18760 résultats

[Curiosa] [JEANNIDIS, Nicolas A.].

Contes licencieux de Constantinople et de l'Asie mineure, recueillis par Jean Nicolaïdès, professeur au lycée de Chios.

Kleinbronn et P., Gustave Ficker, 1906, in-12, xxviii-218 pp, reliure percaline havane de l'éditeur, titres au 1er plat et au dos, non rogné, bon état (Contributions au folklore érotique ; t. I). Edition originale, un des 200 ex. sur papier vergé (ouvrage tiré à 250 exemplaires seulement : 200 Vergé; 30 Hollande, 20 Japon). Rare

"Ce volume, tiré à petit nombre, est le premier dune collection destinée, disent les éditeurs, à fournir aux folk-loristes aussi bien qu'aux critiques littéraires un ensemble de documents populaires permettant d'élucider lorigine de toute une partie de la littérature qui va des Fables milèsiennes aux facéties, aux fabliaux et aux nouvelles du moyen-âge et sest perpétuée dans les récits licencieux de nombreux écrivains contemporains. Les contes sont au nombre de 70, et plusieurs présentent des parallèles avec ceux d'autres pays et aussi avec ceux des conteurs français ; ceux-ci les donnent sous une forme plus atténuée. Cest assez dire que ce livre est de ceux qui doivent rester dans « lenfer » des bibliothèques des traditiounistes, auxquels seuls dailleurs il est destiné." (Revue des traditions populaires, 1906)

[Curiosa] KARDY (Allan).

Les Deux Camille. Roman. Suivi de lettres et documents sur l'usage des chatiments corporels.

Editions Dominique Leroy, 1979, in-8°, 217 pp, 9 illustrations hors texte en noir par Carlo, broché, couv. illustrée en couleurs par Carlo, bon état (Coll. Les meilleurs romans fétichistes d'avant guerre)

Roman fétichiste sur l'éducation des jeunes filles. Réimpression de l'édition de la Librairie Artistique et Parisienne (1933). Allan Kardy, également orthographié Cardy, est le pseudonyme d'un auteur possiblement français qui aurait également utilisé le pseudonyme féminin de Juana Lapaz. Carlõ est le pseudonyme d'un illustrateur, probablement français, dont le véritable nom est inconnu. Il a illustré d'introuvables romans libertins et sadomasochistes publiés dans les années 1930. "Maître du Cuir Verni", le sublime Carlõ a vu plusieurs des ouvrages qu'il avait illustrés réédités dans les années 1970 par les éditions Dominique Leroy. Femmes altières vêtues de chevreau glacé, princes cruels et pirates divers rivalisent d'imagination pour asservir des victimes qui trouvent dans ces traitements de bien bizarres satisfactions...

[Curiosa] LANGEY (Pr.).

La vie intime d'un Hermaphrodite.

Editions « Esprit et Joie », 1963, pt in-8°, 80 pp, 8 planches de photos hors texte, broché, couv. blanche avec titres en noir au 1er plat, cachet Réservé aux adultes au 2e plat, dos lég. sali, non coupé, bon état. Bien complet de l'emballage illustré fermé imprimé en magenta et noir, avec le titre La vie intime d'un Hermaphrodite et les mentions le double sexe et ses troubles sexuels ; Ouvrage illustré de documents photographiques ; et vente interdite aux mineurs en noir ou en blanc

La couverture indique comme titre La vie intime d'un Hermaphrodite et la page de titre Confessions d'un Hermaphrodite.

[Curiosa] LOUYS (Pierre).

La Femme. Trente-neuf poèmes érotiques inédits avec seize dessins de l'auteur.

Mytilène, A l'enseigne de Bilitis, 1938, in-4°, 96 pp, illustré d'un portrait de Pierre Louÿs gravé en frontispice par P.-A. Laurens et de 16 planches hors texte (dessins de l'auteur), préface de Louis Perceau, le texte de Pierre Louÿs est reproduit en fac-similé à taille réelle et à l'encre violette, si chère à l'auteur, reliure demi-chagrin fauve, dos à 4 nerfs soulignés à froid, titres dorés, couverture lie-de-vin avec étiquette de titre conservée (rel. de l'époque), dos uniformément passé, exemplaire très bien relié en très bon état. Tirage limité à 260 exemplaires, celui-ci un des 250 ex. numérotés sur vélin de Rives (n° 151), seul papier après 10 Japon

Ces sonnets furent écrits du 22 mars 1890 au 15 mai 1891. Louis Perceau (1883-1942) réalisa avec G. Apollinaire et F. Fleuret, la première bibliographie de l'Enfer de la Bibliotheque Nationale.

[Curiosa] VAN ROD (Aimé).

Le Fouet au Moyen Age. Orné de superbes illustrations de Léon Roze.

P., Edition Parisienne, s.d. (1908), pt in-8°, 295 pp, 8 planches hors texte, broché, couv. illustrée salie et restaurée, manque la page de titre, état correct. Edition originale

Ouvrage condamné par le tribunal correctionnel de la Seine, le 4 décembre 1951 puis par la cour d'appel de Paris, le 27 novembre 1953. (Bécourt, 35)

[Curiosa] VIGNALE (A.).

La Cazzaria. Dialogue priapique de l'Arsiccio intronato, écrit par Antonio Vignale et traduit nouvellement.

P., Cercle du Livre Précieux, 1960, in-8°, xxi-171 pp, vignettes en bandeaux, la 1ère en rouge, les suivantes en noir, reliure toile ivoire décorée de l'éditeur, rhodoïd, bon état

Texte érotique d'Antonio Vignali, membre fondateur de l'« Accademia degli Intronati » de Sienne (1501-1559) ; préface d'Alcide Bonneau, philologue et critique littéraire, éditeur et auteur d'ouvrages grivois (1836-1904). Tirage à 3500 exemplaires numérotés réservés aux membres du Cercle du Livre Précieux et non mis dans le commerce.

[Curiosa] - DUNAS (Jeff).

Voyeur.

P., Love Me Tender Editions, 1983, pt in-4° oblong, 160 pp, non paginé, 53 planches photographiques en couleurs sur papier glacé, reliure pleine toile noire de léditeur, sous étui illustré, bon état

[Curiosa].

Florilège des conteurs galants du XVIIIe siècle. Illustrations d'Adrien Bagarry.

Librairie de France, 1932, 2 vol. in-4° (22 x 27,5), 316 et 322 pp, 64 pl. h.t. dont 24 en couleurs, numéroté sur papier vélin d'alfa Navarre, reliure demi-maroquin époque, dos à nerfs uniformément passés, têtes dorées, couv. et dos décorés de motifs floraux conservés

Textes de Diderot, Caylus, Bernis, Boufflers, Cazotte, Restif de la Bretonne, Voisenon, Godard d'Aucour, Voltaire, Pigault-Lebrun, Pinot Duclos, Nerciat, La Morlière, Abbé du Laurens, Sylvain Maréchal, Crébillon fils, Vivant Denon.

[Céline] LES CAHIERS DE L'HERNE ROUX (Dominique de)(dir.).

Louis-Ferdinand Céline.

Pierre Belfond, 1968, fort in-12, 435 pp, broché, une photographie de Céline en noir et blanc en couverture, bon état (Les Cahiers de l'Herne en Poche-Club)

Reprise au format de poche des Cahiers de l'Herne n° 3 et 5 sans l'iconographie. Témoignages, correspondance, inédits, textes retrouvés, entretiens, études et essais... Avec la collaboration de Michel Beaujour, Lucien Rebatet, Philippe Sollers, Marcel Aymé, Jean-Louis Bory, André Brissaud, Robert Poulet, Pol Vandromme, Pierre-Henri Simon, Henri Thomas, Pierre de Boisdeffre, Jean Dubuffet.

[Céline] VITOUX (Frédéric).

Céline.

Belfond, 1978, gr. in-8°, 252 pp, 24 pl. de photos hors texte, 2 portraits et 4 fac-similés, biblio, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Les dossiers Belfond)

De tous les grands écrivains de notre siècle, Céline reste le plus controversé. Mais peu d'écrivains « maudits » ont, comme lui, bénéficié d'une telle gloire et d'un tel succès public. Pourtant, sur le romancier et son oeuvre, on manquait encore d'une approche générale, d'une vision historique et critique éclairée par les nouvelles données de la recherche célinienne. Cette synthèse apparaissait indispensable, ne serait-ce que pour rendre compte des paradoxes et des contradictions de celui qui déroute les uns, subjugue les autres et autour duquel trop de légendes ont été entretenues. Pour la première fois, ce dossier tente d'aborder tous les aspects du « phénomène » Céline ; il parle des livres, de tous les livres, notamment des pamphlets antisémites pour lesquels l'invective ou le silence ont longtemps remplacé l'analyse objective. Enfin, Frédéric Vitoux dégage les clés ouvrant sur cette ceuvre capitale, porteuse de tant de malentendus, et sur une vie rendue ici avec son plein relief, ses lumières et ses ombres. L'auteur est l'un des meilleurs spécialistes de Louis-Ferdinand Céline.

[Cérémonial militaire et civil].

Le Cérémonial officiel, ou les honneurs, les préséances et rangs civils, militaires, maritimes et diplomatiques observés dans les cérémonies publiques et à la Cour daprès la législation et la jurisprudence ou les usages établis.

P., Paul Dupont, 1865, in-8°, 284 pp, reliure demi-veau glacé cerise, dos lisse avec titre et filets dorés (rel. de l'époque), bon état. Edition originale. Peu courant

[D'HEYLLI, Georges] (pseudonyme d'Antoine Poinsot).

Les Souteneurs de la Commune. Prussiens et Bonaparte. Documents sur la Commune.

P., Librairie générale, 1871, in-12, 67 pp, broché, dos brisé, qqs rousseurs, état correct. Edition originale (Del Bo, pp. 98 et 107 ; Le Quillec 4317). Rare

Attribué à Poinsot dHeylli. "Les Prussiens et la révolution, toujours unis pour accabler la France." "... Révolutionnaire de principe, le gouvernement de la Prusse ne pouvait manquer d'avoir des liens secrets avec les sectaires toujours prêts à attaquer la France et le catholicisme. Il est donc aisé de dévoiler son jeu dans la Commune : « M. de Bismarck, n'a-t-il pas prévu, favorisé, et soudoyé l'insurrection du 18 mars ? ». De telles affirmations ont trouvé place lors des investigations de la commission d'enquête, surtout dans le témoignage de Trochu. Il avait désigné « Fränkel, Dombrowski et tant d'autres étrangers » comme des agents prussiens connus depuis longtemps. On y ajoute parfois le nom de Marx. On trouve dans cette brochure des extraits de journaux où il est question de la complicité de Bismarck, attestée par la décision de laisser ses armes à la Garde Nationale, dans le dessin de détruire Paris par l'incendie, par le ravitaillement de la Commune même après le commencement du combat." (J. M. Roberts, La Commune considérée par la Droite : dimensions d'une mythologie, 1972)

[DALI, Salvador].

Salvador Dali. Rétrospective 1920-1980.

Centre Georges Pompidou, Musée national d'Art moderne, 1979, in-4°, 415 pp, 342 illustrations et photos en noir et en couleurs, dans le texte et hors texte, broché, couverture tissu, bon état. Premier tirage

Textes de Pontus Hulten, Julien Gracq, Federico Garcia Lorca, Luis Bunuel, André Breton, Georges Bataille, Paul Eluard, René Crevel, Gilbert Lascault, etc., et Salvador Dali.

[DALI] DÉON (Michel).

La Vie secrète de Salvador Dali. Adaptée par Michel Déon. Préfacée par Armand Lanoux.

Club Français du Livre, 1954, in-8°, (36)-363-(12) pp, 12 pp. de photographies en noir, reliure pleine toile noire de l'éditeur (décorée d'un dessin-signature de Dali estampé, rouge et jaune), gardes illustrées, dos lég. et uniformément passé, bon état. Exemplaire hors commerce numéroté réservé aux membres du Club français du livre

[DALLERY (Charles)].

Charles d'Allery d'Amiens, reconnu inventeur de l'Hélice immergée comme propulseur des bâtiments à vapeur, et de la Chaudière tubulaire appliquée à la locomotion.

Amiens, Alfred Caron, 1855, in-8°, 14 pp, broché, bon état. Charles Dallery (ou d'Allery) est un mécanicien français (1754-1835). Il s'adonna d'abord à la facture d'orgue, puis perfectionna la bijouterie. Inventant en 1780 une machine à vapeur avec chaudière tubulaire, il eut le premier l'idée d'appliquer l'hélice à la navigation à vapeur et prit à cet effet un brevet d'invention en 1803. Il entreprit de construire un bateau sur ce principe, mais se ruina sans avoir pu l'achever, et le détruisit par désespoir.

[Danemark].

Le Danemark 1935. Publié par le Ministère royal des Affaires étrangères et le Département des statistiques du Danemark.

Copenhague, 1935, in-12, 281 pp, 12 pl. de photos, une planche de pavillons danois en 2 couleurs et une carte en dépliant hors texte, plus une grande carte dépliante en couleurs du royaume du Danemark sous pochette in fine, reliure percaline carmin de l'éditeur, dos lisse, titre et écusson blancs au 1er plat, bon état. Peu courant

Table : Famille royale. Pays et population. Constitution. Administration. Enseignement. Finances publiques. Agriculture. Pêche. Industrie et artisanat. Commerce. Etablissements financiers. Navigation. Communications. Législation sociale. Musées et institutions scientifiques. Situation économique et financière. Bibliographie. La réforme sociale au Danemark. Pourquoi le bacon danois est de choix. Le saindoux danois. Exportation de produits danois.

[DAVID, H.].

Liberté, égalité, fraternité. Le Paratonnerre de la République adressé à tous les Français. (Projet de constitution).

Nantes, Imp. W. Busseuil, avril 1848, in-8°, 16 pp, cart. bradel moderne, bon état

[De Gaulle] Collectif.

De Gaulle et la nation face aux problèmes de défense, 1945-1946. Actes du Colloque organisé par l'IHTP et l'Institut Charles-de-Gaulle les 21 et 22 octobre 1982.

Plon, 1983, gr. in-8°, 317 pp, index, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Espoir)

"En octobre 1982, l'Institut Charles de Gaulle et l'Institut de l'histoire du temps présent ont organisé conjointement un colloque sur les problèmes de défense auxquels était confrontée la France au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Des historiens, des fonctionnaires de haut rang et des collaborateurs directs du général de Gaulle ont participé à cette rencontre et leurs contributions projettent un éclairage nouveau sur une période charnière de l'histoire de France. C'est en effet à cette époque que notre pays prit conscience de la faiblesse des moyens dont il disposait pour défendre ses intérêts en Europe et outre-mer et des obstacles qu'il lui faudrait surmonter pour retrouver son rang dans le concert des nations victorieuses. (...) Ce qui retient surtout l'attention dans cet ouvrage, c'est le tableau complet des forces françaises et de leur évolution depuis les premiers ralliements à la France libre jusqu'à la capitulation du Japon." (Jean Klein, Politique étrangère, 1984)

[De Gaulle].

Hommages du monde au Général de Gaulle.

Editions du Palais-Royal, 1970, in-8°, 309 pp, qqs photos, un fac-similé, index, reliure toile éditeur, bande conservée ("L'Adieu" sur fond tricolore), bon état

[De Gaulle].

La Pensée gaullienne. Source et filiation.

P., Etudes Gaulliennes, 1974, in-8°, 160 pp, broché, bon état (Etudes Gaulliennes, tome 2, n° 6, avril-juin 1974)

4 études : L. Versini (Le Général de Gaulle et Laclos), J.-P. Cointet (De Gaulle et Tocqueville), G. Schilling (Le paysage mental de Charles de Gaulle), Chanoine Barbier (Barrès et de Gaulle), et 3 témoignages : L. Weiss (Instantanés de juin 1940), P. Julitte (Mon ralliement au général de Gaulle en juin 1940), C. Blanc (Poème à la Croix de Lorraine).

[De Gaulle].

Le Général de Gaulle et la Defense nationale. Actes du 4e Colloque international des Cercles universitaires d'études et de recherches gaulliennes, 5-7 juin 1976.

P., Etudes Gaulliennes, 1976, in-8°, 181 pp, broché, bon état (Etudes Gaulliennes, tome 4, n° 15-16, juillet-décembre 76)

13 contributions par J.-P. Cointet (Gouvernement et Commandement en France, entre les deux guerres : Charles de Gaulle ou le défi impossible), F.-G. Dreyfus (Le Général de Gaulle et le Corps Cuirassé), F. L'Huillier (Charles de Gaulle, historien de l'armée française), J.-P. Bled, A. Philonenko (De Gaulle et l'Esprit de la France), M. Baudot (Résistance et défense nationale dans la pensée de Charles de Gaulle), P. Messmer, F. Gambiez (De Gaulle et la guerre de coalition), F. Flohic (De Gaulle et la marine), etc.

[De Gaulle].

Le Général de Gaulle et une certaine idée de la France. Actes du Colloque des Cercles universitaires d'études et de recherches gaulliennes.

P., Etudes Gaulliennes, 1973, in-8°, 212 pp, broché, bon état (Etudes Gaulliennes, tome 1, n° 3 et 4, juillet-décembre 73)

13 contributions par P. de Boisdeffre (Le Général de Gaulle, monarque républicain), M.-M. Fourcade (De Gaulle et la Résistance), J.-P. Bled, L. Trénard (Culture et enseignement dans la pensée gaullienne), E. Pognon (De Gaulle et l'Armée), O. Wormser, M. Couve de Murville, E. de Lagrange (De Gaulle et la décolonisation), D. Shipley White (De Gaulle et l'Afrique Noire), etc.

[DECEMBRE (Joseph) et Edmond ALONNIER, connus sous le nom de DECEMBRE-ALONNIER].

Histoire des Conseils de Guerre de 1852, ou Précis des évènements survenus dans les départements à la suite du Coup d'Etat de décembre 1851.

P., Décembre-Alonnier, 1869, in-12, 427 pp, reliure demi-basane brune, dos à 4 nerfs orné d'un fleuron doré (rel. de l'époque), C. de bibl., bon état

"Ouvrage plus complet que tous ceux qui ont paru jusqu'à ce jour en France, écrit d'après les documents officiels, les journaux de l'époque et classés par ordre alphabétique, par les auteurs du Dictionnaire de la Révolution française." Classement par ordre alphabétique des départements. (Barbier, II, 743-44)

[DEDESSUSLAMARE, Pierre].

Tableau des dates, jours, mois et années du Calendrier Républicain français. Depuis son origine jusqu'à sa suppression, correspondants avec ceux du Calendrier Grégorien.

Marseille, An XIV - 1805, pt in-8°, 186 pp, broché, dos absent, couv. d'attente de l'époque, emboîtage pleine basane brique, état correct. Bon exemplaire. Peu courant

Le calendrier républicain, ou calendrier révolutionnaire français, fut créé pendant la Révolution française, et fut utilisé de 1792 à 1806, ainsi que brièvement durant la Commune de Paris. Il entre en vigueur le 15 vendémiaire an II (6 octobre 1793), mais débute le 1er vendémiaire an I (22 septembre 1792), jour de proclamation de la République, déclaré premier jour de l'« ère des Français ». Comme le système métrique, mis en chantier dès 1790, ce calendrier marque la volonté des révolutionnaires d'adopter un système universel sappuyant sur le système décimal, qui ne soit plus lié à la monarchie ou au christianisme, en remplacement du calendrier grégorien. Outre le changement d'ère (renumérotation des années), il comprend un nouveau découpage de l'année, et de nouveaux noms pour les mois et les jours. Le calendrier révolutionnaire a été abrogé par un sénatus-consulte impérial le 22 fructidor an XIII (9 septembre 1805). Il fixe le retour au calendrier romain (grégorien) au 11 nivôse suivant (1er janvier 1806). Le calendrier révolutionnaire a donc été appliqué durant 12 ans, 2 mois et 27 jours.

[Descartes] Cahiers de Royaumont. Philosophie n° 2.

Descartes.

Editions de Minuit, 1957, in-8°, 493 pp, broché, couv. blanche imprimée en noir et bleu, dos passé, bon état (Coll. Cahiers de Royaumont. Philosophie n° 2)

"Deuxième volume de la collection des « Cahiers de Royaumont » rassemblant les actes du colloque consacré à Descartes, avec les communications de Ferdinand Alquié, Antonio Banfi, Leslie Beck, Evert Willem Beth, Ginette Dreyfus, Henri Gouhier, Martial Guéroult, Jen Hyppolite, Henri Lefebvre, Robert Lenoble, Pierre Mesnard, Lucy Prenant, Geneviève Rodis-Lewis, Roland-Manuel, Théodule Spoerri et Jean Wahl." (Vignes, 296)

[DESCHAMPS, Nicolas].

Mémoires des deux dernières campagnes de Monsieur de Turenne en Allemagne. Et de ce qui s'est passé depuis sa mort, sous le commandement du comte de Lorge. Suivant la Copie de Paris.

Strasbourg, Jean Renauld Doulssecker, 1734, 2 vol. in-12, 250 pp, un portrait gravé de Turenne en frontispice, pagination continue, les deux parties reliées ensemble en un volume plein veau havane, dos à 5 nerfs guillochés, titre et caissons ornés dorés (rel. de l'époque), bon état (Bourgeois & André, 3935 ; Barbier III, 213)

Relation des campagnes de 1674 et 1675 en Alsace et en Allemagne, rédigée aussitôt après les événements. Nicolas Deschamps, futur précepteur du duc de Bourbon avait servi sous le maréchal de Turenne. "Son récit, simple et concis, contient des détails qu'on ne trouve pas ailleurs : il a servi de guide aux écrivains postérieurs" (Bourgeois & André). Deschamps fit revoir son ouvrage par le comte de Lorge avant sa publication.

[Deuxième Guerre mondiale].

La Deuxième Guerre mondiale.

Recherches Internationales, 1958, in-8°, 320 pp, Treize études érudites par des historiens communistes : caractère de la guerre de 1939-1945, la Résistance française vue par la Gestapo, le Second Front, l'URSS dans la guerre, vers l'insurrection de Varsovie, résistance à Buchenwald, le complot du 20 juillet, la première bombe A.

[DICTIONNAIRE de TRÉVOUX].

Dictionnaire universel François et Latin [vulgairement appelé Dictionnaire de Trévoux], contenant la signification et la définition tant des mots de l'une & de l'autre langue, avec leurs différents usages, que des termes propres de chaque Etat & de chaque Profession. La description de toutes les choses naturelles et artificielles ; leurs figures, leurs espèces, leurs propriétés. L'Explication de tout ce que renferment, les Sciences & les Arts, soit Libéraux, soit Méchaniques. Avec des remarques d'érudition et de critique ; Le tout tiré des plus excellens auteurs, des meilleurs lexicographes, étymologistes & glossaires, qui ont paru jusqu'ici en différentes langues. Nouvelle édition corrigée et considérablement augmentée.

A Paris, par la Compagnie des Libraires Associés, 1752, 7 vol. in-folio, texte sur 2 colonnes, pagination par colonnes, bandeaux gravés, lettrines et vignettes, reliures plein veau granité, dos à 6 nerfs guillochés ornés de caissons et fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison basane bordeaux, coupes guillochées, tranches granitées (rel. de l'époque), cuir décollé sur qqs plats, qqs feuillets lég. effrangés, qqs coiffes et coins abîmés, bon exemplaire sans rousseurs. Compte-tenu du poids important de l'ensemble, nous serons amenés à demander des frais d'expédition plus importants en cas d'envoi

Complet : Tome I : Epitre (4 pp), avis (2 pp), préface et table des auteurs (xx pp), 1982 colonnes. Tome II : 2124 colonnes. Tome III : 1968 colonnes. Tome IV : 1680 et 598 colonnes. Tome V : 1088 et 640 colonnes Tome VI : 2176 colonnes. Tome VII : 1070 colonnes, suivi du Dictionarium universale Latino-Gallicum (531 colonnes), Approbation et privilège du Roy. Vaste et monumentale entreprise dérudition vulgarisée, le Dictionnaire de Trévoux, qui porte le nom de la ville où fut imprimée la première édition, est loeuvre, à lorigine, dun groupe de Jésuite : les pères Bougeant, Buffier, Castel, Ducerceau et Tournemine. Cest le dictionnaire de Furetière qui a servi de base au Trévoux qui eut un formidable succès tout au long du XVIIIe siècle, comme en témoignent ses cinq éditions (1704, 1721, 1732, 1752, 1771). De la première édition parue en trois volumes, jusquà celle de 1771, il fut pendant près de soixante-dix ans constamment revu, corrigé et enrichi de nouveaux articles. On a pu dire encore du Trévoux, en 1842, quil était « le plus imposant édifice quait élevé la lexicographie française » (Matoré, Hist. des dictionnaires français).

[Diplomatie] - HENDERSON (Sir Nevile).

Livre Blanc anglais. Rapport définitif de Sir Nevile Henderson. Sur les circonstances qui ont déterminé le fin de sa mission diplomatique à Berlin, 20 septembre 1939. Présenté au Parlement par Ordre de sa Majesté.

P., His Majesty's Stationery Office, 1939, in-8°, 29 pp, broché, bon état

[Diplomatie].

Relations des Ambassadeurs vénitiens. Choix et introduction de Franco Gaeta. traduction de Jean Chuzeville.

P., Klincksieck, 1969, in-8°, xxiii-384 pp, 4 pl. hors texte, index, broché, couv. illustrée, bon état

Panorama de l'Europe d'Ancien Régime par la fine fleur des cadres diplomatiques de la République de Saint-Marc. Les jugements pénétrants et précis des Relations vénitiennes ont collaboré à la formation de ce qui fut le mythe de la République de Venise. Ainsi que l'a fait observer Morandi au XVIIe siècle : "L'idée du gouvernement de Venise est, dans l'opinion internationale, associée au concept de diplomatie : l'ambassadeur vénitien est un modèle et ses rapports sont l'expression classique de la diplomatie qui s'exerce". Relations de Vincenzo Querini (L'empereur Maximilien, 1507), Antonio Sorano (Rome, 1535), Federico Badoer (Charles Quint, Philippe II), Lorenzo Soranzo et Girolamo Venier (Angleterre, 1696), Giovanni Gustinian (Rome 1648-1651), Antonio Capello (France, 1789), Almoro Pisani (France 1792).

[DOUMER, Paul et Albert LEBRUN].

L'Illustration n° 4655, 21 mai 1932.

P., L'Illustration, 1932, gr. in-4° (28,5 x 38), 40 pp, 47 photos et documents dans le texte et à pleine page, un portrait en couleurs de Paul Doumer par Marcel Baschet hors texte, un portrait photo volant (27 x 38) du président Albert Lebrun, broché, couv. illustrée, bon état

Numéro consacré à la mort et aux obsèques nationales de Paul Doumer et à l'intronisation du nouveau Président Albert Lebrun.

[Droit] CARETTE (A.-A.).

Lois annotées, ou Lois, décrets, ordonnances, avis du Conseil d'Etat, etc., avec notes historiques, de concordance et de jurisprudence, 1ère série, 1789-1830 2ème série, 1831-1844.

P., Pouleur, 1843-1845, 2 vol. in-4°, viii-1250-94 et (4)-888-156 pp, texte sur 3 colonnes, tables analytiques des matières, reliures demi-veau glacé havane, dos lisses avec titres dorés et filets dorés et à froid (rel. de l'époque), bon état. Edition originale, exemplaire bien relié et très frais, envoi a.s. dans chaque volume. Rare, tout particulièrement en très bon état

Monumental recueil législatif qui couvre 55 ans de lois, décrets et ordonnances du Conseil d'Etat, abondamment commentés par Antoine-Auguste Carette (1803-1885), docteur en droit et avocat aux conseils du Roi et à la Cour de Cassation.

[Droit] GRIOLET (G.) et Ch. VERGÉ (dir.).

Dictionnaire pratique de droit. Publié sous la direction de MM. Gaston Griolet et Charles Vergé, avec le concours de M. Khler.

Dalloz, s.d. (1922), 3 vol. in-4°, vi-(1)-1607-xiv et 345-116-6 pp, 10e édition (pour le tome I) et 11e édition (pour le tome II), texte sur 3 colonnes, pagination continue pour les deux premiers volumes, le troisième est un volume d'additions, reliures demi-chagrin vert bouteille de l'éditeur, dos à 2 faux-nerfs, caissons à froid et titres dorés, très bel état

Tome I : AbsenceIvresse, 792 pp. Avertissement. Explication des abréviations. Exemples des renvois cités au cours de l'ouvrage ; Tome II : JeuWarrants (paginé de 793 à 1607). Formules (XIV pp) ; Supplément, 345 pp. Additions au dictionnaire pratique de Droit jusqu'au 1er janvier 1922. Index général alphabétique (116 pp sur papier vert).

[Droit] HAURIOU (Maurice).

Précis de droit constitutionnel.

Editions du CNRS, 1965, in-8°, xv-759 pp, 2e édition, reliure simili-cuir fauve, titres dorés au 1er plat et au dos, bon état. Réimpression de l'édition du Recueil Sirey, 1929

Réimpression de la seconde édition du traité de droit constitutionnel dHauriou dans lequel on trouve notamment des développements remarquables sur la notion de coutume constitutionnelle qui disparaîtra postérieurement du paysage constitutionnel français.

[DROZ, Paul].

Lettres d'un Dragon.

P., Victor Havard, 1883, in-12, 291 pp, reliure demi-maroquin vert bouteille, dos à 5 nerfs soulignés à froid, titre et fleurons dorés (rel. de l'époque), bon état. Edition originale parue sans nom d'auteur. Souvent attribué à Gustave Droz, c'est le seul livre de son fils Paul, paru anonymement (Vicaire, 297-298)

"Nous venons de lire avec une réelle émotion un livre étrange et charmant qui vient de paraître, non signé, sous ce titre : Lettres d'un dragon. Nous pouvons, sans indiscrétion, rétablir cette signature absente ; car le jeune homme qui a écrit ces jolies choses est le fils d'un des écrivains les plus connus et des plus estimés de notre littérature contemporaine ; brisons donc les scrupules de l'anonyme et nommons le fils de notre sympathique confrère Gustave Droz, ce sera une recommandation de plus. Ces Lettres d'un dragon, sous la forme la plus séduisante, contiennent les impressions d'un engagé volontaire, transformé tout à coup en soldat. Impossible de mieux penser, de dire avec plus de grâce, de distinction, et d'avoir en même temps plus de coeur et d'honnêteté. Il y a là des scènes exquises, des gaietés de jeunesse et d'observation délicate..." (Le Monde illustré, 1883)

[DU BUAT-NANÇAY, Louis-Gabriel].

Les Origines, ou l'Ancien Gouvernement de la France, de l'Allemagne et de l'Italie : ouvrage historique, où l'on voit, dans leur origine, la royauté et ses attributs, la nation et ses différentes classes, les fiefs et le vasselage, les dignités, la hiérarchie, les immunités ecclésiastiques et les domaines, la milice et la chevalerie, la justice distributive; la compétence des tribunaux, leur forme, les parlemens, les autres cours souveraines, les états généraux, la pairie, la législation, et les coutumes. Edition revue et corrigée.

A La Haye, et se trouve à Paris, chez Letellier, 1789, 3 vol. in-8°, (4)-xxxii-464,(4)-523 et (4)-416 pp, reliures plein vélin, dos lisses, pièces de titre et de tomaison basane beige, Ex-libris imprimé Château des Perrays (rel. de l'époque), bon état

Rare édition publiée à la veille de la Révolution française de cet ouvrage (publié originellement en 1757) dans lequel l'auteur affirme que la prospérité et le bonheur des Etats dépend d'un équilibre juste entre tradition et changement, et prône la connaissance approfondie de l'histoire de l'organisation sociale et politique, pour savoir ce qu'il faut changer et ce qu'il faut conserver. Du Buat-Nançay (1732-1787), agent de la diplomatie française à Ratisbonne puis à Munich, historien et économiste, peut être considéré à certains égards comme un disciple de Cantillon et sa conception de l'ordre naturel était proche de celle des physiocrates (Cf. Spengler). Il publia de nombreux ouvrages dont cet essai d'une grande érudition sur les gouvernements, thème en vogue à l'époque. Son originalité réside dans le fait qu'il s'agit d'une étude de politique comparée. (Barbier III-750, Larousse XIXe II-1369-1370, manque à INED).?

[DU HAUSSET, Nicole].

Madame de Pompadour, d'après le Journal de sa Femme de chambre.

P., Jules Tallandier, s.d. (1910), in-8°, xvi-280 pp, préface de Marcelle Tinayre, 46 pl. de gravures et portraits hors texte, reliure demi-percaline verte, dos lisse avec fleuron et double filet dorés, pièce de titre basane ocre, couv. illustrées et dos conservés (rel. de l'époque), bon état

Madame du Hausset (1720-1780), « femme de chambre » de la marquise de Pompadour, a bien connu les coulisses du pouvoir et les dessous de la cour de Louis XV. Discrète compagne de la favorite, elle l'a coiffée, parfumée, préparée pour les dîners de gala et les petits soupers ; elle a séché ses larmes, soigné ses vapeurs et ses indispositions ; elle l'a observée, occupée à amuser le roi, à combattre ennemis et rivales, à comploter la chute d'un ministre ou l'élévation d'un proche. Elle a beaucoup vu et entendu et rapporte sur le Versailles des années 1747-1764 et sur son monarque des informations capitales. Ces Mémoires dépassent le cadre de l'anecdote. Madame du Hausset peint un monde corrompu : seuls comptent l'argent et la puissance, le roi ressemble à ses courtisans les plus vils, les marquises et les duchesses se transforment en filles de joie. Un monde où l'on triche férocement pour gagner, où l'on ment sans cesse et où l'on ne pense qu'à jouir jusqu'à satiété... La simple description des faits constitue un violent réquisitoire contre la société produite par la monarchie absolue de la seconde moitié du XVIIIe siècle et explique la gangrène qui gagne peu à peu tout le royaume. "Importants mémoires sur la favorite de Louis XV et son entourage. Ils contiennent aussi de « nombreuses relations mondaines sur le mouvement physiocratique »." (INED, 2229)

[DUCOS, Joseph].

Itinéraire et souvenirs d'Angleterre et d'Ecosse, 1814-1826.

P., Imp. de Prosper Dondey-Dupré, 1834, 4 vol. gr. in-8°, (14)-384, 404, 412 et 420 pp, 8 planches hors texte dépliantes d'après Louis David dont 7 lithographiées, 11 cartes et plans gravés hors texte (dont 10 dépliants) avec quelques rehauts de couleurs, index, reliures dos et coins demi-maroquin chocolat (reliures signées Bretault), dos à 5 nerfs, titres dorés, premiers plats conservés, têtes dorées, signets (rel. de l'époque), qqs rousseurs, bel exemplaire d'une grande fraîcheur. Edition originale

Bel ouvrage édité à compte d'auteur et non mis dans le commerce. Tiré à 150 exemplaires hors commerce seulement sur grand papier vélin, distribués par l'auteur. Joseph Ducos (1761-1836), Régent de la Banque de France (1811-1826), publia ce rare et précieux témoignage sur l'économie et la société anglaises, le capitalisme industriel et ses conséquences sociales, après son deuxième voyage en 1826. Ducos voyagea dans toute l'Angleterre, l'Ecosse et le pays de Galles, visitant tour à tour monuments, usines et manufactures, et se mêlant la population pour observer les usages locaux, et fit l'amer constat des excès de la Révolution industrielle. D'abord libéral, après son second voyage en Angleterre, à l'instar de l'économiste Sismondi, son revirement est fondé sur une critique du capitalisme industriel. Il dit à propos de l'Angleterre : "Ses jours d'allégresse s'étaient évanouis. L'abus de son crédit, l'exagération de son commerce et de son industrie la réduisaient au désespoir. Les ateliers se fermaient. Les émeutes de la classe ouvrière avaient déjà été réprimées par la force des armes. La banqueroute tarissait les sources de la fortune publique et privée. Enfin, l'édifice social s'ébranlait sur sa base".

[DUMAS, Alexandre] PARIGOT (Hippolyte).

Alexandre Dumas.

Armand Colin, Calmann-Lévy, 1900, in-12, xxxiii-382 pp, introduction par Hippolyte Parigot, reliure demi-chagrin vert, dos à 4 nerfs soulignés à froid, titres et fleurons dorés, encadrements à froid sur les plats, fer de prix doré du lycée Condorcet au 1er plat (rel. de l'époque), dos uniformément passé, bon état (Coll. Pages choisies des Grands Ecrivains)

I. Mémoires et souvenirs ; II. Impressions de voyage ; III. Romans ; IV. Théâtre.

[DUPLAN, Jean Léopold].

Lettres d'un vieil Américain à un Français, traduites de l'anglais par J.-L. Duplan.

Payot & Cie, 1918, in-12, 272 pp, préface de Lysis (Eugène Letailleur), broché, bon état

Par Jean Léopold Duplan (1861-1941). Après l'école de tissages de Lyon, il s'associe avec un fabricant lyonnais travaillant avec l'Amérique du Sud. En 1898, il crée à Hazleton en Pennsylvanie une manufacture de soierie lyonnaises, The Duplan Silk Cie, qui se spécialise dès 1911 dans les fibres artificielles, la rayonne. Il vend son affaire en 1928 ; elle possède alors des usines à Hazleton, Kingston, Wilkes-Barre, Nanticoke et Dorranceton. Il s'agit, pour l'auteur, de convaincre les français d'adopter le système économique américain.

[DUVIVIER (A.), MARIOTTI].

Notice historique de l'Ecole normale de Versailles 1831-1931.

Versailles, s.n., 1931, pt in-8°, 48 pp, broché, couv. très lég. salie, bon état. Peu courant

[Décoration] DUFET (Michel).

Meubles, ensembles, décors. Recueil de documents et de commentaires sur la décoration d'intérieurs moderne contemporaine.

P., Editions du Décor d'Aujourd'hui, 1945, in-4°, 259 pp, préface de Henri Follot, 45 planches en couleurs contrecollées hors texte, nombreuses photos en noir, plans et croquis dans le texte, cartonnage papier crème décoré de l'éditeur, dos abîmé, sans la jaquette, état correct. Tirage limité à 1000 ex. numérotés (n° 490)

Précieuse documentation sur le design et le style des années 1940 : Louis Süe, Serge Roche, Chalom, Jean-Michel Frank, J.-G. Domergue, Ruhlmann, Colette Guéden, Michel Dufet, René Gabriel, Ch. Dudoyit, F. Windels, Maurice Dufrène, Albert Guénot, Djo-Bourgeois, René Drouin, Jean Royère, d'Eaubonne, Jean Blasset, etc.

[Déportation].

Empreintes. Poèmes et dessins des prisons et camps de concentration nazis.

P., FNDIRP, 1990, gr. in-8° carré, 125 pp, 29 dessins, broché, couv. illustrée, sous emboîtage, bon état

Pour le 45e anniversaire de la libération des camps, la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes a réuni un choix de poèmes et de dessins composés entre 1940 et 1945 par des détenus, poètes confirmés ou humbles artisans.

[DÉROULÈDE, Paul].

Avant la Bataille. Préface de Paul Deroulède.

P., A. Lévy et Cie, 1886, fort in-12, xxviii-502 pp, table analytique des matières, reliure demi-basane fauve à coins, dos à 4 nerfs orné de fleurons dorés, pièce de titre basane carmin, bon état

Selon le Grand dictionnaire universel Larousse du XIXe siècle, l'auteur anonyme serait Paul Deroulède lui-même : "Depuis cette époque, M. Déroulède n'a écrit aucune poésie, et son bagage littéraire ne s'est accru que d'un ouvrage où, sous le titre significatif de Avant la bataille, il traite de l'organisation de notre armée (1886)." Le livre est un vibrant appel à la revanche et un recensement des forces qui permettront à la France de vaincre l'Allemagne. Sommaire : la Guerre, le Soldat, l'Officier, le Recrutement de l'Armée, l'Effectif et le budget, l'Organisation et l'instruction, le Service d'Etat-Major et le commandement, l'Infanterie, la Cavalerie et la remonte, l'Artillerie et l'armement, le Génie et les fortifications, la Gendarmerie et les prévôtés, l'Intendance et les services administratifs, le Service de Santé, Services et moyens de transport, de communication et de correspondance (train des équipages, chemins de fer, transports par eau, pontonniers, télégraphie, postes, aérostation, colombiers), les Effectifs de guerre, la Mobilisation, la Concentration et le déploiement stratégique, le Généralissime et son Etat-Major général, l'Armée navale, la Veillée des Armes.

[Echecs] ASSIAC.

Plaisirs des Echecs.

Payot, 1958, in-12, 237 pp, traduction de Denise Catozzi, supervision technique de Henry Catozzi, 125 figures, broché, bon état

[ECKARDT, Julius von].

La Société russe par un Russe. Traduit par MM. Ernest Figurey et Désiré Corbier. Avec une introduction de M. Antonin Proust.

P., Maurice Dreyfous, 1878, 2 vol. in-12, xi-396 et 385 pp, troisième édition augmentée d'un index, reliures demi-chagrin noir, dos à 5 nerfs soulignés à froid, titres, tomaisons et fleurons dorés (rel. de l'époque), bon état

Traduction française de "Aus der Petersburger Gesellchaft von einem Russen" par l'historien et diplomate Julius von Eckardt (1836-1908). "Voici la traduction de deux volumes naguère publiés à Leipzig et qui ont excité en Allemagne et en Russie un certain intérêt. Ces études ont paru sans signature dans la Neue freie Presse de Vienne : l'éditeur allemand les attribue à un Russe, il faut, croyons-nous, ajouter à un Russe des provinces baltiques, c'est-à-dire d'origine germanique. L'auteur nous parait trop imbu d'idées et de sympathies allemandes pour que l'ouvrage puisse être assigné à un Moscovite pur sang. Le « Russe » homme d'esprit et de talent d'ailleurs a écrit ces piquantes esquisses avec une bonhomie non exempte d'amertume et ce n'est pas sans raison que ses études ont paru dans un journal viennois renommé pour sa russophobie. Le premier volume renferme des portraits politiques, le second est plus spécialement consacré à la littérature : nous recommandons comme particulièrement intéressant un tableau très-fin et très-juste de la société de Saint-Pétersbourg, des portraits ingénieux de MM. lgnatiev, Gortchakov, Schouvalov, Milioutine, de divers membres de la famille impériale. La touche de l'auteur est parfois un peu lourde ; il n'hésite pas â entrer dans les détails de la vie privée : tel de nos compatriotes fort connu dans le monde littéraire aurait peut-étre le droit de se plaindre en retrouvant son nom dans le récit d'aventures galantes brutalement rappelées. Le second volume nous offre une bonne notice sur les trois Tourguenev, des chapitres instructifs sur les ministres de l'instruction publique, sur les sciences, les lettres et le journalisme en Russie. L'auteur en vertu de ses sympathies germaniques met surtout en lumière le rôle incontesté d'ailleurs que les Allemands jouent dans la science russe et ne rend pas pleine justice aux Russes." (Louis Léger, Revue critique d'histoire et de littérature, 1877)

[ECKARDT, Julius von].

La Société russe par un Russe. Traduit par MM. Ernest Figurey et Désiré Corbier. Avec une introduction de M. Antonin Proust.

P., Maurice Dreyfous, 1878, 2 vol. in-12, xi-396 et 385 pp, troisième édition augmentée d'un index, reliures demi-basane havane, dos à 5 nerfs pointillés, titre doré (rel. de l'époque), rousseurs, un plat détaché au tome 2, état moyen

Traduction française de "Aus der Petersburger Gesellchaft von einem Russen" par l'historien et diplomate Julius von Eckardt (1836-1908). "Voici la traduction de deux volumes naguère publiés à Leipzig et qui ont excité en Allemagne et en Russie un certain intérêt. Ces études ont paru sans signature dans la Neue freie Presse de Vienne : l'éditeur allemand les attribue à un Russe, il faut, croyons-nous, ajouter à un Russe des provinces baltiques, c'est-à-dire d'origine germanique. L'auteur nous parait trop imbu d'idées et de sympathies allemandes pour que l'ouvrage puisse être assigné à un Moscovite pur sang. Le « Russe » homme d'esprit et de talent d'ailleurs a écrit ces piquantes esquisses avec une bonhomie non exempte d'amertume et ce n'est pas sans raison que ses études ont paru dans un journal viennois renommé pour sa russophobie. Le premier volume renferme des portraits politiques, le second est plus spécialement consacré à la littérature : nous recommandons comme particulièrement intéressant un tableau très-fin et très-juste de la société de Saint-Pétersbourg, des portraits ingénieux de MM. lgnatiev, Gortchakov, Schouvalov, Milioutine, de divers membres de la famille impériale. La touche de l'auteur est parfois un peu lourde ; il n'hésite pas â entrer dans les détails de la vie privée : tel de nos compatriotes fort connu dans le monde littéraire aurait peut-étre le droit de se plaindre en retrouvant son nom dans le récit d'aventures galantes brutalement rappelées. Le second volume nous offre une bonne notice sur les trois Tourguenev, des chapitres instructifs sur les ministres de l'instruction publique, sur les sciences, les lettres et le journalisme en Russie. L'auteur en vertu de ses sympathies germaniques met surtout en lumière le rôle incontesté d'ailleurs que les Allemands jouent dans la science russe et ne rend pas pleine justice aux Russes." (Louis Léger, Revue critique d'histoire et de littérature, 1877)

[Ecole Polytechnique] CALLOT (Jean-Pierre), Michel CAMUS, Bernard ESAMBERT et Jacques BOUTTES.

Histoire et prospective de l'Ecole Polytechnique.

Lavauzelle, 1993, in-4°, 472 pp, nombreuses illustrations, biblio, reliure simili-cuir éditeur, jaquette illustrée, bon état

[Ecole Polytechnique].

Ecole Polytechnique. 139e promotion - Promotion 1932.

P., Editions Paul Darby, s.d. (1933), in-4°, non paginé (61 ff.), 29 pl. de portraits photographiques de Polytechniciens avec mention de leurs noms en regard (soit 256 photos), table alphabétique des noms in fine, broché, couverture de papier marbré, imprimée et illustrée, qqs annotations crayon, coin sup des feuillets lég. taché (sans atteinte aux photos), sinon bon état. Rare

Les portraits reproduits dans cet album ont été exécutés dans les ateliers du photographe-portraitiste Paul Darby.

[Edith Piaf] CROCQ (Philippe) et Jean MARESKA.

La vie pas toujours rose d'Edith Piaf.

Editions du Rocher, 2007, in-8°, 314 pp, 16 pl. de photos hors texte, annexes, discographie, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

De ses amours d'un soir avec des macs rencontrés dans les bars à ses plus grandes histoires, souvent tragiques, comme avec Marcel Cerdan ; de ses virées nocturnes avec sa compagne de débauche "Momone" à ses sessions créatives intenses avec Marguerite Monnot, la vie d'Édith Piaf est un véritable roman. Son enfance dans les rues de Belleville, la mort de sa fille, celle de son grand amour, la maladie... Les amis les plus proches de Piaf Charles Dumont, Francis Lai, Georges Moustaki dévoilent, lors d'entretiens inédits, l'intimité douloureuse et émouvante de cette artiste immortelle. Le parcours chaotique et flamboyant de la plus grande chanteuse française.

[Edith Piaf] LÉVY (François).

Passion Edith Piaf : la môme de Paris.

P., Textuel, 2003, in-4°, 192 pp, préface de Charles Aznavour, très nombreux documents et photos, broché, couv. illustrée à rabats, bon état

La vie de Piaf est un tourbillon de rencontres, de combats, d'échecs et de succès. Plus de 500 documents iconographiques nous entraînent sur les pas de cette extraordinaire chanteuse populaire dont la voix continue de porter l'universel. Des rues de Belleville des années trente aux grandes scènes des musichalls de New York, Piaf reste la môme de Paris. François Lévy nous entraîne dans des univers multiples que Piaf traverse au gré de ses rencontres. Avec l'écrivain Jean Cocteau, l'ami fidèle jusqu'au bout, avec les Compagnons de la chanson, avec le jeune Yves Montand qu'elle "canalise" et mène au succès, avec Charles Aznavour, secrétaire, confident et complice de toujours ; avec Marlène Dietrich venue l'applaudir à New York et dont elle restera la grande amie. Devenue star, avec Marcel Cerdan dont elle tombe follement amoureuse : "Même quand je chantais, Marcel ne me quittait pas. De la scène, je l'apercevais, debout dans les coulisses. Il me regardait l'air émerveillé et il disait à qui voulait l'entendre : Vous vous rendez compte ! Ce petit bout de femme... Comment peut-elle chanter comme ça ?"

[Eglise de Saint-Merri].

Les Clercs laïques de Saint-Merry (Paroisse Saint-Merry de Paris). Leur histoire, la fête du centenaire (1905), la cinquantaine d'un clerc (1911). Règlement de la Société.

P., Imp. Louis de Soye, 1914, gr. in-8°, 47 pp, reliure pleine toile bordeaux, pièce de titre basane noire, couv. conservées, bon état

« Belle, sous tes arches gothiques / Où flambent des vitraux mystiques, / Chante, église de Saint-Merri ! »

[Emballage] BERNARDIS (Marie-Agnès)(dir.).

Emballage, emballages.

P., Cité des Sciences et de l'industrie, 1994, gr. in-4°, 141 pp, très nombreuses illustrations, éléments de biblio, cartonnage illustré de l'éditeur, bon état

Ouvrage édité dans le cadre de l'exposition Emballage (22 nov. 1994-27 août 1995) à la Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette : évolution de l'emballage, ses matériaux, sa conception, ses rapports avec le consommateur. "... Le livre d'accompagnement, Emballage, Emballages, l'emporte de loin sur l'exposition elle-même (voir, par exemple, les chapitres sur « l'emballage miroir de nos modes de vie » ou les brèves notices sur les origines de la capsule, du tube souple, du sac en papier, de l'aérosol, etc.). Parmi les conditionnements pharmaceutiques exposés, un vase à sangsues en étain, un sachet de Sauveur des Pieds, « emplâtre aux feuilles de lierre et joubarde combinées », une toute petite boîte métallique de « Laxatif Purgidal Idéal » ornée d'un charmant buste de jeune fille, un tube en étain de baume Bengué, une boîte en bois pour bâtons de nitrate d'argent, des ampoules..." (Revue d'Histoire de la Pharmacie, 1995)

[Emballage] HERDEG (Walter)(dir.).

Packaging Packungen Emballages. An international survey of package design Ein Internationales handbuch der packungs-gestaltung Un répertoire international des formes de l'emballage.

Zurich, Amstutz & Herdeg Graphis Press, 1959, gr. in-4°, 322 pp, 1022 illustrations en noir et en couleurs, reliure éditeur, jaquette illustrée, traces de scotch sur les gardes, bon état. Texte trilingue, anglais, allemand et français

Premier en son genre, cet ouvrage répond au besoin grandissant d'un répertoire des formes de l'emballage. La concurrence, dans ce domaine, croît sans cesse, requiert de constants progrès de la part du fabricant, incite l'esprit inventif de l'artiste et pose des problèmes de plus en plus compliqués à l'imprimeur et au fabricant d'emballages et de matériaux de conditionnement. C'est en fonction de ces besoins et à l'intention de ces personnes, que nous avons rassemblé 1022 illustrations d'emballages divers, soigneusement choisis parmi quelques onze mille travaux...

[Encyclopédie Socialiste] RAPPOPORT (Charles) et COMPÈRE-MOREL.

Un peu d'histoire (Origines, doctrines et méthodes socialistes).

P., Aristide Quillet, 1912, pt in-8°, 521 pp, qqs photos, reliure cuir souple éditeur lég. abîmée, état correct (Collection de l'Encyclopédie Socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière, publiée sous la direction de Compère-Morel)

[Encyclopédie Socialiste] RAPPOPORT (Charles).

Pourquoi nous sommes socialistes ?

P., Aristide Quillet, 1919, fort pt in-8°, 653 pp, qqs rousseurs, reliure cuir souple éditeur abîmée, état correct (Collection de l'Encyclopédie Socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière, publiée sous la direction de Compère-Morel)

[Encyclopédie Socialiste] SIXTE-QUENIN.

Comment nous sommes socialistes.

Quillet, 1913, pt in-8°, iii-315 pp, reliure cuir souple éditeur lég. abîmée, état correct (Collection de l'Encyclopédie Socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière, publiée sous la direction de Compère-Morel)

[Enfantina] PERRAULT (Charles), Paul GROLLERON.

Le Petit Chaperon Rouge. Illustrations en relief de Grolleron.

Mulhouse, Lucos, s.d. (v. 1950), in-4°, (4)-24 pp, livre à système avec 6 planches couleurs en relief, cartonnage de l'éditeur, 1er plat illustré, dos toilé rouge, bon état. Edition originale. Peu courant

[ENGELS, Friedrich], sous le nom de Karl MARX.

Révolution et Contre-Révolution en Allemagne. Traduit par J. Molitor.

P., Alfred Costes, 1933, in-12, xiv-190 pp, introduction d'un auteur anonyme, broché, bon état (Oeuvres complètes de Karl Marx)

Edités dès l'origine sous la signature de Marx, à qui ils avaient été commandés, ces vingt articles, écrits en anglais et publiés entre octobre 1851 et décembre 1852 dans le New York Daily Tribune, sont en fait entièrement de la main d'Engels. Ils ont été publiés pour la première fois en volume par les soins d'Eléonor Marx, fille de Karl Marx et compagne d'Edward Aveling, à Londres en 1896. Les titres des chapitres sont de cette dernière. La première traduction française a été publiée par Laura Marx, autre fille de Karl Marx et épouse de Paul Lafargue, aux éditions Giard et Brière à Paris en 1900. Il s'agit ici de la troisième édition française. Engels y analyse les événements qui se sont déroulés en Allemagne entre le début de la révolution de 1848 et l'échec des mouvements insurrectionnels de 1849, en soulignant le caractère particulier de la révolution en Allemagne et en Autriche, pays qui, à part la Rhénanie, vivaient encore sous une économie pré-capitaliste et une bureaucratie semi-féodale. Il énonce en outre les thèses marxistes sur l'insurrection armée. "Le rapprochement entre Révolution et contre-révolution en Allemagne dEngels et Les luttes de classes en France de Marx simpose de lui-même. Chacun des deux ouvrages parle des événements de la révolution de 1848. Chacun est imprégné de la conception matérialiste-dialectique de lHistoire. la manière cependant de conduire la pensée et son expression littéraire sont tellement différentes quil semble étonnant quon ait laissé passer Révolution et contre-révolution sous le nom de Marx. Le fait sexplique seulement par le silence dEngels lui-même. Engels expose la situation des classes, le problème des nationalités et les événements de 1848-1849 comme dun promontoire élevé doù lil embrasse lensemble des mouvements antagonistes. Ils sétalent devant le lecteur comme un vaste panorama. Chez Marx au contraire, la pensée se fraie son chemin laborieusement à travers des phrases où thèses et antithèses sopposent en des formules saisissantes. On aboutit à de vastes panoramas, mais après avoir traversé des terrains accidentés parsemés déboulis. Cest le dynamisme dialectique érigé en manière décrire. Chez Engels, le drame de lhistoire évolue pour ainsi dire dans lhorizontale, ce qui donne à lexposé des faits et des événements, quelque fougueux quil soit, une sérénité rarement en défaut. Marx est tout autre. On trouve dans son style un mouvement ascendant, avec quelque chose de sombre et de gothique. Cette « âpre mélodie rocheuse », qui a effrayé ladolescent chez Hegel mais qui est sa mélodie à lui, se poursuit dans toute son uvre et jusque dans les derniers chapitres du Capital. Engels nous place devant le résultat de ses recherches. Marx, au contraire, nous contraint à participer à lélaboration de sa pensée." (H.-C. Desroches)

[Erotisme] - Collectif.

L'Erotisme romantique.

P., Editions Carrère, 1984, in-8°, 247 pp, notices bibliographiques par J.-J. Pauvert, préfaces de Frantz-André Burguet, Jean-Paul Corsetti, Claude Duneton, J.-K. Huysmans, broché, couv. à rabats, bon état (Coll. Lectures érotiques de Jean-Jacques Pauvert)

Gamiani ; Mademoiselle de Maupin ; Chansonnier du bordel ; Douze aventures érotiques du Bossu Mayeux.

[Esclavage] Mélanges de l'Ecole française de Rome. Moyen Age. Tome 112-2.

Les formes de la servitude : esclavages et servages de la fin de lAntiquité au monde moderne. Actes de la table ronde de Nanterre, 12 et 13 décembre 1997. La servitude dans les pays de la Méditerranée occidentale chrétienne au XIIe siècle et au-delà : déclinante ou renouvelée ? Actes de la table ronde de Rome, 8 et 9 octobre 1999.

Rome, Ecole Française de Rome, 2000, gr. in-8°, 620 pp, paginé 492-1108, 4 pl. de photos hors texte, broché, bon état

Liberté et servitude en Italie centrale (VIIIe-Xe siècle) ; Le statut servile au premier âge féodal. Réflexions et questions ; Le nouveau servage et l'attache à la glèbe aux XIIe et XIIIe siècles : l'interprétation de Marc Bloch et la documentation italienne ; Rustici et homines liberi. Où sont les serfs normands ; Conquêtes et reconquêtes médiévales : la Sicile normande est-elle une terre de réduction en servitude généralisée ? ; Images de la servitude fiscale à la fin du Moyen Age ; Le servage : une sous-féodalité ? Le témoignage des documents catalans (fin XIe-XIIe siècle) ; The servitude of jews and muslims in the medieval Mediterranean : origins and diffusion ; Les conséquences de la Reconquête sur les situations et statuts sociaux inférieurs dans le sud du Portugal (1147-1249) : un avilissement invisible ? ; Slavery in late medieval Dalmatica-Croatia : labour, legal status, integration ; Villanus au XIIIe siècle dans la documentation siennoise ; Servitude et mobilité paysanne : les origines de la Remença catalane (XIe-XIIIe siècle) ; Les homines de mansata en Bas-Languedoc (milieu du XIIe-milieu du XIVe siècle) : théorie, pratiques et résistances ; Ville et servage en Languedoc toulousain : l'air de la ville rend-il libre ? ; De la queste à la questalité : l'avènement d'un servage institutionnalisé en Gascogne (XIIe-XIIIe siècles) ; La servitude dans le nord de la péninsule Ibérique : modalités d'un déclin ; Le nouveau servage en Provence aux XIe-XIIIe siècles, absence ou rareté ; La servitude au cur de la réaction féodale : Les Arcs, 1366 ; Des esclaves toscans, du milieu du XIVe au milieu du XVe siècle ; Note sur le vocabulaire de la servitude et de l'esclavage en Toscane à la fin du Moyen Age.

[Esclavage].

La Révolution française et l'abolition de l'esclavage. 1ère partie : Traite des Noirs et esclavage (Tome 1 à 5). 2ème partie : La Société des Amis des Noirs (Tome 6 à 9). 3ème partie : La révolte des Noirs et des Créoles (Tomes 10 et 11). 4ème partie : Législation nouvelle, table.

P., EDHIS, 1968, 12 vol. in-8°, index, brochés, bon état. Reprint des éditions originales de 89 textes rares, parmi les plus importants, publiés entre 1770 et 1801. Tirage limité à 750 exemplaires numérotés

Collection exceptionnelle reproduisant, avec une table générale, les 89 textes essentiels publiés en langue française, de 1770 à 1801, en faveur de la liberté des noirs et de labolition totale de lesclavage dans les colonies françaises, textes qui ont pour auteurs : Henrion de Pansey, C. L. M. de Sacy, labbé Henri Grégoire, labbé Antoine de Cournand, labbé Sibire, Lecointe-Marsillac, Laborie, Théophile Mandar, Olympe de Gouges, Baux et Gensonné, Bonnemain, Cugoano, Ogé jeune, Page, Milscent, Julien Raimond, Dubois, Lucidor F. Corbin, Condorcet, J. P. Brissot, Clavière, Lanthenas, Clarkson, Jérôme Pétion, B. S. Frossard, Toussaint Louverture, Dufay, E. V. Mentor, etc... ainsi que de nombreuses publications restées anonymes dont toutes celle émanant de la Société des Amis des Noirs.

[Esotérisme] - FONTBRUNE (Jean-Charles de).

Histoire et prophéties des Papes. Fontbrune interprète de Malachie.

Editions du Rocher, 1984, in-8°, 369 pp, une carte, nombreux blasons, lexique latin des mots des devises, lexique du vocabulaire héraldique, biblio, index des noms historiques; broché, bon état. Edition originale, un des 111 exemplaires numérotés réservés à l'auteur (ex. n° 83), enrichi de la couverture en couleurs de l'édition courante, signée par l'auteur au dos, d'une lettre manuscrite et d'un envoi a.s.

[Esotérisme] - LEFEBURE (Docteur Francis).

Les Homologies. Architecture Cosmique ou la lumière secrète de l'Asie devant la Science moderne.

P., Le Courrier du Livre, 1978, gr. in-8°, 458 pp, 2e édition revue et complétée, broché, bon état

Pour l'auteur, la solution de l'humanité sera "la jonction de la Science et de la Religion", sans qu'aucune religion particulière puisse revendiquer une primauté quelconque ; ce sont les enseignements des religions qui conduiront à une religion à naitre, celle qui "résultera du mysticisme scientifique" : homologies chez l'homme et concept abstrait de symétrie ; homologies entre le végétal et l'Homme ; entre le ciel et l'Homme ; entre les cycles stellaires et les cycles biologiques ; symétries courbes ; homologies spirituelles ou symétries métaphysiques ; le cycle de l'esprit ; initiation par le renversement d'activités physiologiques ; la rétro-phagie ; sacrifice suprême ; l'aurore d'une race illuminée ; le serpent de feu ; l'avenir de la science occulte ; etc.

[Evénements de 1968].

Le Nouvel Observateur.

Le Nouvel Observateur, 1968, 3 vol. gr. in-4°, reliures pleine toile verte, pièces de titres de maroquin noir, couvertures conservées, bon état

Le tumulte de l'année 1968 à travers l'un des plus importants hebdomadaires français. Réunion de 44 numéros (du n° 164 du 3 janvier au n° 214 du 22 décembre 1968, moins les n°s 183, 185, 199, 200, 201, 206 et 212) reliés en 3 volumes pleine toile verte ; + ajoutés à la fin du troisième volume le n° 163 ("Vous en parlerez en 1968") et le Paris-Match de la dernière semaine de 1968.

[Exposition universelle] DUCUING (François).

L'Exposition universelle de 1867. Illustrée. Publication internationale autorisée par la Commission impériale.

Paris, 1867, 2 vol. gr. in-4°, 480-(4) et 480 pp, 700 gravures dans le texte, texte sur 3 colonnes, reliures demi-basane carmin, dos lisse à quadruples filets dorés, titre et tomaison dorés, palette en queue, tranches pennées (rel. de l'époque), qqs épidermures, bon état. Bel exemplaire sans rousseurs

L'exposition universelle de 1867, également appelée Exposition universelle d'Art et d'industrie, est chronologiquement la septième exposition universelle et la seconde se déroulant à Paris après celle de 1855. Elle s'est tenue du 1er avril au 3 novembre 1867 sur le Champ-de-Mars, à Paris. 41 pays étaient représentés à l'exposition. Cette exposition sera surtout une démonstration et un exposition des fastes et du pouvoir du Second Empire. Voulue par Napoléon III, celui-ci nommera à la tête de l'exposition des hommes clefs de la vie économique et politique. Le Champ de Mars fut choisi pour emplacement. Elle accueillit près de 15 millions de visiteurs.

[Exposition. Paris. Musée monétaire. 1956].

Ordres de chevalerie et récompenses nationales.

P., Administration des monnaies et médailles, 1956, in-8°, xxvii-395 pp, + 74 planches hors texte, avant-propos de Y. Malécot, préface de Jean Babelon, notices de catalogue par A. Pageot, Meurgey de Tupigny, F. de Vaux de Foletier, T. Lenk, H. Lachouque, etc., 1326 numéros décrits avec notices, broché, couv. illustrée, tranche piquée, bon état. Catalogue de l'exposition présentée au Musée monétaire de Paris, 20 mars-30 mai 1956

[Fabre-Luce, Alfred].

Le Procès de Haute Cour. Avant-propos de Alfred Fabre-Luce.

Julliard, 1964, pt in-8°, 169 pp, broché, bon état, ex. du SP, bande éditeur conservée : Ce procès est un test de la liberté d'expression (New York Times, 3 décembre 1963)

Haute Cour par Alfred Fabre-Luce fut publié par Julliard en 1962. L'auteur imagine que le chef de l'Etat, le général de Gaulle, qui vient de livrer les départements français d'Algérie en violant la constitution est traduit devant la Haute Cour de Justice ; l'ouvrage fut saisi aussitôt et disparut des librairies ; il fut réédité sous le manteau en Suisse. Après ce procès imaginaire, l'auteur et l'éditeur furent traînés en justice dans un procès réel et condamnés pour offenses au chef de l'Etat. C'est le sujet de ce second volume, aussi passionnant que le premier.

[FINI, Leonor].

Leonor Fini. Texte de Jean-Claude Dedieu.

P., Editions Frédéric Birr, 1978, gr. in-4° (37.3 x 28.5 cm), 125 pp, préface de Jean-Claude Dedieu, 76 illustrations en couleurs (73 peintures à lhuile sur toile et 3 peintures sur papier) à pleine page ou sur double page, biographie, bibliographie, table des illustrations, imprimé sur très beau papier, cartonnage toilé noir, pages de garde de papier bleu, jaquette illustrée, bon état

Splendide catalogue thématique des oeuvres peintes de Leonor Fini comprenant : une préface de 7 pages par Jean-Claude Dedieu ; Biographie de l'artiste ; Bibliographie (principales expositions personnelles ; principales expositions collectives ; filmographie ; livres et catalogues) ; Table des illustrations (titre, date de création, dimensions et appartenance).

[FLORY].

L'abbé Flory (1886-1949). Documents et témoignages recueillis par Joseph Ball.

Besançon, 1978, gr. in-8°, 337 pp, 23 ill. par Jean Garneret, 1 pl. hors texte en couleurs, 6 photos hors texte

[FOCH] SAULIOL (R.).

En lisant les livres de Foch. La grande leçon.

Charles-Lavauzelle, 1929, in-8°, 61 pp, broché, bon état

[Fortification].

Instruction sur la fortification passagère, la défense et l'attaque des postes retranchés, précédée de notions sur le baraquement et suivie de la nomenclature des parties qui composent un front bastionné. Rédigé paur les écoles régimentaires.

P., Imp. de Baudouin, 1838, in-8°, 103 pp, + 83 figures sur 12 planches dépliantes in fine, reliure demi-veau glacé fauve, dos lisse avec titres, filets et fleurons dorés, palette dorée en queue (rel. de l'époque), un mors lég. frotté, bon état. Edition originale. Très rare

Extrait : "Lorsque, dans le cours d'une campagne, les circonstances rendent nécessaire de fortifier promptement une position, la troupe elle-même élève des ouvrages en terre et autres matériaux qu'elle a sous la main ; surtout elle tire parti des obstacles naturels que présente le terrain. Ces ouvrages forment un genre de fortification, nommé fortification passagère ou de campagne. On comprend, sous le nom d'obstacles naturels, tout ce qui peut retarder la marche de l'ennemi et rompre son ordre de bataille. Cet objet est rempli par les cours d'eau, les marais, les forêts difficiles à traverser, les montagnes qu'on ne peut gravir, etc."

[Fou littéraire] BRISSET (Jean-Pierre).

La Grammaire logique.

P., Editions Baudouin, 1980, in-8°, 198 pp, broché, couv. illustrée, bon état

« Tout avait pourtant bien commencé : une méthode pédagogique en 116 points, se proposant de dénoncer l'ineptie de la grammaire traditionnelle et de réhabiliter la langue populaire. Mais au fil des pages, les affirmations deviennent de plus en plus arbitraires, les calembours de plus en plus ahurissants. Ainsi apprend-on que "le latin est une langue artificielle, contre nature, comme le sanscrit", pour aboutir au chapitre « Révélations » à la proclamation solennelle : « C'est Dieu lui-même qui va parler : mais ce n'est pas celui qui chérit ton coeur. » Parue en 1883, « La Grammaire logique » se vit rejeter au Concours de l'Académie française l'année suivante. L'auteur de ces étranges affirmations, Jean-Pierre Brisset (1857-1923), est un modeste surveillant de la gare d'Angers-Saint-Serge. Il s'est longuement penché sur les problèmes de linguistique, et a tenté d'apprendre la langue des grenouilles dans les marais d'Anjou. Il connut son jour de gloire lors de son élection comme Prince des penseurs (contre Bergson) en 1913, énorme canular organisé par Jules Romains. Cette accumulation de sophismes souvent obscènes a de quoi troubler le plus austère des grammairiens. » Un ouvrage précurseur du surréalisme dont André Breton s'est beaucoup inspiré.

[Fou littéraire] BRISSET (Jean-Pierre).

Les Origines humaines. Deuxième édition de La Science de Dieu, entièrement nouvelle.

P., Editions Baudouin, 1980, in-8°, 276 pp, broché, couv. illustrée, bon état

La généalogie des langues nous ramène au « couac » initial de la grenouille, et si le Président de la République porte le grand cordon de l'ordre de la Légion d'honneur en sautoir, c'est parce que les « raines » nos ancêtres portaient leur nombril de cette façon. L'auteur de ces étranges affirmations, Jean-Pierre Brisset (1857-1923), est un modeste surveillant de la gare d'Angers-Saint-Serge. Il s'est longuement penché sur les problèmes de linguistique, et a tenté d'apprendre la langue des grenouilles dans les marais d'Anjou. Il connut son jour de gloire lors de son élection comme Prince des penseurs (contre Bergson) en 1913, énorme canular organisé par Jules Romains. André Breton le signale dans son Anthologie de l'humour noir comme « une des plus grandes singularités qu'offre l'esprit humain ».

[FOURIER, Charles] DEBOUT (Simone).

"Griffe au nez" ou donner "have ou art". Ecriture inconnue de Charles Fourier.

Anthropos, 1974, gr. in-8°, 174 pp, une illustration et un fac-similé hors texte, broché, bon état

Ouvrage d'une des spécialistes de Charles Fourier (1772-1837) qui, entre autres, a été chargée de l'édition des oeuvres complètes en 12 volumes (Anthropos entre 1966 et 1968). Dans cet ouvrage, Simone Debout exhume et commente l'étrange lettre de Fourier du 24 aout 1827 [Ça me dit, 24 AH ! OU DIX HUIT SEN VINTTE CETTE] , et tente de comprendre les essais un peu fous de Fourier, en relation directe avec le sens quil entendait donner au monde ; Simone Debout nous révèle comment ce texte fou, cette plaisanterie pouvait dissimuler une cohérence formelle décriture.

[Franc-Maçonnerie] Grande Loge de France.

Rite écossais ancien accepté. Constitutions et règlements généraux de la fédération.

P., Or*** de Paris, 1910, in-12, 217-(2) pp, mention de 7e tirage, cartonnage éditeur de percaline bleue, titres en noir au 1er plat (G.L.D.F. Constitutions et Règlements Généraux 1910), tranches rouges, plats lég. frottés, bon état

Exemplaire avec au verso du faux-titre les indications manuscrites concernant l'identité du F.: et de la loge rattachée, les signatures du titulaire, du Vénérable, de l'Orateur et du Secrétaire et le cachet à l'encre bleue de la G.L.D.F., Or*** de Saïgon-Cochinchine, La Ruche d'Orient, daté du 27 nov. 1911.

[Franc-Maçonnerie].

Travaux de la Loge nationale de recherches Villard de Honnecourt - n° 30 (2e série).

P., Grande Loge Nationale Française, 1995, gr. in-8°, 256 pp, broché, couv. à rabats, bon état

Travaux et conférences ; Etudes ; Comptes-rendus.

[Frédéric II] BARKER (Thomas M.)(Edited by).

Frederick the Great and the making of Prussia.

New York, Holt, Rinehart and Winston, 1972, in-8°, 103 pp, une gravure en frontispice, une carte, biblio, broché, couv. illustrée, bon état. Texte en anglais

[Frédéric II] GOLDSMITH (Margaret).

Frederick the Great.

London, Victor Gollancz, 1929, gr. in-8°, 206 pp, introduction by Harold Nicolson, 8 pl. de gravures hors texte, biblio, index, reliure pleine toile verte de l'éditeur (défraîchie), état correct. Texte en anglais

[Frédéric II] HUBATSCH (Walter).

Frederick the Great of Prussia. Absolutism and Administration.

London, Thames and Hudson, 1973, in-8°, 303 pp, 16 pl. de gravures hors texte, 2 cartes, annexes, biblio, broché, couv. illustrée, bon état. Texte en anglais

[Frédéric II] MÜHLBACH (Miss Luise)(Clara Mundt).

Frederick the Great and His Court.

New York, Merrill and Baker, s.d. (1887), in-8°, 299 pp, traduit de l'allemand, 12 pl. de gravures hors textes sous serpentes, reliure percaline ivoire de l'éditeur, décor floral doré au 1er plat et au dos, bon état (The Gentleman's Library). Edition limitée à 476 exemplaires seulement, celui-ci un des 450 ex. numérotés (n° 192). Texte en anglais

[Frédéric II] PARET (Peter)(dir.).

Frederick the Great. A Profile.

New York, 1972, in-8°, xxi-249 pp, biblio, broché, couv. illustrée, bon état. Texte en anglais

[Frédéric II] RITTER (Gerhard).

Frederick the Great. A Historical Profile. Translated with an introduction by Peter Paret.

Berkeley, University of California Press, 1974, in-8°, xv-207 pp, traduit de l'allemand, un portrait, index, broché, couv. illustrée, bon état. Texte en anglais

[Frédéric II] THADDEUS (Victor).

Frederick the Great. The Philosopher King.

New York, Brentano's Publishers, 1930, gr. in-8°, 330 pp, 8 pl. de gravures hors texte, index, reliure demi-toile éditeur, titres dorés au 1er plat et au dos, bon état. Texte en anglais

[Féminisme] SANUA (Louli).

Figures féminines, 1900-1939. Avec une lettre-préface de André Siegfried, et une réponse à la dédicace, par Renée de Brimont. Notes biographiques et historiques par Yvonne Decaris.

P., Editions Siboney, 1949, in-12, 205 pp, personnalités féminines, oeuvres sociales, fondations, écoles, index des personnalités citées, index des organisations citées, broché, papier lég. jauni, bon état. Rare

Figure singulière dans le monde du féminisme bourgeois du début du XXe siècle, Louli Sanua a créé, en 1916, la première école supérieure de commerce pour jeunes filles, qui deviendra HECJF, école de haut enseignement commercial pour jeunes filles. Pédagogue et organisatrice de talent, cette jeune institutrice âgée de 30 ans, a réussi en quelques années à constituer un solide réseau dappuis dans le monde éducatif et politique qui lui a permis de faire exister en peu dannées un établissement denseignement supérieur dont la réputation sest affirmée rapidement. Ce recueil rassemble, avec une préface d'André Siegfried et une réponse de Renée de Brimont, les billets adressés par Louli Sanua à celle-ci d'avril à mai 1942 "pour sa distraction en cet hiver de guerre, de faim et de froid". C'est pour Louli Sanua l'occasion de rappeler les années héroïques du féminisme et ses principales figures (pour la plupart de la grande bourgeoisie : Mme Brunschvicg, Mlle Monod, Mme Jules Siegfried, Mme de Witt-Schlumberger...). L'auteur cite au passage les premiers cercles d'émancipation des femmes comme le Conseil National des Femmes Françaises, l'Union pour le suffrage des femmes ou l'Association d'institutrices diplômées. "Vous trouverez dans ces pages le portrait ou l'esquisse de plus de 150 personnalités féminines dont vous avez lu les noms dans les colonnes de ce journal depuis sa fondation. Nos milieux féministes salueront avec joie la publication d'un livre qui évoque de la manière la plus heureuse le monde féminin français, occupé de problèmes sociaux et éducatifs, de 1900 à 1939. Ce livre a une histoire : pendant l'hiver 1942, le plus sombre de l'occupation allemande en France, Mme Sanua eut l'idée de s'évader en pensée, de s'arracher à l'angoisse ambiante, en écrivant, sous forme de billets adressés à la baronne de Brimont, des souvenirs anecdotiques sur les grandes figures féminines qu'elle avait connues au début du siècle et avec lesquelles elle avait collaboré. Après la guerre, l'auteur, sollicité par sa correspondante, autorisa la lecture de ces billets dans un cercle privé, puis elle compléta ses souvenirs par une série de biographies féminines plus précises et de notices sur les oeuvres qu'elles ont fondées. Mme Sanua, elle-même fondatrice, en 1916, de l'Ecole de Haut enseignement commercial pour les jeunes filles à Paris, avait toutes les qualités requises pour donner les indications dont on a besoin lorsqu'on se documente sur un sujet ; elle a spécialement étudié et enseigné à ses élèves une « méthode de travail » qui a fait le succès de ses cours. Aussi n'a-t-elle pas manqué d'ajouter à sa table des matières, un index des personnalités et un index des organisations citées. Voulez-vous savoir ce qu'est La Maison des Etudiantes ? On vous renvoie aussitôt à deux citations et à un article spécial où vous apprenez quand et pourquoi cette maison a été fondée. Qui donc en a eu l'idée . Mme Cruppi. Qui était Mme Cruppi ? L'index biographique aussitôt vous renvoie à une série de citations et à une biographie. Voulez-vous des détails sur Mlle Chaptal ou la bibliothèque Marguerite Durand ? Vous trouvez d'emblée les informations qui vous manquent. C'est donc un bottin féministe pour la France ? Non pas, il est écrit d'une plume alerte et spirituelle en un style leger dont les Françaises ont le secret. En un mot, c'est un livre qui a tout le charme d'une lecture de vacances et qui restera ensuite pour vous, le bon serviteur toujours prêt à fournir le renseignement cherché." (Le mouvement féministe : organe officiel des publications de l'Alliance nationale des sociétés féminines suisses, 1949)

[GAILLARD, Claude-Ferdinand] BENEDITE (Léon).

Catalogue des uvres exposées de Claude-Ferdinand Gaillard au Musée national du Luxembourg.

P., Librairies-imprimeries réunies, 1898, pt in-8°, 55 pp, 6 reproductions, biographie et bibliographie, suivi de la description de 86 gravures, peintures et dessins, broché, couv. illustrée, bon état

Claude-Ferdinand Gaillard, né à Paris le 7 janvier 1834 et mort dans la même ville le 20 janvier 1887, est un graveur, peintre, illustrateur et écrivain. Lauréat du prix de Rome en 1856 et président de la Société des graveurs au burin, le critique contemporain Henri Beraldi le qualifia de « grand et d'incomparable graveur ».

[Gard] SAUSSE-VILLIERS.

Annales historiques, religieuses et biographiques de la ville de Vauvert depuis son origine jusquà la proclamation du 1er Empire en 1803. Avec une introduction par M. Ernest Roussel.

Nîmes, Clavel-Ballivet et Cie, 1863, in-8°, 216 pp, reliure demi-basane caramel moderne, plats de la couv. conservés. Edition originale. Relié à la suite : P. BOISSIER. Vauvert et les Vauverdois - 1869. Nîmes, Clavel-Ballivet et Cie, 1869, in-8°, 22 pp, plats de la couv. conservés

[GASSENDI] Centre International de Synthèse.

Pierre Gassendi. Sa vie et son oeuvre, 1592-1655.

Albin Michel, 1955, in-8°, 206 pp, 4 planches hors texte, chronologie, index, broché, bon état. Ouvrage publié avec le concours du CNRS. Edition originale imprimée sur alfa

"Ce volume est le fruit des «Journées Gassendistes » d'avril 1953. Le premier exposé, de M. Bernard Rochot, évoque la vie, le caractère et la formation intellectuelle de Gassendi, liseur acharné, savant que la scolastique rebute, astronome qui s'appuie sur l'expérience, en butte aux aristotéliciens. Gassendi acquiert une renommée européenne. Prêtre, il remplit ses fonctions avec exactitude et zèle. Il tente de réhabiliter Epicure, l'ascète digne de Sénèque, et non pas l'Épicure d'Horace. Bientôt commence la lutte contre Descartes, puis la défense de Galilée. Gassendi rentre en Provence quelques années, remaniant ses études, poursuivant ses observations. De retour à Paris, la maladie le terrasse, et sa mort choque ses adversaires par sa sérénité. M. Koyré présente le savant, égal et rival de Descartes pour ses contemporains. Astronome véritable, patient observateur, qui, par la résurrection de l'atomisme antique, donne à la science moderne une base ontologique. Pour la seconde fois, M. Rochot prend la parole ; il fait revivre le philosophe, qui possède « une réputation bien établie de matérialisme et de libertinage » (p. 71), par suite d'interprétations tendancieuses de son uvre, dues à ses amis comme à ses ennemis. En fait, Gassendi ne veut pas rétablir le matérialisme de Lucrèce, ni conduire au scepticisme. Sa Logique affirme que la science part des données sensibles ; sa Physique magnifie la puissance de Dieu, mais se prononce pour le mouvement de la terre et soutient Galilée. Sa Morale, conformiste, assigne comme fin le bonheur et la vertu. M. Mongrédien se propose d'étudier l'influence de Gassendi sur le monde contemporain. Les uvres de Gassendi atteignent les savants de toute l'Europe, sans pénétrer la société mondaine. Mais ses « élèves », « toute une petite société de jeunes gens intelligents, curieux de philosophie et de science », accroissent son rayonnement. L'uvre se trouve ainsi largement diffusée dans les milieux scientifiques ; elle n'atteindra le grand public que vingt ans plus tard. A M. Antoine Adam est réservé le soin de montrer l'influence posthume de Gassendi. L'Angleterre et la France surtout, comptent, après sa mort, de fidèles Gassendistes. Faut-il voir un lien entre cette diffusion et les salons suspects de libertinage d'esprit et de murs ? La preuve n'est pas faite ; mais c'est l'annonce d'un nouveau style de vie qui dominera la première moitié du XVIIIe siècle. Avant tout, le Gassendisme se présente à nous comme le contrepoids du cartésianisme, le défenseur de l'humanisme du XVIe siècle. Chaque exposé suscite des discussions, riches et pertinentes, avec les auditeurs. L'ouvrage s'achève par une chronologie de la vie et des uvres de Gassendi, et par un copieux index." (Pierre Flament, Revue de l'histoire des religions, 1958)

[GENARD, François].

L'Ecole de l'homme, ou Parallèle des portraits du siècle & des tableaux de l'écriture sainte. Ouvrage moral, critique & anecdotique. Nouvelle édition corrigée.

Amsterdam, 1752, 2 vol. in-12, (4)-6-(24)-207-(7) et (2)-247-(13) pp, reliure plein veau, dos lisses ornés, tranches rouges (reliure de l'époque), bon exemplaire

A la fin de chaque volume se trouve une une "clef naturelle des portraits", qui constitue la table des noms cités. « On remarque dans cette production des impiétés couvertes de passages de l'Ecriture. On y distingue surtout les portraits de Louis XV, de la marquise de Pompadour, du prince Edouard, etc. La police saisit l'ouvrage, et chercha l'auteur, il fut arrêté et conduit à la Bastille, le 10 mars 1752. » (Barbier). Deuxième édition (en 2 volumes) parue toujours sans nom d'auteur, et augmentée dans les 6 premières pages du tome I d'une "clef anecdotique pour la nouvelle édition corrigée", avec une attribution possible aux pseudonymes et d'une préface (non paginée) de l'éditeur (?) sur "l'idée de l'auteur" (dont il manque apparemment le premier feuillet dans notre exemplaire)

[Georges Duby] BONNET (Jacques)(dir).

Georges Duby.

Duponchelle, L'Arc, 1990, gr. in-8°, 93 pp, 6 pages de gravures de Jeanne d'Arc, broché, couv. illustrée, bon état

Contributions de Georges Duby, Jacques Bonnet, Alain Besançon (De Gibbon à Freud et retour), Jean-Claude Schmitt (Le geste, la cathédrale et le roi), Pierre Bourdieu (Capital symbolique et classes sociales), Jean Molino, Jean Duvignaud, Rodney Hilton, Philippe Joutard, André Miquel, Maurice Godelier, Georges Mounin et Michel Serres.

[Ghetto de Varsovie].

The Warsaw Ghetto - Das Warschauer Ghetto. The 50th Anniversary of the Uprising.

Varsovie, s.d. (1994), in-4°, 296 pp, très nombreuses photos, cart. éditeur illustré. Texte bilingue anglais et allemand. Warsaw, Poland: Drukarnia Naukowo-Techniczna, 1994 Hard Cover. Near Fine. Laminated pictorial boards, black and white. Text is in English and German. Privately printed in Poland. Illustrated with black and white photographs and drawings. Ink stamp of Warsaw Ghetto on title page.

[GILBERT, Georges].

Essais de critique militaire, par G. G. de La Nouvelle Revue (Capitaine Gilbert). I. Etude sur Clausewitz II. Septembre et octobre 1806 Juillet et août 1870.

P., Librairie de La Nouvelle Revue, 1897, gr. in-8°, viii-375 pp, nouvelle édition, suppléments et pièces justificatives, 13 tableaux de marche, reliure demi-toile chocolat, pièce de titre basane noire, bon état

Georges Gilbert fait partie de lécole de la manuvre napoléonienne, qui considère quil ny a pas de modification significative à apporter à la doctrine française suite à la guerre ; le système napoléonien est indépassable. Georges Gilbert, né le 18 janvier 1851, est entré à lEcole polytechnique en 1869. Capitaine dartillerie (1876), major de la première promotion de lEcole supérieure de guerre (1876-77), il a été rapidement attaché à létat-major du général Miribel, puis à celui de la fameuse 11e division dinfanterie (division de Nancy ou division de fer). Gravement malade, il a quitté larmée en 1884 pour se consacrer à létude et à lécriture. Ses principaux ouvrages sont : Essais de critique militaire, Paris, Librairie de la Nouvelle Revue, 1887 ; Sept études militaires, Paris, Librairie de la Nouvelle Revue, 1892 ; Lois et Institutions militaires, Paris, 1895 ; La guerre sud-africaine, Paris, Nancy, Berger-Levrault, 1902. Très lié avec les milieux militaires français officiels et très apprécié par ces derniers, le général Bonnal a pu dire de lui au moment de son hommage funèbre : Avec Gilbert disparaît le plus grand penseur et le plus illustre écrivain de larmée française contemporaine. "Ce n'est pas en revenant à la tradition militaire napoléonienne, comme l'y invitent beaucoup d'officiers distingués, que la France échappera à cette servile émulation du militarisme allemand qui paralyse ses facultés propres de defense et d'action. Depuis quinze ou vingt ans, il y a eu, dans notre jeune armée, même républicaine, comme un réveil napoléonien, un retour aux idées tactiques et stratégiques du grand manieur d'hommes, du grand manuvrier. C'est, je crois, le capitaine Gilbert qui a été un des initiateurs de ce mouvement ; c'est lui du moins qui lui a donné la forme la plus nette et la plus forte. Ses études, qui parurent d'abord dans la Nouvelle Revue, de Mme Adam, et qui furent publiées en deux volumes, en 1890 et 1892, sous le titre : Essais de critique militaire, et Sept études militaires, ont eu sur l'esprit de l'armée une grande influence ; et presque tous les officiers qui pensent ou qui écrivent s'en inspirent à quelque degré. Notre enseignement de l'École supérieure de guerre en procède dans une large mesure. Nombreux sont dans l'armée ceux qui considèrent l'uvre du capitaine Gilbert comme géniale et qui lui empruntent toute leur philosophie militaire. Et il est vrai qu'elle est remarquable par la netteté de ses formules, par la précision des vues, par la vigueur de l'esprit de synthèse..." (Jean Jaurès, L'Armée nouvelle, chap. 4)

[GIRARDIN, Emile de].

Le Dossier de la guerre de 1870. Publication du Journal "La France".

P., Garnier Frères, s.d. (1877), in-12, xvi-126 pp, préface d'Emile de Girardin, reliure demi-chagrin, dos lisse, titres et filets dorés (rel. de l'époque), qqs rousseurs et annotations crayon, bon état

"Demain, 24 septembre 1877, s'ouvrira la période électorale. Les collèges électoraux sont convoqués. Dans vingt jours, le 14 octobre prochain, auront lieu les élections générales. Dans vingt jours, la France, itérativement consultée par le dépositaire du pouvoir exécutif, répondra à son appel. Par ces deux dates s'explique la publication de ce volume, destiné à éclairer le vote des électeurs. Soit qu'ils donnent, soit qu'ils refusent leur suffrage à un candidat impérialiste, il importe qu'ils sachent ce qu'ils font. Les interventions de la France dans les affaires intérieures des autres nations, et ses expéditions militaires lui ont coûté trop cher pour que, désormais, elle s'expose aveuglément à une troisième invasion et à un troisième démembrement, qui, cette fois, serait le dernier, car ce serait le partage du territoire français entre l'Allemagne et l'Italie, dont l'alliance touche à la complicité. Ce volume, uniquement composé de documents officiels et de pièces acquises à l'histoire, convaincra tous ceux qui le liront que, d'avril 1854 à juillet 1870, la France a constamment marché vers le fatal dénoûment de janvier 1871, par le l'ait de l'impéritie de l'empereur Napoléon III et de l'incurie de ses ministres..." (Préface)

[Girart de Roussillon].

Girart de Roussillon. Chanson de geste. Traduite pour la premiere fois par Paul Meyer.

Paris, H. Champion, 1884, in-8°, ccxxxiv-351 pp, index, broché, couv. imprimée lég. salie

[Glozel] DUSSAUD (René).

Autour des Inscriptions de Glozel.

Armand Colin, 1927, pt in-8°, 57 pp, broché, état correct

"L'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres a entendu de nombreuses communications touchant les découvertes de Glozel et, à leur suite, trois courants d'opinion se sont manifestés au sein de la docte Compagnie. L'un croit à l'authenticité des objets et place leur origine au début du néolithique. A sa tête sont MM. Salomon Reinach, Loth, Espérandieu. Le second est représenté par M. Camille Jullian pour qui certains objets sont de basse époque romaine, tandis que d'autres sont des faux. Le troisième croit, selon M. R. Dussaud, que Glozel est une vaste supercherie. C'est pour faire connaître sur quelles raisons est basée son opinion que M. R. Dussaud a publié cette brochure..." (Bulletin de la Société préhistorique de France, 1927)

[Glozel] REINACH (Salomon).

Glozel. La découverte, la controverse, les enseignements.

P., Kra éditeur, 1928, in-12, 45 pp, une tablette inscrite de Glozel et 7 planches hors texte in fine présentant 23 modèles d'alphabets, broché, couv. illustrée à rabats, bon état

Edition originale dont il n'est pas fait mention de grands papiers. Ouvrage illustré de 23 formes d'alphabets. "Dans les Nouvelles littéraires du 12 novembre 1932, Jérôme Carcopino rend hommage à Salomon Reinach (1858-1932), décédé une semaine plus tôt, le 4 novembre. Il y aborde incidemment la question de Glozel : « Il y a trois ans, je dus faire à Salomon Reinach une visite académique. Il ne put sempêcher de mettre Glozel sur le tapis. Loyalement, je lui fis part de mon scepticisme et lui exposai mes raisons. Il mécouta sans minterrompre, puis, quand jeus terminé, me dit avec vivacité : "Tant pis pour vous ! Je comptais sur Charles Picard et sur vous pour discerner et proclamer le vrai. Vous et lui, vous lui tournez le dos. Un jour viendra où lui et vous, vous regretterez de lavoir méconnu." » (...) Le 27 août 1926, il affirme à lAcadémie des Inscriptions et Belles-Lettres sa conviction de la parfaite authenticité des découvertes et de lintégrité du sous-sol qui les recèle. Son autorité de membre de lInstitut est augmentée de celle que lui confère son poste de directeur en chef du Musée des Antiquités nationales et de codirecteur de la Revue archéologique. Il est un des premiers auxquels Morlet soumet ses premières découvertes fin 1925. Elles font dabord naître chez lui un doute profond. Ses fouilles des 24 et 25 août 1926 y mettent fin définitivement et il devient dès lors un des principaux défenseurs de Glozel... Petit écrit clair et incisif, le Glozel de Reinach synthétise parfaitement le point de vue sur ce sujet controversé de celui qui, à laube du règne des scientifiques, a été un des derniers grands savants." (Joseph Grivel)

[Goethe] BEYER (Andreas) et Ernst OSTERKAMP (dir.).

Goethe et l'art. 1. Essais. 2. Les écrits de Goethe sur les beaux-arts. Répertoire des artistes cités.

P., Editions de la Maison des sciences de l'homme, 2014, 2 vol. gr. in-8°, xxii-419 et vii-556 pp, 109 illustrations, biblio, brochés, couv. illustrées à rabats, bon état, sous coffret carton

[Goethe] STEINER (Rudolf).

Goethe, père d'une esthétique nouvelle.

P., Triades, 1979, in-8°, 80 pp, traduit de l'allemand, index, broché, couv. à rabats, qqs soulignures crayon, bon état (Série Art n° 4)

[Gondrecourt-le-Château] Collectif.

Gondrecourt-le-Château. Inventaire topographique.

P., Imprimerie Nationale, 1981, in-4°, xii-375 pp, texte : Documentation, sources et biblio, introduction géographique et historique, observations générales, inventaire topographique, oeivres mobilières privées, index ; illustration : 605 photos, plans et relevés photographiques, carte hors texte, reliure skivertex noir de l'éditeur, jaquette illustrée, bon état (Ministère de la Culture. Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Commission Régionale de Lorraine. Meuse. Canton Gondrecourt-le-Château)

[GOUJET, Abbé Claude-Pierre].

Histoire des Inquisitions ; Où l'on rapporte l'origine & le progrès de ces Tribunaux, leurs variations, & la forme de leur Jurisdiction.

A Cologne, Chez Pierre Marteau, 1759, 2 vol. in-12, ii-488 et viii-411 pp, 9 forts intéressantes figures (2 frontispices et 7 planches gravées repliées) représentant différentes scènes de linquisition, des supplices, des costumes, etc., culs-de-lampe, reliures plein veau marbré, dos à 5 nerfs guillochés et caissons ornés, titres dorés, coupes filetées, tranches rouges (rel. de l'époque), bon état, ex-libris Camille Pauffin. Edition originale (Caillet 5161)

Cet ouvrage rassemble : 1) l'Histoire de l'inquisition et de son origine, de l'abbé Marsollier, historique sévère des méthodes et des buts de l'Inquisition contre les hérésies, la magie, etc., et, en particulier, la répression exercée contre les libraires et les imprimeurs suspects. L'ouvrage fut interdit ; 2) les Mémoires historiques pour servir à l'histoire de l'Inquisition, de du Pin, proche des jansénistes ; 3) des extraits de la Relation d'un voyage des Indes orientales, avec la Relation de l'inquisition de Goa, de Dellon, qui séjourna lui-même dans les prisons de l'inquisition portugaise dont il fut libéré sur intervention de Bossuet ; 4) le Discours sur quelques auteurs qui ont traité du Tribunal de l'inquisition, de Claude-Pierre Goujet continuateur de la Bibliothèque ecclésiastique de du Pin.