21228 résultats

ROUSSEAU (Xavier).

Le Service Télégraphique de l'Orne pendant la guerre 1870-71 et son chef, M. l'inspecteur Triger. Avec des notes sur les opérations du 19e Corps d'Armée dans le département.

Alençon, A. Pinson, 1922, pt in-8°, 156 pp, un portrait de Triger en frontispice, un fac similé, 2 cartes hors texte dont une dépliante (réseau télégraphique de l'Orne en 1870-1871), broché, bon état. Peu courant

ROUSSEAU-DUJARDIN (Jacqueline).

Tu as changé..

Aubier, 1987, in-8°, 128 pp,

ROUSSEAUX (André).

Le Prophète Péguy. Introduction à la lecture de l'œuvre de Péguy.

Neuchâtel, La Baconnière et Paris, Albin Michel, 1946, 2 vol. in-8°, 333 et 407 pp, brochés, bon état

ROUSSEL (André).

Histoire des doctrines démographiques illustrée par les textes.

Nathan, 1979, in-8°, 253 pp, biblio, broché, bon état

"Il y a deux démographies distinctes. L'une, la plus développée à notre époque s'intéresse à la mesure des phénomènes, elle regroupe l'analyse et les méthodes pour ordonner les statistiques anciennes ou actuelles. L'autre est plus soucieuse de comprendre l'influence réciproque de la population, de l'économie et des structures sociales. La première démographie pourrait s'appeler démométrie, et la seconde démologie. A. Roussel retrace l'histoire de cette dernière à travers un choix judicieux de textes qu'il introduit par d'intéressants commentaires. Il a retrouvé les passages où les auteurs anciens parlent de population et les cite assez longuement pour qu'on en aperçoive la complexité..." (Population, 1981)

ROUSSEL (Bernard).

Mauriac, le péché et la grâce.

Editions du Centurion, 1964, pt in-8°, 164 pp, 8 pl. de photos et documents hors texte, chronologie biographique, biblio, broché, bon état

ROUSSEL (Jean).

Jean-Jacques Rousseau en France après la Révolution, 1795-1830. Lectures et Légende.

Armand Colin, 1972, gr. in-8°, 585 pp, biblio, index, broché, bon état

ROUSSEL (Pierre), avec la collaboration de Paul Cloché et René Grousset.

La Grèce et l'Orient. Des guerres médiques à la conquête romaine.

Félix Alcan, 1938, fort in-8°, 574 pp, deuxième édition, revue et augmentée, 2 cartes dépliantes hors texte, biblio, index, reliure demi-chagrin vert, dos à 4 nerfs pointillés, pièces de collection et de titre basane havane (rel. de l'époque), dos uniformément passé, bon état (Coll. Peuples et Civilisations)

"Il est assez naturel que le brillant helléniste qu'est M. Pierre Roussel, actuellement directeur de l'Ecole française d'Athènes, ait envisagé la période qui recouvre les Ve, IVe et IIIe siècles plus spécialement sous l'angle d'une histoire grecque. Aussi bien, le lecteur trouvera avec lui que « l'intérêt, durant la période qui nous occupe, se porte surtout vers la Grèce, ou plutôt vers l'hellénisme ». Cependant – la collaboration de M. René Grousset suffit à l'attester – M. P. Roussel a conscience que l'existence du grand empire perse « de la Méditerranée à l'Indus détermine essentiellement le point de vue selon lequel doivent s'ordonner ici les faits historiques ». S'il donne à Athènes le pas sur tous les Grecs, c'est précisément parce que la vaillante cité a créé un empire maritime pour tenir le Perse en échec et qu'elle en a mis « à profit les ressources pour développer une admirable civilisation, qui survivra quand sa puissance matérielle sera brisée ». L'auteur ne s'est pas contenté d'exposer les événements et d'en montrer l'enchaînement, il a consacré un chapitre à la religion grecque et il a esquissé le mouvement philosophique, scientifique, littéraire et artistique. Ce volume de "Peuples et Civilisations" ne sera pas le moins apprécié de la collection." (René Dussaud, Syria, 1929)

ROUSSEL (Romain).

Jacques Cœur le magnifique.

Berger-Levrault, 1965, pt in-8°, 264 pp, 19 illustrations dans le texte et à pleine page, biblio, reliure pleine toile crème de l'éditeur, titres en vert au 1er plat et au dos, rhodoïd, bon état

"Dans l'histoire de la bourgeoisie française du milieu du XVe siècle, une personnalité émerge : Jacques Cœur. Menant de pair ses activités commerciales et ses fonctions d'agent royal, fastueux propriétaire d'un splendide hôtel à Bourges, frappé d'une disgrâce aussi soudaine que totale, terminant sa carrière comme capitaine général de l'Église contre les Infidèles, le destin de Jacques Coeur se prête à merveille à tous les poncifs de la biographie dite historique : succession de banquets et de cortèges chamarrés, amours royales d'Agnès Sorel et d'Antoinette de Maignelais, personnages sordides et cruels... Une fresque agréable à lire." (Jean-Pierre Sosson, Revue belge de philologie et d'histoire, 1966)

ROUSSELET (Louis).

Nos Grandes Ecoles militaires et civiles.

Panazol, Editions Lavauzelle, 2002, 2 vol. in-8°, vii-525 pp, pagination continue, illustrés de 169 gravures sur bois, dessinées par A. Ferdinandus, Jeanniot, Lemaistre, Fr. Régamey et P. Renouard, reliures demi-basane acajou mouchetée de l'éditeur, dos à 4 faux-nerfs, bon état. Réimpression de l'édition de 1888

Neuf grandes écoles : l'Ecole Navale, l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, l'Ecole Polytechnique, l'Ecole Centrale des arts et manufactures ; l'Ecole des Beaux-Arts, l'Ecole de Médecine, l'Ecole de Droit, l'Ecole Normale supérieure, l'Ecole Forestière. L'ouvrage se présente sous forme de lettres qu'auraient pu s'écrire des élèves issus de ces écoles ; Navale, Saint-Cyr et Polytechnique tenant le haut du pavé.

ROUSSELET (Marcel).

Les Souverains devant la justice de Louis XVI à Napoléon III.

Albin Michel, 1946, in-8°, 404 pp, notes, reliure demi-chagrin noir à coins, dos à 4 nerfs filetés, titres dorés (rel. de l'époque), bon état

Toute action judiciaire portée contre un souverain ou sa dynastie possède une dimension potentiellement déligitimante. Le règlement public de querelles successorales devant les tribunaux peut ainsi contribuer à discréditer une maison royale. Un ouvrage très attachant. — Table : Introduction. – Les Jugements concernant les Souverains dans l'espace et dans le temps. – Le Procès de Louis XVI. – Le Procès de Marie Antoinette. – L'Affaire du Chevalier Desgraviers. – Le Procès touchant le testament de Napoléon Ier. – Le futur Napoléon III devant la Justice. – Les Procès relatifs aux biens des d'Orléans et à la Succession du Roi Louis Philippe. – Une leçon d'histoire au Prétoire. La loyauté du Prince Eugène, Vice-Roi d'Italie, discutée devant la Justice. – La Succession du Roi Jérôme devant la Justice. L'affaire Paterson.

ROUSSELET (Paul).

Histoire de l'éducation des femmes en France.

P., Didier, s.d. (1883), 2 vol. in-16, 441 et 466 pp, bradels toile d'éditeur (rousseurs, sinon bon état)

ROUSSELIN (Alexandre).

Vie de Lazare Hoche, général des armées de la République française, commandant en chef de celles de la Moselle et du Rhin, des Côtes de Cherbourg, de Brest, de l'Ouest, de l'Océan, d'Irlande, de Sambre et Meuse et du Rhin réunies. Quatrième édition, augmentée de quelques considérations nouvelles sur l'état actuel de l'Irlande vis-à-vis de l'Angleterre et sur le projet d'Union ; suivie d'une notice sur le général Chérin, d'une autre sur le général Marbot, par le même auteur ; et du Vieillard d'Ancenis, poëme de Marie-Joseph Chénier, sur la mort du général Hoche ; accompagnée du portrait du général, d'une carte et de deux plans militaires.

A Paris, an VIII. 1800, in-12, x-377 pp, un portrait gravé en frontispice, 2 plans et une carte repliés hors texte, broché, couv. papier gris-bleu unie, titre imprimé sur une vignette au dos, bon exemplaire non rogné dans son brochage d'origine. Quatrième édition augmentée de 3 cartes dépliantes gravées (déblocus de Dunkerque, le cours du Rhin pour servir aux campagnes du général Hoche, plan de l'affaire qui eut lieu sur la falaise de Quiberon)

La toute première biographie de Hoche, avec une notice rare sur le général Marbot, par Alexandre-Charles Rousselin Corbeau de Saint-Albin.

ROUSSELOT (Jean).

Le Premier mot fut le premier éclair.

P., Seghers, 1959, pt in-4°, (32) pp, en feuillets, non paginé, broché, couv., jaune à rabats, bon état. Edition originale, un des 300 ex. numérotés sur Hélioneige (second papier après 26 Arches)

ROUSSET (Camille).

La Grande Charte ou l'établissement du régime constitutionnel en Angleterre. Ouvrage revu par M. Guizot.

P., Librairie Hachette, 1853, in-12, ii-239-(8) pp, broché sous couverture verte (Histoire et Voyages), 2ème plat orné d'une locomotive, 8 pages de publicité pour la "Bibliothèque des Chemins de Fer" in-fine (Coll. Bibliothèque des Chemins de fer)

ROUSSET (Camille).

Le Comte de Gisors, 1732-1758. Etude historique. Nouvelle édition.

Perrin, 1887, in-8°, iv-522 pp, reliure demi-toile rouge à coins, dos lisse avec titres dorés, qqs rares rousseurs, bon état

Louis-Marie-Fouquet, comte de Gisors était le fils unique du maréchal de Belle-Isle. Colonel à dix-sept ans, il épousa en 1753 Hélène Mancini, fille du duc de Nivernais, et mourut des suites d'une blessure reçue à la bataille de Crefeld (23 juin 1758), perdue par les Français contre Frédéric II. — "Il a été donné à bien peu d'hommes de pouvoir, dans une aussi rapide carrière, montrer plus de talents, inspirer de plus brillantes espérances, mériter plus de regrets que le héros de ce beau livre, Louis-Marie Fouquet, comte de Gisors, fils unique du maréchal de Belle-Isle et le dernier descendant du célèbre sous-intendant. Doué d'un excellent naturel, élevé comme on l'eût été à Sparte, sans que, cependant, l'éducation athénienne lui ait manqué, le comte de Gisors devint « dans un âge qui n'a droit d'aspirer encore qu'à de l'indulgence, également versé dans les affaires et dans l'art militaire » successivement colonel du régiment de Champagne, gouverneur du pays messin, mestre de camp : il sut donner la mesure de son intrépidité et de ses rares vertus jusqu'à la journée de Crefeld où il trouva une mort glorieuse dans la déroute funeste que ses conseils, s'ils eussent été suivis, eussent changée peut-être en victoire. Ce n'est pas uniquement pour nous offrir la courte vie de ce jeune homme que l'éminent auteur de cette œuvre l'a entreprise. Employant comme il sait faire, les matériaux de son travail, il a pu reprendre de fond en comble l'étude de la campagne de Hanovre ; il a pu donner, sur l'état moral de l'armée française, à ce moment critique de notre histoire militaire, de nombreux renseignements..." (Les Livres en 1881 - Etudes critiques et analytiques)

ROUSSET (Commandant Léonce).

L'Art de Napoléon.

dans la Revue de Paris, 1897, gr. in-8°, 35 pp, 2 cartes dépliantes hors texte (la campagne de Piémont (1796) et la campagne de 1805), broché, pt manque au dos, bon état

On trouve dans le même numéro des études sur le duc d'Aumale, par Auguste Laugel (27 pp), la vie intérieure de Marceline Desbordes-Valmore, par Henri Potez (35 pp), les Impressions d'Annam (2e partie) de Pierre Loti (17 pp), etc.

ROUSSET (Commandant).

Histoire abrégée de la guerre franco-allemande, 1870-71.

P., Librairie Illustrée, s.d. (1896), in-12, viii-368 pp, 31 gravures dont 21 à pleine page et 7 culs-de-lampe, reliure demi-percaline rouge, dos lisse, pièce de titre basane noire, couv. conservées (rel. de l'époque), bon état

ROUSSET (David).

L'Univers concentrationnaire.

Editions du Pavois, 1946, in-12, 190 pp, broché, papier jauni, état correct. Edition originale sur papier courant

Par David Rousset (1912-1997). Durant l’Occupation, il participe à la reconstitution du Parti ouvrier internationaliste clandestin. Il est arrêté par un inspecteur français et deux allemands, le 16 octobre 1943, pour avoir entrepris un travail politique en direction des soldats de la Wehrmacht. Il est torturé rue des Saussaies pendant une journée, emprisonné à Fresnes, puis déporté à Buchenwald, puis envoyé aux camps de Porta Westphalica et de Neuengamme. Devant l'avancée des Alliés, il est déplacé avec les autres survivants plus au Nord, cette dernière marche de la mort se termina pour lui dans le kommando de Woebbelin près de Schwerin avec les déportés déplacés du camp de Neuengamme. Après la guerre, il publie "L'Univers concentrationnaire", ouvrage fondamental sur les camps nazis qui obtient le Prix Renaudot en 1946, et en 1947 un roman sur les camps nazis, "Les Jours de notre mort", basé sur des témoignages de déportés, refondus en plusieurs personnages.

ROUSSET (David).

Sur la guerre. Sommes-nous en danger de guerre nucléaire ?

Ramsay, 1987, gr. in-8°, 483 pp, broché, bande conservée, bon état

"...Pour répondre l'auteur tente, d'abord, d'établir la nature et l'ampleur des antagonismes de notre société planétaire, les causes et l'amplitude de la déstabilisation fonctionnelle de l'économie mondiale afin de situer dans son contexte matériel et social les possibilités d'une guerre nucléaire. Ensuite il analyse l'armement et les stratégies des puissances nucléaires ainsi que les forces hostiles au recours à une telle guerre. Sa conclusion est que cette guerre ne peut pas se faire car ses conséquences demeurent imprévisibles..." (Lectures, 1988)

ROUSSET (J.).

Influence de la Grande Révolution sur la densité et la répartition des médecins dans l'ancienne Généralité de Lyon.

Albums du Crocodile, 1960, gr. in-8°, 24 pp, une carte dépliante hors texte, biblio, broché, état correct. Numéro hors commerce de la revue Albums du Crocodile, mars-avril 1960, réservé au Corps Médical.

ROUSSET (Jean).

La Littérature de l'âge baroque en France. Circé et la Paon. (Thèse).

P., José Corti, 1953, in-8°, 312 pp, un frontispice et 16 pl. de gravures hors texte, notes, biblio, index, broché, bon état. Edition originale (il n'y a eu que 12 ex. sur grand papier)

Après un séjour à Paris, Jean Rousset (1910-2002) soutient à Genève, en 1953, sa thèse de doctorat, La Littérature de l’âge baroque en France. Circé et le paon (1953). Dès ce moment et jusqu’en 1976, il enseigne à la Faculté des lettres de l’Université de Genève, où il est le collègue de Marcel Raymond et de Jean Starobinski. Ses premiers travaux sur le baroque furent accueillis diversement. Jacques Vanuxem salue, dans XVIIe siècle, l’apparition d’ « un grand livre », tandis que d’autres se méfient ou affichent une indifférence polie. Aujourd’hui, les dix-septiémistes reconnaissent l’impact d’une oeuvre qui a transformé notre image du Grand Siècle. — "Depuis 1953, date de la publication de son ouvrage magistral sur La Littérature de l'âge baroque en France, Jean Rousset ne cesse de voir se répandre dans le domaine de la critique littéraire ses formules et ses théories sur le Baroque des lettres." (Bruce Morrissette)

ROUSSET (Lt-Colonel Léonce).

Histoire générale de la guerre franco-allemande (1870-1871).

P., Librairie Illustrée, Jules Tallandier, s.d. (1910-1912), 2 vol. in-4°, (8)-508-xvi et 492-x pp, 62 tableaux, portraits et panoramas hors texte, plus de 500 tableaux et compositions, 217 portraits, plus de 500 documents et photos, 65 cartes et plans, pièces justificatives, reliures demi-chagrin vert, dos lisses ornés uniformément passés, plats de percaline verte décorés de fers dorés, tranches rouges (rel. de l'éditeur), bon état (Ouvrage couronné par l'Académie française)

Iconographie exceptionnelle. Le Lt-Colonel Rousset était professeur à l'Ecole supérieure de Guerre. — "Le détail des opérations militaires dans la guerre contre l'Allemagne est donné d'après un bon plan et avec une précision remarquable. Le commandant Rousset a entrepris le récit complet de ce qu'il appelle « la seconde campagne de France » : les mouvements des armées jusqu'au 15 août ; les batailles sous Metz, Sedan, le blocus et la reddition de la grande place de guerre lorraine ; le siège de Paris ; l'armée du Nord et celle de l'Est. Le récit, puisé aux meilleures sources, est d'une grande clarté. Il fait une place plus grande que celui de M. Lehautcourt aux événements politiques et aux négociations qui ont influé sur la guerre ; il critique aussi davantage, mais en se maintenant strictement sur le terrain militaire. A ce point de vue, son ouvrage est à lire et à méditer, car il contient des leçons que tout le monde, et surtout les grands chefs, devraient avoir toujours présentes à l'esprit." (Ch. Bémont, Revue Historique)

ROUSSET (Lt-Colonel Léonce).

Trente ans d'histoire 1871-1900. Histoire générale de la France de la Troisième République.

P., Librairie illustrée Jules Tallandier, s.d. (1912-1921), 3 vol. in-4°, 320, 336 et 280 pp, très riche iconographie en noir et en couleurs : grands faits historiques, commémorations, fêtes, allégories, batailles et expéditions coloniales, portraits des célébrités politiques, militaires, littéraires, artistiques et scientifiques, cartes et plans hors texte : en tout 52 tableaux et portraits hors texte, 396 tableaux et dessins (par Lix, Pils, Robida, Vierge, etc.), 433 portraits, 217 scènes diverses, monuments, cartes et autographes dans le texte, reliures demi-chagrin vert, dos lisses ornés, plats percaline vert bouteille décorés de fers dorés, tranches rouges (reliure de l'éditeur), très bon état

ROUSSET (Lt-Colonel).

Trente ans d'histoire 1871-1900. Histoire générale de la France de la Troisième République. Tome I : La République conservatrice, 1871-1875.

P., Librairie illustrée Jules Tallandier, s.d. (1912), in-4°, 320-x pp, 20 planches en noir et en couleurs hors texte, 134 tableaux et dessins (par Lix, Pils, Robida, Vierge, etc.), 110 portraits, 76 scènes diverses, monuments, cartes et autographes dans le texte, reliure demi-chagrin vert, dos lisse orné, plats percaline vert bouteille décorés de fers dorés, tranches rouges (reliure de l'éditeur), bon état

Tome I seul (sur 3). Très riche iconographie en noir et en couleurs : Livre I. La Paix (pp. 1-29) ; II. La Commune (pp. 30-112) ; III. La Libération du Territoire (pp. 113-197) ; IV. L'« Ordre Moral » (pp. 198-279) ; V. La Constitution de 1875 (pp. 280-320). — "Premier volume d'une « Histoire de la France de la Troisième République » par le grand spécialiste de l'histoire de la guerre franco-allemande, qui fut officier de l'armée de Versailles. Naturellement hostile à l'insurrection, l'ancien député de la Meuse consacre à la Commune le livre II avec les habituelles exagérations réactionnaires (« les troupeaux de femmes un seau de pétrole à la main »)..." (Le Quillec, 4076)

ROUSSET (Paul).

Histoire des Croisades.

Payot, 1978, in-8°, 304 pp, biblio, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Bibliothèque historique)

"On regrette que ce livre soit si court ; c'est qu'il apporte beaucoup plus de nouveau que ne le laisse d'abord soupçonner son titre. On s'attend à une histoire des croisades à la manière traditionnelle, celle de Bréhier, Grousset ou Runciman, curieuse seulement d'histoire diplomatique et militaire ou de « colonisation ». Or M. Rousset a eu, un des premiers, le mérite de s'intéresser aux sentiments des croisés eux-mêmes et d'en étudier les manifestations à travers les textes. A ce point de vue son chapitre sur les « Origines des croisades », écrit avec un grand sens des nuances et qui évite les schématisations faciles, devra tout particulièrement retenir l'attention. Plus encore peut-être les pages sur « la mentalité de croisade » (p. 56-66), où l'auteur nous fait entrer dans la psychologie populaire de ce temps. Les autres chapitres de l'ouvrage n'intéresseront pas moins le lecteur. Les étudiants y trouveront une mise au point claire et agréable ; les spécialistes eux-mêmes seront reconnaissants à l'auteur d'avoir su associer à une histoire événementielle, qui ne tombe jamais dans la facilité et dans l'anecdote, des indications nombreuses sur les faits de civilisation et par exemple de nombreuses citations de textes littéraires. Une excellente bibliographie termine cet ouvrage désormais indispensable à tout historien de ces problèmes." (E. Delaruelle, Revue d'histoire de l'Eglise de France)

ROUSSEY (Ch.).

De la réforme de l'ortografe. Raport prézanté au 11e congrès des instituteurs au nom de la Sosiété de Réforme Ortografique.

Firmin-Didot, s.d. (v. 1887), gr. in-8°, 47 pp, broché, couv. lég. salie, état correct. Rare

ROUSSO (Henry).

Le Syndrome de Vichy, 1944-198...

Seuil, 1987, in-8°, 378 pp, notes, annexes, index, broché, couv. illustrée, bon état

La France est malade de son passé. Depuis 1944, le souvenir de l'Occupation n'en finit pas d'agiter la mémoire "collective". Quelques décennies après la fin de cette guerre civile, Vichy est encore d'actualité, dans la presse, dans le débat politique, au cinéma ou dans la littérature, dans les prétoires d'une justice constamment sollicitée. Le Syndrome de Vichy n'est pas un livre de plus sur cette époque trouble, mais l'histoire de sa difficile résorption ou de sa survivance, celle des mythes constitutifs, du pétainisme au résistantialisme, qui ont tenté de reconstruire et travestir une réalité plus complexe que les images d'Epinal, tout en perpétuant des clivages ancestraux. L'auteur s'interroge sur la transmission comme sur la réception des représentations mouvantes et contradictoires de quatre années que certains auraient souhaité rayer de notre histoire.

ROUVIER (Fred, s.j.).

Loin du Pays. Nouvelle édition illustrée sur les dessins et sous la direction de l'auteur.

P., Victor Retaux, 1896, in-8°, 401 pp, 168 gravures dans le texte, reliure demi-basane vermillon, dos à nerfs soulignés à froid, titres dorés, encadrement à froid sur les plats, fer doré au 1er plat, dos lég. frotté, tranches dorées, bon état

Les religieux français et l'influence de la France dans les missions. — "Entreprenez le tour du monde : visitez l'Algérie et la Kabylie, la Tunisie, la Guinée, le Congo et le Sénégal, Cayenne et la Guyane, l'Indo-Chine et la Chine, Madagascar, la Syrie, l'Egypte, l'Arménie, la Nouvelle-Calédonie et l'Océanie. Dans tous ces pays, vous entendrez, avec surprise peut-être, parler le français et parler de la France. Qui donc a enseigné notre langue à ces Africains, à ces Chinois, à ces Malgaches? Qui donc leur a appris à aimer la France et à l'aimer comme une libératrice ? Qui donc a étendu si loin l'influence de notre patrie et dressé notre drapeau au milieu de tant de populations si éloignées de nous ? Qui ? Nos soldats ? Nos marchands ? Nos savants ? Non, mais nos prêtres, nos religieux, nos religieuses, qui vont loin du Pays éclairer des lumières de la foi les peuples les plus abandonnés, et qui, en même temps, abritent la croix sous les plis du drapeau français. Avec un à propos qui n'échappera à personne, le R, P. Rouvier vient de résumer, de la manière la plus saisissante et la plus intéressante, l'histoire de nos missions et de l'influence que nos apôtres ont conquise à la France partout où s'exercent leur zèle et leur dévouement. Je n'hésite pas à dire qu'il me semble difficile de mieux réussir. Tant de vie circule dans ces pages, tout y est si admirable, les faits seuls parlent si haut, l'âme de l'auteur s'y montre si patriotique, qu'on dévore un chapitre après l'autre avec un entraînement irrésistible. Tout chauvinisme à part, la France est la première des nations au point de vue de l'évangélisation du monde, à l'époque où nous vivons..." (C. Sommervogel, Etudes, 1895)

ROUVIER (Jean).

Les Grandes idées politiques de Jean-Jacques Rousseau à nos jours.

Plon, 1978, gr. in-8°, 304 pp, index, broché, couv. illustrée, qqs rares soulignures crayon, bon état (Grand Prix Gobert de l'Académir française)

"Un ouvrage indispensable à tout historien, un « vaillant livre », un monument de la science politique." (François Bluche, Revue d'histoire économique et sociale) — "Un livre passionnant et passionné, qui couvre une fresque historique de deux siècles avec fougue et science. Jean Rouvier s'est attaché au développement des idées, et cette conception se reflète jusque dans les titres des cinq chapitres qui sont autant d'étapes jusqu'à la pensée contemporaine." (Jean Imbert, Revue historique de droit français et étranger, 1978) — "M. Jean Rouvier, professeur d'histoire des idées politiques aux facultés de droit de Paris, dénonce dans un livre violent, mais juste, le père de la démocratie totalitaire dont se sont réclamés nos jacobins et d'où sont issus, comme il le démontre, et Hitler et Staline. A l'origine des temps dans lesquels nous sommes entrés depuis la rupture de 1793, le caractère sacré du meurtre du roi marquant ce qu'il y a d'irrémédiable dans cette cassure de l'Histoire de France – se trouve Rousseau. Le rousseauisme est, sous le couvert d'une recherche de la grâce originelle, le retour à la nature chaotique. C'est, dans la destruction des hiérarchies et des équilibres nécessaires à toute civilisation, la mise en place de la suprématie monstrueuse du Moi. C'est, à l'intérieur même de l'Homme, une révolution qui renverse les degrés du savoir et du sentir au seul profit de l'instinct le plus subalterne. C'est enfin, à la faveur du mythe de la Volonté générale, l'instauration de la Cité totalitaire. De Rousseau à Hitler et à Staline, M. Jean Rouvier a rétabli une continuité idéologique qui n'avait pu échapper qu'à des observateurs superficiels, et qu'avant lui un Gonzague de Reynold avait déjà soulignée. Mais derrière Rousseau s'agitent ceux que M. Rouvier nomme d'une expression heureuse empruntée à Théodore Herzl « les sous-officiers de la subversion », et c'est à ce niveau que l'on mesure son influence sur les événements. Le premier de ces sous-offs a été l'archange Saint-Just. Ce petit satanneau a eu peut-être moins d'importance dans le déroulement de la Révolution que Brissot, qui a connu Robespierre dans l'étude de Nolleau, avoué au Châtelet, où ils étaient clercs, et qui a publié en 1788 un très remarquable Plan de conduite pour les députés des Etats généraux. Tout était prévu et organisé pour que la Révolution, terminée en 1791 comme l'a proclamé Barnave, développât ses plus extrêmes conséquences dans l'ordre de la métaphysique politique dont Rousseau avait posé les fondements. C'est ce que Chamfort, un autre initié, expliquait à Marmontel : « La Nation sait-elle ce qu'elle veut ? On lui fera vouloir et dire ce qu'elle n'a jamais pensé. La Nation est un grand troupeau qu'avec de bons chiens les bergers mèneront à leur gré... Pour tracer un nouveau plan, on a raison de faire place nette. Les difficultés sont prévues et les moyens calculés... » Qui était le chef d'orchestre clandestin de cet immense concert en forme de complot ? La réponse a été fournie sur le plan surnaturel par Joseph de Maistre. Mais sur le plan simplement humain Jean-Jacques Rousseau fait figure de père spirituel du mouvement, et il est bien normal que la Révolution de tous les temps l'ait placé sur ses autels. Le livre de M. Rouvier, tout iconoclaste qu'il soit, a mis Rousseau, avant de l'en déboulonner, sur le vrai piédestal qu'il devait occuper." (Philippe Sénart, Revue des Deux Mondes) — "Malgré son titre, ce livre est plus un exposé des théories personnelles de J. R. qu'une présentation des idées politiques de Rousseau à nos jours. La thèse est la suivante : Jean- Jacques Rousseau a semé le vent de l'égocentrisme absolu et récolté la tempête du totalitarisme d'Etat, que ce dernier s'exerce au nom de la classe ou au nom de la race. La meilleure critique de cette postérité monstrueuse a été faite par les Croix-de-feu du colonel de La Rocque et c'est là, à cette source, que le futur fondateur de la Ve République a puisé le meilleur d'une inspiration qui, redonnant à l'esprit son rôle prédominant, a permis de rétablir une véritable hiérarchie des valeurs." (Revue française de science politique, 1978)

ROUVIERE (Jacques).

L'Affaire Salengro ou les bas-fonds de la politique.

Belfond, 1982, in-8°, 185 pp, annexes, broché, état correct

ROUVIÈRE (J.-L.-L.).

Vérités premières de la dernière heure.

Editions du Conquistador, 1952, in-12, 300 pp, broché, non coupé, bon état

Enfin, la Vérité !... — Table : Quelques vérités générales ; Quelques vérités particulières ; Et maintenant ? ; Quelques vérités prémonitoires adressées, en leur temps, à certains «Consuls» pour qu'ils prennent garde ; Tours d'horizon depuis la Libération ; Documents officiels et secrets.

ROUVRE (Charles de).

A deux.

Armand Colin, 1896, in-12, 326 pp, reliure demi-percaline verte époque, dos lisse orné d'un fleuron et de filets dorés

ROUX (Christophe).

« Les îles soeurs ». Une sociologie historique comparée de la contestation nationalitaire en Corse et Sardaigne. (Thèse).

S.l., s.n. (chez l'auteur), 2005, in-4°, 593-xxiii pp, 23 pp d'annexes, sources, biblio, broché, qqs rares annotations stylo, bon état

Thèse de doctorat de science politique préparée dans le cadre d'une convention de co-tutelle CERAPS (Lille 2) / Université de Sienne et réalisée sous la direction de Maurizio Cotta (Sienne) et de Michel Hastings (Lille) — La présente thèse a pour objet de saisir dans une perspective de sociologie historique du politique le processus d'interaction par lequel s'est développée la contestation nationalitaire dans deux régions proches et à maints égards comparables : la Corse et la Sardaigne. En effet, partageant bon nombre de traits communs (vicissitudes historiques, contraintes géographiques, spécificité culturel, retard socio-économique relatif), exprimant toutes deux au même moment une identique protestation autonomiste, seule l'île française est le cadre d'une contestation radicale violente que ne connaît pas l'île italienne. Pour comprendre cet apparent paradoxe, la thèse se propose d'abord d'étudier, dans ses aspects théoriques et empiriques, la manière dont s'est déployée le processus de construction nationale à échelle régionale sur la base de l'analyse du déroulement des processus de politisation, de migration et de scolarisation. Est ensuite analysée la façon dont ce processus engendre une cristallisation du clivage centre/périphérie, politiquement activé par des formations politiques apparues de manière contemporaine dans le contexte spécifique de sortie de la Première guerre mondiale qui façonne également l'orientation de ces mouvements. Cette séquence met ainsi en jeu des degrés différents d'intégration nationale mais, également, des ressorts différents en terme d'organisation et d'idéologie. L'étude de la phase contemporaine de mobilisation, intervenant au terme d'un processus de modernisation socio-économique impulsé par la dynamique d'aménagement du territoire dans les deux Etats, met en évidence, par delà les clivages organisationnels, les cadres d'interprétation communs aux différents mouvements dans les deux régions et montrent un identique processus d'institutionnalisation dont la violence est le vecteur en Corse alors qu'elle s'effectue au sein des traditionnels canaux de la démocratie représentative en Sardaigne, pour des motifs tenant aux structures politiques internes et externes qui sont finalement évaluées.

ROUX (Georges).

Ancient Iraq.

London, Penguin Books, 1992, gr. in-8°, xxii-547 pp, 3rd edition, 16 pl. de photos hors texte, 21 illustrations dans le texte, notes bibliographiques, 4 cartes, tables chronologiques, index, broché, couv. illustrée, bon état. Texte en anglais

ROUX (Georges).

La guerre de 1870.

Fayard, 1966, in-12, 374 pp, chronologie, 6 cartes, broché, couv. à rabats, pt morceau de scotch au bas du dos, bon état (Coll. Les Grandes études historiques)

"L'auteur expose de façon claire et suivie le déroulement du conflit, en manifestant une hostilité marquée pour la Commune de Paris." (Revue française de science politique, 1967)

ROUX (Georges).

La Leçon de César.

Stock, 1932, in-12, 234 pp, appendice, chronologie de la vie de César, reliure pleine percaline acajou, dos lisse avec titres dorés, couv. conservée, bon état

"Le redressement opéré par César est l'un des spectacles les plus prodigieux de l'Histoire. Les transformations de l'Italie fasciste et de la Russie bolcheviste peuvent seules aujourd'hui en donner un équivalent approximatif. Ainsi puisque toute l'Histoire de Rome, sa grandeur comme sa décadence, la paix du monde et le sort même de la Civilisation méditerranéenne, toute une immense évolution tantôt heureuse, tantôt funeste, sont dominées par la dictature de César, puisque tant de siècles semblent tour à tour la glorifier ou la condamner, il reste à se pencher sur les principes de cette dictature, à en découvrir les qualités et les défauts apparents ou secrets, enfin à en dégager les leçons ou les exemples à suivre ou à ne pas suivre. Le plus frappant et, si j'ose dire, le plus immédiat des principes césariens, est l'amoindrissement des Assemblées délibérantes, le renforcement du pouvoir exécutif, la restauration de l'idée d'autorité, l'agrandissement de la notion d'Etat et la soumission de l'individu à la collectivité. Réformes nécessaires, imposées par la situation de l'époque. L'individualisme de la Démocratie convenait à la Cité ; le développement de l'Empire et de l'économie internationale devait engendrer un système politique correspondant, c'est-à-dire quifût un ordre collectif. Cette subordination de l'individu à l'Etat impérial est peut-être la caractéristique la plus profonde de l'Etat césarien..." (pp. 207-208)

ROUX (Georges).

La Mésopotamie. Essai d'histoire politique, économique et culturelle.

Seuil, 1985, gr. in-8°, 474 pp, préface de Jean Bottéro, figures et plans dans le texte, tableaux chronologiques, 4 cartes, index, reliure pleine toile rouge de l'éditeur, jaquette illustrée, bon état (Coll. L'Univers historique)

ROUX (Georges).

Monsieur de Buonaparte.

Fayard, 1964, in-8°, 316 pp, cart. éditeur, jaquette illustrée lég. abîmée, bon état, envoi a.s.

"Des vingt-sept premières années de Napoléon, années obscures de formation, d'intrigues et d'aventures, il n'y a plus beaucoup à apprendre aujourd'hui, car les quelques points non élucidés risquent de le demeurer toujours. Mais reste le travail d'interprétation, d'explication. Et là les divergences ne manquent pas entre historiens. M. Georges-Roux ne se range ni parmi les détracteurs, ni parmi les admirateurs sans réserve. Sa voie moyenne doit donc assez souvent côtoyer la vérité." (E. Tesson, Etudes, 1964)

ROUX (Georges).

Mussolini.

Fayard, 1960, in-8°, 504 pp, chronologie, broché, bon état (Coll. Les Grandes études contemporaines)

"Auteur d’un livre sur l’Italie fasciste paru avant la guerre, ayant connu personnellement le Duce, M. Georges-Roux était bien placé pour évoquer la figure du dictateur fasciste. Quinze années ont passé depuis la mort de celui-ci ; perspective suffisante, semble-t-il, pour parler d’un personnage historique, même s’il s’agit du fondateur du fascisme..." (Le Monde diplomatique) — "... Assez proches des historiens fascistes, quelques observateurs, en particulier des diplomates étrangers, ont été frappés par les réalisations dues au génie et à l'autorité d'un chef exceptionnel. Georges Roux qui, comme beaucoup de représentants de la droite européenne, a vu dans Mussolini le sauveur de l'ordre et de la civilisation occidentale en face de la révolution bolchevique, le dépeint comme l'une des personnalités européennes les plus efficaces et les plus lucides. Malheureusement, à partir de 1936, son abdication devant Hitler qu'il avait pourtant jugé, lors des premières rencontres, comme un histrion et un fanatique, allait entraîner sa ruine et celle de son pays..." (Geneviève Bibes, Le fascisme italien : Etat des travaux depuis 1945, 1968)

ROUX (Henri).

La Loi Guizot et son application dans un coin du Languedoc.

Nîmes, 1912, in-8°, 34 pp, broché, bon état

ROUX (Jean-Paul).

L'Asie centrale. Histoire et civilisations.

Fayard, 2016, gr. in-8°, 528 pp, 10 cartes, chronologie, biblio, glossaire, 5 index, broché, couv. illustrée, bon état

L'Asie centrale demeure l'un des points névralgiques du monde et depuis deux siècles les grandes puissances convoitent ses richesses. Sur ces terres millénaires, l'Orient et l'Occident n'ont en fait jamais cessé de se rencontrer ou de s'affronter. Darius et Alexandre, puis des généraux chinois ou arabes ont porté leurs étendards dans les immenses steppes qui s'étendent de l'Amu-Daryia au Sinkiang, avant que Gengis Kahn, Tamerlan, puis Babur, le premier des Grands Moghols, y fondent de puissants empires. Au fil des siècles, des civilisations prestigieuses s'y sont succédé, dont Boukhara, Samarkand, Lhassa, Dunhuang et bien d'autres lieux ont gardé la mémoire. Non loin des cavaliers turcs ou mongols, une société raffinée s'est épanouie, comme en témoigne l'art de la Sérinde. Toutes les grandes religions universelles y ont coexisté : le mazdéisme, qui y a pris naissance, le chamanisme, le manichéisme, le christianisme, l'islam et le bouddhisme qui devait gagner les hauts plateaux du Tibet et la Mongolie. La liste est longue des grands hommes qui y vécurent : le poète Firdusi, auteur du fameux Livre des rois, Avicenne, al-Biruni, le plus grand savant du monde musulman, Ulu Beg, le premier astronome des temps modernes. Les anciennes routes de la Soie ont longtemps fait la fortune de l'Asie centrale et leur fermeture a entraîné sa ruine. Leur réouverture annonce-t-elle la renaissance de ces terres sur lesquelles se sont illustrées tant de cultures trop peu connues ? Ce livre nous invite à les explorer en retraçant une histoire qui commence il y a plus de trois mille ans lorsque des artistes anonymes inventèrent l'art animalier.

ROUX (Jean-Paul).

Le décor animé du caravansérail de Karatay en Anatolie.

P., Geuthner, 1972, in-4°, 27 pp, 17 illustrations en noir dans le texte. Extrait de la revue Syria. Très bon état

ROUX (Jean-Paul).

Les Explorateurs au Moyen Age.

Fayard, 1985, in-8°, 347 pp, 4 cartes, chronologie, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état

Ce fut pour l'Europe médiévale une véritable révolution culturelle que de découvrir l'immensité du monde. Hormis l'Islam, elle ne concevait pas qu'il pût exister quelque chose en dehors d'elle. Or voilà que, soudain, l'empire mongol de Gengis Khan et de ses successeurs faisant l'unité de l'Asie, des steppes de l'Europe orientale au Pacifique, allait lui permettre d'entrer en contact direct avec les civilisations de l'Asie centrale, de l'Inde, de la Chine et de pénétrer au cœur même des terres musulmanes. Religieux, ambassadeurs, marchands, aventuriers, ils sont des centaines à se lancer sur les routes terrestres ou maritimes de l'Asie. De ce formidable mouvement d'exploration qui dura plus d'un siècle, il nous reste le souvenir de maints voyageurs et quelques livres qui sont autant de témoignages sur la foi, le courage, la naïveté, l'orgueil ou la simplicité de ceux qui les écrivirent. Ils relatent les souffrances endurées, les périls de la route et constituent un tableau à la fois vrai et féérique de terres lointaines dont l'Européen rêvera longuement quand il ne pourra plus s'y rendre.

ROUX (Jean-Paul).

Les Explorateurs au Moyen Age.

Seuil, 1961, in-12, 189 pp, 60 illustrations, chronologie, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Le Temps qui court)

ROUX (Jean-Paul).

Tamerlan (1336-1405).

Fayard/GLM, 1991, in-8°, 380 pp, 3 cartes, glossaire, généalogies, chronologie, biblio, index, cart. éditeur, jaquette illustrée, bon état.

On joint une coupure de presse sur le livre, par Pierre Chaunu : "L'historien Jean-Paul Roux retrace l'itinéraire de ce génie militaire qui bouleversa pour plusieurs siècles l'échiquier du monde."

ROUX (Marie de).

L'Enseignement dans l'ancienne France.

Cahiers du Cercle Fustel de Coulanges, 1934, in-12, 23 pp, broché, état correct. On trouve dans le même numéro une étude sur Le Renan qu'on nous cache (Emile Bocquillon), etc.

ROUX (Marquis de).

Charles Maurras et le nationalisme de l'Action française.

Grasset, 1927, in-12, 272 pp, broché, bon état

ROUX (Marquis de).

Origines et fondation de la Troisième République.

Grasset, 1933, fort in-12, 400 pp, index, broché, bon état

ROUX (Maxime).

Textes relatifs à la civilisation matérielle et morale du Moyen Age.

Fernand Nathan, s.d., in-12, 203 pp, 22 illustrations, broché, état correct (Coll. Nouvelle d'humanités françaises publiées sous la direction de Maurice Rat, Classe de 5e des lycées et collèges)

Vie pittoresque, aspects moraux et sociaux.

ROUX (Robert J.).

Les avions militaires du monde. Plans trois vues de Francis Bergèse.

P., Larivière, 1974, gr. in-8°, 331 pp, fiches techniques sur les avions accompagnées de très nombreuses photos des différents appareils, reliure. simili-cuir de l'éditeur, jaquette illustrée, bon état (Coll. Docavia, Volume 1)

ROUX-PERINO (Julie).

Les Cathares.

Vic-en-Bigorre, MSM, 2000, gr. in-8°, 320 pp, textes rédigés avec la collaboration de Julie Roux-Perino ; Conseil historique : Anne Brenon, nombreuses illustrations en couleurs, une carte, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. In Situ)

Aux premiers siècles de notre ère, le dogme chrétien s'élabore peu à peu. Ceux qui s'en écartent, les hérétiques, sont exclus de l'Eglise, voire combattus par les pouvoirs temporels. Au XIIe siècle, aux quatre coins de l'Europe, un christianisme dualiste, le catharisme, interpelle nombre de croyants soucieux de mieux observer les préceptes évangéliques. Son implantation en Occitanie inquiète les pouvoirs ecclésiastiques. En 1208, le pape Innocent III lance un appel à la croisade contre ces Albigeois. Pendant plus d'un siècle, tragédies et malheurs vont s'abattre sur un Languedoc qui sera réuni au royaume de France, en 1271, et d'où l'hérésie cathare apparaîtra totalement extirpée, en 1321. – L'itinéraire dans le temps qu'invite à suivre ce titre de la collection In Situ permet de mieux connaître les hérésies médiévales et, en particulier, le catharisme, les hommes qui y ont adhéré et ceux qui les ont combattus. Ce tronçon d'histoire est jalonné d'événements et de drames mais aussi de sites et de monuments qui en conservent toute la mémoire.

ROUXEL (Albert), Xavier MOSSMANN et Lorédan LARCHEY.

Les Grands Hommes de la France. Industriels. Richard Lenoir, Jacquard, Oberkampf, Philippe de Girard, Dollfus et Koechlin.

P., Ducrocq, 1879, in-8°, 375 pp, 4 portraits gravés hors texte (Richard Lenoir, Jacquard, Oberkampf, Philippe de Girard), biblio, reliure demi-chagrin vert bouteille, dos à 4 nerfs soulignés à froid, titres dorés et caissons à froid (rel. de l'époque), qqs rousseurs, bon état

François Richard, dit Richard-Lenoir (1765-1839), industriel manufacturier d’étoffe français qui devint l’un des principaux négociants en coton au début du XIXe siècle (par L. Larchey) ; Joseph Marie Charles dit Jacquard, (1752-1834), inventeur français, à qui l'on doit le métier à tisser semi-automatique (par Albert Rouxel) ; Christophe-Philippe Oberkampf (1738-1815), industriel allemand naturalisé français, resté célèbre pour avoir fondé la manufacture royale de toiles imprimées de Jouy-en-Josas où était fabriquée la toile de Jouy (par A. Rouxel) ; Philippe Henri de Girard (1775-1845), ingénieur-mécanicien français, inventeur de la machine à filer le lin (par A. Rouxel) ; Les grands industriels de Mulhouse Dollfus et Koechlin (par Mossmann).

ROUXEL (Roger).

Le Monde des Postes, Télégraphes et Téléphones à la Belle Epoque.

Marly-le-Roi, chez l'Auteur, 1987, in-8°, 174 pp, 41 illustrations et photos, broché, couv. illustrée, bon état

Origine des carrières et métiers des PTT.

ROUXEL (Roger).

Le Monde des PTT au cours des Années Folles, 1919-1927.

Marly-le-Roi, chez l'Auteur, 1986, in-8°, 187 pp, 29 illustrations et photos, broché, couv. illustrée, bon état

ROUYET (Octave).

La Révolution russe et la fin des Tsars.

Aubenas, Imprimerie Habauzit, chez l'auteur, 1940, in-12, 202 pp, une photo du Kremlin en frontispice, broché, couv. illustrée d'un portrait du Tsar Nicolas II, bon état. Edition originale, envoi a.s. Rare

De la classe 1911, Octave Rouyet fit toute la guerre de 1914-1918, en France, en Orient et la campagne de Russie, d'où il rapporta (en temps que témoin oculaire des principaux événements révolutionnaire de Moscou, Pétrograd, etc.) ce livre intéressant et fort bien documenté.

ROVAN (Joseph).

Contes de Dachau.

Julliard, 1987, in-8°, 243 pp, broché, couv. illustrée, bon état

Joseph Rovan a été interné au camp de concentration de Dachau du 5 juillet 1944 au 29 mai 1945. Moins d’un an, et pourtant les souvenirs de ces jours interminables tiennent dans la mémoire une place démesurée. Ils ont, au cours des décennies, pris la forme de récits que l’auteur, après les avoir médités et racontés à ses proches, s’est décidé à présenter au public. Conformément à ce que fut Dachau à partir de 1943, l’horreur y est presque toujours sous-jacente, comme au second degré et peut-être, par là, plus envahissante. Au printemps de 1945, il y avait entre cent cinquante et deux cent morts par jour : presque exclusivement de misère et d’épidémies... L’horreur a mille visages, et parfois elle ne parvient pas tout à fait à effacer un sourire.

ROVAN (Joseph).

Histoire de la démocratie chrétienne II. Le catholicisme politique en Allemagne.

Seuil, 1956, in-8°, 289 pp, préface de Henri Marrou, broché, non coupé, ex. du SP, état correct (Coll. Esprit)

ROVAN (Joseph).

L'Allemagne du changement.

Calmann-Lévy, 1983, in-8°, 235 pp,

ROVÈRE (Julien).

La Rive gauche du Rhin de 1792 à 1814.

Sirey, 1919, pt in-8°, 248 pp, préface de Maurice Barrès, broché, état correct. Peu courant

La Conquête ; La France et le Pays rhénan de 1792 à 1798 ; L'organisation de la rive gauche de 1798 à 1814 ; Les résultats ; La perte du Rhin.

ROVÈRE (Julien).

Les survivances françaises dans l'Allemagne napoléonienne, 1815-1914.

Félix Alcan, 1918, in-8°, viii-413 pp, reliure demi-basane verte, dos à 5 larges nerfs sulignés à froid, titres dorés, couv. conservée, papier jauni, bon état (Coll. Bibliothèque d'histoire contemporaine). Peu courant

"... L'auteur étudie, d'abord la persistance de l'esprit français et des sentiments fidèles à la France jusqu'en 1850, puis le déclin de notre influence par suite de la politique de Napoléon III et des victoires prussiennes. Sa conclusion est qu'il « n'y a pas prescription ». La partie la plus solide de l'ouvrage est celle qui a trait aux provinces du Rhin après 1815. Là, il n'est pas douteux que l'assimilation à la France était commencée et que le dur joug de la Prusse, imposé brusquement et brutalement comme à l'ordinaire, provoqua parmi les populations, surtout dans la bourgeoisie et le peuple des villes, une très vive résistance. (...) L'étude de la période 1850-1870 est assez nouvelle. Le tonnerre des canons de Sadowa et de Sedan a effacé le bruit des acclamations qui plusieurs fois, dans l'Allemagne du Sud, avaient accueilli Napoleon III..." (R. Guyot, Revue Historique, 1919)

ROWAN (Richard W.).

L'Evolution de l'espionnage moderne.

Editions de la Nouvelle Revue Critique, 1935, in-8°, 217 pp, traduit de l'anglais (« Spy and Counter-Spy »), broché, état correct

ROWLEY (Anthony).

Histoire de la société et des institutions françaises depuis 1789.

P., Imprimerie Nationale, 1981, in-4°, 156 pp, texte dactylographié, broché, pt déchirure recollée au coin du 1er plat, sinon bon état

Publié par le Ministère de l'économie et des finances, Direction du personnel et des services généraux, Centre de formation professionnelle et de perfectionnement.

ROWLEY (Trevor).

The Normans.

Tempus, 2000, gr. in-8°, 192 pp, 90 illustrations en noir, 32 illustrations en couleurs hors texte, biblio, index. Texte en anglais

ROWSE (Alfred Leslie).

The Spirit of English History.

London, Jonathan Cape, 1944, pt in-8°, 150 pp, seconde impression, 6 cartes, index, reliure pleine percaline rose de l'éditeur, dos lisse avec titres dorés uniformément passé, sans la jaquette, bon état. Texte en anglais

"Le jeune oxfordien A. L. Rowse, auteur de solides travaux sur l'époque d'Élizabeth et de brillantes oeuvres littéraires où revit le passé de son pays de Cornouailles, a consacré un volume fort bien écrit à l'« esprit » de l'histoire anglaise." (Paul Vaucher, Revue historique, 1947)

ROY (Bernard).

Le Bailli de Suffren.

Baudinière, s.d. (1942), in-12, 95 pp, broché, bon état

Par Bernard Roy (1888-1953), peintre du département de la Marine, homme de lettres, conservateur du Musée des Salorges (1924-1953) et du Musée Dobrée à Nantes.

ROY (Claude)(prés. par).

Quatre romans dans le goût français. Madame de Genlis : Mademoiselle de Clermont ; Madame de Tencin : Mémoires du Comte de Comminges ; Duclos : Madame de Selve ; Vivant Denon : Point de lendemain. Choisis, avec une introduction et des notices, par Claude Roy.

Club Français du Livre, 1959, in-8°, 312 pp, 4 gravures hors texte, reliure pleine toile décorée de l'éditeur, rhodoïd, tirage numéroté, bon état

ROY (Claude).

Clefs pour la Chine.

Gallimard, 1953, in-8°, 353 pp, broché, bon état

Il existait des ouvrages savants sur la civilisation chinoise, sur les millénaires d'histoire, de littérature et de culture de la Chine classique. Il existait, d'autre part, des reportages sur la révolution chinoise et les événements historiques qui viennent, en Asie, de changer la face du monde. Mais il n'existait pas d'ouvrage qui tentât de rattacher la Chine d'aujourd'hui à la Chine d'hier, qui montrât comment la République Populaire Chinoise enfonce ses racines dans le sol très antique de l'Empire du Milieu, qui reliât enfin le peuple de Mao Tsé Toung au peuple de Confucius. C'est ce qu'a accompli Claude Roy avec “Clefs pour la Chine”, le premier ouvrage vraiment total consacré au passé, au présent et à l'avenir du quart des hommes vivants : cinq cents millions de Chinois. C'est le livre prodigieusement vivant et coloré d'un poète autant que d'un historien, d'un sociologue et d'un psychologue, d'un témoin et d'un voyageur qui est aussi un brillant écrivain. Clefs pour la Chine révélera au public français la vie quotidienne du peuple chinois, les étapes bouleversantes de l'épopée révolutionnaire des années 1925-1949, les richesses de la poésie et du théâtre chinois, la présence du passé vivant, et les promesses d'un avenir saisissant. On y partage le destin d'une foule de personnages vrais, paysans, soldats, écrivains, hommes d'État. Livre objectif et passionné, Clefs pour la Chine constitue un document scrupuleux et une fresque passionnante. Il « donne à voir » un continent, son peuple. Il ouvre des perspectives décisives sur l'avenir de l'Asie, dont dépendra celui du monde.

ROY (Claude).

Gromaire. Paris : Dix peintures, dix aquarelles.

Louis Carré, 1956, in-4°, 40 pp, exposition chez Louis Carré, Paris, 15 juin - 14 juillet 1956, 12 reproductions tirées par Mourlot sur vélin d'Arches dont 2 en double page, broché, bon état

ROY (Hippolyte).

La Vie, la mode et le costume au XVIIe siècle, époque Louis XIII. Etude sur la Cour de Lorraine, établie d'après les mémoires des fournisseurs et artisans.

P., Champion, 1924, fort gr. in-8°, xvi-553 pp, préface de Christian Pfister, 27 planches d'illustrations hors texte dont deux en couleurs (dont une aquarelle originale de Maurice Leloir), biblio, index, reliure demi-chagrin noir, dos à 5 nerfs soulignés à froid, titres dorés, couv. conservées (rel. de l'époque), ex-libris Comte G. de Gontaut-Biron, très bon état. Edition originale, un des 975 exemplaires numérotés sur vélin

"... Pendant dix ans, M. Roy a dépouillé aux Archives les mémoires des merciers, tailleurs, bonnetiers, ceinturiers et autres artisans de la mode sous Louis XIII (1625-1635). Cette décade fut en France la plus belle époque du costume, le temps, disent les Chroniques, où on se vêtait en couleur. Ce fut une aimable débauche des nuances les plus exquises, parfois les plus inattendues. Avec des moyens inférieurs, nos ancêtres, sous le régime corporatif, réalisèrent, en un effort modeste et tranquille, une perfection inconnue à nos fièvres, à nos vertiges, se révélant en leur art des maîtres, dont les oeuvres, longtemps conservées, attesteront à nos yeux une humiliante supériorité. Les lectures de M. Roy ont vivement intéressé l'Académie, qui ne lui a pas ménagé ses applaudissements." (Léon Maujean, Compte Rendu des travaux de l'Académie de Metz, 1924)

ROY (J.-J.-E.).

Les Français en Egypte, ou souvenirs des campagnes d'Egypte et de Syrie par un officier de l'expédition, recueillis et mis en ordre par J.-J.-E. Roy.

Tours, Mame, 1855, in-8°, 236 pp, une gravure sous serpente en frontispice, reliure pleine basane violine, dos à petits 4 nerfs ornés de caissons dorés, titre doré, décor à froid encadré par un filet doré sur les plats (rel. de l'époque), trace de mouillure claire ancienne, bon état

Pseudo-mémoires du colonel Chalbrand, que certains tiennent cependant pour authentiques. (Garnier, supplément à Tulard, 1285)

ROY (J.-J.-E.).

Les Français en Espagne. Souvenirs des guerres de la Péninsule, 1808-1814.

Tours, A. Mame et cie, 1857, in-8°, 235 pp, une gravure en frontispice, reliure pleine toile verte époque (lég. défraîchie), état correct (Tulard, 1286 et Garnier, Supplément, 1285)

ROY (Jules).

Autour du drame.

Julliard, 1961, in-12, 224 pp, édition originale, ex. du SP, prière d'insérer, broché, bon état, envoi a.s. à Pierre Desgraupes

Chroniques de le guerre d'Algérie.

ROY (Jules).

Concerto pour un chien.

Grasset, 1979, in-8°, 152 pp, broché, couv. illustrée, édition originale sur papier courant, bon état, envoi a.s.

ROY (Jules).

J'accuse le général Massu.

Seuil, 1972, in-8°, 119 pp, broché, édition originale sur papier courant, bon état

Réponse de Jules Roy au livre "La Vraie Bataille d'Alger", du général Massu.

ROY (Jules).

La bataille de Dien Bien Phu.

Julliard, 1963, gr. in-8°, 612 pp, 32 pl. de photos hors texte, 7 cartes, annuaire des personnages, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

Dien Bien Phu. Le nom de cette cuvette située dans le haut Tonkin demeure le symbole de l'échec militaire et politique de la France en Indochine. Jules Roy aborde tout à la fois en reporter, en historien et en moraliste ce moment capital de l'histoire du XXe siècle. Il fait par-dessus tout oeuvre de grand écrivain. Au-delà du document et de la chatoyante peinture d'un monde finissant, il dresse l'implacable réquisitoire des faiblesses françaises. — "De tous les écrits sur Dien Bien Phu, le livre de Jules Roy est probablement le plus sévère pour le général Navarre, au point qu'on a pu parler d'un “règlement de comptes”. Selon Roy, Navarre est le principal responsable du drame : il a choisi le lieu et le moment, n'écoutant pas les objections des gens de terrain, en particulier du Commandant du “Tonkin”, le général Cogny. (...) En annexe, une abondante documentation (la moitié du volume) : chronologie commentée (180 pages), jugements des contemporains de l'événement (Robert Guillain, J.-J. Servan-Schreiber, François Mauriac, le général Catroux), la première conférence de presse du général de Castries après son retour de captivité, notices biographiques." (Ruscio, La guerre "francaise" d'Indochine 1945-54)

ROY (Jules).

La bataille de Dien Bien Phu.

Julliard, 1963, gr. in-8°, 612 pp, 32 pl. hors texte de photographies de Daniel Camus, photographe de guerre présent dans la cuvette, 7 cartes, annuaire des personnages, biblio, reliure pleine toile rouge de l'éditeur, rhodoïd, bon état

Dien Bien Phu. Le nom de cette cuvette située dans le haut Tonkin demeure le symbole de l'échec militaire et politique de la France en Indochine. Jules Roy aborde tout à la fois en reporter, en historien et en moraliste ce moment capital de l'histoire du XXe siècle. Il fait par-dessus tout oeuvre de grand écrivain. Au-delà du document et de la chatoyante peinture d'un monde finissant, il dresse l'implacable réquisitoire des faiblesses françaises. — "De tous les écrits sur Dien Bien Phu, le livre de Jules Roy est probablement le plus sévère pour le général Navarre, au point qu'on a pu parler d'un “règlement de comptes”. Selon Roy, Navarre est le principal responsable du drame : il a choisi le lieu et le moment, n'écoutant pas les objections des gens de terrain, en particulier du Commandant du “Tonkin”, le général Cogny. (...) En annexe, une abondante documentation (la moitié du volume) : chronologie commentée (180 pages), jugements des contemporains de l'événement (Robert Guillain, J.-J. Servan-Schreiber, François Mauriac, général Catroux), la première conférence de presse du général de Castries après son retour de captivité, notices biographiques." (Ruscio, La guerre "francaise" d'Indochine 1945-54) — La Legion étrangère a representé à elle seule plus de 40% de l'effectif engagé du côté francais et la moitié de son infanterie ; elle y a perdu 1500 tués et 4000 blessés.

ROY (Jules).

La guerre d'Algérie.

Julliard, 1960, in-12, 215 pp, broché, bon état

"Après six ans de guerre, et quelques mois avant le référendum du 8 janvier 1961 sur l'autodétermination, l'expression "guerre d'Algérie" entre dans le vocabulaire public, lancée par Jules Roy." (Benjamin Stora, Dictionnaire des livres de la guerre d'Algérie)

ROY (Jules).

La Vallée heureuse.

P., Club du Meilleur Livre, 1956, in-8°, vi-180 pp, avant-propos de Pierre Jean Jouve, tiré sur alfa Cellunaf, reliure toile blanche avec carte imprimée en couleurs, gardes décorées, rhodoïd (maquette de Massin), bon état

La "Vallée heureuse", c'était le nom donné par dérision par les équipages de bombardiers de la R.A.F. durant la Seconde Guerre mondiale à la vallée de la Ruhr qu'ils avaient à pilonner. Jules Roy a immortalisé ces grands moments d'héroïsme et de doute dans cet admirable roman devenu un "classique". — "J'étais allé voir le colonel Gallois (devenu plus tard général), qui était le co-équipier de l'auteur à bord des bombardiers anglais. Il m'avait remis des plans de mission (avec lesquels j'ai décoré le cartonnage) et des plans de vol chiffrés (qui m'ont servi pour les pages de garde)." (Massin I, 102)

ROY (Jules).

Le Grand naufrage. Le procès Pétain (23 juillet-15 août 1945).

Julliard, 1966, in-8°, 317 pp, broché, couv. illustrée, bon état

"Le maréchal Pétain fut-il un traître ou non ? Les Français qui crurent en la parole du vainqueur de Verdun et le firent roi en 1940 ont-ils été trompés par lui ? Comme je n'ai jamais grenouillé dans les marais de Vichy, de Londres et d'Alger, mon propos se borne à ce qui fut dit sous les hauts plafonds dorés de la première chambre du Palais de justice. J'ai écouté les témoins, les juges, le procureur général et les avocats de la défense, sondé leurs paroles et leurs silences, et beaucoup observé le visage de l'accusé. Pourquoi n'aurais-je pas apporté aussi mon propre témoignage de soldat qui, pendant plus de deux ans, a aimé le maréchal Pétain et lui a obéi ? Ce procès fut atroce et se déroula comme un drame. Pour ma part, je lève la main droite et je jure de dire, même quand elle est gênante, toute la vérité, rien que la vérité. S'il en existe une, elle doit se trouver dans un cri de l'âme." (Jules Roy) — "Ancien de l'armée d'armistice, J. R. s'est senti directement concerné par la condamnation de Pétain en 1945. Vingt ans après, dans ce livre passionné où l'historien cède souvent la place au soldat, il ouvre de nouveau le dossier du procès, qu'il raconte minutieusement, pour conclure, plus fermement qu'aucun des livres parus ces dernières années sur ce sujet, à la non-trahison." (Revue française de science politique, 1967)

ROY (Jules).

Le Voyage en Chine.

Julliard, 1965, gr. in-8°, 411 pp, 16 pl. de photos hors texte, broché, couv. illustrée à rabats, bon état

En 1964, Jules Roy, cornaqué par les guides et interprètes de Chine populaire, connut des tribulations du même ordre que celles vécues par l’ambassade Macartnay en 1792-1794. Certes, l’enjeu n’était ni diplomatique, ni commercial, mais son expérience relatée dans “Le Voyage en Chine” est intéressante à lire ou à relire. Fasciné par l’épopée personnelle de Mao, le motif de son voyage était une étude de repérage préparatoire d’un travail sur « La Longue Marche ». Les difficultés rencontrées furent telles que son projet devint irréalisable. « Il est vrai que cette foi que j’avais m’a quitté. Venu en Chine éperdu d’amour et d’admiration, j’en suis reparti amer et terrorisé. ».

ROY (Jules).

Les Années déchirement. Journal 1925-1965.

Albin Michel, 1998, in-8°, 430 pp, index, broché, couv. illustrée, bon état

Premier volume (sur 3) du Journal de Jules Roy de 1925 à 1996. — Sur les hauteurs d'Alger, l'adolescent séminariste s'interroge sur sa vocation. Il entreprend de tenir un journal. Durant plus de soixante-dix ans, Jules Roy, bon an mal an, demeurera fidèle à cette ascèse. Le premier volume de cette traversée du siècle révèle la chrysalide d'où naîtra l'écrivain. Ces années de recherches, de tâtonnements, sont celles des grands déchirements qui donnent son empreinte à une vie. Déchirement professionnel entre le métier des armes et le goût de l'écriture. Déchirement culturel avec l'abandon de la terre natale et cette nostalgie commune qui, sur les bords de la Seine, rapproche Albert Camus, Jean Amrouche, Jean Daniel, Jules Roy et bien d'autres. Déchirement politique qui, des marges de l'Action française puis du pétainisme, conduit Jules Roy dans les bombardiers anglais qui pilonnent l'Allemagne, puis au cœur de la lutte contre les guerres coloniales. Déchirement sentimental, enfin, avec la lancinante quête de l'amour. Ecartelé entre ses amitiés et ses convictions, ses amours et son devoir, la fascination de la solitude et les lumières des salons parisiens, l'itinéraire de Jules Roy croise ceux de Gide, Montherlant, Malraux et Kessel. Cette suite d'engouements et de ruptures, de combats physiques et intellectuels menés avec passion est à la mesure des convulsions d'après la Seconde Guerre mondiale, accouchant dans la douleur d'une société aux antipodes de la Mitidja, qui avait vu naître le petit Jules Roy.

ROY (Jules).

Une affaire d'honneur. Mers el-Kébir, 3 juillet 1940.

Plon, 1983, gr. in-8°, 449 pp, 16 pl. de photos h.t., une carte

ROY (Maurice).

1929, la grande crise.

Denoël, 1969, in-8°, 314 pp, biblio, broché, bon état (Coll. Les grands tournants des temps modernes)

"Maurice Roy a reconstitué en journaliste et en écrivain ce désastre des temps modernes. Il lui a rendu les couleurs et les atours d'un temps qui vit régner Al Capone et Stavisky, naître le cinéma parlant et la TSF, s'affirmer la passion de l'automobile..."

ROY (Paul-André, officier d'infanterie).

Avec les honneurs de la guerre. Souvenirs du fort de Vaux.

Grasset, 1938, in-12, 256 pp, planches hors texte (2 plans sur double page, 2 fac-similés, 2 dessins de l'auteur), broché, bon état

ROY (Roger).

Blum et Cie. Projets de publicité.

“Le Rire”, 1936, in-4°, 20 pp, 17 caricatures (dont une en couleur) pleine page, lég. défraîchi

ROYA (Louis).

Histoire de Mussolini.

Aux Editions du Sagittaire, Simon Kra, 1926, in-12, 210 pp, broché, état correct

ROYER (Clément de).

Etude sur les mémoires de Beaumarchais.

P., J. Claye, 1872, gr. in-8°, 68 pp, broché, quelques rousseurs, bon état. Discours prononcé à l'ouverture de la conférence des avocats le 30 novembre 1872.

ROYOT (Daniel), Itzhak GOLDBERG, Daniel LEBARD.

L'Amérique de la Dépression. Artistes engagés des années 30.

P., Hoebeke / Musée-Galerie de la Seita, 1996, in-4°, 151 pp, nombreuses et superbes illustrations en noir, catalogue des oeuvres, notes biographiques, glossaire, bibliographie et filmographie sommaire, reliure de l'éditeur, jaquette illustrée, bon état

ROYOT (Daniel).

La Nouvelle-Angleterre.

Presses universitaires de Nancy, 1991, in-8°, 174 pp, biblio, index, broché, bon état (Coll. Histoire régionale des Etats-Unis). La Nouvelle-Angleterre constitue-t-elle un ensemble homogène ou une mosaïque d'Etats épris d'autonomie ? Un panorama complet de cette région qui a forgé le destin politique, économique et culturel des Etats-Unis.

ROZ (Firmin) et Gabriel-Louis JARAY.

Tableau des Etats-Unis. De la crise de 1933 à la victoire de 1945.

P., SPID, 1946, in-12, 423 pp, une carte dépliante hors texte, biblio, broché, non coupé, papier jauni, sinon bon état

ROZ (Firmin).

Histoire des Etats-Unis. Nouvelle édition revue et augmentée.

Fayard, 1946, in-12, 487 pp, note bibliographique, reliure pleine toile rouge de l'éditeur, dos lisse frotté, qqs rousseurs sur la tranche, état correct (Les Grandes études historiques)

"« L'auteur du livre que voici a essayé d'écrire une Histoire des Etats-Unis destinée à éclairer le présent par la connaissance du passé... Son dessein ne consistait donc ni à élaborer une oeuvre d'érudition et de recherches, ni à composer un récit plus ou moins pittoresque, plus ou moins orné » (page 7). C'est en ces termes fort judicieux que M. Firmin Roz caractérise son ouvrage. Il a évoqué de façon vivante la figure des grands Américains : Washington, Jefferson (p. 122), Marshall (p. 147), Jackson (p. 163), Lincoln (p. 230), Roosevelt et Wilson. En termes précis et heureux, l'auteur dégage les étapes successives de la colonisation américaine et caractérise les progrès de l'industrie. L'histoire des États-Unis depuis 1919 est clairement et judicieusement exposée dans ses grandes lignes. Citons quelques pages particulièrement intéressantes : l'évocation de la vie du peuple américain vers 1789 (p. 97-100), l'histoire du cas Dred Scott (p. 218), du débat Douglas-Lincoln (p. 221), le récit de la bataille de Vicksbourg (p. 245-247). L'information paraît large et sûre. Le fort intéressant ouvrage de M. Firmin Roz rendra des services au grand public cultivé, aux étudiants en anglais et en histoire, ainsi qu'aux professeurs d'histoire non spécialistes." (E. Préclin, Revue Historique, 1930) — Table : Découvertes et Colonisation, 1492-1763. – La lutte pour l'indépendance, 1763-1789. – La Nouvelle République, 1789-1816. – La conscience nationale et les intérêts réginaux, 1815-1840. – L'expansion et l'esclavage, 1849-1860. – La crise de la Sécession, 1860-1876. – L'expansion économique et politique par l'unité, 1876-1896. – Les Etats-Unis puissance mondiale, 1896-1913. – Les Etats-Unis et la Grande Guerre, 1913-1918. – Les Etats-Unis et le temps présent, 1918-1941.

ROZ (Firmin).

Histoire des Etats-Unis. Nouvelle édition revue et augmentée.

Fayard, 1947, in-12, 487 pp, note bibliographique, reliure demi-toile chagrinée chocolat, dos lisse avec titres dorés et filets à froid (rel. de l'époque signée P. Mage, Lille), bon état (Coll. Les Grandes études historiques)

"« L'auteur du livre que voici a essayé d'écrire une Histoire des Etats-Unis destinée à éclairer le présent par la connaissance du passé... Son dessein ne consistait donc ni à élaborer une oeuvre d'érudition et de recherches, ni à composer un récit plus ou moins pittoresque, plus ou moins orné » (page 7). C'est en ces termes fort judicieux que M. Firmin Roz caractérise son ouvrage. Il a évoqué de façon vivante la figure des grands Américains : Washington, Jefferson (p. 122), Marshall (p. 147), Jackson (p. 163), Lincoln (p. 230), Roosevelt et Wilson. En termes précis et heureux, l'auteur dégage les étapes successives de la colonisation américaine et caractérise les progrès de l'industrie. L'histoire des États-Unis depuis 1919 est clairement et judicieusement exposée dans ses grandes lignes. Citons quelques pages particulièrement intéressantes : l'évocation de la vie du peuple américain vers 1789 (p. 97-100), l'histoire du cas Dred Scott (p. 218), du débat Douglas-Lincoln (p. 221), le récit de la bataille de Vicksbourg (p. 245-247). L'information paraît large et sûre. Le fort intéressant ouvrage de M. Firmin Roz rendra des services au grand public cultivé, aux étudiants en anglais et en histoire, ainsi qu'aux professeurs d'histoire non spécialistes." (E. Préclin, Revue Historique, 1930) — Table : Découvertes et Colonisation, 1492-1763. – La lutte pour l'indépendance, 1763-1789. – La Nouvelle République, 1789-1816. – La conscience nationale et les intérêts réginaux, 1815-1840. – L'expansion et l'esclavage, 1849-1860. – La crise de la Sécession, 1860-1876. – L'expansion économique et politique par l'unité, 1876-1896. – Les Etats-Unis puissance mondiale, 1896-1913. – Les Etats-Unis et la Grande Guerre, 1913-1918. – Les Etats-Unis et le temps présent, 1918-1941.

ROZ (Firmin).

Sous la Couronne d'Angleterre. L'Irlande et son destin – Impressions d'Ecosse – Au pays de Galles.

Plon, 1911, in-12, iv-300 pp, broché, couv. lég. défraîchie, état correct

"L'auteur ne s'est pas contenté de visiter trois beaux pays, l'Irlande, l'Ecosse, le Pays de Galles ; il s'est attaché à éclairer un des problèmes les plus passionnants de l'histoire moderne : Comment la nationalité de ces trois « patries » a-t-elle survécu à leur indépendance ? Tour à tour et en même temps voyageur et historien, peintre et psychologue, il a essayé d'évoquer le destin de ces nations politiquement anéanties depuis des siècles, et dont la personnalité s'affirme encore si vivante." (Bulletin de la Société internationale de science sociale)

ROZ (Firmin).

Vue générale de l'histoire du Canada, 1534-1934.

P., Paul Hartmann, 1934, in-8°, xii-337 pp, préface de Sébastien Charléty, un portrait de Jacques Cartier en frontispice, 15 héliogravures et une carte du Canada sur double page hors texte, biblio, broché, bon état

"Solide travail de vulgarisation, puisé dans les meilleurs historiens." (Gustave Lanctôt)

ROZANOFF (Colonel).

Double Bang. Souvenirs écrits en collaboration avec Marcel Jullian. Suivi de : La Patrouille de France par Marcel Jullian.

Le Livre Contemporain, 1959, in-8°, 313 pp, 12 pl. de photos hors texte, qqs figures, cart. éditeur, jaquette illustrée, bon état

Les mémoires de guerre et d’après guerre du grand pilote d’essai qui trouva la mort le 3 avril 1954 au commande du prototype « Mystère IV B » — Le colonel Constantin Rozanoff, dit « Kostia », né le 23 août 1905 à Varsovie et mort le 3 avril 1954 à Melun en Seine-et-Marne, est un aviateur, colonel puis pilote d'essai. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Kostia Rozanoff commande en second le groupe de chasse II/4 et remporte deux victoires lors de la bataille de France. Après le débarquement américain en Afrique du Nord, il prend le commandement du Groupe de Chasse II/5 La Fayette, puis le GC II/3. Il est un des premiers français à piloter un avion à réaction. En 1945, devenu colonel, il commande la Base aérienne 118 Mont-de-Marsan. Rozanoff quitte l'armée de l'air en 1946 et devient directeur d'essais chez Dassault. Il met au point les premiers chasseurs à réaction français, des séries Ouragan et Mystère. En février 1954, il est le premier pilote français à franchir le mur du son en vol horizontal sur un avion français, le Mystère IV B 01, mais se tue quelques semaines après aux commandes du même appareil.

ROZE (Anne).

Les Lieux de la Grande Guerre.

P., Réunion des Musées Nationaux, 1996, in-8° carré, 96 pp, 109 photos, broché, couv. illustrée à rabats, bon état

Les lieux symboliques de la guerre 1914-1918. A partir de photographies modernes de ces lieux, un court texte appuyé de documents anciens évoque de manière chronologique les évènements qui s'y sont déroulés.

ROZEN (Anna).

Plaisir d'offrir, joie de recevoir.

Le Dilettante, 1999, in-12, 175 pp,

RUAULT (Nicolas).

Gazette d'un Parisien sous la Révolution. Lettres à son frère, 1783-1796. Textes rassemblés par Anne Vassal.

France Loisirs, 1976, in-8°, 493 pp, introductions de Christiane Rimbaud et Anne Vassal, notes de Christiane Rimbaud, 16 pl. de gravures hors texte, reliure skivertex éditeur, bon état

Intéressants documents de famille, riches pour la connaissance du sentiment religieux d'un bourgeois parisien libraire, érudit, éditeur de la correspondance de Voltaire et lui-même « philosophe » : une partie de ses lettres à son frère curé normand, dix lettres à un instituteur d'Evreux, et des extraits de son journal.

RUAULT (Nicolas).

Gazette d'un Parisien sous la Révolution. Lettres à son frère, 1783-1796. Textes rassemblés par Anne Vassal.

Perrin, 1976, in-8°, 493 pp, introductions de Christiane Rimbaud et Anne Vassal, notes de Christiane Rimbaud, 16 pl. de gravures hors texte, reliure skivertex éditeur, bon état

Intéressants documents de famille, riches pour la connaissance du sentiment religieux d'un bourgeois parisien libraire, érudit, éditeur de la correspondance de Voltaire et lui-même « philosophe » : une partie de ses lettres à son frère curé normand, dix lettres à un instituteur d'Evreux, et des extraits de son journal.

RUBAK (Simon).

Contrairement aux sophismes trop répandus : La classe ouvrière est en expansion permanente.

Spartacus, 1972, pt in-8°, 134 pp, broché, état correct (Cahiers mensuels, série B n° 45)