21182 résultats

[Libre-pensée] – RUSSELL (Bertrand).

Pourquoi je ne suis pas chrétien.

Herblay, Aux Editions de l'Idée Libre, 1929, in-8°, 29 pp, traduit de l'anglais, broché, bon état (Coll. Les meilleures oeuvres des auteurs rationalistes)

[Libre-pensée] – RYNER (Han).

Credo Quia Absurdum.

Herblay, Aux Editions de l'Idée Libre, 1932, in-8°, 16 pp, broché, bon état (Coll. Les meilleures oeuvres des auteurs rationalistes)

[Libre-pensée] – RYNER (Han).

La Cruauté de l'Eglise.

Herblay, Aux Editions de l'Idée Libre, 1937, in-8°, 29 pp, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. La Documentation antireligieuse)

[Libre-pensée] – ZELTEN (Dr Ricardo).

La Tyrannie cléricale. Garcia Moreno, Président de l'Equateur.

Herblay, Aux Editions de l'Idée Libre, 1939, in-8°, 31 pp, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. La Documentation antireligieuse)

[Libre-pensée].

Dieu existe-t-il ? Controverse publique à Paris entre MM. l'abbé Viollet et Han Ryner. Compte rendu sténographique.

Herblay, Aux Editions de l'Idée Libre, 1932, in-8°, 48 pp, broché, bon état (Coll. La Documentation antireligieuse)

[Libre-pensée].

L'Existence de Dieu. Controverse publique entre M. Le Chanoine Desgranges et M. Victor Ernest.

Herblay, Aux Editions de l'Idée Libre, 1927, in-8°, 36 pp, broché, couv. illustrée, bon état (L'Idée Libre, 17e année, 6e série, n° 21, Septembre 1927 - Fructidor 135)

[Libre-pensée].

Lolita et la pornographie en Angleterre.

Herblay, Aux Editions de l'Idée Libre, 1960, in-8°, 48 pp, broché, bon état (L'Idée Libre, 49e année, 29e série, n° 4, Avril 1960 - Germinal 168)

[Libre-pensée].

Pour ou contre la confession ? Controverse publique entre MM. l'abbé Viollet et André Lorulot. Compte rendu sténographique.

Herblay, Aux Editions de l'Idée Libre, 1938, in-8°, 32 pp, broché, bon état (Coll. La Documentation antireligieuse)

[Lincoln] – CHITTENDEN (L. E.).

Lincoln and the Sleeping Sentinel. The True Story.

New York and London, Harper & Brothers, 1909, in-12, 54 pp, une gravure en couleurs de Lincoln sous serpente en frontispice, cart. percaline gris-vert de l'éditeur, 1er plat illustré, très bon état

[Lincoln] – CHOATE (Joseph H.).

Abraham Lincoln.

New York, Thomas Y. Crowell & Co, 1901, in-12, 38 pp, cart. percaline crème de l'éditeur, titre doré avec décor floral au 1er plat, édition originale américaine, bon état. Address delivered before the Edinburgh Philosophical Institution, november 13th, 1900.

[Lincoln] – CHOATE (Joseph H.).

Abraham Lincoln. Address delivered before the Edinburgh Philosophical Institution, november 13th, 1900.

London, Harrison & Sons, 1900, gr. in-8°, 90 pp, broché, couv. papier crème imprimée, édition originale, état correct, envoi a.s.

Joseph Hodges Choate (1832-1917), diplomate et homme de loi républicain, fut ambassadeur des Etats-Unis en Grande-Bretagne de 1899 à 1905.

[Lincoln] – TANDY (Francis D.).

An Anthology of the Epigrams and Sayings of Abraham Lincoln, collected from his writings and speeches.

New York, Francis D. Tandy, 1908, in-8°, 64 pp, une gravure de Lincoln et sa famille sous serpente en frontispice, cart. percaline vert clair de l'éditeur, 1er plat avec titre et filet d'encadrement en vert foncé, très bon état

[Lincoln] – TARBELL (Ida M.).

He Knew Lincoln.

New York, McClure, Phillips & Co, 1907, in-12, 40 pp, une gravure en couleurs de Lincoln sous serpente en frontispice, 6 gravures en noir hors texte, cart. percaline verte de l'éditeur, 1er plat avec titres et profil doré de Lincoln, édition originale, très bon état

[Lincoln] – WANAMAKER (John).

The Wanamaker Primer on Abraham Lincoln.

Philadelphia, John Wanamaker, 1908, pt in-8°, 102 pp, 21 illustrations dans le texte et hors texte, cart. demi-papier crème de l'éditeur, 1er plat illustré, édition originale, bon état

First Edition, First Printing, Hardcover issued without dust jacket. Light cream paper backed, light tan paper over boards, with lettering and illustration on front and rear boards in dark brown; illustrated with black and white line drawings; 102 pp.; large type size. Fine condition. Celebrates Lincoln as "The Full-Rounded Man," "The Typical American Example of the Rule of Four -- Strength, Mind, Heart and Will."

[Lincoln] – WHIPPLE (Wayne).

The Heart of Abraham Lincoln.

Philadelphia, Biddle Press, 1909, in-12, 53 pp, une gravure de Lincoln sous serpente en frontispice, cart. percaline rouge de l'éditeur, 1er plat illustré, édition originale, très bon état

[Lincoln] – WRIGHT-DAVIS (Mary).

The Book of Lincoln.

New York, George H. Doran Co, 1919, in-8°, 399 pp, 20 gravures hors texte dont le frontispice, biblio, index, reliure pleine toile verte de l'éditeur, titres dorés au dos et au 1er plat, poprtrait de Lincoln en médaillon au 1er plat, bon état

[Lincoln]. ANDREWS (Mary Raymond Shipman).

The Counsel Assigned.

New York, Charles Scribner's Sons, 1912, in-12, 43 pp, une gravure de Lincoln sous serpente en frontispice, cart. demi-toile havane de l'éditeur, 1er plat de papier gris illustré, édition originale, bon état. First Edition, First Printing (March, 1912)

[Lincoln]. ANDREWS (Mary Raymond Shipman).

The Perfect Tribute.

New York, Charles Scribner's Sons, 1907, in-12, 47 pp, une gravure de Lincoln sous serpente en frontispice, cart. demi-toile havane de l'éditeur, 1er plat de papier gris illustré, bon état

[Lindbergh] – ROSS (Walter S.).

Charles Lindbergh, le dernier héros.

France-Empire, 1968, pt in-8°, 308 pp, traduit de l'anglais, 16 pl. de photos hors texte, jaquette, broché, bon état

La vie, la carrière et les opinions politiques de Lindbergh.

[LINGAY Joseph].

Histoire du cabinet des Tuileries, depuis le 20 mars 1815, et de la conspiration qui a ramené Buonaparte en France.

P., Chanson, Delaunay, et les Marchands de Nouveautés, 1815, in-8°, viii-94 pp, broché sous couverture d'attente papier vert clair, qqs rousseurs, bon état. Edition originale (Davois II, 179)

Edition originale de cette histoire, violemment anti-bonapartiste des Cent-Jours, depuis leur préparation jusqu’à la défaite de Napoléon. — "L’ouvrage que nous donnons aujourd'hui au public peut être considéré comme la collection méthodique de tout ce qui a été imprimé à Gand, à Bruxelles et à Vienne, sur la conspiration tramée à Paris, et comme le résultat des différents rapports qui ont été fait à Sa Majesté en avril dernier" (p. v). — Lingay était le rédacteur du “Nain vert” ; journaliste, secrétaire intime d'un préfet de province à la fin de l'Empire, l’auteur "a été l'homme de tous les gouvernements de la Monarchie Constitutionnelle de 1815 à 1848".

[Littérature fantastique] – RENARD (Maurice).

L'Invitation à la peur.

P., Editions G. Crés et Cie, 1926, in-12, 251 pp, broché, couverture lég. défraîchie, bon état. Edition originale, exemplaire du SP enrichi d'un envoi autographe signé de l’auteur. Rare

"Maître de l'horreur et du mystère" comme le célébraient ses amis, "scribe des miracles" comme il s'instituait lui-même, théoricien et praticien du "merveilleux scientifique" qui deviendra plus tard la science-fiction, Maurice Renard (1875-1939) occupe une place essentielle dans la littérature fantastique française : Le Docteur Lerne, sous-dieu (1908), Le Voyage immobile (1909), Le Péril bleu (1912), Monsieur d'Outremort et autres histoires singulières (1913), Les Mains d'Orlac (1920), qui fut adapté plusieurs fois au cinéma, L'Homme truqué (1921), Lui ? (1927), Un homme chez les microbes (1928), Le Carnaval du mystère (1929), et Le Maître de la lumière (1933). "II est hasardeux de coller des étiquettes strictes sur les oeuvres de Maurice Renard où, la plupart du temps, se combinent merveilleux, surnaturel, anticipation et énigme policière. Dans l'ensemble, elles appartiennent à la littérature d'épouvante en ce sens qu'elles mettent en jeu, par-dessus tout, les mécanismes du frisson et de la peur." (Jean-Baptiste Baronian)

[Littérature] - Quatre Vents (Les).

Les Quatre Vents. Numéro 3.

P., Editions des Quatre Vents, novembre 1945, in-8° carré, 106 pp, broché, bon état. Edition originale. Prospectus pour le quatrième numéro inséré

Troisième numéro de cette revue dirigée par Henri Parisot dont 9 numéros parurent de juin 1945 à juin 1947. Textes de Lewis Caroll, René de Sokier, Gisèle Prassinos, Michel Fardoulis-Lagrange, Hans Arp, Erskine Caldwell, Armel Guerne, Henri Michaux, Ludwig Tieck...

[Littérature] - Quatre Vents (Les).

Les Quatre Vents. Numéro 6 : L'Imagination poétique.

P., Editions des Quatre Vents, mai 1946, in-8° carré, 137 pp, broché, bon état. Edition originale. Prospectus pour les numéros 7 et 8 inséré

Sixième numéro de cette revue dirigée par Henri Parisot dont 9 numéros parurent de juin 1945 à juin 1947. Textes de Balzac, Henri Michaux, Leonora Carrington, Joe Bousquet, Henri Thomas, Fitz James O'Brien, Federico Garcia Lorca, Francis Picabia, Robert Margerit, Stendhal...

[Littérature] – ADAM (Paul).

Basile et Sophia. Dessins de C.-H. Dufau, gravés sur bois par G. Lemoine.

P., Paul Ollendorff, 1900, gr. in-12, 325 pp, nombreuses illustrations dans le texte et à pleine page, reliure demi-toile crème à motif écailles, pièce de titre chagrin carmin, couv. illustrée en couleurs conservée (rel. de l'époque signée T. Giraud), bon état

"Le dernier livre de M. Paul Adam s'appelle “Basile et Sophia”. Je ne vous conterai point par le menu l'histoire de ce livre, les aventures, les épisodes qui le traversent en éclairs fulgurants... C'est dans Byzance, aux époques lointaines d'histoire, que cela se passe... Et c'est alors que vous défilent devant les yeux vingt tableaux, vingt peintures de cette civilisation mystérieuse, fantastique. Ah ! comme l'imagination de M. Paul Adam s'est éployée en ce livre où, à force de talent, tout nous est restauré, tout nous est présenté en grouillements extraordinaires de vie ! Du sang, des voluptés criantes, des baisers féroces, des enroulements de corps qui halettent ; luxures et débauches, combats et accouplements d'amour, tout cela s'entremêlant aux cris, aux fureurs des passions humaines déchainées. Grandes figures évocatrices qui passent, celles de Théodora, de l'empereur Michel dont la fin dramatique est d'une puissance d'émotion, indicible, de Basile, qui devient l'Empereur des Romains, de sa soeur Sophia, vierge exquise d'abord, amoureuse fervente et passionnée ensuite... Et nous assistons comme à l'écroulement de toute une puissance, à l'anéantissement de tout un décor de luxe et de féerie sauvage, et cela, dans des flaques de sang, dans des amoncellements d'étoffes sur lesquels se sont abîmées des pamoisons de chairs... Que vous dire davantage du style de M. Paul Adam, puisqu'on a tout écrit sur lui. Après des roulis d'images qui passent et s'enflent, en des phrases d'une contexture tellement architecturale, après des tourbillons de mots d'une variété telle, que le vertige s'ensuit, ce sont de charmantes éclaircies : petites phrases courtes comme un vers, douces comme un chant d'oiseau, frêles comme le murmure d'une eau coureuse... Ah ! que c'est grand et joli, immense et mignon... Lisez “Basile et Sophia”, ce beau poème de force et d'énergie; cette cantilène d'amour et de mort !" (Henri Degron, La Plume, 1900)

[Littérature] – BAISSETTE (Gaston).

Ces grappes de ma vigne.

Julliard, 1975, gr. in-8°, 347 pp, notes, broché, couv. illustrée, bon état

"En 1871, dans un village du Bas-Languedoc, un puceron minuscule, le phylloxera, fait son apparition : la "mauvaise bête" va détruire tout le vignoble. Il sonne le glas de l'état virgilien, fait d'insouciance et de joie de vivre, qui caractérisait la civilisation de la vigne, auquel succède brusquement l'état d'angoisse qui est le signe de la société actuelle. Le combat des paysans et des savants contre le phylloxera dure trente ans. On cherche des recettes, puis on innonde, puis on arrache, puis on reconstruit : la fameuse reconstitution sur plants américains gagne toute l'Europe..." – Gaston Baissette, issu d'une famille de viticulteurs, est un médecin écrivain né à Albi le 14 janvier 1901 et mort en novembre 1977, proche du parti communiste français. Membre du réseau de résistance Front national des Médecins pendant la seconde guerre mondiale. Il écrivit régulièrement dans La Pensée, Europe, Les Lettres françaises, et d'autres revues littéraires proches du parti communiste. Le goût de Gaston Baissette pour l'histoire transparaît dès sa thèse de médecine sur Hippocrate. Publiée chez Grasset en 1931, celle-ci eut un grand retentissement et fut traduite en allemand. Gaston Baissette fut ensuite invité à écrire le chapitre sur La médecine grecque jusqu’à la mort d’Hippocrate dans l'Histoire générale de la médecine, de la pharmacie et de l’art vétérinaire dirigée par Maxime Laignel-Lavastine, il écrivit aussi des articles sur Avicenne et sur Paracelse. Plus tard, il écrivit Ce pays de Montpellier (1970), une fresque très documentée sur l'histoire de Montpellier depuis sa fondation. La plupart de ses romans et nouvelles évoquent le Languedoc de son enfance, notamment dans un cycle de romans parus jusqu'en 1975 : Le Soleil de Maguelonne ; Isabelle de la garrigue ; Ces grappes de ma vigne ; Ce pays de Montpellier ; Le Vin de feu.

[Littérature] – BAISSETTE (Gaston).

Ces grappes de ma vigne.

Editeurs Français Réunis, 1956, in-12, 398 pp, notes, broché, couv. illustrée, bon état. Edition originale, un des 100 ex. numérotés

"En 1871, dans un village du Bas-Languedoc, un puceron minuscule, le phylloxera, fait son apparition : la "mauvaise bête" va détruire tout le vignoble. Il sonne le glas de l'état virgilien, fait d'insouciance et de joie de vivre, qui caractérisait la civilisation de la vigne, auquel succède brusquement l'état d'angoisse qui est le signe de la société actuelle. Le combat des paysans et des savants contre le phylloxera dure trente ans. On cherche des recettes, puis on innonde, puis on arrache, puis on reconstruit : la fameuse reconstitution sur plants américains gagne toute l'Europe..." – Gaston Baissette, issu d'une famille de viticulteurs, est un médecin écrivain né à Albi le 14 janvier 1901 et mort en novembre 1977, proche du parti communiste français. Membre du réseau de résistance Front national des Médecins pendant la seconde guerre mondiale. Il écrivit régulièrement dans La Pensée, Europe, Les Lettres françaises, et d'autres revues littéraires proches du parti communiste. Le goût de Gaston Baissette pour l'histoire transparaît dès sa thèse de médecine sur Hippocrate. Publiée chez Grasset en 1931, celle-ci eut un grand retentissement et fut traduite en allemand. Gaston Baissette fut ensuite invité à écrire le chapitre sur La médecine grecque jusqu’à la mort d’Hippocrate dans l'Histoire générale de la médecine, de la pharmacie et de l’art vétérinaire dirigée par Maxime Laignel-Lavastine, il écrivit aussi des articles sur Avicenne et sur Paracelse. Plus tard, il écrivit Ce pays de Montpellier (1970), une fresque très documentée sur l'histoire de Montpellier depuis sa fondation. La plupart de ses romans et nouvelles évoquent le Languedoc de son enfance, notamment dans un cycle de romans parus jusqu'en 1975 : Le Soleil de Maguelonne ; Isabelle de la garrigue ; Ces grappes de ma vigne ; Ce pays de Montpellier ; Le Vin de feu.

[Littérature] – BAISSETTE (Gaston).

Isabelle de la garrigue.

Julliard, 1968, in-8°, 314 pp, reliure toile éditeur, jaquette, très bon état. Edition originale sur papier courant

Gaston Baissette, issu d'une famille de viticulteurs, est un médecin écrivain né à Albi le 14 janvier 1901 et mort en novembre 1977, proche du parti communiste français. Membre du réseau de résistance Front national des Médecins pendant la seconde guerre mondiale. Il écrivit régulièrement dans La Pensée, Europe, Les Lettres françaises, et d'autres revues littéraires proches du parti communiste. Le goût de Gaston Baissette pour l'histoire transparaît dès sa thèse de médecine sur Hippocrate. Publiée chez Grasset en 1931, celle-ci eut un grand retentissement et fut traduite en allemand. Gaston Baissette fut ensuite invité à écrire le chapitre sur La médecine grecque jusqu’à la mort d’Hippocrate dans l'Histoire générale de la médecine, de la pharmacie et de l’art vétérinaire dirigée par Maxime Laignel-Lavastine, il écrivit aussi des articles sur Avicenne et sur Paracelse. Plus tard, il écrivit Ce pays de Montpellier (1970), une fresque très documentée sur l'histoire de Montpellier depuis sa fondation. La plupart de ses romans et nouvelles évoquent le Languedoc de son enfance, notamment dans un cycle de romans parus jusqu'en 1975 : Le Soleil de Maguelonne ; Isabelle de la garrigue ; Ces grappes de ma vigne ; Ce pays de Montpellier ; Le Vin de feu.

[Littérature] – BAISSETTE (Gaston).

La Clef des sources.

Grasset, 1945, in-12, 326 pp, broché, non coupé, bon état. Edition originale sur papier courant (mention de 5e édition au 2e plat de couv. mais bon achevé d'imprimé avec mention de 1er tirage en dernière page)

Gaston Baissette, issu d'une famille de viticulteurs, est un médecin écrivain né à Albi le 14 janvier 1901 et mort en novembre 1977, proche du parti communiste français. Membre du réseau de résistance Front national des Médecins pendant la seconde guerre mondiale. Il écrivit régulièrement dans La Pensée, Europe, Les Lettres françaises, et d'autres revues littéraires proches du parti communiste. Le goût de Gaston Baissette pour l'histoire transparaît dès sa thèse de médecine sur Hippocrate. Publiée chez Grasset en 1931, celle-ci eut un grand retentissement et fut traduite en allemand. Gaston Baissette fut ensuite invité à écrire le chapitre sur La médecine grecque jusqu’à la mort d’Hippocrate dans l'Histoire générale de la médecine, de la pharmacie et de l’art vétérinaire dirigée par Maxime Laignel-Lavastine, il écrivit aussi des articles sur Avicenne et sur Paracelse. Plus tard, il écrivit Ce pays de Montpellier (1970), une fresque très documentée sur l'histoire de Montpellier depuis sa fondation. La Clef des sources, écrit pendant la guerre et dédié à la mémoire de Georges Politzer, est un conte philosophique et poétique. La plupart de ses autres romans et nouvelles évoquent le Languedoc de son enfance, notamment dans un cycle de romans parus jusqu'en 1975 : Le Soleil de Maguelonne ; Isabelle de la garrigue ; Ces grappes de ma vigne ; Ce pays de Montpellier ; Le Vin de feu.

[Littérature] – BAISSETTE (Gaston).

Le Vin de feu.

Julliard, 1974, gr. in-8°, 327 pp, broché, couv. illustrée, bon état. Edition originale (il n'est pas mentionné de grand papier)

Gaston Baissette, issu d'une famille de viticulteurs, est un médecin écrivain né à Albi le 14 janvier 1901 et mort en novembre 1977, proche du parti communiste français. Membre du réseau de résistance Front national des Médecins pendant la seconde guerre mondiale. Il écrivit régulièrement dans La Pensée, Europe, Les Lettres françaises, et d'autres revues littéraires proches du parti communiste. Le goût de Gaston Baissette pour l'histoire transparaît dès sa thèse de médecine sur Hippocrate. Publiée chez Grasset en 1931, celle-ci eut un grand retentissement et fut traduite en allemand. Gaston Baissette fut ensuite invité à écrire le chapitre sur La médecine grecque jusqu’à la mort d’Hippocrate dans l'Histoire générale de la médecine, de la pharmacie et de l’art vétérinaire dirigée par Maxime Laignel-Lavastine, il écrivit aussi des articles sur Avicenne et sur Paracelse. Plus tard, il écrivit Ce pays de Montpellier (1970), une fresque très documentée sur l'histoire de Montpellier depuis sa fondation. La plupart de ses romans et nouvelles évoquent le Languedoc de son enfance, notamment dans un cycle de romans parus jusqu'en 1975 : Le Soleil de Maguelonne ; Isabelle de la garrigue ; Ces grappes de ma vigne ; Ce pays de Montpellier ; Le Vin de feu.

[Littérature] – BAISSETTE (Gaston).

Les Poètes et les Cosmogonies.

Seghers, 1953, in-12, 77 pp, broché, très bon état. Edition originale sur papier courant (il n'y a eu que 10 ex. sur Hollande)

Thésée ; Sur le retour aux mythes ; Les Poètes et les cosmogonies ; Paul Eluard. — Gaston Baissette, issu d'une famille de viticulteurs, est un médecin écrivain né à Albi le 14 janvier 1901 et mort en novembre 1977, proche du parti communiste français. Membre du réseau de résistance Front national des Médecins pendant la seconde guerre mondiale. Il écrivit régulièrement dans La Pensée, Europe, Les Lettres françaises, et d'autres revues littéraires proches du parti communiste. Le goût de Gaston Baissette pour l'histoire transparaît dès sa thèse de médecine sur Hippocrate. Publiée chez Grasset en 1931, celle-ci eut un grand retentissement et fut traduite en allemand. Gaston Baissette fut ensuite invité à écrire le chapitre sur La médecine grecque jusqu’à la mort d’Hippocrate dans l'Histoire générale de la médecine, de la pharmacie et de l’art vétérinaire dirigée par Maxime Laignel-Lavastine, il écrivit aussi des articles sur Avicenne et sur Paracelse. Plus tard, il écrivit Ce pays de Montpellier (1970), une fresque très documentée sur l'histoire de Montpellier depuis sa fondation. La plupart de ses romans et nouvelles évoquent le Languedoc de son enfance, notamment dans un cycle de romans parus jusqu'en 1975 : Le Soleil de Maguelonne ; Isabelle de la garrigue ; Ces grappes de ma vigne ; Ce pays de Montpellier ; Le Vin de feu.

[Littérature] – BARJAVEL (René) et Olenka DE VEER.

Les Jours du monde (Les Dames à la licorne).

Presses de la Cité, 1977, in-8°, 283 pp, cart. éditeur, sans la jaquette, bon état, envoi a.s. de René Barjavel à Philippe Bouvard contresigné par Olenka de Veer

Que sont devenues les "Dames à la licornes" les cinq filles de Sir John Greene après avoir quitté leur île fabuleuse, sa maison blanche et sa forêt de fleurs ? Elles sont parties vers l'amour, vers Dieu, vers l'aventure, persuadées qu'elles allaient trouver mille fois ce qu'elles avaient laissé. Mais les jours du monde ne ressemblent pas aux matins de l'île. Les voici lancées dans le réel, plus fantastique peut-être que le rêve, mais moins facile à vivre... Voici Helen, voici Griselda, à Paris, à Pékin, à Bangkok, dans le désert de Gobi, en cette période bouillonnante qui précède la première guerre mondiale, alors que tout commence dans un élan prodigieux : l'aviation, l'automobile, la libération de l'Irlande et celle de la femme, qui jette son corset aux orties...

[Littérature] – BARJAVEL (René).

La Nuit des temps .

Presses de la Cité, 1968, in-8°, 316 pp, cart. simili-cuir bleu foncé de l'éditeur, sans la jaquette, bon état, envoi a.s. de René Barjavel à Philippe Bouvard

Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace... Que vont découvrir les savants et les techniciens venus du monde entier qui creusent la glace à la rencontre du mystère ? "La nuit des temps", c'est à la fois un reportage, une épopée mêlant présent et futur, et un grand chant d'amour passionné. Traversant le drame universel comme un trait de feu, le destin d'Elea et de Païkan les emmène vers le grand mythe des amants légendaires.

[Littérature] – BOYER (François).

Les Jeux inconnus.

Club Français du Livre, 1950, in-8°, 225 pp, reliure pleine toile blanche décorée de l'éditeur (très lég. salie), bon état. Edition tirée sur papier bouffant alfa et numérotée

Cette évocation de la guerre à travers le destin de deux enfants est le premier livre de François Boyer (1920-2004), qui passa inaperçu à sa parution en 1947, avant de devenir un des best-sellers de l'année 1950 aux Etats-Unis (“The Secret Game”). Réédité en 1950 par le Club français du Livre, il donna lieu au cinéma aux fameux “Jeux interdits” de René Clément en 1952. Le titre du film fut désormais adopté pour les éditions suivantes. (Vignes, 70)

[Littérature] – BURROUGHS (William).

The Naked Lunch.

Paris, The Traveller’s Companion Series published by the Olympia Press, July 1959, in-8° (17,5 x 11), 226-(3 ff.) pp, encadrement vert sur la page de titre, broché, jaquette illustrée, ex-dono manuscrit en page de faux-titre, bords du premier feuillets lég. sali, bon état. Edition originale. Avec l’indication de prix « Francs : 1,500 » en quatrième de couverture. Exemplaire bien complet de la jaquette à rabats illustrée

Le livre a été composé entre 1954 et 1957 par Burroughs, qui résidait alors à Tanger, au Maroc. “The Naked Lunch” se veut une descente cauchemardesque dans l'esprit d'un junkie, transcendant la forme classique du roman en le déstructurant, maltraitant la forme et le fond, donnant chair à ses divagations morphinisées dans des allégories oscillant de la science-fiction à la tragédie, parlant de modifications corporelles, d'orgies homosexuelles, de complots et de créatures angoissantes, dans un pays étrange, lieu de toutes les folies, nommé Interzone. (Jean-Pierre Dutel)

[Littérature] – BÉRIMONT (Luc).

Le Bois Castiau.

Laffont, 1963, in-8°, 286 pp, broché, papier lég. jauni, bon état. Edition originale sur papier courant, envoi a.s.

Le Bois Castiau nous présente la vie dans les années 1920 à Ferrière-la-Grande, non loin de Maubeuge, du point de vue du petit André Leclercq. Si ses parents sont présents, c'est avant tout Man Toinette qui marque le futur Luc Bérimont. Matriarche ardennaise, cette grand-mère sévère mais immensément protectrice, voue à son petit-fils un amour exclusif. Sa mémoire inépuisable berce l'auteur d'histoires tragiques, où se bousculent les uhlans de 1870, les exils forcés, les veuvages... Bérimont serait-il devenu écrivain sans Man Toinette ? Lui-même en doute. Dans ce roman d'apprentissage, ce temps retrouvé fait aussi surgir un monde de petites gens, gentiment excentriques. Avec pour décor tout un pays oublié – ce Nord rural à la terre lourde – pays d'origine tatoué au plus profond de l'auteur, par-delà des décennies de vie parisienne...

[Littérature] – BÉRIMONT (Luc).

Le Grand Viager.

P., Debresse, 1954, pt in-8°, 114 pp, un hors-texte de Fernand Léger, broché, non coupé, bon état. Edition originale, un des 600 ex. sur Bouffant Gothic, envoi a.s.

Bien complet de la jaquette imprimée de la “Collection des Neuf” qui précise que les hors-texte illustrant chacun des ouvrages de la collection ne figureront que dans l'édition originale.

[Littérature] – COCTEAU (Jean).

La Lampe d’Aladin. Poèmes.

P., Société d'Éditions, 1909, pt in-8°, 187 pp, broché, couv. crème avec auteur et titre imprimés en rouge au 1er plat, couv. lég. défraîchie, papier jauni comme toujours, état correct. Edition originale

Edition originale du tout premier ouvrage de l’auteur, qui le publia à compte d’auteur à l’âge de 20 ans. Il s’agit d’un recueil de poèmes inspirés des Mille et une nuits. La préface se termine ainsi : « J'ai erré dans la vie sombre avec la lampe merveilleuse. Jeune comme Aladin, j'ai, marchant d'un pas craintif, vu des fruits, des joyaux, des lueurs et des ténèbres. Et, le coeur chargé d'illusions, j'ai pleuré devant la difficulté de les apporter à la lumière pour les offrir au monde incrédule. ». — "Il fait suite à la présentation qui en avait été faite le 4 avril 1908, aux 'Matinées poétiques' que de Max organisait au théâtre Fémina. Cette lecture introduisit le jeune Cocteau dans le « Monde ». Nonobstant, à sa publication, ce recueil ne suscitera guère l’engouement de la critique et Cocteau le désavouera très vite au point de le qualifier de niaiserie. Il s’opposera jusqu’à la fin à sa réédition et s’abstiendra de le faire figurer dans la liste de ses œuvres." (Jean-François Lévy)

[Littérature] – COCTEAU (Jean).

Les Enfants terribles.

Club Français du Livre, 1949, in-8°, 181 pp, 14 illustrations à pleine page dont le frontispice, une illustration sur le feuillet d'achevé d'imprimer, reliure de l'éditeur cartonnée noire et brique et décorée de dessins de Cocteau en blanc (maquette de Jacques Darche), bon état. Edition en tirage limité hors commerce tirée sur Offset blanc

Paru en 1929 aux éditions Grasset, acclamés par la critique comme le chef-d'oeuvre romanesque de Jean Cocteau, "Les Enfants terribles" racontent l'histoire d'un frère et d'une soeur, Paul et Elisabeth. Paul est blessé à la sortie du lycée Condorcet par une pierre que Dargelos, un de ses camarades de classe, avait dissimulée dans une boule de neige. Convalescent, il garde la chambre où Elisabeth le soigne. Cette chambre devient le théâtre de ce qu'ils appellent "le jeu", c'est-à-dire une histoire qu'ils s'inventent chaque soir et dont ils sont les héros. Leur rêve se confond dangereusement avec la réalité ; Paul veut quitter "le jeu" ; Elisabeth veut l'y maintenir. La comédie cesse, commence la tragédie. Avec ce roman, Cocteau a montré qu'à l'enchantement de l'adolescence se mêlait le drame. En 1950, le livre a été adapté au cinéma par Jean-Pierre Melville. Gloire encore plus grande, le titre du roman est devenu une expression courante de la langue française.

[Littérature] – DAUMAL (René).

Poésie noire, poésie blanche. Poèmes.

Gallimard, 1954, in-12, 254 pp, mention de 3e édition au bas de la page de titre (bon achevé d'imprimer du 14 octobre 1954), broché, bon état. Edition originale sur papier courant (il n'a été tiré que 30 ex. sur vélin pur fil en grand papier). Peu courant

“Poésie noire, poésie blanche” réunit “Le Contre-ciel” et tous les poèmes que René Daumal écrivit de 1924 à 1943. Le titre reprend le titre d’un essai de Daumal dans lequel on peut lire : « Comme la magie, la poésie est noire ou blanche, selon qu’elle sert le sous-humain ou le surhumain. (...) Mais si je fus jadis poète, certainement je fus un poète noir, et si demain je dois être un poète, je veux être un poète blanc. De fait, toute poésie est mêlée de blanc et de noir : mais l’une tend vers le blanc, l’autre vers le noir. » Une œuvre poétique majeure. — Les livres en prose de René Daumal, tels que “La Grande Beuverie”, “Chaque fois que l'aube paraît”, “Le Mont Analogue”, nous ont paru traversés d'une lumière dont nous pressentions que l'épanouissement se trouvait situé dans un livre encore secret : celui de ses poèmes. On nous l'offre aujourd'hui, et il n'est pas douteux que “Poésie noire, poésie blanche” apportera la révélation d'un des plus grands poètes de ce temps. Il rendra bientôt considérable le mouvement d'intérêt qui s'est formé autour d'une personnalité prématurément disparue, mais dont l'influence se montre en pleine croissance. Ce livre, dont les poèmes s'échelonnent de 1924 à 1943, démontrera que René Daumal, pendant les dix-neuf années de sa vie littéraire, n'a eu d'autre souci que de porter, selon ses propres mots, « des regards sur des rives réelles », et de nous rendre accessibles quelques-unes des vérités qui prenaient ainsi corps en lui, et qui pouvaient « servir à d'autres ». (L'Editeur)

[Littérature] – FRANCE (Anatole).

Oeuvres complètes illustrées.

Calmann-Lévy, 1925-1935, 25 pt vol. in-4°, planches hors texte et bandeaux par Edgar Chahine, Maxime Dethomas, Xavier Prinet, André Marty, Edy Legrand, Carlègle, Hermann-Paul, Georges Leroux, Émilien Dufour, Maxime Dethomas, Mirande, Bernard Naudin. Graveurs: Maggie Salcedo, J.-A. Hofmann, E. Gasparini, P. et A. Baudier, J. Malcouronne, Jean Vital-Prost, Roubille, Louis Caillaud, A. Latour, Emile Colin, Gabriel Belot, R. Dill, brochés, imprimés sur vélin du Marais, bon état. Belle édition illustrée, bien complète des 2 derniers volumes, regroupant des textes épars, parus deux ans après les autres

Grandi parmi les livres, mais dans une famille où la culture n'allait pas de soi, Anatole France (1844-1924) a nourri de cette ambiguïté une oeuvre subtile, souriante et passionnée. Elle est traversée par des figures de femmes voluptueuses, Thaïs, la Thérèse du Lys Rouge. Elle porte un témoignage lucide sur son temps, si proche du nôtre, avec les romans dédiés à Panama, à l'affaire Dreyfus (Histoire contemporaine), et à la réflexion sur l'inhumanité du pouvoir (Les dieux ont soif). Les opinions d'Anatole France sur la crise de l'Occident ont de quoi nous toucher directement. Il est aussi cet écrivain narquois et tendre, à la langue très pure, qu'aimèrent Supervielle et Queneau. — Détail : 1) Alfred de Vigny : Etude. Poésies : Les Poèmes dorés. Idylles et légendes. Les Noces corinthiennes. – 2) Jocaste et le chat maigre. Le Crime de Sylvestre Bonnard. – 3) Les Désirs de Jean Servien. Le Livre de mon ami. – 4) Nos enfants. Balthasar. – 5) Thaïs. L'Etui de nacre. – 6) La Vie littéraire : 1ère et 2e séries. – 7) La Vie littéraire : 3e et 4e séries. – 8) La rôtisserie de la Reine pédauque. Les Opinions de Jérôme Coignard. – 9) Le Lys rouge. Le Jardin d'Épicure. – 10) Le Puits de Sainte Claire. Pierre Nozière. – 11) Histoire du mail. Le Mannequin d'osier. – 12) L'Anneau d'Améthyste. M. Bergeret à Paris. – 13) Clio. Histoire comique. Sur la pierre blanche. – 14) Crainquebille (Putois, Riquet et plusieurs autres récits profitables). Crainquebille (Comédie en trois tableaux). Le Mannequin d'osier (Comédie en quatre actes). Au petit bonheur (Comédie en un acte). – 15) Vie de Jeanne d'Arc, I. – 16) Vie de Jeanne d'Arc, II. – 17) Rabelais. Auguste Comte. Pierre Laffitte. – 18) L'île des pingouins. La Comédie de celui qui épousa une femme muette. – 19) Les contes de Jacques Tournebroche. Les sept femmes de la Barbe-Bleue. – 20) Les Dieux ont soif. – 21) Le Génie latin. Les Poèmes du souvenir. – 22) La Révolte des anges. – 23) Le Petit Pierre. La Vie en fleur. – 24) Pages d'histoire et de littérature, I. – 25) Pages d'histoire et de littérature, II.

[Littérature] – FROMENTIN (Eugène).

Dominique.

P., Librairie Plon, E. Plon-Nourrit et Cie, Imprimeurs-Editeurs, 1885, in-12, 315 pp, quatrième édition, reliure demi-percaline havane, dos lisse, pièce de titre basane noire, date dorée en queue (rel. de l'époque), qqs rousseurs, bon état

Quatrième édition du grand texte de Fromentin, publié en 1862 dans la Revue des Deux Mondes (tomes 38 et 39) puis en 1863 en volume, chez Hachette. — Dernier feu du romantisme tardif, “Dominique” est un roman sentimental, imprégné d'une profonde mélancolie, en grande partie inspiré d'événements autobiographiques et narrant l'histoire d'un amour impossible. C'est l'unique roman de ce peintre célèbre, et qui reste l'une des grandes oeuvres de la littérature française du XIXe siècle. — “Dominique” a longtemps été classé comme un chef-d'œuvre du "roman psychologique". L'œuvre n'est-elle pas comme hantée par le souvenir d'un amour de jeunesse? Mais cette tradition n'est pas conforme à la vérité. Dominique, nous révèle Pierre Barbéris, est aussi fondamentalement un des plus grands romans politiques de la littérature française, un roman de l'Histoire et un roman dans l'Histoire. Ancien combattant de 1848 et de tout un "romantisme", Dominique vit en province, retiré et en apparence "rallié". Mais il n'est pas guéri de ses illusions de jeunesse et de l'échec de ses ambitions politiques.

[Littérature] – GIONO (Jean).

Angelo.

Gallimard, 1958, in-8°, 243 pp, broché, couv. très légèrement salie, bon état. Edition originale sur papier courant (sans mention), ex. du SP, envoi autographe daté et signé de Jean Giono à Solange Millet sur le faux-titre : " [...] avec toute mon amitié et mes excuses pour tout le travail que je lui donne" et sur la même page envoi signé de sa fille Aline Giono : "et moi qui n'y ai aucun droit, je signe aussi – Aline"

Angelo, le héros du Hussard sur le toit, part de Turin après avoir fort joliment tué d'un coup de sabre M. le baron Schwartz, espion autrichien. Il passe la frontière en grand uniforme de colonel des hussards de Sardaigne, sur un cheval admirable. Les conspirations, les dangers, les amours ne vont point manquer à Angelo qui se trouvera aux prises avec le subtil vicaire général d'Aix-en-Provence, le marquis de Théus, avec la charmante Anna Clèves qui l'aimera sans espoir, avec Pauline enfin, cette femme si belle qu'il sauvera un jour.

[Littérature] – GRACQ (Julien).

Le Rivage des Syrtes.

Librairie José Corti, 1952, pt in-8° (14 x 19), 323 pp, broché, non rogné, petite déchirure sans manque au 2e plat de couverture, bon état. Deuxième édition (5 août 1952), un des 750 exemplaires de tête sur vélin du Marais (numéro gratté)

Le plus célèbre des romans de Gracq. “Le Rivage des Syrtes” reçut le prix Goncourt que Julien Gracq, âgé de quarante et un ans, refusa. L'année précédente, dans son pamphlet “La Littérature à l'estomac”, l'écrivain avait brossé une satire des critiques, des maisons d'édition et des prix littéraires.

[Littérature] – KESSEL (Joseph).

Romans. L'Equipage – Les Captifs – Belle de jour – La Passante du sans-souci – Le Lion.

Gallimard, 1964, gr. in-8° carré (17,5 x 22 cm), 732 pp, illustré de 32 planches hors texte d'aquarelles originales de Yves Brayer, Michel Ciry, Bernadette Kelly, Walter Spitzer, Guy Bardone, cartonnage coquille d'oeuf décoré de l'éditeur d'après la maquette originale de Hollenstein, tiré sur papier vélin Plumex pour le texte et sur papier vélin offset pour les illustrations, bon état

[Littérature] – LAUTRÉAMONT (Isidore Ducasse, comte de).

Oeuvres complètes d'Isidore Ducasse, comte de Lautréamont. Edition du Centenaire. Les Chants de Maldoror. Poésies. Correspondance. Présentation, commentaires et notes par Philippe Soupault.

S.l., Editions Charlot, 1946, in-8°, 407 pp, reliure plein vélin de l'éditeur, titres sépia au 1er plat et au dos, tiré à 2.500 exemplaires (2000 ex. du tirage courant et 500 ex. numérotés sur papier bible), celui-ci un des ex. numérotés sur papier bible, reliure lég. salie, bon état

Lorsqu'en 1869, sous le pseudonyme de Lautréamont, Isidore Ducasse fait imprimer Les Chants de Maldoror, c'est un texte inclassable que le jeune poète de vingt-trois ans offre aux lecteurs. Cette épopée de la peur, des ténèbres et du mal, qui brandit son attirail de cruautés et fait sourdre un fond de terreur infantile dans les amples strophes de ses six chants, demeura à peu près sans écho à sa parution : il fallut donc attendre sa redécouverte par les surréalistes pour que ce livre où s'inaugure la transgression moderne prît sa vraie place. L' année suivante, les Poésies, dont on ignore si l'édition fut diffusée, démentaient leur titre en proposant, écrites en prose, un ensemble de maximes et de réflexions, acerbes parfois mais aiguës, sur la littérature et la morale. Le livre fut-il alors lu ? Quelques mois plus tard, Ducasse mourait mystérieusement...

[Littérature] – LECUREUR (Michel).

La Comédie humaine de Marcel Aymé. Essai.

Lyon, La Manufacture, 1985, fort in-8°, 371 pp, 10 photos et 3 fac-similés à pleine page, broché, couv. illustrée à rabats (Marcel Aymé, dessin de Pascale Perrier), bon état. Beau texte d'Antoine Blondin en 4e de couverture

Pour certains, Marcel Aymé n'est qu'un auteur de 2ème choix. Il lui manquerait une dimension intellectuelle qui pourrait en faire l'égal des plus grands. Et si ce n'était qu'une apparence ? Marcel Aymé le simple, Marcel Aymé le candide, n'est-il pas l'auteur d'une véritable "comédie humaine" ? C'est ce que soutient Michel Lecureur en analysant combien la peinture sociale de Marcel Aymé peut être riche et nuancée. A sa suite nous pénétrons dans le monde feutré et parfois bien inquiétant de la bourgeoisie ou dans dans celui des paysans qui réconforte et étonne par sa fixité et sa complexité. Rien de schématique dans cette peinture. Mais des nuances, des différences, des originalités et une société française authentique qui s’accommode de la politique, de ses bassesses et de sa grandeur. Mais derrière ce spectacle on devine un romancier attentif et passionné...

[Littérature] – LOMBARD (Jean).

L'Agonie. Illustrations de A. Leroux.

P., Paul Ollendorff, 1901, gr. in-12, xi-423 pp, mention de 24e édition, préface d'Octave Mirbeau, un frontispice et 3 planches dépliantes en couleurs + de nombreuses illustrations dans le texte et à pleine page par Auguste Leroux, reliure demi-percaline bordeaux, dos lisse avec titres, doubles filets et fleuron dorés, couv. illustrée en couleurs conservée (rel. de l'époque), qqs rares rousseurs, dos passé, bon état

"L'Agonie, c'est Rome envahie, polluée par les voluptueux et féroces cultes d'Asie, c'est l'entrée, obscène et triomphale, du bel Héliogabale, mitré d'or, les joues fardées de vermillon, entouré de ses prêtres syriens, de ses eunuques, de ses femmes nues, de ses mignons ; c'est l'adoration de la Pierre noire, de l'icone unisexuelle, du phallus géant ..." (Octave Mirbeau).

[Littérature] – LOMBARD (Jean).

L'Agonie. Illustrations de A. Leroux.

P., Paul Ollendorff, 1902, gr. in-12, xi-423 pp, mention de 37e édition, préface d'Octave Mirbeau, nombreuses illustrations en noir dans le texte et à pleine page par Auguste Leroux, reliure demi-percaline bleu paon, dos lisse avec fleuron, double filet et date dorés, pièce de titre basane carmin, couv. illustrée en couleurs conservée (rel. de l'époque), qqs C. de bibl., bon état. Edition sans le frontispice et les 3 planches dépliantes en couleurs

"L'Agonie, c'est Rome envahie, polluée par les voluptueux et féroces cultes d'Asie, c'est l'entrée, obscène et triomphale, du bel Héliogabale, mitré d'or, les joues fardées de vermillon, entouré de ses prêtres syriens, de ses eunuques, de ses femmes nues, de ses mignons ; c'est l'adoration de la Pierre noire, de l'icone unisexuelle, du phallus géant ..." (Octave Mirbeau).

[Littérature] – MAUPASSANT (Guy de).

Bel-Ami.

P., L'Edition d'art H. Piazza, 1969, pt in-4°, 385 pp, avant-propos de Pascal Pia, 16 illustrations de Terechkovitch hors texte en couleurs, édition établie sous la direction de Marcel Lubineau, reliure simili-cuir carmin décorée de l'éditeur, bon état

Georges Duroy, dit Bel-Ami, est un jeune homme au physique avantageux. Le hasard d'une rencontre le met sur la voie de l'ascension sociale. Malgré sa vulgarité et son ignorance, cet arriviste parvient au sommet par l'intermédiaire de ses maîtresses et du journalisme. Cinq héroïnes vont tour à tour l'initier aux mystères du métier, aux secrets de la mondanité et lui assurer la réussite qu'il espère. Dans cette société parisienne en pleine expansion capitaliste et coloniale, que Maupassant dénonce avec force parce qu'il la connaît bien, les femmes éduquent, conseillent, œuvrent dans l'ombre. La presse, la politique, la finance s'entremêlent. Mais derrière les combines politiques et financières, l'érotisme intéressé, la mort est là qui veille, et avec elle, l'angoisse que chacun porte au fond de lui-même.

[Littérature] – MAUROIS (André).

Oeuvres complètes. Bois originaux de Louis Jou.

Fayard, 1950-1955, 16 vol. in-8°, bandeaux, lettrines et culs-de-lampe, brochés, couv. rempliées, édition numérotée sur vélin du Marais, bon état. Complet

Détail : Tome I (vi-493 pp) : Les silences du colonel Bramble. Les discours du docteur O’Grady. A la recherche de Bramble. Les nouveaux discours du docteur O’Grady. Conseils à un jeune français. Ni ange, ni bête. Tome II (500 pp) : Climats. Le cercle de famille. L'instinct du bonheur. Tome III (487 pp) : La vie de Disraeli. Edouard VII et son temps. Tome IV (499 pp) : Bernard Quesnay. Terre promise. Toujours l'inattendu arrive. Tome V (iv-467 pp) : Dialogues sur le commandement. Lyautey. Mes songes que voici. La conversation. Tome VI (507 pp) : Aspects de la biographie. Byron. Tome VII (v-462 pp) : Les mondes impossibles. Les mondes imaginaires. Tu ne commettras point l'adultère. Tome VIII (x-521 pp) : Chateaubriand. Alain. Tourgéniev. Tome IX (iv-494 pp) : A la recherche de Marcel Proust. Magiciens et logiciens. Tome X (v-473 pp) : Ce que je crois. Un art de vivre. Sentiments et coutumes. Cours de bonheur conjugal. Destins exemplaires. Tome XI (iv-505 pp) : Histoire des Etas-Unis. Tome XII (iii-504 pp) : Histoire de la France. Tome XIII (494 pp) : Histoire d'Angleterre. Tome XIV (452 pp) : Lélia ou la vie de Georges Sand. Tome XV (v-455 pp) : Ariel ou la vie de Shelley. Préfaces littéraires. Le dîner sous les marronniers. Une carrière. Tome XVI (viii-529 pp) : Olympio ou la vie de Victor Hugo.

[Littérature] – MORAND (Paul).

A la Frégate.

P., Editions des Portiques, 1930, pt in-8°, 111-(2) pp, broché, très belle couv. rempliée illustrée en couleurs par Charles Martin, pt manque en haut du dos, sinon bon état (Coll. A la belle enseigne). Edition originale, un des 1350 sur vergé Alfa de Corvol

[Littérature] – SIMON (Claude).

La Palace.

Editions de Minuit, 1962, pt in-8°, 230 pp, broché, couv. blanche imprimée en noir et bleu, broché, bon état. Première édition sur papier courant (Vignes, 407)

Une évocation de la Révolution espagnole, à laquelle Claude Simon avait pris part à Barcelone en 1936. Claude Simon décrit l'attente du combat pour un groupe de volontaires républicains à Barcelone durant la guerre d'Espagne, alors que la ville était agitée par les conflits entre anarchistes et républicains. L'observateur est immobile, le plus souvent dans la chambre d'un palace abandonné, en compagnie d'un Italien, d'un instituteur, d'un Américain. La présence de la guerre est donc saisie indirectement par des signes, fusils, portraits d'hommes politiques, slogans, etc.

[Littérature] – TINAN (Jean de), sous le nom de WILLY.

Un Vilain Monsieur !

P., H. Simonis Empis, 1898, in-12, 263 pp, reliure demi-percaline brique à coins à la bradel, dos lisse avec pièce de titre basane caramel, fleuron et double filet doré en queue (rel. de l'époque), bon état. Edition originale numérotée au verso du faux-titre, mais papier jauni et, comme souvent, la couv. illustrée n'a pas été conservée

Le nègre de Willy est ici Jean de Tinan qui meurt cette même année à l’âge de 24 ans.

[Littérature] – TOUSSAINT (Franz).

Jamais. Conte du vieil Islam.

P., Nouvelle Revue Critique, 1927, pt in-4°, 90 pp, broché, couv. blanche rempliée, titre en brun au 1er plat et au dos, bon état. Edition originale tirée à deux mille exemplaires, tous numérotés, celui-ci un des 1940 sur papier alfa spécial des papeteries Outhenin-Chalandre

Par le traducteur des Robaiyat de Omar Khayyam. L'action se déroule dans le Nedjd, région du centre de l'Arabie Saoudite qui abrite Riyad, la capitale.

[Littérature] – VERLAINE (Paul).

Poèmes saturniens – La Bonne Chanson – Romances sans paroles.

Les Points Cardinaux, 1999, in-4° (24 x 32), 154-(5) pp, illustré de 8 lithographies originales par Jean-Paul Surin, toutes signées, 8 dessins au trait du même, soit 16 planches hors texte, imprimé sur Velin d'Arches pur chiffon 250 grammes fabriqué spécialement pour cette édition, reliure pleine peau de chèvre, grain naturel noir, 5 nerfs véritables soulignés à froid, titres argentés, portrait de Verlaine frappé sur un gris contrastant au 1er plat, coins plissés mains, tranches argentées, emboîtage bordé cuir, très bon état. Tiré à 300 ex. numérotés seulement

[Littérature] – VIALATTE (Alexandre).

Dernières nouvelles de l'Homme.

Julliard, 1978, in-8°, 314 pp, préface de Jacques Laurent, introduction de Ferny Besson, broché, bon état

"Vous connaissez Vialatte? Vous aimez? Ces questions n'en étaient pas; elles n'en sont toujours pas; elles font partie d'un mot de passe. Une réponse affirmative permet de classer l'interlocuteur. Si l'on aime Vialatte, c'est qu'on pratique une région de la littérature qui va de Morand à Giraudoux. Encore faut-il se méfier du diagnostic car on peut tomber sur un amateur de Vialatte qui déteste Morand et qui raffole d'Audiberti où, ce qui est le plus grave mais existe, sur un fervent de Kafka qui a intégré Vialatte à sa religion... Alexandre Vialatte mourut le 3 mai 1971. Depuis lors, sous les meilleures plumes le même appel a été répété : il faut publier ses chroniques. L'appel a été entendu, ce livre le prouve. II prouve, en paraissant, que notre civilisation subsiste et que contrairement aux sociétés manichéennes elle est toujours disposée à laisser autant de place aux écrivains mineurs qu'aux hercules de la littérature." (Jacques Laurent)

[Littérature] – WISMES (Armel de).

Coups de mer.

P., Aux Portes du Large, 1952, pt in-8°, 279 pp, broché, couv. lég. salie, sans la jaquette, bon état, envoi a.s. (Prix Marc Elder)

Roman maritime se déroulant au XVIIIe siècle.

[Livre d'enfant].

L'Histoire Sainte. Imagée par A.-E. Marty. Racontée par Arlette et Paul de Pitray.

P., Hachette, 1952, in-4°, 32 pp, illustrations dans le texte en 2 tons ou en couleurs par Marty, cart. souple de l'éditeur illustré en couleurs sur la première et quatrième de couverture, bon état

[Livre d'enfant].

Saint Louis. Raconté par Héron de Villefosse, imagé par Pierre Luc.

P., Gründ, 1936, in-4°, 32 pp, illustrations dans le texte en 2 tons ou en couleurs par Pierre Luc, cart. de l'éditeur illustré en couleurs au 1er plat, dos toilé bleu muet, bon état (Coll. Albums de France)

[Livre de prières].

Nouveau Paroissien Complet divisé en quatre parties et en cinq volumes.

P., H. Perret, éditeur, 1889, 5 forts vol. in-12, 1343, 1381, 1336, 1526 et 1522 pp, 15 gravures hors texte sous serpentes (dont les 5 frontispices), table méthodique dans chaque volume, reliures souples plein chagrin marron, dos à 4 nerfs soulignés à froid, titres dorés, tranches rouges (rel. de l'époque), 3 feuillets de table réparés au dernier volume (pp. 1513-1518), bon état

Jolie édition imprimée en grands caractères. Première partie : Du Ier Dimanche de l'Avent jusqu'à la Septuagésime ; Deuxième partie, 1er volume : De la Septuagésime jusqu'au Dimanche des Rameaux ; Deuxième partie, IIe volume : Quinzaine de Pâques ; Troisième partie : Du IIe Dimanche après Pâques jusqu'au Xe Dimanche après la Pentecôte ; Quatrième partie : Du Xe Dimanche après la Pentecôte jusqu'au Ier Dimanche de l'Avent.

[Livres illustrés] – BARBEY d'AUREVILLY (Jules).

Les Diaboliques. Compositions originales hors-texte de Lobel-Riche.

P., Rombaldi, 1937, pt in-8°, vi-309 pp, lettre inédite de Barbey d'Aurevilly, lettre de Lobel-Riche, 7 illustrations de Lobel-Riche à pleine page reproduites en taille-douce, broché, dos en partie fendu avec pt mque, état correct. Exemplaire numéroté sur vergé de Voiron

"Quant aux femmes de ces histoires, pourquoi ne seraient-elles pas les Diaboliques ? N'ont-elles pas assez de diabolisme en leur personne pour mériter ce doux nom ? Diaboliques ! il n'y en pas une seule ici qui ne le soit à quelque degré. Il n'y en a pas une seule à qui on puisse dire sérieusement le mot de "Mon ange !" sans exagérer. Comme le Diable, qui était un ange aussi, mais qui a culbuté, – si elles sont des anges, c'est comme lui, – la tête en bas, le... reste en haut ! Pas une ici qui soit pure, vertueuse, innocente. (...) on a voulu faire un petit musée de ces dames..." (Préface, 1874)

[Livres illustrés] – FLAUBERT (Gustave).

Salammbô.

P., Rombaldi, 1939, pt in-8°, 336 pp, cinq compositions originales de Lobel-Riche reproduites en taille-douce, reliure demi-chagrin bleu-nuit à coins, dos à 5 nerfs soulignés à froid, titres dorés, couv. conservée, tête dorée (rel. de l'époque), bon état. Exemplaire numéroté sur vergé de Voiron

Fille d’Hamilcar et servante de la déesse Tanit, Salammbô donne son nom au roman, et il s’agit bien pour Flaubert de raconter l’amour brut qui l’attache à Mâtho, le chef des mercenaires employés par Carthage dans sa guerre contre les Romains ; le destin des deux héros est pris dans le tumulte de batailles et de cruautés auquel donne lieu, près de trois cents ans avant Jésus-Christ, la révolte des mercenaires au retour du combat. En 1856, Madame Bovary avait été un considérable événement littéraire. Six ans plus tard, le deuxième roman de Flaubert, très attendu, suscita pourtant des réactions contradictoires : beaucoup le jugèrent incompréhensible, lesté d’une érudition historique excessive, et finalement ennuyeux ; d’autres au contraire s’enthousiasmèrent pour son originalité profonde et sa puissance d’évocation. Ce que Salammbô pouvait alors offrir d’étrange ne s’est pas effacé, mais l’évidence, s’est imposée d’une beauté jusqu’alors inédite en littérature – la beauté d’une fable où la violence de l’Histoire se trouve somptueusement mise en scène.

[Livres illustrés] – JALOUX (Edmond).

Le reste est silence... Bois de Henri Dethomas.

P., Editions Lapina, 1924, gr. in-8°, 183 pp, illustrations, lettrines, bandeaux, culs-de-lampe, broché, couv. illustrée rempliée, bon état (Coll. Les livres Célèbres). Edition de luxe ornée de 37 dessins originaux en deux tons de Maxime Dethomas gravés sur bois par Georges Aubert, tirée à 1000 exemplaires, celui-ci un des 929 ex. sur papier de Rives B.F.K.primé sur papier vergé de Rives. 1924.

Prix Fémina 1909 : Un roman sur le thème du souvenir, avec une mère coupable, pareille à une Mme Bovary plus aérienne et vaporeuse, et dont la gentillesse en même temps que le péché nous sont révélés par son fils. Le petit garçon a vu sa mère amoureuse et infidèle, et, de tout ce qu'il a vu et deviné confusément, fait un récit terrible et net, le scandale ne l'effraye pas, ne le bouleverse pas : tout cela, étant du passé, participe à la douceur du souvenir et à la dignité prochaine de la mort. Sa mère lui a dit : « Plus tard, quand tu comprendras, pardonne-moi, souviens-toi que j'étais bien faible et bien tendre...» (André Beaunier, Revue des Deux Mondes)

[Livres illustrés] – LAMARTINE (Alphonse de).

Jocelyn. Episode. Journal trouvé chez un Curé de Village.

P., Charles Gosselin, Furne et cie, 1841, pt in-4°, (4)-xl-424 pp, introduction par Jules Janin et nouvelle préface de Lamartine, un frontispice et 11 gravures hors texte sous serpentes roses légendées, nombreuses vignettes dans le texte, reliure plein chagrin bordeaux, dos à 4 nerfs filetés soulignés à froid, caissons à froid à décor doré, titres dorés, décor doré et filets à froid d'encadrement sur les plats, coupes filetées, dentelles intérieures dorées, gardes de papier moiré, tranches dorées (rel. de l'époque), bon état. Très bon exemplaire sans rousseurs

Première édition illustrée et premier tirage, dite édition "Keepsake", en partie originale, comportant 12 planches (frontispice compris) hors texte d'après Marckl, gravées sur bois par Quartley, Dujardin, Herbert, Piaud et Timms, vignettes sur bois dans le texte, et 10 titres-frontispices compris dans la pagination (Carteret III, p. 366 ; Vicaire, IV, 976-77; Talvart XI, 19E) — L'édition originale (non illustrée) date de 1836. – Jocelyn, poème de Lamartine, est le journal et la confession d'un prêtre. Jocelyn est entré au séminaire afin de pouvoir abandonner à sa soeur sa part d'héritage et lui permettre d'épouser l'homme qu'elle aime. Les événements de 1793 l'obligent à se réfugier dans une grotte solitaire des Alpes. Un émigré, poursuivi par les soldats, meurt dans la montagne en confiant à Jocelyn son fils Laurence. Les deux jeunes gens vivent dans les bois, pleins de santé et de bonheur, attirés l'un vers l'autre par de vagues désirs. Enfin, Jocelyn découvre que Laurence est une femme, et une femme qui l'aime tendrement. Un jour, Jocelyn est appelé auprès de son évêque, prisonnier et mourant. Le vieillard lui confère les ordres, afin de pouvoir se confesser à lui. Une soeur de charité va annoncer à Laurence le sacrifice de Jocelyn. Deux années se passent. Jocelyn est devenu curé de Valneige. Après avoir longtemps souffert, il a conquis la paix du coeur. Laurence, pour s'étourdir, s'est jetée dans les plaisirs du monde. Quelques années après, elle vient mourir dans la montagne où elle a vécu heureuse, et c'est Jocelyn qui reçoit sa confession. L'amour, à la fois ardent et chaste, des deux jeunes gens, la grandeur du sacrifice chez Jocelyn, la sérénité où son âme arrive à la fin, les descriptions de la nature amples et abondantes, une pensée philosophique élevée côtoyant parfois une poésie intime et familière, des épisodes de toute beauté comme ceux des Laboureurs, de I'ordination de Jocelyn, des funérailles de Laurence, tels sont les principaux mérites de cette oeuvre. (Imago Mundi)

[Livres illustrés] – ROSTAND (Edmond).

La Samaritaine – La Princesse lointaine – Le Bois sacré.

P., Editions Pierre Lafitte, 1939, gr. in-8° carré, 331 pp, un frontispice et 17 planches hors texte en couleurs sous serpentes par Sylvain Sauvage (ces hors-texte en phototypie sont coloriés au patron par Daniel Jacomet et Duval-Beaufumé), bandeaux et culs-de-lampe décoratifs de Sylvain Sauvage, gravés sur bois par Gilbert Poilliot, broché, couv. rempliée, dos lég. bruni, bon état. Un des 1800 ex. numérotés sur vélin à la forme Bernard-Dumas

[Livres illustrés] – SAND (George).

Mauprat. Dix compositions par Le Blant, gravées à l'eau-forte par H. Toussaint.

P., A. Quantin, 1886, gr. in-8°, 404 pp, 10 délicates et superbes gravures sous serpentes, reliure demi-chagrin noir, dos à 4 nerfs soulignés à froid, titres dorés, couv. conservée, bon état (Coll. Calmann-Lévy)

Les Mauprat : une famille de petits seigneurs berrichons, incultes et cruels, qui ne seraient pas déplacés dans un roman de Sade et perpétuent au dix-neuvième siècle les pires usages du monde féodal. A l'un d'eux, Bernard, on donne à violer sa cousine, Edmée. A force de courage, de grâce et de beauté, Edmée finira par dompter Bernard, par transformer la brute en homme véritable. Roman "noir" et roman socialiste en partie inspiré par les idées de Pierre Leroux, Mauprat marque le début du combat de Georges Sand (1804-1876) pour les droits de la femme. "Adieu les ignobles passions écrit-elle alors, et l'imbécile métier de dupe ! Que le mensonge soit flétri et que l'esclavage féminin ait aussi son Spartacus. Je le serai ou je mourrai à la peine". — ''Le Blant fut élève de E. Girard et débuta au Salon en 1874. Il fut Médaille d'or lors de l'Exposition Universelle de 1889. On lui doit d'intéressantes illustrations de livres''. (Bénézit, Dictionnaire des peintres)

[Loiret].

Le Loiret rural de 1900 à 1930.

P., Chêne et Orléans, Caisse régionale de Crédit agricole mutuel du Loiret, 1978, gr. in-8° étroit, 103 pp, non paginé, préface de Hervé Bazin, 12 pages d'introduction non signée, 89 photographies anciennes reproduites en sépia, cart. illustré de l'éditeur, bon état

[LOISSON de GUINAUMONT].

Mémoires de M. de Belval, ou la vérité reconnue.

P., Egron, 1823, in-8°, 306 pp, cartonnage plein papier vert, dos lisse avec titre et doubles filets dorés, tranches jaunes (rel. de l'époque), dos lég. frotté, bon état. Peu courant

"M de Belval est un homme aimable, spirituel, qui recherche surtout l'approbation de ses semblables et qui aime à faire du bien ; mais il vit longtemps dans une apathique insouciance. Une maladie de langueur le ramène à des goûts moins bruyans et à des pensées plus sérieuses ; il conçoit des doutes, il veut les éclaircir et a des entretiens avec un ancien ami de son père et un ecclésiastique prudent et éclairé qui le ramènent aux pratiques de la religion et à l'exercice de toutes les vertus chrétiennes. Tel est le cadre de ce roman qui n'offre d'ailleurs ni incidens extraordinaires, ni situations violentes, ni développement de passions. L'auteur se renferme dans la simplicité de son sujet et a cru les questions qu'il traite trop importantes pour avoir besoin de fictions accessoires et d'épisodes créés par l'imagination. Cet écrivain, qui ne s'est point nommé, mais que l'on sait être un honorable député d'un département peu éloigné de la capitale, est un homme fort instruit de sa religion, qui en développe les preuves avec exactitude et clarté, et qui dissipe les objections d'une manière naturelle. Le style est facile et toute la composition en général est sage et raisonnable." (J. F. Rolland, Conseils pour former une bibliothèque, ou catalogue raisonné de tous les bons ouvrages qui peuvent rentrer dans une bibliothèque chrétienne, 1833). — Un roman de Claude-Marie-Louis Loisson de Guinaumont, député de la Marne (Barbier, III, 208).

[LORCA, Federico Garcia] – PARROT (Louis).

Federico Garcia Lorca. Une étude par Louis Parrot, avec la collaboration de Marcelle Schveitzer et Armand Guibert, extraits, documents, bibliographie.

Seghers, 1952, in-12 carré, 216 pp, 2 pl. hors texte, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Poètes d'aujourd'hui, 7)

[LOTI, Pierre] – VERCIER (Bruno).

Pierre Loti, portraits. Les fantaisies changeantes.

Flammarion, Vents d'Ouest, 2002, pt in-4° carré (22 x 27), 158 pp, 150 photos dans le texte et à pleine pages, quelques-unes en couleurs, notes, biblio, reliure éditeur, jaquette illustrée, bon état

Si Pierre Loti, aujourd'hui, nous fascine, c'est sans doute moins par ses livres que par l'image qu'il a laissée de lui-même. Rarement écrivain célèbre a-t-il autant joué avec sa propre apparence, s'est-il autant "exposé". Au gré de ses voyages, des fêtes qu'il donne dans sa maison de Rochefort, transformée en un théâtre fantastique aux surprenants décors, ou tout simplement de ses "fantaisies changeantes", il revêt uniformes, costumes, déguisements de toutes sortes – et puis il pose –, un peu pour les peintres, beaucoup pour les photographes. A chaque fois surgit, phénix insaisissable, un nouveau Loti, plus inattendu que le précédent. Aucun pourtant n'est le vrai Loti, multiple, contradictoire, "infiniment divers", et dont la vérité est dans le changement même. L'ensemble de ces images construit l'autoportrait d'un sujet qui jamais "ne se ressemble", et qui, l'un des premiers, a saisi que l'artiste pouvait être à lui-même son propre matériau, soumis aux jeux du drapé, de la lumière et du temps.

[Louis XIV].

Abrégé alphabétique des édits et déclarations du roy Louis XIV, par le Sieur H. B.

P., Jean Cochard, 1685, in-12, 291-(1) pp, reliure plein veau, dos à 5 nerfs, titre et caissons dorés (rel. de l'époque), reliure frottée, coiffes arasées, pt manques de cuir au dos et aux mors, coins émoussés, intérieur propre, état correct

Sont recensés dans ce volume les dates et résumés des libellés des ordonnances royales émises de 1643 à 1684. Classement par ordre alphabétique du nom de la matière faisant l'objet de l'ordonnance (amendes, anoblissement, ban, barbiers, bénéfices, bestiaux, biens domaniaux, bière, blasphème, catholiques, chasse, crimes, droits seigneuriaux, duels, eaux et forêts, église, épices, fiefs, etc.).

[Louis XVI].

Correspondance politique et confidentielle inédite de Louis XVI avec ses frères et plusieurs personnes célèbres, pendant les dernières années de son règne, et jusqu'à sa mort ; avec des observations par Hélene-Maria Williams.

P., Debray, an XI-1803, 2 vol. in-8°, xxviii-341 et 304 pp, reliures demi-basane à coins, dos lisses ornés de filets dorés, pièces de titre chagrin vermillon (rel. de l'époque), dos frottés, un mors faible, intérieurs propres et sans rousseurs, état correct. Rare

"Née le 17 juin 1761 à Londres, Helen Maria Williams s’installe à Paris en juillet 1790 et elle entreprend alors la description des bouleversements en cours. Formant des séries de plusieurs volumes, échelonnées entre 1790 et 1819, ces lettres sont publiées à Londres et, bientôt traduites en diverses langues, elles suscitent force controverses. Définitivement installée en 1791 en France où la rejoignent sa mère et ses sœurs, Helen Maria Williams tient un salon que fréquentent Britanniques, Américains et Français dont Mary Wollstonecraft, Thomas Paine, etc. Elle est en relation avec Brissot, Pétion, Buzot, Robespierre, l’abbé Grégoire, La Harpe, Rouget de L’Isle, Manon Roland, ainsi qu’avec Mme de Genlis. Après les Massacres de septembre 1792, elle se range du côté des Girondins et assiste, avec horreur, à l’exécution de ceux-ci et à la montée des violences populaires. Le 12 octobre 1793, elle est emprisonnée, comme tou(te)s ses compatriotes, pendant quelques semaines et part en Suisse de juin à décembre 1794 (elle en ramènera un récit de voyage). Revenue en France, elle continue, dans ses écrits, à montrer son attachement aux idéaux de la Révolution mais se refuse à soutenir la politique belliciste de Napoléon. Elle publie diverses traductions de grande ampleur dont une édition commentée de lettres — apocryphes — de Louis XVI qui mécontentera tous les partis. Après le retour des Bourbons dont elle apprécie le libéralisme initial, elle est naturalisée citoyenne française en 1818. Des Souvenirs, posthumes, en forme de bilan de vie, paraissent après sa mort, survenue le 14 décembre 1827 à Paris. Poétesse sensible hostile à toutes les injustices (esclavage, despotisme, peine capitale, infériorisation des femmes), Helen Maria Williams est encore célèbre grâce à ses chroniques de trois décennies de vie française. Témoin oculaire et analyste passionnée, elle sait mêler observations objectives, anecdotes révélatrices et sentiments personnels." (Julia Milena Drumm et Nicole Pellegrin, 2009)

[Louis XVII] – FRIEDRICHS (Otto)(dir.).

La Question Louis XVII. Etude historique. Le Dauphin Louis XVII n'est pas mort au Temple ; Preuves irrécusables de son identité avec Naundorff.

P., Société anonyme La Plume, 1899, gr. in-8°, 180 pp, 36 illustrations comprenant des reproductions de gravures du temps, des médailles et des portraits, un en-tête par Emil Causé, un portrait du duc de Normandie en frontispice, lettre autographe de Naundorff, texte sur 2 colonnes, reliure demi-percaline bleu-nuit, dos lisse avec titre doré et filets à froid, couv. illustrée conservée (rel. de l'époque), coupes frottées, bon état

On joint 20 coupures de presse des années 1900 à 1950, certaines avec photos, sur Naundorff et la question Louis XVII.

[Louis XVII] – LAURENTIE (François).

L'affaire Naundorff. Le rapport de M. Boissy d'Anglas, sénateur, commenté et réfuté par François Laurentie.

Emile-Paul, 1911, in-8°, vii-188 pp, index., broché, bon état

"Réfutation de la pétition de M. Charles-Louis de Bourbon réclamant pour lui et sa famille, leur réintégration en tant que Français." (Parois, 606)

[LOUIS-NAPOLÉON] – CAUDEL (Maurice).

Le Secret du coup d'Etat du deux décembre. D'après les papiers inédits de Flahault.

dans le Correspondant, 1925, gr. in-8°, broché, bon état

Recension érudite du livre "Le secret du coup d'Etat (11 pp). Correspondance inédite du prince Louis-Napoléon, de MM. de Morny, de Flahault et autres (1848-1852)", publié en anglais à Londres en 1924 et qui ne sera traduit qu'en 1928 chez l'éditeur Emile-Paul. On trouve dans le même numéro un article sur l'élection de Hindenburg à la présidence du Reich, ses causes et ses conséquences (31 pp).

[LULLIN de CHATEAUVIEUX, F.-J.].

Manuscrit venu de Sainte-Hélène d'une manière inconnue.

Gallimard, 1974, in-12, 203 pp, broché, couv. à rabats, bon état

"A Londres, en 1817, un ouvrage était publié en français par l'éditeur Murray, avec un titre très alléchant : Manuscrit venu de Sainte-Hélène d'une manière inconnue ! Que de mystères, d'autant qu'aucun auteur n'était précisé. Bien sûr, tous les lecteurs pensaient aussitôt à Napoléon exilé depuis 1815 sur la très lointaine île de Sainte-Hélène, perdue dans l'Atlantique sud. L'Empereur aurait pris la plume pour livrer ses mémoires et aurait réussi à faire passer le manuscrit à la barbe de ses geôliers anglais. Le succès fut foudroyant : Murray dût ordonner quatre autres rééditions dans la seule année 1817. Une édition en langue anglaise fut promptement imprimée et de nombreuses contrefaçons ou traductions virent le jour à Bruxelles, Gand, Francfort. En France, l'ouvrage séditieux fut interdit, ce qui ne pouvait que renforcer son attraction et le rendre encore plus intéressant. De nombreuses copies manuscrites circulèrent alors dans les salons parisiens et bientôt dans tout le pays. La question était « Est-ce de lui, n'est-ce pas de lui ? » Le Manuscrit est écrit dans un style vigoureux, martelé de citations « à la Bonaparte », comme celle-ci « Ma tâche était donc de terminer la Révolution en lui donnant un cours légal afin qu'elle pût être reconnue et légitimée par le droit public de l'Europe ». Certaines pages sont plus intimes et tendres car elles sont consacrées à Joséphine. Napoléon, ou tout du moins le « je » qui parle pour lui, y exprime un amour violent et indéfectible pour la belle créole. On sait aujourd'hui que cet ouvrage est un formidable pastiche, extrêmement réussi, car le ton employé, les anecdotes racontées (à part quelques erreurs) font « vraies ». Nombre d'anciens compagnons de Napoléon s'y sont fait prendre et ont juré que le Manuscrit était bien les mémoires de l'Empereur. Mais très vite des opinions plus sceptiques s'élevèrent, comme celles de Méhée de la Touche, un agent double, royaliste et bonapartiste, habitué donc à démêler le vrai du faux, qui exprima ses doutes sur l'authenticité dans une brochure intitulée « Réflexions sur le Manuscrit de Saint-Hélène ». Il résuma son sentiment par cette phrase : C'est lui, mais pas de lui. Il y voyait plutôt « l'éloge d'un tyran par des plumes libérales » . Un certain Fabry, agent royaliste, eut la même intuition. Il trouvait étrange que « le général Bonaparte » exprime des regrets d'avoir dissout le Tribunat ou rompu avec les libéraux. Fabry y notait une « certaine couleur vaudoise » (cette région suisse où vivaient l'écrivain Mme de Staël et ses amis, groupe d'opposants au régime napoléonien). Il est généralement admis de nos jours, bien que le doute ne soit pas levé totalement, que l'auteur soit un certain Lullin de Châteauvieux, agronome de formation (passionné par les moutons mérinos, entre autre), fin lettré et ami de Mme de Staël, femme écrivain exilée en Suisse par Napoléon. Lullin de Châteauvieux était un habitué du salon littéraire de Coupet (Suisse), demeure de Mme de Staël. Il était certainement un grand observateur et un grand auditeur de ce qui s'y disait. Il se serait imprégné des conversations autour de Napoléon, au point de pouvoir entrer dans la peau du personnage et de raconter son histoire à la première personne du singulier. Il révéla la supercherie en 1841 sur son lit de mort à son gendre, Jean-Edouard Naville, qui en fit une notice biographique, seule preuve de la paternité de l'oeuvre. Une récente étude a démontré que l'auteur de cette notice est en fait le gendre de Mme Staël, Gabriel Eynard, ce qui renforcerait l'hypothèse d'un travail collectif sous la conduite de Germaine de Staël et dont Lulllin, quasi-inconnu et qui n'avait jamais rencontré Napoléon, aurait été le prête-nom dissimulé, dans un jeu de cache-cache destiné à masquer les véritables auteurs, le groupe dit de Coppet, en l'occurrence Benjamin Constant, Victor de Broglie, Lullin de Chateauvieux et son cousin Gabriel Eynard, sur l'instigation de Mme de Staël." (Napoleon.org, Fondation Napoléon)

[LUTAUD, Auguste Joseph].

La Médecine anecdotique, historique, littéraire. Recueil à l'usage des médecins, chirurgiens et apothicaires érudits, curieux et chercheurs.

P., Chez Jules Rousset, 1906, gr. in-8°, v-380 pp, 25 estampes, gravures, dessins et fac-similés, cart. papier crème à la bradel sur les plats duquel on a collé fort proprement les plats de couvertures originaux, très bon état

Volume II seul (sur 3) de ces recueils remplis d'anecdotes amusantes touchant la médecine et entrepris sous la direction du Docteur Minime, pseudonyme de Lutaud, et originellement parus en fascicules. Ce volume contient la réimpression complète et annotée de la Déclaration des abuz et tromperies que font les apothicaires, par Lisset Benancio, d'après l'unique édition princeps que possède la Bibliothèque nationale (Tours, 1553), la Vie de la Prostituée à Venise (12 planches gravées), etc, etc.

[LUTAUD, Auguste Joseph].

La Médecine anecdotique, historique, littéraire. Recueil à l'usage des médecins, chirurgiens et apothicaires érudits, curieux et chercheurs.

P., Jules Rousset, 1901, gr. in-8°, (2)-v-380 pp, 25 estampes, gravures, dessins et fac-similés, broché, couv. lég. salie, bon état

Second volume seul (sur 3) de ces recueils remplis d'anecdotes amusantes touchant la médecine et entrepris sous la direction du Docteur Minime, pseudonyme de Lutaud, et originellement parus en fascicules. Ce volume contient la réimpression complète et annotée de la Déclaration des abuz et tromperies que font les apothicaires, par Lisset Benancio, d'après l'unique édition princeps que possède la Bibliothèque nationale (Tours, 1553), la Vie de la Prostituée à Venise (12 planches gravées), etc, etc.

[Luttes étudiantes].

L'hypothèse révolutionnaire. Documents sur les luttes étudiantes à Trente, Turin, Naples, Pise, Milan et Rome. Traduit de l'italien par Michel Thurlotte.

Mercure de France, 1968, in-8°, 267 pp, broché, bon état

[Légion d'honneur].

L'Ordre de la Légion d'honneur à l'aube du 3ème millénaire.

Lavauzelle, 1996, in-4°, 115 pp, nombreuses photos en noir et en couleurs, reliure skivertex rouge éditeur, jaquette illustrée, bon état

L'Ordre de la Légion d'honneur entre de plain-pied dans le troisième millénaire après deux cents ans d'une histoire prestigieuse. Et pourtant, quelle mystérieuse inconnue que cette institution ? Mystérieuse pour le grand public mais mystérieuse aussi pour les 115 000 porteurs du premier ordre national. Alors découvrez aujourd'hui la Légion d'honneur, telle qu'elle est - et telle qu'elle n'est pas - à travers son histoire brièvement relatée, son fonctionnement, ses objectifs et les "mérites éminents" qu'elle a récompensés et qu'elle récompense aujourd'hui. A travers également ses prolongements naturels que sont les maisons d'éducation de la Légion d'honneur, le musée national de la Légion d'honneur et des ordres de chevalerie et la société d'entraide des membres de la Légion d'honneur. Un ouvrage simple, clair et précis pour l'information et la réflexion de tous, réalisé par la Grande Chancellerie de la Légion d'honneur.

[Légion d'Honneur].

Le Ruban Rouge. Annuaire général des membres de la Légion d'Honneur. Tableau des promotions et nominations de l'Année 1961. Mémorial du Mérite et de l'Honneur. Livre d'Or de l'activité et de l'économie en France. 5e édition.

AMLH, 1961, in-4°, 355 pp, reliure pleine toile vermillon éditeur, bon état

[Légion étrangère] – Collectif.

Historique de la Légion étrangère.

Képi Blanc, 1963, in-8°, 22 pp, 12 illustrations, broché, agrafé, couv. illustrée, bon état

[Légion étrangère] – Collectif.

La Légion étrangère, 1831-1981.

Vincennes, Revue Historique des Armées, 1981, gr. in-8°, 320 pp, numéro spécial, nombreuses gravures, cartes et photos en noir et en couleurs, broché, couv. illustrée, discret C. de bibl. sur la page de titre, bon état

14 études historiques.

[Légion étrangère].

Camerone 1863-1960.

Service d'information du 1er régiment étranger, imprimé sur les presses de Képi Blanc, 1960, in-4°, (12)-154-(26) pp, éditorial du Colonel Morel, 16 pl. de photos en couleurs hors texte et 237 photos en noir dans le texte relatives à la guerre d'Algérie, 22 pages de publicités en noir et en couleurs en début et fin d'ouvrage, broché, dos lég. abîmé, bon état

“Mon capitaine jusqu'à la mort nous en faisons le serment.” Bel ouvrage présentant bien tous les régiments étrangers de l'époque : d'infanterie, de parachutistes, de cavalerie, les compagnies sahariennes portées et le bataillon de Madagascar. A l'époque, la quasi-totalité de ces régiments étaient engagés dans la guerre d'Algérie.

[Lénine] – Collectif.

Lénine.

Hachette, 1972, gr. in-8°, 270 pp, 224 gravures et photos, reliure skivertex carmin éditeur, rhodoïd, bon état (Coll. Génies et réalités)

Du militant au chef d'Etat (Gérard Walter) ; Lénine, « homme nouveau » ou héritier de la vieille Russie ? (Alain Besançon) ; Stratège d'une révolution mondiale (Annie Kriegel) ; La pensée économique de Lénine : idéal et réalités (Alfred Sauvy) ; Le parti, la révolution, l'Etat (Kostas Papaioannou) ; Lénine était-il un humaniste ? (Roger Garaudy) ; Le message de Lénine (François Fejtö).

[MACHIAVEL] – Marcel BRION.

Oeuvres.

Club des Editeurs, 1957, fort in-8°, 431-80-xxxvii pp, 29 pl. de gravures hors texte, biblio, tirage numéroté sur papier pur alfa d'Avignon, reliure pleine toile noire de l'éditeur avec un portrait de Machiavel en vignette au 1er plat, état correct (Coll. Hommes et faits de l'histoire)

Une longue étude sur Machiavel par Marcel Brion (431 pp), suivi des Œuvres de Machiavel (80 pp) et de Textes annexes dont un glossaire, un index historique et un index biographique.

[MACQUER, Philippe].

Annales romaines ou Abrégé chronologique de l'histoire romaine depuis la fondation de Rome jusqu'aux Empereurs.

P., Jean-Thomas Hérissant, 1756, in-12, (6)-535 pp, bandeaux, culs-de-lampe, approbation et privilège du Roi, reliure plein veau granité, dos lisse très orné, triples filets dorés sur les plats, coupes filetées, tranches marbrées (rel. de l'époque), bon état

Philippe Macquer (1720-1770) est un historien français, frère du chimiste Pierre Joseph Macquer.Avocat, il s'est fait connaître par des résumés d'histoire alliant clarté et exactitude, dans la veine du président Hénault. Il contribua au Dictionnaire portatif des Arts et Métiers (1766).

[MAGEN, Hippolyte].

Les Deux cours et les nuits de Saint-Cloud. Moeurs, débauches et crimes de la famille Bonaparte. – Les Nuits et le mariage de César. Par L. Stelli.

Londres, Jeffs & Bruxelles, Briard, 1852 et Jersey, Imprimerie de Falle, 1853, 1852-1853, 2 vol. in-16, 110 et 119 pp, les 2 volumes reliés ensemble en un volume plein vélin, dos lisse, pièces de titres chagrin rouge et vert, signet (rel. de l'époque), qqs rares rousseurs, bon état

Rares pamphlets particulièrement virulents contre les Bonaparte, par Hippolyte Magen (1814-1886). Le premier, paru anonymement, fut d'abord attribué à Aug. Callet. Le second est signé P. Stelli, un pseudonyme de Magen. Les deux ouvrages furent condamnés à la destruction par le tribunal de Lille. Hippolyte Magen est, pendant la Deuxième République, l'un des journalistes en vue parmi les démocrates socialistes parisiens. Il collabore à “La Réforme” et à “La Révolution”. Arrêté au matin du 2 décembre, il est conduit à Brest pour être transféré à Cayenne avant que sa peine soit commuée en exil. Sous l'Empire, il habita successivement la Belgique, d'où le gouvernement français obtint son expulsion, et ensuite l'Angleterre et l'Espagne, continuant toujours sa lutte ardente et récoltant des condamnations par contumace. Malgré les décrets d'amnistie, il voulut rester en exil et ne revint en France qu'après le 4 septembre 1870.

[Mahomet].

Mohammed / Mahomet. Vie et oeuvre du précurseur en Arabie. Texte reçu dans l'entourage de Abd-ru-shin grâce au don particulier d'une personne appelée à cet effet.

P., Editions françaises du Graal, 1990, gr. in-8°, 246 pp, broché, couv. à rabats, bon état

[Mai 68] – UNEF/SNE Sup.

Le livre noir des journées de Mai.

Seuil, 1968, in-12, 94 pp, 4 planches de photos hors texte, broché, couv. lég. salie, bon état (Coll. Combats)

"Nous trouvons pour les dix premiers jours de la crise les précisions chronologiques et historiques, quoique ce soit bien là le moindre aspect de cette publication : car c'est au déferlement de la brutalité et des exactions policières que nous assistons tout au long de ces pages, dans les déclarations de ceux qui l'ont vu ou vécu. Ce livre, « poursuivi mais pas encore interdit », comme le déclaraient récemment encore ses vendeurs bénévoles et ambulants du Boulevard St-Michel, résultat du travail d'une Commission de Témoignage, constituée à la suite de la nuit du 10 Mai, par des étudiants et des enseignants, avec la participation d'un comité de secours aux victimes, est un premier recueil de documents assemblés à partir d'une revue de presse et de témoignages individuels, ces derniers étant jusqu'à présent, par prudence et à dessein, restés anonymes, l'original et les copies, « dûment signés », déposés en lieu sûr. A travers les coupures de presse, nous suivons jour après jour, depuis l'intervention des forces de police à la Sorbonne le 3 Mai, le déroulement des heurts avec le « Service d'Ordre », débouchant alors sur le cortège des services policiers de toutes sortes que nous rapportent les témoins et victimes de ceux-ci. C'est alors la succession des récits dont l'effarante monotonie remplit ces pages, près de la moitié du livre étant consacrée à la relation des faits concernant la seule « Nuit des barricades » (10 au 11 Mai) : passage à tabac de blessés, obstructions diverses à l'action des médecins et de la Croix Rouge, matraquages et arrestations de secouristes, acharnement sur les jeunes filles, brutalités et brimades de toutes sortes dans les commissariats, multiples violations de domicile chez les riverains du Quartier Latin, poursuites et violences dans les immeubles, blessés laissés sans soin..." (L'Homme et la société, 1968)

[MAIHOWS, Docteur].

Voyage en France, en Italie et aux Isles de l'Archipel, ou Lettres écrites de plusieurs endroits de l'Europe et du Levant en 1750, etc. Avec des observations de l'auteur sur les diverses productions de la nature et de l'art. Ouvrage traduit de l'anglois. Tome 4.

P., Charpentier, 1763, in-12, vii-379-(4) pp, reliure plein veau marbré, dos lisse, tranches marbrées (rel. de l'époque), coiffes sup. et inférieure arasées, dos frotté, état correct (Barbier, IV 1084 a)

Tome 4 seul (sur 4). Description du cabinet d'Aldrovande ; Description de l'Ile de Crète ; Candie, Damaste et Retimo ; Le Mont Ida ; Gortine ; Labyrinthe de Crète ; Milo ; Syphant ; Seriphos ; Antiparos ; Paros ; Naxia ; Stenosa, Amorgos, Skinosa ; Delos ; Rhenia ; Stra, Cynthos, Zia ; Macrounisa et Jura ; Samos ; Pathmos et Skiros ; etc. — Barbier et Quérard indiquent un "Dr. Maihows" comme auteur, tandis que les bibliographies anglaises donnent Thomas Broderick comme auteur de l'édition originale anglaise de 1753. Reçit de voyage d'un savant qui décrit les monuments, musées et surtout les cabinets scientifiques de la France, en Italie et en Grèce.

[MAILLES, Jacques de].

La Très joyeuse, plaisante et récréative histoire du gentil Seigneur de Bayart, composée par le Loyal serviteur. Publiée pour la Société de l'Histoire de France par J. Roman.

P., Librairie Renouard, 1878, gr. in-8°, xvi-512 pp, imprimé sur papier vergé, glossaire, index, reliure demi-chagrin fauve, dos à 5 nerfs soulignés à froid, pièces d'auteur et de titre basane havane (rel. de l'époque), dos lég. épidermé, qqs rousseurs éparses, bon état

En 1527, paraît La très joyeuse, plaisante et récréative histoire du gentil seigneur de Bayard, dont l'auteur, nommé le Loyal serviteur, a été identifié comme étant Jacques de Mailles par G. Letonnelier, archiviste de l'Isère, au début du 20e siècle. — "L'auteur, compatriote et compagnon d'armes de Pierre du Terrail, est vraisemblablement son secrétaire, le notaire Jacques de Mailles. C'est un témoin oculaire qui a utilisé les souvenirs de son héros et ses aventures personnelles. L'ouvrage est un panégyrique, mais écrit avec sincérité et bonhomie, et non sans finesse." (Hauser, Sources I, 376)

[MANSO, Johann Caspar Friedrich].

Histoire des guerres de Prusse et d'Allemagne, depuis Frédéric-le-Grand jusqu'à la fin du règne de Napoléon.

P., Chez Philippe, 1831, 3 vol. in-8°, vi-403, 413 et 368 pp, traduit de l'allemand, 12 livres en 3 volumes, table générale, reliures demi-veau glacé noir, dos lisses, titres, décor en long et fleuron dorés, palette dorée en queue (rel. de l'époque), coiffes lég. frottées, légère trace de mouillure ancienne au tome 1, bon état. Rare

"Ouvrage remarquable à plus d'un titre et qui aurait mérité d'être plus connu en France. L'auteur est J. G. Fr. Manso, né en 1759, mort en 1826. C'était un philologue et un historien éminent. Son ouvrage avait paru sous le voile de l'anonymat à Francfort, en 1819... Quant à la traduction française, Quérard... l'attribue à A. Bulos; mais une note contemporaine de cette traduction l'attribue à Fazy-Cazal." (Barbier II, 826c) — Deuxième édition française conforme à la première à l'exception du titre légèrement modifié où l' “Histoire Politique, Administrative, Civile et Militaire de la Prusse” publiée en 1828 chez Bossange devint l' “Histoire des Guerres de Prusse” en 1831 chez Philippe. Traduit de l'allemand par Jean-Antonin Bulos, l'édition originale fut publiée à Francfort en 1819 sous le titre “Geschichte des Preussichen Staates vom Frieden zu Hubertsbug bis zum zweiten Parisen Abkunft”.

[Manuels-Roret] - FONTENELLE (Julia de).

Nouveau manuel complet du fabricant et de l'épurateur d'huiles. Nouvelle édition revue, corrigée, très augmentée et enrichie de planches, par M. F. Malepeyre.

P., Librairie encyclopédique de Roret, 1852, pt in-12, viii-424 pp, 5 tableaux dépliants et 6 grandes planches dépliantes hors texte, reliure demi-toile havane, dos lisse, titres dorés (rel. de l'époque), rousseurs éparses, bon état

On note un important chapitre consacré à l'huile d'olive (culture des olives, fabrication de l'huile d'olive, conservation de l'huile d'olive).

[Manuels-Roret]. THILLAYE (L.-J.-S.).

Nouveau manuel complet du Fabricant d'Indiennes, renfermant les impressions des laines, des chalis et des soies, précédé de la description botanique et chimique des matières colorantes. Ouvrage orné de planches et destiné à faire suite au Manuel du Fabricant d'étoffes imprimées et de papiers peints. Nouvelle édition augmentée par M. Vergnaud.

P., Léonce Laget, 1977, pt in-8°, vi-437 pp, 5 planches dépliantes hors texte, reliure percaline verte éditeur. Réimpression de l'édition de Paris, 1856. Tirage limité à 500 exemplaires. Bon état

[MARAT].

Marat. Autobiographie de Marat. Les Chaînes de l'Esclavage. – Plan de Législation criminelle. – L'Ami du Peuple. – Journal de la République française. – Biographie, bibliographie, choix de textes par Charles Simond.

P., Louis Michaud, s.d. (1909), in-12, xvi-136 pp, portraits de Marat et illustrations, broché, bon état (Les Prosateurs illustres français et étrangers)

[Marie Stuart] – THOMAS (Marcel).

Le Procès de Marie Stuart.

P., Le Club du Meilleur Livre, 1956, in-8° carré, (10)-300 pp, documents originaux traduits et présentés par Marcel Thomas, 21 gravures hors texte, sources, tiré sur bouffant de Bellegarde, reliure pleine basane chagrinée chocolat de l'éditeur ornée du blason des Stuart, gardes illustrées (maquette de Massin), bon état (Coll. Dossiers de l'Histoire)

Fait partie d'une collection unique en son genre de sept titres consacrés à des procès historiques célèbres avec Galilée, les Templiers, Jeanne d'Arc (deux volumes), Savonarole et Vidocq. – "Depuis quatre cents ans, tant d'ouvrages ont été publiés sur Marie Stuart qu'à peine en dresserait-on la liste. Ajouter un nouveau volume à cette imposante bibliothèque pourrait donc, à première vue, sembler assez superflu. Pourtant, s'il est vrai que peu de grandes destinées ont pareillement réussi à inspirer les dramaturges, à exciter l'imagination des foules et à provoquer les discussions passionnées des historiens, la figure de Marie Stuart n'en demeure pas moins enveloppée d'un certain halo de mystère. Pour la plupart des Français, ce nom évoque la romantique personnalité d'une jeune reine que sa beauté, son intelligence, sa sensibilité, et surtout son héroïsme devant la mort, auréolent de toutes les séductions. On se la représente en général comme la victime d'une impitoyable fatalité, contrainte par son veuvage prématuré à regagner une lointaine et inhospitalière patrie avant que la haine de ses ennemis ne lui fasse enfin, au terme d'une longue captivité, gravir les marches d'un échafaud. Aux yeux de bon nombre d'Anglais, en revanche, Marie Stuart apparaît tout autre : ils verraient volontiers en elle une aventurière intrigante et débauchée, n'hésitant pas, par fanatisme, à trahir les intérêts de son propre fils, prête au besoin à recourir au meurtre pour écarter de sa route des adversaires gênants. Notre intention n'est point, on s'en doute, de donner ici un aperçu d'ensemble sur la carrière si mouvementée et si dramatique de Marie Stuart. C'est seulement la catastrophe par laquelle s'acheva sa douloureuse existence dont nous voudrions faire saisir le mécanisme et les dessous secrets. Selon l'interprétation qu'il donnera aux documents présentés ici, le lecteur pourra y trouver des motifs de condamner ou d'absoudre la reine d'Écosse. Peut-être préférera-t-il s'abstenir de porter un jugement définitif, mais il aura au moins eu sous les yeux le dossier complet de l'affaire, non sans qu'y aient été jointes un certain nombre de pièces annexes qui contribuent à la replacer dans son véritable contexte. Ces documents n'ont certes pas été ignorés des historiens de Marie Stuart, mais, rédigés qu'ils étaient, pour la plupart, en anglais, en latin, ou en espagnol, et publiés le plus souvent dans des recueils familiers aux seuls érudits de profession, ils sont restés à peu près inconnus du grand public cultivé de notre pays..." (Avant-propos)

[Marie-Louise].

Le Cœur de Marie-Louise. Marie-Louise impératrice des Français (1810-1814). Lettres et documents oubliés et inédits publiés par le baron de Bourgoing.

Calmann-Lévy, 1938, in-8°, viii-230 pp, 3 pl. hors texte, couv. abîmée

[Marine Allemande].

La bataille du Skagerrak (bataille du Jutland). Récit établi par le Service historique de la Marine allemande. Traduit par R. Jouan.

P., Société d'Editions géographiques, maritimes et coloniales, 1929, gr. in-8°, 385 pp, 36 cartes dépliantes montées sur onglet hors texte, 14 croquis dans le texte, reliure pleine toile carmin, dos lisse, pièce de titre basane bordeaux (rel. de l'époque), bon état

"Dans ce volumineux ouvrage, accompagné de nombreuses cartes, le Service Historique de la Marine allemande s'est attaché à reconstituer dans tous ses détails, la bataille du Jutland, et à démontrer qu'elle était une victoire allemande, victoire au vrai sens du mot, et non pas seulement un brillant fait d'armes. Ce côté tendancieux mis à part, on trouvera le récit très attachant et fort bien ordonné. Fertile en enseignements pour les marins, il donne aux profanes un tableau complet de toutes les vicissitudes des combats successifs qui ont marqué cette terrible journée et la nuit tragique où se déroba la flotte allemande." (Revue militaire française, 1930)

[Marine] – Revue "Le Chasse-Marée".

Le Chasse-Marée. Revue d'histoire et d'ethnologie maritime. Des bateaux et des hommes. Numéros 1 à 70, 72 à 223.

Douarnenez, Le Chasse-Marée, 1981-2010, 222 vol. in-4° (22 x 27,5 cm), 72 à 80 pages chacun, très nombreuses photos, plans de bateaux, cartes, en noir et en couleurs, brochés, couv. illustrées, dos carré collé, un numéro gondolé par l'humidité (n° 161), les autres en bon état

Collection presque complète des trente premières années de cette très belle revue de collection consacrée aux gens de mer et à la marine, abondamment illustrée (il manque seulement le n° 71 et les derniers numéros parus depuis juin 2010, numéros tous encore disponibles chez l'éditeur). Chaque numéro de la revue contient 4 à 6 articles de fond, ainsi que de nombreuses rubriques. Compte-tenu du poids important de l'ensemble (75 kg environ), nous serons amenés à demander des frais d'expédition plus importants en cas d'envoi.