noms d'hommes, de peuples et de lieux, considérés principalement dans leurs rapports avec la civilisation.

P., Bossange Père, 1824, 2 vol. in-8°, xi-467 et 503 pp, index, édition originale, brochés, couv. imprimées sur papier bleu conservées, bon exemplaire non rogné et sans rousseurs dans son brochage d'origine

Erreurs et croyances superstitieuses nées de la signification des noms propres et de leur interprétation mystique ; actes religieux pratiqués dans l'imposition des noms ; les Mages, leur religion, leurs fables et leurs symboles. (Caillet, 9866)

SAUNIER (Jean).

Les Francs-Maçons. Essai de description d'une société traditionnelle.

P., Culture, Art, Loisirs, 1972, in-8° oblong, 283 pp, 11 gravures et photos, discographie maçonnique, biblio, reliure skivertex vert éditeur, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la dir. de Louis Pauwels)

SEDE (Gérard de).

Le trésor cathare.

Cercle du Nouveau Livre d'Histoire, 1966, in-8°, 216 pp, 16 pl. de photos et documents hors texte, reliure toile éditeur avec une vignette illustrée sur le premier plat, rhodoïd

La tradition ésotérique occitane.

SIMON (Gustave).

Chez Victor Hugo. Les Tables tournantes de Jersey. Procès-verbaux des séances, présentés et commentés par Gustave Simon.

P., Louis Conard, 1923, in-12, 393 pp, fac similé d'un fragment de procès-verbal en frontispice, broché, bon état

De 1853 à 1855, en exil à Jersey, Victor Hugo se livre quasi quotidiennement à des séances de spiritisme. Il discute avec les esprits les plus illustres, Jésus-Christ, Dante, Molière, Shakespeare, ou les formes les plus abstraites (l'Ombre du sépulcre, le Drame ou l'Idée). Les séances sont consignées sur des procès-verbaux qui serviront à établir “Le Livre des Tables” dont Hugo envisageait une publication posthume. — " (...) Ce n'est pas un livre scientifique. Nous ne songeons pas à interpréter, ni à discuter les controverses qui s'etablissent entre les hôtes de Jersey et les esprits qui se désignent. Ils s'en chargent eux-mêmes. Nous n'apportons que des documents ; ce sont des procès-verbaux recueillis par des hommes de bonne foi devant des témoins appartenant à toutes les opinions et à toutes les religions. Il ne faut se faire aucune illusion : ce livre provoquera les railleries et les sarcasmes des ennemis nés et impénitents de tout ce qui peut dépasser leur entendement. Il intéressera ceux qui se sont adonnés à l'étude des sciences métapsychiques, des sciences occultes spiritisme, magnétisme, les mots importent peu. Il encouragera ceux qui s'obstinent à poursuivre des expériences sans se laisser émouvoir par les suggestions et les insinuations des défenseurs de la routine, ou par les hostilités préconçues et systématiques des savants dont l'assurance, parfois ignorante, a été soumise à de si rudes épreuves et de si cruels démentis..." (Gustave Simon)

TOUCHARD (Michel-Claude).

Nostradamus ou le devin caché.

P., Culture, Art, Loisirs, 1972, in-8° oblong, 286 pp, 12 gravures, reliure skivertex vert éditeur, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la direction de Louis Pauwels)

TRINTZIUS (René).

Matérialisme et spiritualisme. Jacques Cazotte ou le XVIIIe siècle inconnu.

P., Athéna, 1944, in-12, 227 pp, un portrait gravé en frontispice, biblio, broché, bon état (Coll. Vie des grands illuminés)

VILLEROT (Dominique).

L'Inquisition, ou le gouvernement des âmes.

P., Culture, Art, Loisirs, 1973, in-8° oblong, 287 pp, 14 gravures, biblio, reliure skivertex vert éditeur, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la direction de Louis Pauwels)

WALDSTEIN (Arnold).

Lumières de l'alchimie.

Tours, Mame, 1973, in-8°, 271 pp, 13 gravures (dont une au 2e plat de la jaquette), annexes, biblio, broché, tranches noires, jaquette argentée illustrée, bon état (Coll. Pensées et sociétés secrètes)

L'Alchimie est une science, un art, une sagesse; mais elle est aussi la Science, l'Art et la Sagesse. Il serait vain de voir en elle une chimie à l'état infantile. Elle est, à travers les siècles, et jusqu'à nos jours, la recherche de l'Unité ; son grand dessein : dépasser les contraires, faire de l'infiniment petit l'image exacte de l'infiniment grand, faire de l'homme le parfait reflet du cosmos. Dans cet ouvrage, Arnold Waldstein nous explique à travers l'histoire ce qu'est l'alchimie, pourquoi elle est appelée Grand Art ou Art Royal. A sa suite, nous découvrons l'alchimie antique, l'hermétisme oriental, les grandes oeuvres de l'alchimie médiévale et renaissante et jusqu'aux travaux les plus récents des alchimistes contemporains. Ce livre nous invite au voyage : partons à la recherche de la Pierre philosophale et de l'Or des Sages.

WALLACE (Sir Alfred Russel).

Les Miracles et le Moderne Spiritualisme.

P., Librairie des sciences psychologiques, s.d. (1891) in-8°, viii-382-(2) pp, traduit de l'anglais, un portrait gravé en frontispice par Henri Germain, reliure demi-chagrin havane, dos à 5 nerfs soulignés à froid, titres et fleurons dorés (rel. de l'époque), bon état. Edition originale, devenue rare (Caillet 11344, Dorbon 5230)

"Savant ouvrage de cet émule de Darwin qui a consacré ses dernières années à la défense du Spiritualisme scientifique. – La croyance aux miracles. – Aspect scientifique du surnaturel. – La force Od. – La double vue. – Réalité des apparitions. – Théorie du Spiritualisme. – Photographies spiritiques d'Esprits. – Y a-t-il une autre vie ?... etc." (Caillet 11344) — Alfred Russel Wallace (1823-1913) est un naturaliste et philosophe britannique. Il a mis au point la théorie de l'évolution par la sélection naturelle au même moment que Charles Darwin. Sa défense du spiritisme et sa croyance en une origine immatérielle pour les plus hautes facultés mentales de l'être humain mit à mal ses relations avec le monde scientifique, tout spécialement avec les précurseurs de l'évolutionnisme. — "Il faut citer l’un des physiciens les plus renommés de la Grande-Bretagne, longtemps rebelle, mais enfin convaincu, dit-il, par une foule d’expériences consciencieuses de la vérité et de la réalité des phénomènes spirites, et devenu bientôt l’un des plus enthousiastes champions de l’apparition des esprits, et de leur commerce avec les vivants, M. A. Russel Wallace. Hâtons-nous de dire qu’il est, avec Darwin, l’inventeur de la fameuse hypothèse de l’évolution et de la sélection naturelle..." (Dr Bataille, Le Diable au XIXe siècle, 1894) — "Le livre dont voici une traduction est peut-être celui qui a contribué le plus efficacement à la diffusion en Angleterre du moderne spiritualisme. Indépendamment de ses qualités intrinsèques, qui certes sont considérables, il doit une bonne part de ce succès au nom de son auteur, l'un des savants dont le Royaume-Uni ait le plus de droit de s'enorgueillir, et l'un des naturalistes et des explorateurs que n'importe quel pays de l'Europe du XIXe siècle aurait le plus de raison d'envier à sa patrie." (préface du traducteur)

WOOG-GARRY (Valentine).

Histoire, doctrine et rites des principales religions.

Dervy, 1959, in-8°, 573 pp, biblio, broché, bon état

Un résumé des principales religions ou chacune d'elle est "présentée sous ces trois aspects :son histoire, sa doctrine, ses rites, sans apologie ni critique". Table : Les religions de l'Inde et d'Extrême-Orient (préface de Paul Masson-Oursel) ; Le judaïsme ; Le christianisme : Le catholicisme , L'orthodoxie, le protestantisme, l'esotérisme chrétien ; l'Islam.

ZIEGLER (Gilette).

Nicolas Flamel ou le secret du Grant Œuvre.

P., Culture, Art, Loisirs, 1971, in-8° oblong, 285 pp, 18 gravures, tableau synoptique, liste des alchimistes cités, biblio, reliure skivertex bleu décoré de l'éditeur, bon état (Coll. Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes, sous la direction de Louis Pauwels)

Depuis des siècles, Nicolas Flamel représente, pour un grand public, l'alchimiste type, le savant discret et modeste dont le succès finit par couronner les efforts. Ce bourgeois de Paris, écrivain public et libraire, amassa une fortune considérable, après un voyage à Compostelle. Comment découvrit-il le secret du Grant Œuvre ? Quels chemins suivit sa pensée, à travers les dogmes chrétiens, la philosophie antique, la kabbale juive ? Les documents du temps et les indications fournies par ses ouvrages nous permettent, comme à la trace, de retrouver sa vie. L'influence que Nicolas Flamel a exercée sur les alchimistes et les chercheurs des siècles suivants est étudiée ici – et cette magistrale étude va aussi loin que notre époque. (4e de couverture)