19013 résultats

[Atlas] MARGA (Capitaine A.).

Géographie militaire. Première partie : Généralités et la France. Atlas.

Fontainebleau, Ernest Bourges, 1880, in-4° (25 x 32 cm), 3e édition revue et corrigée, 142 cartes de France et des colonies (dont 54 doubles et 78 en couleurs) montées sur onglet, reliure demi-veau glécé carmin, dos lisse avec titres ("A. Marga. Géographie militaire. Atlas") et doubles filets dorés (rel. de l'époque), reliure lég. frottée, coins émoussés, intérieur en très bon état, frais et propre, bon état

[Atlas] MATTHEW (D.).

Atlas du Moyen Age.

P., Editions du Fanal, 1986, in-4°, 240 pp, avant-propos de Philippe Brochard, 290 illustrations et 64 cartes en couleurs, glossaire, chronologie, biblio, index, reliure toile éditeur, jaquette illustrée, bon état

[Atlas] McEVEDY (Colin).

Atlas de l'Histoire des XIXe et XXe siècles (l'Europe depuis 1815).

Laffont, 1985, in-8° à l'italienne, 96 pp, traduit de l'anglais, 41 cartes à pleine page en deux couleurs, index, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Bouquins)

L'Atlas de l'Histoire des XIXe et XXe siècles, traite de l'Europe de 1815 à nos jours et, usant du même procédé sous forme de cartes chronologiques que dans les précédents atlas de la série, indique les développements militaires et politiques de cette période, le destin de l'Europe et le monde qui se fait.

[Atlas] ROBINSON (Francis).

Atlas du monde islamique depuis 1500.

P., Editions du Fanal, 1987, in-4°, 238 pp, 53 cartes en couleurs, 302 illustrations dont 192 en couleurs, glossaire, biblio, index, reliure toile éditeur, jaquette illustrée, bon état

[Atlas] VUILLEMIN (A.).

La France et ses colonies. Atlas illustré. Cent cartes dressées d'après les cartes de Cassini, du Dépôt de la guerre, des Ponts-et-Chaussées et de la Marine.

Paris-Montrouge, J. Migeon, 1869, gr. in-4° (26 x 35,5), 238 pp, texte sur deux colonnes avec encadrement typographique, 100 cartes hors texte réhaussées en couleurs et ornementées de vignettes en noir, dont certaines cartes à double page montées sur onglets (dont 3 cartes de l'Algérie : provinces d'Alger, de Constantine, d'Oran) et 3 cartes grand format dépliantes (France physique, administrative et routière, Plan de Paris, Chemins de fer et lignes télégraphiques de la France), reliure pleine percaline noire de l'éditeur, dos lisse à caissons à froid et titres dorés, encadrements à froid sur les plats, titre doré au 1er plat et décor doré au second plat, bon état

Texte rédigé d'après les documents officiels et sur un plan entièrement nouveau réunissant en forme de tableaux : 1) La division administrative, politique, judiciaire, religieuse, militaire etc. ; 2) Les Vicissitudes historiques ; 3) La Biographie ; 4) La Satistique ; 5) Les Ressources agricoles, industrielles, commerciales ; 6) Les Etablissements d'instruction ou d'utilité publique ; 7) La Description détaillée de tous les chefs-lieux d'arrondissement et des lieux remarquables ; 8) Enfin les Curiosités et la Physionomie morale de chaque département et de chaque colonie française.

[Atlas].

Géographie-Atlas du cours supérieur. Textes et cartes. Par une réunion de professeurs.

Tours, Mame & P., Poussielgue, s.d. (1906), in-4°, 160 pp, 210 cartes ou figures, la plupart en couleurs, texte sur 3 colonnes, reliure pleine toile rouge de l'éditeur, titres en noir au 1er plat, état correct

[Austerlitz] Maréchaux Alexandre BERTHIER, Louis-Nicolas DAVOUT, Joachim MURAT, Jean de Dieu SOULT et TRANCHANT de LA VERNE.

Relations et rapports officiels français de la bataille dAusterlitz, 1805.

La Vouivre, 1998, in-8° carré, iv-135 pp, édition établie par Jacques Garnier, 4 cartes hors texte, index, broché, bon état

Après Austerlitz, Napoléon utilise les rapports de ses maréchaux pour écrire les bulletins officiels de la bataille, puis, plus tard, les relations rédigées au ministère de la guerre. Ce volume est loccasion de découvrir lintégralité de ces textes écrits par les principaux acteurs français sur la plus célèbre bataille de lEmpire, mais aussi de comprendre comment fonctionne la propagande impériale quand elle fait de la guerre une épopée.

[Automobile].

Album Prestige Rolls-Royce n° 2. The story of the best car in the world - L'histoire de la meilleure voiture du monde.

P., Bernard Munier, 1980, in-4°, (250) pp, non paginé, texte en français et en anglais, très nombreuses photos en noir et en couleurs, très nombreux encarts publicitaires de maisons de luxe (parfums, vins, bijoux..), reliure pleine toile brique de l'éditeur avec reproduction en couleurs de l'emblème de la célèbre marque de voiture anglaise au 1er plat, bon état

Ouvrage luxueux illustré par de splendides photos mais également des documents anciens sur lhistoire de la maison Rolls-Royce, les ateliers, les hommes, les véhicules ; à noter, la richesse des publicités intercalées et la mise en page recherchée.

[Aviation] CASTEX (Louis).

L'Homme qui donna des ailes au monde : Clément Ader.

Plon, 1947, gr. in-8°, 119 pp, 14 gravures hors texte dont un portrait de Clément Ader en frontispice, cartonné, dos toilé rouge, très bon état

[Aérostation] JOBÉ (Joseph).

Au Gré des Vents. Histoire illustrée des ballons libres.

Lausanne, Edita, 1971, in-4° (25,5 x 30), 203 pp, 29 documents en couleurs, 177 illustrations en noir, biblio, reliure pleine toile éditeur, titre doré au dos et motif de ballon doré au 1er plat, jaquette illustrée, sous étui carton, très bon état

Superbe ouvrage. Ce livre décrit la réalisation du rêve le plus ancien de l'humanité : la conquête du ciel. La sensationnelle découverte des frères Montgolfier en 1783 ouvre la voie à l'aventure des ballons libres... L'histoire passionnante des « plus légers que l'air » ... racontée par ceux qui l'ont faite.

[BABEUF Emile].

Procès des ex-ministres relation exacte et détaillée, contenant tous les débats et plaidoyer recueillis par les meilleurs sténographes, les interrogatoires des accusés, les dépositions des témoins, etc.

P., Librairie encyclopédique de Roret, s.d. (1830), 3 vol. in-12, (4)-344,(6)-xvi-309 et (4)-290 pp, mention de seconde édition, portraits gravés en frontispices des tomes 1 et 2 (Polignac et Peyronnet), 2 portraits gravés au tome 3 (Chantelauze et Guernon-Ranville), planches qui n'ont été livrées aux souscripteurs que le 10 janvier 1831 comme annoncé en fin du tome 3, ce qui explique qu'elle manquent souvent, reliures demi veau glacé rouge, dos à quatre nerfs pointillés et caissons dorés (rel. de l'époque), qqs rousseurs éparses, bel état

Le procès de quatre anciens ministres de Charles X, accusés d'avoir participé au coup de force constitutionnel du 25 juillet 1830 qui a déclenché la révolution de Juillet, se tient devant la Chambre des pairs du 15 au 21 décembre 1830. Il constitue la première grande épreuve politique que doit affronter la monarchie de Juillet, qui en sort victorieuse et affermie. En août 1830, quatre ministres du dernier ministère du règne de Charles X, sont arrêtés alors qu'ils tentaient de fuir à l'étranger. Il s'agit du président du conseil, le prince de Polignac, du garde des sceaux, Jean de Chantelauze, du ministre de l'Intérieur, le comte de Peyronnet, et du ministre de l'Instruction publique, le comte de Guernon-Ranville. Dans la nuit du 26 au 27 août, ils sont internés au fort de Vincennes. Ouvrage écrit par Emile Babeuf, fils du révolutionnaire Gracchus Babeuf.

[Bande dessinée] Charlier (Jean-Michel) et Victor Hubinon.

Dans les griffes du Dragon Noir.

Dupuis, 1952, in-4°, deuxième édition, broché, dos agrafé, couv. illustrée, sans le bandeau «Les aventures de Buck Danny» qui n'apparaît pas sur les premiers albums de la série, dernier titre «Les Pirates du désert» au 2e plat de couv., bon état (BDM 5a, 1952)

La cinquième histoire des « Aventures de Buck Danny » de Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon. Elle est publiée pour la première fois dans le journal Spirou puis sous forme d'album en 1951. En pleine jungle birmane, Buck Danny et ses coéquipiers Tuckson et Tao ont rejoint Susan Holmes. Cette dernière, qui a échappé de justesse à un enlèvement, est en possession des plans ultrasecrets de la prochaine offensive pour la libération de la Birmanie contre les Japonais. Poursuivis de très près par le traître Mo-Choung-Young et les colonnes militaires du Kao-Deï, ils tentent de gagner la baie d'Along pour pouvoir être récupérés par un sous-marin allié. Pour cela, ils se doivent de traverser le territoire de la tribu sanguinaire des Moïs. Mais le péril auquel ils doivent échapper est d'autant plus important qu'ils ne doivent en aucun cas tomber entre les griffes du dragon noir, société secrète aux desseins bien inquiétants... Toute la magie des bandes dessinées de notre enfance...

[Banque] BALOGH (Thomas).

Enquête sur les changements de structure du crédit et de la banque, 1914-1940, publiée sous la direction de Henry Laufenburger. T. III : Les Banques anglaises et leur organisation.

P., Librairie du Recueil Sirey, 1949, in-8°, xii-399 pp, traduit par MM. P. Dieterlen et R. Roux, nombreux tableaux, notes bibliographiques, broché, bon état (Institut scientifique de recherches économiques et sociales)

[Banque] Collectif E. d'Albergo, C. Viret, S. Schweizer et P. Ackermann.

Enquête sur les changements de structure du crédit et de la banque, 1914-1938, publiée sous la direction de Henry Laufenburger. T. II : Les Banques italiennes, par E. d'Albergo Les Banques suisses, par C. Viret, S. Schweizer et P. Ackermann.

P., Librairie du Recueil Sirey, 1940, in-8°, viii-451 pp, tableaux, broché, bon état (Institut scientifique de recherches économiques et sociales)

[BARRETT, Jean-Jacques de].

De la loi naturelle, par M. ***.

P., Defer Demaisonneuve, 1790, 2 vol. in-8°, iv-344 et 291 pp, culs-de-lampe, reliures plein veau marbré, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison basane rouge et verte, coupes filetées, tranches rouges (rel. de l'époque), un mors faible, bon état. Edition originale (Barbier, 2, 1337)

Jean-Jacques de Barrett (1717-1792) est un traducteur français. Fils d'un Anglais qui avait suivi le roi Jacques II en France, il entre à l'École militaire de Paris où il est professeur de latin de 1762 à 1765, puis inspecteur général des études. Franc-Maçon, il était troisième secrètaire de la Loge des Neuf Soeurs.

[Bastille] LINGUET (Simon Nicolas Henri) et DUSAULX (Jean).

Mémoires de Linguet sur la Bastille, et de Dusaulx sur le 14 juillet, avec des notices, des notes et des éclaircissemens historiques, par MM. Berville et Barrière.

P., Baudouin Frères, 1822, in-8°, xl-470 pp, reliure demi-veau blond glacé époque, dos lisse orné de fleurons et de filets dorés, tranches jaunes (Collection des Mémoires relatifs à la Révolution française). Bel exemplaire

Ardent, impétueux, injuste, excessif, cynique, rebelle, talentueux en diable, Linguet (1736-1794) consacra sa vie tout entière à la lutte : lutte contre les Lumières et les coteries littéraires, luttes contre les Parlements et l'injustice, lutte contre la puissance naissante de l'argent, lutte contre les dérives de l'administration royale et l'arrogance de la noblesse de cour... Tant d'ardeur et de hargne finirent par l'envoyer à la Bastille, où il resta deux ans. À sa libération, en 1782, il passa en Angleterre. Il y rédigea ces Mémoires, dont le succès fut immense et qui demeurent à ce jour le plus saisissant tableau de la vie quotidienne dans la célèbre prison. Pamphlétaire, philosophe, historien, économiste, journaliste, Linguet fut l'homme de toutes les audaces, de tous les paradoxes, de toutes les intuitions... "Secrétaire du duc d'Orléans, Dusaulx fut vraisemblablement dans le secret de la préparation de l'insurrection parisienne du 12 juillet 1792 et se trouva à l'Hôtel-de-Ville lorsque la municipalité insurrectionnelle y supplanta les autorités légales. Il fut vraisemblablement aussi de la prise de la Bastille. Ses Mémoires sur la Bastille sont un historique, non des souvenirs. Ses vrais souvenirs se trouvent p. 267-324 de l'édition Berville et Barrière de 1821, sous le titre « L'oeuvre des sept jours, ou Notice tirée de mon journal, depuis le 12 juillet 1789 jusqu'au 18 du même mois inclusivement »." (Fierro, 496)

[Beaumarchais].

Mémoire à consulter pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Ecuyer, Conseiller-Secrétaire du Roi, & Lieutenant-Général des chasses aux bailliage & capitainerie de la Varenne du Louvre, grande vénerie & fauconnerie de France, accusé. (Suivi de) Supplement au Mémoire à consulter pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, .., accusé en corruption de juge & calomnie. (Suivi de) Addition au Supplement du Mémoire à consulter, pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, .., accusé, servant de réponse à Madame Goezman, accusée ; au Sieur Bertrand Dairolles, accusé ; aux Sieurs Marin, gazetier de France, & Darnaud Baculard, conseiller d'ambassade, assignés comme témoins. (Suivi de) Requête d'attenuation pour le Sr Caron de Beaumarchais. (Suivi de) Quatrième mémoire à consulter pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, .., contre M. Goezman, juge accusé de subornation & de faux, Madame Goezman, & le sieur Bertrand, accusés ; les Sieurs Marin, gazetier ; Darnaud-Baculard, conseiller d'ambassade ; & consorts.

Sans lieu [Paris], 1774, in-12, 499 pp, cinq parties en un volume relié demi-veau havane époque, dos lisse orné de filets dorés, tranches jaunes. Manque la page de titre, sinon bon exemplaire sans rousseurs

Réédition en un volume au format in-12 des cinq mémoires de Beaumarchais dans l'affaire Goëzman. Le 17 juillet 1770, le financier Pâris-Duverney meurt et les dispositions qu'il a prises dans son testament en faveur de Beaumarchais sont contestées par le comte de La Blache, son légataire universel. Un procés s'ensuit et les biens de Beaumarchais sont finalement saisis lorsqu'en 1773 il publie à propos des agissements du rapporteur à son procès, le juge Goëzman, quatre mémoires dont l'esprit et la dialectique ont un retentissement considérable et font condamner le juge, le 26 février 1774. Ces mémoires singuliers sont encore le plus beau titre littéraire de leur auteur ; ils l'environnèrent d'une réputation bruyante qui alarma Voltaire lui-meme, jaloux de toute espèce de gloire et lui concilièrent je ne sais quelle faveur publique, dont il tira plus de force que de considération, mais qui n'en préparèrent pas moins le succés de tous ses ouvrages. (Michaud).

[BEAUVAIS DU PREAU (Charles-Théodore].

Précis historique de la révolution de l'Amérique espagnole, dans Annales des faits et des sciences militaires, faisant suite aux Victoires et conquêtes des Français de 1792 à 1815.

Panckoucke, 1818, 2 vol. in-8°, (8)-384-192 pp, un portrait gravé de Thaddeus Kosciuszko, 3 cartes dépliantes (Capitainerie générale de Caracas, partie de l'Amérique du Sud, Mexique), les 2 tomes reliés ensemble en un volume demi-veau glacé rouge, dos lisse orné en long, titres dorés, tranches marbrées (rel. de l'époque), petit manque de papier p. 121-122 affectant quelques lettres, sinon bel exemplaire fort bien relié à l'époque. Peu courant

Cahiers parus de janvier à juin 1818, formant les deux premiers tomes des Annales (il y en a eu quatre parus en 15 livraisons) et contenant le Précis historique de la révolution de l'Amérique espagnole, de 1808 à 1818. (Hatin, 554)

[Beaux-arts] TERRASSE (Antoine).

Edgar Degas.

Milan, Fratelli Fabbri Editori, 1974, in-4°, 95 pp, nombreuses illustrations en noir et en coulurs dans le texte et à pleine page, 2 cartes, biblio, cart. illustré de l'éditeur, bon état (Coll. les Impressionnistes)

Degas par Ernest Rouart ; Degas par Paul Valéry ; Sa vie et son oeuvre ; Degas année par année ; Degas collectionneur.

[BERAUD, Henri].

Le Procès Béraud raconté par Pierre Dominique. Suivi d'une courte étude : Quand Béraud visait l'Académie française.

Loix-en-Ré, Association rétaise des amis d'Henri Béraud, 2011, in-8°, 40 pp, qqs dessins et photos, broché, bon état (Cahier Henri Béraud n° 26, été 2011). Tiré à 400 ex. numérotés seulement

[Bibliographie] VICAIRE (Georges).

Manuel de l'amateur de livres du XIXe.

Editions Douin, 2013, 8 vol. in-8° à l'italienne, brochés, bon état. Réimpression de l'édition de 1891

Nouveau REPRINT en 8 volumes au format A5 paysage avec 2 pages imprimées par page A5. Les caractères sont petits mais parfaitement lisibles. Les avantages de cette nouvelle impression sont : la réduction du volume (les 8 volumes originaux de format 24 x17 cm, 9,5 kg tiennent en 8 volumes A5 de 3 kg ; une très bonne ouverture à plat de l'ouvrage qui facilite la prise de notes manuscrites ; un prix de vente très compétitif. Cette nouvelle impression comprend bien les 8 volumes originaux. Plus de 4.600 pages de cette célèbre bibliographie dédiée aux éditions du XIXe siècle. Indispensable aux amateurs éclairés comme aux libraires pour retrouver les éditions originales et les premières éditions illustrées.

[BITTEAU, J.].

Strasbourg, l'Armée de la Loire, l'Armée de l'Est. Souvenirs d'un télégraphiste, 1870-1871.

Epinal, Henri Fricotel, 1898, in-8°, 459 pp, reliure demi-percaline bleue, pièce de titre basane carmin, dos lisse avec fleuron et double filet dorés (rel. de l'époque), C. de bibl., bon état. Rare

"Monsieur Bitteau avait vingt-trois ans en 1870 lorsqu'il brigua l'honneur de faire partie de la Mission Télégraphique attachée à l'armée du Rhin. Il a réuni en volume aujourd'hui ses Souvenirs de l'année terrible... Voici ce que Philippe Gille, le distingué critique littéraire du Figaro, écrivait récemment à M. Bitteau : « Cher Monsieur, Je veux vous exprimer ici tout l'intérêt avec lequel j'ai lu le récit que vous avez fait du siège de Strasbourg, des services rendus en 1870 par la télégraphie militaire, de Coulmiers, Villersexel, de la retraite de notre malheureuse armée, etc., etc. Tout cela est vivant, palpitant, très bien rendu et, malgré tous les mémoires et récits que j'ai lus sur cette guerre, j'ai lu votre travail avec le même intérêt que s'il était unique. Vous devez essayer, à tous les points de vue, de faire publier tous ces chapitres en un volume, car il serait bien regrettable que de tels documents restassent inédits, ne serait-ce que pour prouver les services rendus par la télégraphie militaire. Encore une fois, recevez mes compliments bien sincères. Votre bien dévoué, Philippe Gille. » Enfermé dans Strasbourg pendant le siège, M. Bitteau s'est rendu très utile en mettant son intelligence et toute l'énergie de sa jeunesse au service des postes d'observation installés à la Citadelle et sur, la plate-forme de la Cathédrale. Le jour de la capitulation, il parvient à s'enfuir, traverse les Vosges à pied, et va se mettre à la disposition du Gouvernement de la Défense nationale, à Tours. Nous le trouvons ensuite dans la mission télégraphique militaire de l'armée de la Loire, puis attaché à l'armée de l'Est. Ce sera sa dernière étape : fait prisonnier avec les divisions de l'héroïque Bourbaki, M. Bitteau est interné à Lucerne." (Baude de Maurceley, La Nouvelle Revue, sept 1898)

[Blake et Mortimer] - JACOBS (E. P.).

Les Trois formules du professeur Sato. 1ère partie : Mortimer à Tokyo.

Editions du Lombard, 1994, in-4°, 46 pp, cartonnage illustré de l'éditeur, bon état (DL avril 1982)

[Blake et Mortimer] - JACOBS (E. P.).

S.O.S. Météores.

Editions du Lombard, 1994, in-4°, 46 pp, cartonnage illustré de l'éditeur, bon état (DL avril 1982)

[BLOY, Léon] ARROU (Pierre).

Les logis de Léon Bloy.

P., Edition du Myrte, 1946, in-12, 156 pp, broché, dos abîmé, état correct

[BLOY, Léon] Collectif.

Léon Bloy. Edition du centenaire, 1846-1946, augmentée de textes inédits.

Neuchâtel, Editions de la Baconnière, Les cahiers du Rhône, n° 11, 1946, in-8°, 222 pp, une photo de Léon Bloy en frontispice, broché, couv. à rabats, bon état (Coll. Les Cahiers du Rhône)

Contributions de Stanislas Fumet, Pierre Termier, Jacques Maritain, Georges Cattaui, Pierre Emmanuel, Albert Béguin, Joseph Bollery, Marcel Lobet, Georges Rouzet, Hubert Colleye, Raïssa Maritain, Georges Rouault, Jeanne Boussac-Termier, plus quelques textes inédits de Léon Bloy

[BLOY, Léon] Collectif.

Léon Bloy. Etudes, souvenirs et témoignages de Stanislas Fumet, Marcel Moré, Théophile Briant, Joseph Bollery, René Martineau, Henri Agel, Pierre Arrou, Paul Jury, Robert Morel, André Dez, Jean Roussel, Henri Lemaitre, Françoise d'Eaubonne et R. Lacroix-à-l'Henri. Lettres inédites.

Toulouse, Didier, 1944, pt in-8°, 177 pp, Léon Bloy parmi les cochons (dessin de Rib), fac-similé d'un carnet de notes de Léon Bloy, biblio, broché, bon état (Coll. Résurrection)

[BOIRY, Philippe] Philippe, prince d'Araucanie.

Histoire du royaume d'Araucanie (1860-1979). Une dynastie de princes français en Amérique latine.

[Neuilly-sur-Seine], S.FA. [Souvenir franco-araucanien], 1979, gr. in-8°, 470 pp, 40 pl. de gravures et photos hors texte, broché, bon état. Edition originale, un des 300 ex. numérotés. Rare

Philippe Boiry (Philippe d'Araucanie) est né à Paris le 19 février 1927. Il est devenu, sous le nom de Prince Philippe (ou Prince Felipe), le prétendant au trône royal d'Araucanie et de Patagonie en invoquant une renonciation en sa faveur faite le 12 mai 1951 par le roi titulaire Antoine III (Jacques-Antoine Bernard) qui meurt à Paris le 26 octobre 1952. Les deux hommes n'avaient aucun lien de parenté. Après un long « règne » de plus d'un demi-siècle, deux fois veuf et sans descendance, le prince Philippe peut encore choisir un successeur par testament selon une habitude bien ancrée dans le royaume d'Araucanie et de Patagonie. Il a publié sous le nom de Philippe dAraucanie, Histoire du Royaume dAraucanie (1860-1979) : une dynastie de princes français en Amérique latine et sous son nom Philippe Boiry, de nombreux recueils de poésie.

[Bolivie].

El Hombre y el Paisaje de Bolivia.

La Paz, 1941, in-8°, 179 pp, broché, couv. à rabats défraîchie avec trace de mouillure ancienne, état correct. Texte en espagnol

1ère partie : La Bolivie vue à travers les intellectuels étrangers. 2e partie : La Bolivie vue à travers ses intellectuels.

[BONHOME COMEYRAS (P.J.) / ROZIER (A.V.)].

Mémoire à consulter et consultation pour M. Louis-Philippe-Joseph d'Orléans.

HOURY, 1790, in-8°, Veuve d'Houry 1790, 79p., petit in-8, broché (couvertures muettes).

[Bordeaux] AUTOMNE (Bernard), Antoine BOE et Pierre DUPIN.

Commentaire sur les coutumes générales de la ville de Bordeaux et pays Bourdelois. Par feu M. Bernard Automne, Avocat en la Cour de Parlement de Bordeaux ; Avec le Recueil des Arrêts Notables, mis en Abrégé par M. Antoine Boe, Avocat au même Parlement. Revus, corrigez & augmentez d'un grand nombre d'observations sur les anciennes décisions, & plusieurs décisions nouvelles : Avec une table de toutes les matières du Commentaire, très-ample, par ordre alphabétique ; & des sommaires à chaque article : Et une autre table pour les arrêts notables ; par Pierre Dupin, avocat audit Parlement. Dernière édition.

A Bordeaux, Chez la Compagnie des Imprimeurs & Libraires, 1737, in-folio, (12)-540-78-61-(3) pp, bandeaux et vignettes, index, avec approbation et privilège du Roy, reliure plein veau marbré, dos à 6 nerfs guillochés ornés de caissons fleuronnés dorés, pièce de titre basane havane, tranches mouchetées rouges (rel. de l'époque), plats frottés avec qqs épidermures et pt manque de cuir au 2e plat, trace de mouillure marginale ancienne en début et fin de volume, coupes frottées, ex. sans rousseurs, bon état. Rare

"Las Coustumas de la vila de Bordeü" nont jamais été traduites en français. Sous Louis XII, le premier président du parlement de Guyenne, Mondot de la Marthonie, travailla à la rédaction des Coutumes de son ressort. La mort suspendit son travail ; mais François de Belcier, qui lui succéda comme premier président, reçut de François Ier l'ordre d'achever son oeuvre. Pour la première fois peut-être depuis la conquête française, les Trois-Etats de la Sénéchaussée de Guyenne sassemblèrent le 7 février 1520. Le travail ne fut terminée quen 1527, et les Coutumes parurent alors sous le titre plus moderne de « Coutumes générales de la ville de Bordeau, sénéchaussée de Guyenne et pays bourdeloys ». Ce sont elles que commenteront Ferron (1544), Automne (1621), Dupin (1728), et les frères Lamothe, eux-mêmes qui les publieront en 1768. Bernard Automne (1574-1666), avocat au Parlement, rédige les Coustumes Generales de Bordeaux. Jusqu'alors elles avaient fait l'objet de plusieurs tentatives de rédaction depuis le règne de Louis XII et de François Ier, dont les commentaires d'Arnauld de Ferron (1515-1563), conseiller au Parlement. Les Commentaires d'Automne seront plusieurs fois publiés après sa mort. Lorganisation administrative de la France, telle que nous la connaissons aujourdhui, date de la Révolution française. En 1790, lancien système administratif des provinces laisse la place aux départements. Sous lAncien Régime, deux systèmes juridiques et administratifs se superposent. Chaque province est régie par le droit coutumier, ensemble de règles locales héritées du Moyen Age. Parallèlement, depuis Paris, le roi tente dimposer son pouvoir par des règles de droit applicables sur lensemble du territoire, alors divisé en généralités. Cest dans ce contexte quà partir du XVIe siècle, lon voit se multiplier les coutumiers, eux-mêmes issus dune longue tradition séculaire qui remonte au Moyen Age et aux coutumes codifiées par Philippe de Beaumanoir. Pour la plupart, ils étaient rédigés par des avocats, professeurs de droit, juristes, ou prélats avec lintention de montrer au roi que chacune des provinces de France avait une histoire et une tradition propres. Aujourdhui, ces coutumiers sont un précieux témoignage pour comprendre la genèse de lEtat en France. En effet, ils montrent comment le particularisme de chacune des provinces sest progressivement fondu dans le centralisme du pouvoir monarchique. Alors même que les intendants relayaient les décisions du Conseil du roi, des fervents défenseurs de lhistoire des provinces racontaient, et parfois même enjolivaient, lorigine de leurs terres pour mieux montrer quils étaient eux aussi de fervents sujets du roi.

[BOULANGER (Général)].

Le Procès du Général Boulanger Rochefort-Dillon devant la Haute Cour de Justice. Compte rendu, jugement, condamnation. Edition illustrée.

P., Librairie Française, 1889, pt in-8°, 266 pp, 17 pl. de gravures hors texte, reliure demi-percaline violine, dos lisse orné d'un fleuron et d'un double filet doré en queue, titre doré (rel. de l'époque), bon état

[Boule et Bill] - ROBA.

Papa, Maman, Boule... et moi.

Dupuis, 1982, in-4°, 54 pp, cartonnage illustré de l'éditeur, bon état (Boule et Bill n° 8)

[Bourbonnais].

La Montagne bourbonnaise par les cartes postales anciennes.

Le Mayet de Montagne (03250), Les Amis de la Montagne Bourbonnaise, 1976, gr. in-8°, 104 pp, 146 photos, reliure pleine toile verte de l'éditeur, rhodoïd, bande conservée, bon état

[Bourgogne] Collectif.

La Bourgogne.

Villeurbanne, Ateliers de constructions électrique de Delle, 1962, gr. in-8° carré, 111 pp, 63 photos, une carte volante, broché, couv. illustrée, bon état

[Bourgogne].

Visages de la Bourgogne. Par Marie Bullier, Pierre de Saint Jacob, Pierre Quarré, Charles Oursel.

Horizons de France, 1942, gr. in-8° carré, 210 pp, 164 gravures et photos dans le texte et à pleine page, 18 pl. hors texte, dont 2 lithographies hors texte en noir et sanguine par Jean Moreau et 12 pl. de costumes, dont 6 en couleurs, 3 cartes dépliantes en 2 couleurs hors texte, 2 tableaux, tableau chronologique, reliure demi-basane naturelle mordorée, dos lisse, pièces de titre et de collection vertes, couv. illustrée conservée (rel. de l'époque), dos uniformément passé, bon état (Coll. Provinciales)

Géographie humaine de la Bourgogne (Marie Bullier) ; Histoire de la Bourgogne (Pierre de Saint Jacob) ; L'Art en Bourgogne (Pierre Quarré) ; La Bourgogne intellectuelle et littéraire (C. Oursel). "On connaît cette belle collection, à laquelle tant de géographes distingués ont collaboré. On sait que chacun de ses volumes est une petite somme sur la province qu'il embrasse, somme richement illustrée et agréablement présentée...." (Jean Pitié, Norois) "Ces volumes, bien que destinés à un large public, sont établis avec le souci d'en faire pour chaque province française une petite encyclopédie géographique, historique, artistique et littéraire. A chacun des volumes préparés par quatre auteurs spécialistes, un de nos confrères a apporté des fruits de son expérience..." (Emile-A. Van Moe, Bibliothèque de l'école des chartes)

[BOURGUIBA, Habib].

Le Procès Bourguiba : 9 avril 1938. Texte intégral des interrogatoires et dépositions, articles de presse et correspondance de Bourguiba. Volume 1.

Tunis, Centre de documentation nationale, 1967, in-8°, xxviii-339 pp, textes réunis et commentés par Mohamed Sayah, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Histoire du mouvement national tunisien)

Premier volume seul (sur 2).

[Bourse].

La Bourse, forum de l'économie. Textes de Paul Guth et Pierre Rondière.

Compagnie des Agents de Change, 1969, in-4°, 120 pp, nombreux documents et photos en noir et en couleurs, reliure pleine toile éditeur, ex. nominatif

[BREMOND, Henri].

Henri Bremond (1865-1933). Actes du Colloque d'Aix, 19-20 mars 1966.

Aix-en- Provence, Editions Ophrys, 1967, gr. in-8°, 168 pp, 6 pl. de photos hors texte, broché, bon état (Publications des Annales de la Faculté des Lettres)

Important colloque sur l'abbé Henri Bremond, personnage controversé et auteur de la monumentale 'Histoire littéraire du sentiment religieux en France', une uvre qui n'a pas été, sur bien des points, dépassée, et qui demeure la base de tout travail sur l'histoire de la spiritualité, et sur l'importance décisive pour la pensée religieuse contemporaine, de la période qui couvre les dernières années du XIXe et les premières années du XXe siècle. Il est impossible de rendre compte ici de la richesse de toutes les communications de ce colloque, et nous n'en retiendrons que quelques-unes : dans son roman 'L'Imposture' paru en 1927. Bernanos a-t-il pris comme modèle Bremond pour créer son héros, l'abbé Cénabre ? (Daniel Pézeril) ; Marc Venard replace l'uvre de Brémond dans le cadre de l'historiographie contemporaine ; Jean Mesnard souligne quelques intuitions de l'auteur qui lui paraissent divinatrices : les rapprochements nombreux entre Saint-Cyran et le fondateur du méthodisme Wesley, l'origine biblique du cri « Feu » prononcé par Pascal dans son célèbre Mémorial, etc.

[Bretagne] Collectif.

L'écrit, instrument de communication. Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne - 1485-1985, Cinquième centenaire de l'introduction de l'Imprimerie en Bretagne.

Rennes, Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, 1985, gr. in-8°, 628 pp, illustrations, broché, bon état (Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, 62)

"La Bretagne des cinq derniers siècles ne fut pas un « désert du livre ». C'est ce que s'attachent à souligner, entre autres, les vingt-six contributions historiques et la vaste chronique des bibliothèques bretonnes du volume consacré par la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne au demi-millénaire de l'introduction de l'imprimerie en Bretagne. Avant même l'apparition de la typographie, la province déjà fait place à l'écrit : des scriptoria monastiques, dont l'activité reste cependant difficile à cerner, y fonctionnent dès le haut Moyen Age (H. Guillotel) ; il est attesté dès la fin du XIVe siècle que les ducs de Bretagne sont aptes, non seulement à lire, à écrire et à signer, mais aussi à favoriser le développement des métiers du manuscrit puis de l'imprimé (M. Jones). Implantée de bonne heure à Brehan-Loudéac, l'imprimerie a peine toutefois à s'acclimater définitivement en Bretagne. Passé le temps des pionniers et des mécènes nobiliaires ou monastiques, le marché impose sa loi et toute une province se trouve marginalisée pour plusieurs siècles. L'analyse et l'explication de ce phénomène d'ensemble sont donc au centre des réflexions. Ainsi M. Simonin, tirant « Les leçons de Brehan » (p. 99-110), propose à juste titre de recentrer la recherche sur la « face inconnue de la Gallia typographica », à savoir la librairie et ses réseaux, « l'histoire de la pénétration du livre » plus que de sa production locale. J. Quéniart, à partir des résultats fort médiocres de l'alphabétisation bretonne, tente de cerner, en amont, la persistance d'une culture orale péninsulaire fortement enracinée et le poids de la langue bretonne, et, en aval, les « limites de la clientèle », le sous-développement typographique et la dépendance vis-à-vis des libraires normands et parisiens (« Livre et lecture en Bretagne », p. 287-300). Confirmant ces analyses, des articles plus circonstanciés font la démonstration d'une implantation typographique fragile, nettement tributaire des marchés monopolistes et de l'activité institutionnelle (Rennes, seul foyer stable, est le siège du parlement de Bretagne, dont l'exil, en 1675-1689, est une véritable catastrophe provinciale), de l'immigration des talents (parmi les plus grandes dynasties d'imprimeurs bretons, les Doublet sont originaires de Coutances, les Vatar probablement d'Auxonne, via Tours et Angers, et les Hovius des Pays-Bas), et menacée quotidiennement par la concurrence de diffuseurs ambulants, voire clandestins (A.-J. Lemaître, « Diffusion du livre et publications clandestines », p. 313-328). A ces caractéristiques de l'Ancien Régime, il semble bien que la Révolution et le début du XIXe siècle n'aient pas apporté de progrès immédiats. Le cas de Rennes (J. Gury, « Lire à Rennes de Louis XVI à Louis-Philippe », p. 395-405), laisse même apparaître les indices d'une régression... Il n'en reste pas moins qu'échappant au strict point de vue comparatiste qui la cantonne dans son image de province retardataire de notre hexagone, la Bretagne a développé une forme originale et parallèle d'échanges culturels. La langue bretonne, copieusement raillée par Voltaire, n'en est pas moins restée le fondement vivant de la culture orale locale ; elle a joué aussi un rôle majeur dans l'alphabétisation populaire, campagnarde notamment, et cela dès l'expansion de la Réforme catholique dans la province..." (Jean-Dominique Mellot, Bibliothèque de l'école des chartes, 1991)

[Bretagne].

Décret de l'Assemblée nationale au sujet de la Chambre des Vacations du Parlement de Rennes du 11 janvier 1790.

P., Imprimerie nationale, 1790, in-12, 2 pp, reliure demi-maroquin ocre, dos lisse orné de motifs dorés, titres dorés, bel exemplaire très finement relié

[Bretagne].

Décret de l'Assemblée nationale au sujet de la Chambre des Vacations du Parlement de Rennes du 11 janvier 1790.

P., de l'Imprimerie Nationale, 1790, in-12, 2 pp, reliure demi-maroquin ocre, dos lisse orné de motifs dorés, bel exemplaire très finement relié

[Bretagne].

La Bretagne en compagnie de Balzac, Barrès, Le Braz, Briand, Châteaubriand, Lamennais, Michelet, E. Reclus, Renan, Stendhal, etc.

Arts et métiers graphiques, s.d. (1934), in-4°, 64 pp, nombreuses photos, cartes, dos abîmé

[BRION, Marcel].

Marcel Brion : Humaniste et « passeur ». Actes du colloque international de la Bibliothèque nationale de France, 24-25 novembre 1995.

Albin Michel, 1996, in-8°, 261 pp, biographie, bibliographie, broché, couv. illustrée d'une photo de Brion, bon état

21 communications érudites : Marcel Brion et l'Europe ; Marcel Brion, un humaniste ; Les « passages » ; Marcel Brion et la peinture.

[BRISSOT, Jean-Pierre].

Recherches philosophiques sur le droit de propriété considéré dans la nature, pour servir de premier chapitre à la « Théorie des loix civiles » de Linguet, par un jeune philosophe.

P., EDHIS, 1966, in-8°, xii-116 pp, broché, bon état. Reprint de lédition originale qui fut imprimée à une vingtaine dexemplaires seulement en 1780

Très vive attaque contre la propriété. Cette édition est la seule a donner le texte intégral qui fut, par la suite, amendé par lauteur, lui-même le jugeant trop violent.

[BRUGUIER,Michel].

14ème D.I. : Au service de la victoire.

Offenbourg (Allemagne), Imp. Franz Burda, octobre 1945, in-4°, 65 pp, lettres-préfaces du général de Lattre et du général Salan, 185 photos de Pierre Amalric, J. G. Séruzier, de la Taille, Houguenade, E. Bauer, texte de Michel Bruguier, illustrations de Mab Brunhes, cart. éditeur, gardes illustrées, titre doré au 1er plat, bon état, envoi a.s.

On joint un Bulletin d'information de la Première Armée Française « Rhin et Danube » (numéro spécial du 14 juillet 1945, sur « Le 14 juillet de la liberté. Le peuple français acclame l'Armée Française de la Victoire », 12 pages avec 17 photos, état correct).

[Brésil].

Contes traditionnels du Brésil. Réunis et présentés par Luis da Câmara Cascudo.

P., G.-P. Maisonneuve et Larose, 1978, gr. in-8°, 252 pp, traduit du portugais (Contos tradicionais do Brasil. Confrontos e notas, 1946), une photo de Luis da Câmara Cascudo en frontispice, broché, bon état (Coll. Les littératures populaires de toutes les nations)

Merveilleux Brésil où s'entremêlent harmonieusement tant d'ethnies si variées, races prestigieuses toujours fideles à ses origines, Indiens, Portugais, Africains et aussi Européens et Asiatiques qui ont su apporter le sel de leur civilisation et de leur culture...

[Burckhardt] MASSE (Danièle).

Burckhardt au coeur de l'Egypte. Textes rassemblés, traduits et présentés par Danièle Masse.

Magellan & Cie, 2005, gr. in-8°, 128 pp, nombreuses illustrations en sépia et en couleurs, chronologie, broché, couv. illustrée à rabats, bon état (Coll. Traces & Fragments)

« Quand nous avons atteint le sommet, j'ai laissé mon guide avec les chameaux et je suis descendu dans une fissure presque perpendiculaire envahie de sable, pour examiner le temple d'Abou Simbel, dont on m'avait vanté les splendeurs. Aucune route ne mène aujourd'hui à ce temple, mais il est probable qu'un changement soit intervenu dans le cours du Nil et autrefois il existait peut-être un chemin le long du rivage pour atteindre l'édifice. Ce dernier se dresse à environ vingt pieds au-dessus du fleuve, entièrement découpé dans la falaise rocheuse et en parfait état de conservation... » Espion (?) suisse-allemand, Johan-Ludwig Burckhardt (1784-1817) découvre l'Orient, engagé par la mythique African Association britannique pour explorer l'intérieur du continent africain et découvrir de nouvelles routes commerciales. Connaissant parfaitement la langue et la civilisation arabes, il s'habille en bédouin, parcourt le désert et fréquente les tribus nomades sous le nom de Sheikh Ibrahim. Il est le premier Européen à accomplir le pèlerinage à La Mecque et redécouvre des lieux oubliés, enfouis sous les sables depuis des siècles : Pétra en Jordanie, et le magnifique temple d'Abou Simbel en Egypte. Par sa curiosité insatiable hors des modes orientalistes, Burckhardt est aussi notre contemporain : c'est l'un des rares voyageurs du XIXe siècle à poser un regard d'expert objectif sur le monde arabo-musulman. Danièle Masse, docteur ès-lettres, est enseignante en lettres modernes. Chargée de cours pendant dix ans à l'Université de Toulon et du Var, son domaine de recherche concerne le voyage en Orient aux XVIIIe et XIXe siècles. Voyageuse passionnée par la civilisation arabo-musulmane, c'est à elle que l'on doit aujourd'hui une meilleure connaissance de l'existence mystérieuse de Johan-Ludwig Burckhardt et de son uvre de découvreur.

[BUREAU, Paul] Cahiers de la Nouvelle Journée, 1.

Paul Bureau.

Bloud & Gay, 1924, in-8°, 199 pp, broché, dos scotché, état correct

Notes sur l'homme (St. de Lanzac de Laborie), Le Moraliste (E. Jordan), Le Sociologue (P. Méline), L'Apologiste et le Chrétien (P. Archambault), témoignages de Paul Gemähling, Léonard Constant, Paul de Rousiers, Georges Guy-Grand, Mgr Baudrillart.

[BUREAU, Paul] MÉLINE (Pierre).

Paul Bureau.

Bloud & Gay, 1932, pt in-8°, 157 pp, un portrait de Paul Bureau en frontispice, broché, état correct (Coll. Les Maîtres d'une génération)

Disciple de Frédéric Le Play contemporain dAuguste Comte, Paul Bureau demeure largement sous-évalué : républicain, membre du Comité catholique pour la défense du droit, chantre du familialisme, il enseigne à la faculté libre de droit de Paris, à lÉcole des hautes études sociales, et participe à lexpérience des universités populaires. Avec sa verve polémique et ses combats contre le désordre de la vie publique et privée, il fut un acteur de premier plan dans les luttes qui secouèrent si violemment le monde des catholiques au tournant du XXe siècle : affaire Dreyfus, séparation de lÉglise et de lÉtat, seconde démocratie chrétienne. Catholique fervent, professeur de droit, intellectuel engagé, Bureau sest fait connaître par des prises de position qui lui valurent une réputation des plus sulfureuses, tout particulièrement dans les milieux catholiques.

[Calendrier].

Concordance des calendriers grégorien et républicain. Préface par Albert Soboul.

Librairie historique Clavreuil, 1975, in-8°, 83 pp, broché, bon état

"... De nos jours, une table de concordance des calendriers républicain et grégorien constitue l'un des instruments de travail indispensable à tout spécialiste de l'époque révolutionnaire. À ce titre, la table publiée par la Librairie Clavreuil ne peut qu'être accueillie avec faveur par les chercheurs et les érudits comme par les étudiants." (Extrait de la préface d'Albert Soboul).

[CAMBON (Paul)].

Paul Cambon, ambassadeur de France (1843-1924), par un diplomate.

Plon, 1937, in-8°, 323 pp, 12 gravures hors texte, reliure demi-basane bordeaux à la bradel, dos lisse, couv. conservées

L'homme : l'aspect, le caractère. La carrière administrative. Tunis. Madrid. Constantinople. Londres : l'Entente cordiale, la Guerre. La retraite. L'ouvrage a été écrit par Henri Cambon, son fils.

[Cambon].

Paul Cambon, ambassadeur de France (1843-1924), par un diplomate.

Plon, 1937, in-8°, 327 pp, 12 gravures hors texte, broché, bon état

L'homme : l'aspect, le caractère. La carrière administrative. Tunis. Madrid. Constantinople. Londres : l'Entente cordiale, la Guerre. La retraite. L'ouvrage a été écrit par Henri Cambon, son fils.

[Canal de Suez] BURCHELL (S. C.) et André CHASSIGNEUX.

Le Canal de Suez.

Editions RST, 1967, pt in-4°, 153 pp, 135 illustrations (gravures, tableaux, photos, cartes) en noir et en couleurs, index, cart. illustré de l'éditeur, bon état

[Canal de Suez] DUFF (Reginald Eustace Bluett).

Cent ans du canal de Suez, 1869-1969.

P., Editions Maritimes et d'Outre-Mer, 1971, in-8°, 241 pp, traduit de l'anglais, préface de Xavier Leurquin, 2 cartes, broché, bon état

[CARACCIOLI, Louis-Antoine de].

La Vie du pape Clément XIV, (Ganganelli). Nouvelle édition revue et corrigée.

P., Veuve Desaint, 1776, in-12, x-(1)-452 pp, un frontispice allégorique, une vignette et un cul-de-lampe, reliure plein veau raciné, dos à 5 nerfs guillochés et caissons ornés, pièce de titre basane carmin, coupes filetées, tranches rouges (rel. de l'époque), bon état

[Caricature] NADAR.

Petit Journal pour rire. Directeur Ch. Philipon ; rédacteur en chef Nadar.

P., aux bureaux du Journal Amusant, du papier comique, du musée cosmopolite, etc, 1856-1867, 12 vol. in-4°, soit les numéros 1 à 600 de la 1ère série reliés à l'époque en 12 volumes, premières pages des couvertures en couleur au pochoir, environ 9600 illustrations originales par Bertall, Nadar, Gustave Doré, etc., reliures demi-toile violine, dos lisses avec filets à froid, titres et tomaisons dorés, qqs dos et plats lég. défraîchis mais intérieurs très propres et d'une extrême fraîcheur, sans aucune rousseur, bon état. Rare et superbe

Le « Petit Journal pour rire » fait suite, en 1856, au « Journal pour rire » fondé par Charles Philipon en 1848, publié en quatre pages grand-in-folio. Hebdomadaire paraissant le samedi, c'est en quelque sorte une édition populaire et meilleur marché du « Journal amusant ». Le premier rédacteur en chef est Nadar et le premier numéro parait le 23 février 1856. La 1ère série comporte 671 numéros de 1856 à 1868. La première page est ornée d'une grande composition coloriée. De nombreux illustrateurs ont participé au succès de ce journal populaire, dont Gustave Doré, Nadar, Bertall, Edmond Bayard, Marcelin, Riou, Randon, Thiéry, Baric, Monta, Stop, Béguin, Lefils, Chagot, etc. Les illustrations des couvertures seront essentiellement assurées par Alfred Grévin (1827-1892). Ce journal vaut pour son texte et pour ses illustrations. Les amateurs apprécieront les représentations très stéréotypées de la femme libellule et du bourgeois à côtelettes de lépoque. Un bel exemple de physiologie de la société à la fin du XIXe siècle, à la façon des Français peints par eux-mêmes...

[CARNOT, Lazare].

Mémoires historiques et militaires sur Carnot, rédigés d'après ses manuscrits, sa correspondance inédite et ses écrits. Précédés d'une notice par P.-F. Tissot.

P., Baudouin Frères, 1824, in-8°, xxviii-394 pp, un portrait gravé en frontispice, un fac-similé dépliant hors texte, reliure demi-basane havane, dos lisse avec filets dorés, pièces de titre et d'auteur basane noire, tranches mouchetées (rel. de l'époque), qqs rares rousseurs, dos lég. frotté, bon état (Coll. des Mémoires relatifs à la Révolution française). Edition originale

Il ne s'agit pas de mémoires écrits par Carnot, mais d'une biographie tirée des documents qu'il a laissés. (Tulard, 276)

[CARNOT, Lazare].

Mémoires sur Carnot, par son fils.

P., Pagnerre, 1861-1864, 4 vol. in-8°, 592 et 640 pp, un portrait gravé de Lazare Carnot en frontispice du premier volume (qqs rousseurs), reliures pleine toile écrue, dos lisse, pièces de titre basane carmin, couvertures conservées (rel. postérieures), qqs marques au crayon en marges, bon état (Fierro, 270 ; Tulard, 276)

Mémoires sur [Lazare] Carnot, par son fils [Hippolyte]. Edition originale en 2 tomes et 4 volumes : Tome premier (première partie), tome premier (seconde partie), tome second (première partie), et tome second (deuxième partie). Pagination continue par tome. Un témoignage de premier ordre sur l'organisateur de la victoire (1753-1823). "Ce ne sont pas des mémoires, mais des biographies à partir des papiers laissés par Carnot et de témoignages de contemporains. La Révolution occupe tout le tome 1 et le tiers du second." (Fierro, 270)

[CARRA, Jean-Louis].

M. de Calonne tout entier, tel qu'il s'est comporté dans l'administration des finances, dans son commissariat en Bretagne, etc., etc. Avec une analyse de la requête au roi, et de la réponse à l'écrit de M. Necker. Ouvrage critique, politique et moral.

Bruxelles, 1788, in-8°, viii-370-36 pp, reliure demi-vélin, dos lisse, titre manuscrit, tranches rouges (rel. moderne), bon exemplaire. Edition originale

Rédacteur, avec Louis-Sébastien Mercier, des "Annales Patriotiques", quotidien qui eut un immense succès et exerça une grande influence politique, auteur du célèbre et sulfureux "Système de la raison...", Jean-Louis Carra donne, ici, une des meilleures critiques de l'administration financière de Calonne.

[CARRA, Jean-Louis].

Mémoires historiques et authentiques sur la Bastille, dans une suite de près de trois cens emprisonnemens, détaillés & constatés par des pièces, notes, lettres, rapports, procés-verbaux, trouvés dans cette forteresse, & rangés par époques depuis 1475 jusqu'à nos jours, &c. Tome II : 1703-1762.

A Londres, et se trouve à Paris, chez Buisson, 1789, in-8°, 428 pp, avec une planche format in-4°, représentant la Bastille au moment de sa prise, gravée par N. Sellier (traces de mouillures anciennes sur la gravure), reliure demi-toile verte, dos lisse indiquant "Histoire de la Bastille" sans mention de tomaison (reliure modeste du milieu du XIXe s.), état correct. Tome II seul (sur 3) concernant les années 1703-1762. Comme indiqué, il n'est pas mentionné de tomaison au dos et un précédent propriétaire a soigneusement gommé les mentions "tome II" sur la page de titre et "fin du tome II" sur le dernier feuillet de texte.

[CARROLL, Lewis] PARISOT (Henri).

Lewis Carroll. Une étude par Henri Parisot, oeuvres choisies, bibliographie, dessins, portraits, fac-similés.

Seghers, 1952, in-12 carré, 219 pp, 12 pl. d'illustrations hors texte, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Poètes d'aujourd'hui, 29). Edition originale sur papier d'édition

[Carte de Madagascar].

Essai d'une carte des sols de Madagascar. Par Henri Besairie.

Service des Mines de Madagascar, 1946, (50 x 74), * pp, carte imprimée en noir et rouge sur papier fort, bon état

[Cartulaire].

Cartulaire du Chapitre royal de Saint-Pierre-de-la-Cour, au Mans. Publié par le vicomte Menjot d'Elbenne.

Le Mans, au siège de la société, 1904, gr. in-8°, 291 pp, une illustration pleine page (poterne Saint-Martin) et un sceau dans le texte, broché, couv. défraîchie, bon état (Archives historiques du Maine IV, 1er fascicule). Un deuxième fascicule de « Supplément » a été publié en 1907

"Dans le présent volume, les membres de la Société des Archives historiques du Maine trouveront, non seulement les textes contenus dans les quelques folios du Cartulaire de Saint-Pierre-de-la-Cour venus entre les mains de M. le vicomte Menjot d'EIbenne, après avoir échappé a la destruction du volume opérée pendant la Révolution, mais même ceux de ses documents dont le chanoine G. Savare nous a conservé des copies si défectueuses, et tous ceux que les intelligentes recherches de notre savant confrère sont parvenues à faire sortir des cartulaires, dépôts d'archives et bibliothèques publiques ou privées de la région, et même de l'étranger. Il opère donc une reconstitution aussi complète que possible de l'ancien trésor de la Sainte Chapelle du Mans, tel qu'il existait autrefois. (...) En décembre 1903, quand notre Société se décidait, sans attendre le reste du volume, à mettre en distribution le premier fascicule du Cartulaire, elle s'était engagée à y ajouter le complément du livre : titre, supplément et table ; on trouvera ici le titre, un supplément contenant 44 documents, et une excellente table des noms de personnes et de lieux, oeuvre de patience, due à notre confrère, M. l'abbé Denis..." (préface du 2ème fascicule, publié en 1907)

[CARZOU] LAMBERTIN (Pierre).

Carzou. Le temps et l'espace de Carzou.

Julliard, 1961, in-8°, 139 pp, 34 planches hors texte reproduisant des dessins de Carzou, broché, jaquette illustrée en couleurs, édition originale, ex. du SP, prière d'insérer, envoi a.s. de Carzou sur la page de faux titre. Edition originale de cet ouvrage illustré sur Jean Carzou (né en 1907) et son oeuvre (Bénézit II/569). Bon exemplaire

[CASSAGNAC, Paul de].

La journée de Sedan devant la Cour d'assises de la Seine. Procès Paul de Cassagnac. Cour d'assises de la Seine : Audiences des 12, 13 et 15 février 1875. Publié par Le Gaulois.

P., Lachaud et Cie, 1875, in-12, 128 pp, préface de Edmond Tarbé (directeur du Gaulois), reliure demi-percaline bordeaux, dos lisse, pièce de titre basane verte, couv. conservées, bon état. Rare

"C'est demain que vient devant la Cour d'assises de la Seine le procès intenté par M. le général de Wimpffen à notre confrère Paul de Cassagnac, rédacteur en chef du Pays. M. le général de Wimpffen, signataire de la capitulation de Sedan, auteur d'un livre où les événements de cette douloureuse journée sont tournés à sa plus grande gloire et à sa plus complète réhabilitation, et depuis collaborateur assidu de plusieurs feuilles radicales, attaqué dans ces trois cordes sensibles par MM. Paul de Cassagnac et Paul de Léoni, a saisi le tribunal civil d'une plainte en diffamation, renforcée d'une demande de 25,000 francs de dommages-intérêts. Pour cette double revendication d'honneur et d'argent, le général s'adjoignit Me Jules Favre. li ne pouvait faire un choix plus heureux... pour ses adversaires. Aussi Me Grandperret, l'éminent défenseur du Pays, n'eut-il pas grand'peine à faire admettre par le tribunal civil l'exception d'incompétence soulevée par M. Paul de Cassagnac..." "Nous pensions donner à nos lecteurs le compte-rendu sténographique du procès que M. le général de Wimpffen intente, devant la Cour d'assises, à notre confrère Paul de Cassagnac, et qui sera, en réalité, par la nature des personnages militaires appelés en témoignage, tels, par exemple, que les généraux Ducrot, Douay, Lebrun, etc., le véritable procès de la journée de Sedan. Mais, pour arriver en temps utile, il nous eût fallu pour le moins huit sténographes et, vu l'exiguïté de la salle, on n'a pu mettre à notre disposition qu'un nombre de places bien inférieur. Devant cette impossibilité matérielle, il nous a fallu, à notre grand regret, renoncer à la sténographie. Mais nos lecteurs n'y perdront rien, et le supplément que nous leur avions promis, ils l'auront, quand même. Quatre de nos collaborateurs, rompus au travail des audiences, reproduiront le procès dans ses moindres détails et en donneront le compte-rendu le plus complet que puisse publier un journal de Paris." (Le Gaulois, 12 février 1875) "... La Gazette du Midi annonce que la police à effectué chez un libraire de Marseille la saisie d'une brochure intitulée La journée de Sedan devant la Cour d'assises de la Seine, par M. Paul de Cassagnac. La vente de cette brochure est interdite par décision du ministre de l'intérieur." (Journal des débats politiques et littéraires, 1875)

[Catalogue d'exposition].

Le Parisien chez lui au XIXe siècle, 1814-1914.

Archives nationales, 1976, pt in-4°, 166 pp, préface de Jean Favier, avant-propos de Jean-Pierre Babelon, textes de Madeleine Fargeaud et Adeline Daumard, 161 illustrations reproduites parmi plus de 700 numéros présentés et commentés (photographies, peintures, dessins, affiches, etc.), chronologie, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

Sur l'homo domesticus du XIXe siècle, nous avons réuni les témoignages des "hommes de l'art", de Boilly à Vuillard, de Balzac à Proust, de Daumier à Poulbot ; en face, dans l'autre plateau, nous avons tout le fatras des papiers sans valeur de chaque jour, les quittances de loyer, les mémoires de frotteur, les factures de vidange ou de déménagement, les inventaires après décès. La double image, celle de la description "rédigée" et celle du quotidien vécu se déploie donc à notre regard comme ces vues stéréoscopiques que le siècle de Victor Hugo aimait tant ; placées dans l'oculaire, ces deux vues doivent ce marier pour nous donner l'illusion du relief. (Jean-Pierre Babelon, avant-propos)

[Catalogue].

La Jambe Artificielle « La Française ». Créée par des Français. Exécutée dans des ateliers français.

P., Etablissements A. Claverie, s.d. (1919), pt in-4° (27,5 x 18,3), 28 pp, 4 planches en couleurs représentant la jambe artificielle en chromolithographie sous serpentes légendées, 48 dessins et figures en noir dans le texte, broché, couverture papier gaufré avec vignette estampée, bon état

Surprenante et très belle plaquette publicitaire française parue en 1919 qui sadresse surtout aux soldats qui en sont revenus. A la fin de la Grande Guerre, la France compte plus de quatre millions de blessés dans ses rangs. Aveugles, « gueules cassées », manchots, unijambistes et culs-de-jatte ne pouvaient rester très longtemps cachés. Ils sortaient des hôpitaux et se retrouvaient parmi les civils. Il est difficile aujourd'hui, de se représenter la place qu'occupaient les mutilés dans la société française d'après-guerre ; ils faisaient partie du décor quotidien et l'Etat et les sociétés de bienfaisance tentaient de les réinsérer dans la vie productive. Dès 1915, les publicités pour les prothèses se multiplient dans les journaux, comme celle de la jambe artificielle vantée par la firme La Française : « Tous les amputés marchent ! » Les nombreuses illustrations présentent les différents modèles en situation, aussi bien des ouvriers et des manutentionnaires en action que des hommes en tenue de soirée ou habillés pour pratiquer le tennis (mais aussi des chasseurs, sportifs, cyclistes, paysans, alpinistes, etc.), et des vues des ateliers de fabrication.. Des « modèles de luxe » sont également proposés... « La célèbre « Jambe de Bois », qui, à lheure actuelle, triomphe très nettement des jambes de cuir ou de métal, est dinvention essentiellement nationale. (...) On a toujours, à ce point de vue, opposé nettement la fabrication française, consciencieuse et loyale, à la camelote étrangère et aux produits de pacotille trop souvent faits en trompe-loeil et décevant presque toujours les imprudents qui les adoptent ». (Avant-propos)

[CAUNES, Auguste].

Procès politique et républicain du citoyen Auguste Caunes.

Paris, 1831, in-8°, 37 pp, bradel plein papier marbré (rel. moderne), qqs rares rousseurs, bon état. Rare

Procès d'Auguste Caunes pour la publication de : Des moyens d'instituer le gouvernement de tous, ou autrement dit le gouvernement républicain, sans anarchie, sans déchirement et sans factions.

[Cavalerie] Ministère de la Guerre.

Décret du 12 mai 1899 portant Règlement sur les Exercices et les Manoeuvres de la cavalerie. Tomes I, II, III.

P., Imprimerie Nationale, 1899, 3 vol. in-16, 284, 181 et 144 pp, dont 63 pages de musique, figures dans le texte, cart. papier vert imprimés de l'éditeur, état correct

[Cavalerie] Ministère de la Guerre.

Décret du 20 octobre 1892 portant Règlement sur le Service intérieur des Troupes de Cavalerie.

P., Imprimerie Nationale, 1896, in-16, 498 pp, tableaux dépliants, cart. papier vert imprimé de l'éditeur, mque la page de titre, état correct

[Cavalerie] Ministère de la Guerre.

Instruction spéciale pour Le Transport des Troupes de Cavalerie par les voies ferrées.

P., Imprimerie Nationale, 1896, in-16, 146 pp, 26 planches dépliantes in fine, tableaux, cart. papier vert imprimé de l'éditeur, couv. lég. salie, bon état

Les planches sont bizarrement numérotées I à XXI, XXIV, XXV, XXVbis, XXXI et XXXV, mais il ne semble rien manquer. Par exemple, les planches XXVbis et XXXI sont imprimées sur les 2 faces du même feuillet !

[Cavalerie] Ministère de la Guerre.

Instruction sur la conduite des Voitures à donner dans les Régiments de Cavalerie aux hommes susceptibles d'être classés comme réservistes dans l'artillerie ou dans le Train des Equipages militaires.

P., Imprimerie Nationale, 1889, in-16, 44 pp, 15 figures dans le texte, broché, couv. lég. salie, bon état (Mennessier de La Lance, I, 673)

[Cavalerie].

Ordonnance sur l'exercice et les évolutions de la Cavalerie du 6 décembre 1829.

P., chez Anselin, Libraire de la garde royale, 1830, fort in-12, reliure plein veau, plats estampés à froid, dos lisse orné, pièce de titre basane noire, tranches jaunes (rel. de l'époque), petites taches d'encre sur les plats, bon état. Manque le premier volume de texte

Tome II seul (sur 2) contenant TOUTES LES PLANCHES et des tableaux de commandement. Soit 130 planches (la plupart dépliantes et plusieurs fois repliées) avec illustrations (soldats en uniforme dans diverses postures) et tableaux + 8 planches dépliantes de partitions de musique. Les planches et les tableaux de commandement ont été reliés dans l'ordre suivant : planches 50-84 (Ecole du cavalier à cheval) ; pl. 93-100 (Ecole de l'escadron à cheval) ; pl. 85-92 (Ecole de l'escadron à cheval) ; pl. 1-49 (Bases de l'instruction ; Ecole du cavalier à pied) ; tableaux de commandemens (84 pages paginées de 117 à 200) ; catalogue de la librairie Anselin (8 pp) ; planches 101-130 (Evolutions de régiment ; Evolutions de ligne) ; 8 planches de partitions. Une pl. déchirée sans manque (pl. 79).

[CAZENEUVE, Jean-Pierre].

Essai de chronologie à l'usage des élèves des Ecoles chrétiennes. Par F. I. C.

P., Institut des Frères des Ecoles chrétiennes, 1881, in-12, 82 pp, nombreux tableaux généalogiques, cart. de l'époque, dos muet, bon état. Peu courant

Tableaux généalogiques et chronologie d'Histoire de France, des Gaulois à 1871. Lorsqu'un Frère des Ecoles chrétiennes écrivait un livre, son nom n'était pas mentionné, mais on indiquait les initiales du Supérieur général en fonction. Ici, l'auteur et le Frère Supérieur général de l'Institut ne font qu'un : F. I. C. : Frère Irlide (nom civil Jean-Pierre Cazeneuve, 1814-1884, Supérieur de 1875 à 1884).

[Centenaire de l'Algérie].

L'Armée d'Afrique, 1830-1930. Son évolution, ses uniformes (40 figurines en couleurs).

Commissariat général du Centenaire de l'Algérie, s.d. (1930), pt in-4°, (28) pp, préface du Maréchal Franchey d'Esperey, non paginé, 40 illustrations en couleurs, broché, bon état

[CERVANTÈS SAAVEDRA].

Don Quichotte de la Manche. Illustrations de Henri Morin.

P., Henri Laurens, s.d. (1934), in-4°, 144 pp, édition pour la jeunesse d'après une traduction de Florian, précédée d'une introduction par M. L. Tarsot, 80 illustrations (dont 8 en couleurs) par Henri Morin, reliure demi-toile rouge de l'éditeur, avec une illustration en couleurs au 1er plat, petite déchirure en marge des 5 premières pages sans manque et sans atteinte au texte, bon état

L. Tarsot, chef de Bureau au Ministère de l'Instruction publique est l'adaptateur de ce texte, l'un des chef-d'oeuvres de la littérature universelle. Si sa tâche l'effraie au début, il se justifie ainsi : "C'est que "Don Quichotte" n'est pas seulement une belle histoire, une des plus belles qu'on ait écrites en aucune langue, c'est encore un livre souverainement bon. Il amuse l'esprit et fortifie le coeur." C'est pourquoi il est mis à la portée des enfants, dans une édition agrémentée de dessins en couleurs et en noir et blanc d'Henry Morin.

[CHAMBRUN]. BODIKER (Président de l'Office impérial des Assurances à Berlin).

Le Comte de Chambrun et le Musée Social.

P., Typographie Chamerot et Renouard, 1896, gr. in-8°, 16 pp, broché, état correct

[CHANCEL].

Essai généalogique de la famille Chancel. Par Jacques Vincent.

Lyon, Bibliothèque Généalogique Editions, 2000, in-8°, 44 pp, index des patronymes cités, broché, bon état

[Chanson de Geste].

Histoire de Raoul de Cambrai et de Bernier, le bon chevalier. Chanson de geste du XIIe siècle.

Troesnes, Corps 9 Editions, 1986, in-8°, 245 pp, traduction par R. Berger et F. Suard, introduction historique de Michel Rouche, tableaux généalogiques, glossaire, table des noms propres, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Trésors littéraires médiévaux du Nord de la France)

[Chanson] LONERGAN (David).

La Bolduc. La vie de Mary Travers (1894-1941).

Québec, Isaac-Dion Editeur, 1992, in-8°, 213 pp, 27 photos et 2 fac-similés, discographie, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

Mary Rose Anna Travers dite La Bolduc est une auteur-compositrice-interprète québécoise née le 4 juin 1894 à Newport et morte le 20 février 1941 à Montréal. Musicienne autodidacte, considérée comme la première « chansonnière » du Québec, elle a connu un succès phénoménal auprès du public québécois et la consécration par le biais du disque.

[CHASSERIAUX, Louis] - LADHERPE (Marie de).

Une figure de soldat. Récit. Avec la collaboration de Mme Chassériaux.

Avignon, Edition Imprimeries Rullière-Libeccio, 1971, gr. in-8°, 335 pp, une photo et un fac-similé sur 2 pl. hors texte, broché, bon état, envoi a.s. de M.-M. Chassériaux. Biographie de Louis Chassériaux (1877-1956), officier de carrière avant le premièr conflit mondial, lieutenant d'artillerie, Croix de guerre 1914-1918, puis Intendant militaire à Avignon, membre correspondant du Comité des travaux historiques et scientifiques (1938), membre de la Société d'économie politique (1933) et de la Société de statistique de Paris (1933), construite à partir de larges extraits de sa correspondance, en particulier pendant la Première Guerre mondiale.

[Che Guevara] GAVI (Philippe).

Che Guevara.

P., Editions Universitaires, 1970, in-8°, 170 pp, 16 pl. de photos et cartes hors texte, choix de textes, chronologie, biblio, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Les Justes)

[Cinéma] [Marx Brothers] MARX (Harpo).

Harpo Marx par Harpo Marx. (Harpo speaks !).

Editions Charles Mandel, 1963, in-8°, 474 pp, écrit en collaboration avec Rowland Barber, traduit de l'américain par Jean Paradis, broché, couv. illustrée à rabats, bon état

"... Sur les Marx Brothers toute une littérature a fleuri, dont lintérêt semble à peu près nul depuis quont été publiés le Groucho and me de Groucho Marx (éd. Arthaud) et surtout le Harpo Marx, de Harpo (éd. Charles Mandel). Ce sont, par la drôlerie des anecdotes, la précision des portraits, la façon de concevoir lexistence, les trouvailles de toutes sortes, en somme le talent, des ouvrages bien supérieurs à ceux que la famille Marx a inspirés aux biographes et essayistes professionnels. Chez les Marx, cest Groucho qui était considéré comme lécrivain du groupe ; pourtant, il y a chez Harpo un reporter de classe, un observateur dune grande finesse. Aucun des deux na eu la prétention décrire sur lart comique." (Fernand Pouey) "... Voilà, le moment est venu maintenant pour moi, denlever mes chaussures, de métirer et de dire quelques mots. Les jours de lutte sont terminés. Pourtant, je voudrai pouvoir dire en jetant un regard sur mon passé : « je nai pas un seul regret. » Malheureusement, jen ai un. Il y a déjà plusieurs années de cela, un homme très sage du nom de Bernard Baruch me prit à part et me dit en me tapotant lépaule : « Harpo, mon garçon, il faut que je te donne trois conseils, trois choses dont tu devras toujours te souvenir. » A ces mots, mon cur bondit, je brûlais dimpatience : jallais enfin connaître le mot magique, le sésame qui vous ouvre une vie fortunée et heureuse, et cela, de la bouche même du maître. « Oui, monsieur, lui dis-je. » Il me dit ces trois choses. Mon seul regret est davoir complètement oublié ce que cétait." (pp. 8-9)

[Cinéma] BOURGET (Jean-Loup).

Hollywood, années 30 : du krach à Pearl Harbor.

Hatier/5 Continents, 1986, gr. in-8°, 159 pp, 62 photos, dans le texte et à pleine page, biblio, index des films, index des noms, broché, couv. illustrée, bon état

[Cinéma] BROWNLOW (Kevin).

Napoléon. Le grand classique d'Abel Gance.

Armand Colin, 2012, gr. in-8°, 338 pp, 110 photos et illustrations dans le texte et à pleine page, index, broché, couv. illustrée, bon état

Le 7 avril 1927 à l'Opéra de Paris a lieu la première, triomphale, du Napoléon d'Abel Gance, dans sa version courte (l'original durait 7 heures !). Six mois plus tard, Le Chanteur de Jazz marquait le début du cinéma parlant et renvoyait ainsi les innovations de Gance et son Napoléon aux oubliettes de l'histoire du cinéma. Fervent admirateur de Napoléon depuis l'adolescence, le grand historien du cinéma Kevin Brownlow s'est attaché sa vie durant à ressusciter ce film mythique et à en redonner « la » version, authentique et seule fidèle à la mégalomanie poétique et géniale de ce projet hors normes d'un cinéaste « habité ». Cette quête l'a conduit d'un bout à l'autre de la planète à la recherche d'informations inédites. Sa connaissance extraordinaire du film et de son histoire lui permet de faire revivre jour après jour le tournage du film et nous livre un portrait magistral d'Abel Gance et de son travail. Ce livre abondamment illustré, en retraçant cette épopée, rend un hommage sans pareil à l'un des chefs-d'ouvre du cinéma et à l'un des maîtres du 7e art. Kevin Brownlow a commencé à collectionner les films à l'âge de 10 ans. Il est devenu successivement, monteur, réalisateur de fiction, producteur et réalisateur de documentaires tout en continuant son travail d'historien du cinéma et de restaurateur de films. Il a reçu un Oscar d'Honneur en novembre 2010 pour l'ensemble de son travail d'historien et de restaurateur.

[Cinéma] EDWARDS (Anne).

La Vie déchirante de Vivien Leigh.

France-Empire, 1978, gr. in-8°, 324 pp, 16 pl. de photos hors texte, carrière théâtrale et carrière cinématographique, broché, couv. illustrée à rabats, bon état

"Vivien Leigh a été l'une des actrices les plus célèbres de notre siècle. Son interprétation remarquable de Scarlett O'Hara dans "Autant en Emporte le Vent" ne saurait faire oublier pour autant les triomphes qu'elle a obtenus, tant à la scène que sur l'écran, dans les rôle de Juliette, d'Ophélie, de Lady Macbeth, de Cléopâtre, d'Antigone, de Lady Hamilton, d'Anna Karénine et de Blanche du Bois dans Un Tramway nommé Désir. Native du scorpion, doit-elle à ce signe maléfique de l'astrologie une des destinées les plus tragiques qu'on connaisse ? Amoureuse éperdue de Laurence Olivier, dont elle fut l'épouse, elle ne put, après leur divorce, admettre cette séparation. La photo du "Prince de ses rêves" ne la quittait plus ni dans ses loges de théâtre ou de studio, ni sur la table de chevet de sa chambre. Elle attendait toujours le retour impossible d'un prince charmant qui n'avait pu, malgré sa passion pour Vivien, résister aux agressions d'une malade persécutée, tour à tour par des crises de dépression nerveuse, d'hystérie, de tuberculose et presque de nymphomanie. Le dernier rôle que Vivien Leigh a joué dans "La Nef des Fous" résume à la perfection le personnage vulnérable qu'elle était, celui d'une créature farouche, faussement frivole et désespérée de ne pouvoir retrouver un grand amour perdu."

[Cinéma] LANGLOIS (Georges Patrick), Glenn MYRENT, en collaboration avec Hugues Langlois.

Henri Langlois, Premier citoyen du Cinéma.

Denoël, 1986, in-8°, 444 pp, préface de Akira Kurosawa, notes, index, 16 pl. de photos hors texte, broché, couv. illustrée, bon état

Jean Cocteau l'avait surnommé "Le dragon qui veille sur nos trésors". Henri Langlois aura connu la destinée exceptionnelle de ceux qui vivent d'une seule passion. La sienne était le cinéma. Son objectif était de sauver les films, tous les films, afin de conserver et pouvoir les montrer au plus grand nombre. C'est pourquoi il a créé en 1936 la Cinémathèque française...

[Cinéma] MITRY (Jean).

Filmographie universelle. Tome I : Index historique des techniques et industries du film. Tome II : Primitifs et précurseurs, 1895-1915. Première partie : France et Europe.

P., Institut des Hautes Etudes Cinématographiques, 1963-1964, 2 vol. gr. in-8°, 231 et 284 pp, texte dactylographié, brochés, couv. illustrées, discret C. de bibl., bon état (Coll. cours et publications de l'IDHEC, série Histoire et sociologie). Rare

[Cinéma] RECQUEVILLE ((Jeanne de).

Rudolph Valentino.

France-Empire, 1978, gr. in-8°, 267 pp, 16 pl. de photos et documents hors texte, filmographie, broché, couv. illustrée à rabats, bon état

"De toutes les vedettes de l'écran, Rudolph Valentino demeure la plus célèbre mais aussi la plus contestée. Cinquante ans après sa mort, il a gardé une telle aura de fascination et de mystère que son personnage inspire encore aux auteurs dramatiques, aux musiciens, aux scénaristes et aux metteurs en scène de cinéma et de télévision, des oeuvres qui s'acharnent le plus souvent à salir sa mémoire. Les calomnies et les ragots ne peuvent, pourtant, ternir l'image d'un homme qui, en moins de dix ans de carrière cinématographique, fut l'idole de toutes les femmes et l'acteur le plus jalousé du monde. À l'annonce de sa mort, le drapeau américain fut mis en berne. 300 000 personnes défilèrent devant le catafalque de Valentino, à New York. 1000 policiers escortèrent son cercueil dans l'avenue de Broadway où pendant trois jours, plusieurs équipes de balayeurs s'employèrent à déblayer les fleurs jetées sur le parcours de l'escorte funèbre par une foule hystérique. Au cours de la semaine qui suivit, treize femmes se suicidèrent par amour. Mais personne ne songea à payer les frais de sépulture de Rudy qui laissait 160 000 dollars de dettes ! Une souscription fut ouverte et 12 acteurs seulement sur les 12 000 lettres envoyées, consentirent à se dessaisir de quelques dollars pour assurer une dernière demeure à celui qui avait été sacré des titres prodigieux d'« amant du monde » et du « plus grand séducteur de l'écran ». Tous ceux qui le jalousaient affirmèrent alors que Rudolph Valentino était homosexuel alors même qu'une enquête révélait que 65 femmes reconnaissaient avoir eu un enfant de lui ! Tout comme sa virilité, le talent de Rudolph Valentino fut mis en doute. Il n'est que de revoir à la Cinémathèque ou dans les cinémas qui reprennent, avec profit, aujourd'hui ses principaux films « Les quatre cavaliers de l'apocalypse », « Le Sheik », « Arènes sanglantes », « L'hacienda rouge « , « Monsieur Beaucaire », « L'aigle noir », etc. pour être convaincu que le charme et les qualités de comédien de Valentino étaient indéniables. Victime de cabales d'envieux, Rudolph Valentino ne pouvait échapper, même au-delà de sa mort, à la critique. Il importait de le faire sortir d'une légende abusive et méprisable. C'est pourquoi il faut lire Rudolph Valentino, ce livre de Jeanne de Recqueville qui, en s'appuyant sur une documentation précise, fruit de cinquante années de recherches minutieuses, restitue pour la première fois l'image véritable de Valentino."

[Cinéma] ROCHEFORT (Charles de).

Le Film de mes souvenirs : secrets de vedettes. Recueillis par Pierre Andrieu.

P., Société Parisienne d'Edition, 1943, in-12, 237 pp, 16 pl. de photos hors texte, index des noms cités, broché, couv. ornée d'un petit portrait photo de Charles de Rochefort, bon état, envoi a.s. de Ch. de Rochefort

Mémoires de l'acteur et réalisateur Charles de Rochefort. Star du cinéma muet, il tourne en France, aux Etats-Unis et en Italie une trentaine de films en tant qu'acteur et une dizaine d'autres en tant que réalisateur. Comparse habituel de Max Linder, il joue aussi sous la direction d'Abel Gance, Léonce Perret et Victor Fleming. Son rôle le plus prestigieux est celui du pharaon Ramsès II dans la version muette des Dix Commandements réalisée par Cecil B. DeMille en 1923. Ses souvenirs, rédigés par Pierre Andrieu, évoquent le théâtre, la Grande Guerre, le cinéma, les Etats-Unis, la prohibition, Hollywood, etc. Charles de Rochefort grandit à Oran, en Algérie française, où son père, le Marquis Paul Charles Dominique dAuthier de Rochefort, occupe le poste de directeur de la Compagnie Générale Transatlantique. Sa mère Camille est issue d'une illustre famille Corse. Adolescent, il fait du sport assidument et se forge un corps dathlète. En 1905, il termine ses études à Paris où nait son attirance pour la scène. Charles de Rochefort se consacre rapidement exclusivement à sa nouvelle passion. Avec son charisme, son allure et son ardeur, il est très vite employé pour jouer des petits rôles au théâtre ou dans des revues de music-hall. Dès 1910, il fait ses premières apparitions pour le cinéma dans des petits films dune ou deux bobines de Max Linder. Quand la Première Guerre Mondiale éclate, il sengage aussitôt. En qualité de lieutenant, il participe à plusieurs campagnes et se bat à Verdun. Il est démobilisé en 1918. Charles de Rochefort est aussitôt engagé par Jean Durand pour être le partenaire de Jacqueline Forzane dans Impéria (1918), un sérial en costumes de douze épisodes produit par la Société des Cinéromans. Il travaille ensuite sous la direction de Gaston Roudès, Camille de Morlhon, Léonce Perret, et devient une vedette à part entière avec Le roi de Camargue (1921), adapté du roman de Jean Aicard par André Hugon. Ses qualités physiques sont mises à contribution dans des drames, des films daventure ou romanesques. Il tourne entre-autres, dans Gigolette (1921) d'Henri Pouctal, Lempereur des pauvres (1921) de René Leprince, Larlésienne (1922) d'André Antoine, Le diamant noir (1922) d'André Hugon et La dame au ruban de velours (1923) de Giuseppe Guarino. Parallèlement, Charles de Rochefort commence une carrière américaine dans Sous le soleil dEspagne (1922), une production de la Famous Players-Lasky tournée en Espagne par John S. Robertson. Sous le nom de Charles de Roche, il est la vedette dune demi-douzaine de films à Hollywood, parmi lesquels La flétrissure (1923) de George Fitzmaurice avec Pola Negri, et surtout Les dix commandements (1923) de Cecil B. DeMille, dans le rôle de Ramsès II. De retour en France, il passe à la réalisation et dirige sept films dans les années 1930. En 1936, il prend la direction du Théâtre Albert 1er et le renomme Théâtre Charles-de-Rochefort. Pour sa première pièce il présente Allo, Police-secours, une uvre policière dont il est lauteur. Le succès le pousse à monter de nombreuses pièces du même genre, assurant souvent lui-même la mise en scène. Mobilisé et blessé au cours de la Seconde Guerre mondiale, cest son épouse, la comédienne Mary Grant, qui reprend la direction du théâtre, poste quelle occupera jusquen 1972. En 1943, lacteur publie ses mémoires sous le titre "Le film de mes souvenirs : Secrets de vedettes". Malade, il séloigne du métier à la fin des années 1940. Il décède à Paris, le 31 janvier 1952. (notrecinema.com)

[Cirque] MARGARITIS (Gilles).

La Piste aux Etoiles de Gilles Margaritis. Propos recueillis par Jacques Prézelin.

Raoul Solar, 1966, in-8°, 223 pp, un croquis de l'auteur en frontispice, 24 photos dans le texte, cart. éditeur, dos passé, sans la jaquette, bon état, envoi a.s. de Hélène Margaritis à Philippe Bouvard

Cet ouvrage est un recueil des histoires touchantes ou drôles qui constituèrent la trame de la vie de Gilles Margaritis. Les témoignages de ceux qui partagèrent sa vie professionnelle, Roger Caccia, Albert Rémy, Joseph Bouglione, Pierre Merle, Bernard Hilda, Franco Médini... ont permis à J. Prézelin et Jacqueline Wilmes de compléter les souvenirs que Gilles Margaritis avait reconstitués pour cette "Piste aux Etoiles".

[Citroën] ROCHERAND (Charles).

L'histoire d'André Citroën. Souvenirs d'une collaboration, 1922-1934.

Editions Christian, 1979, in-8°, 269 pp, 12 pl. de photos hors texte, broché, couv. illustrée, bon état

Réedition de l'ouvrage paru en 1938, un des classiques sur Citroën.

[CLIQUOT de BLERVACHE, Simon].

Le Réformateur. Nouvelle édition corrigée.

P., Aux Dépens de la Société, 1756, gr. in-12, xvi-207-(5) pp, un tableau dépliant hors texte, broché, couv. muette d'origine, manque de papier au dos, état correct

L'édition originale d'Amsterdam, sous la même date, est en deux volumes (468 pp. en tout) mais imprimée en gros caractères. Le texte de cette nouvelle édition semble très peu différent. Ouvrage purement économique (INED, 1141). Procureur de Reims dont il était natif, inspecteur général des manufactures et du commerce, ami de Vincent de Gournay avec qui il a composé plusieurs ouvrages, l'auteur se fait l'avocat de la liberté du commerce et l'adversaire du régime corporatiste.

[COCTEAU, Jean] LANNES (Roger).

Jean Cocteau (Nouvelle édition refondue et complétée.). Une étude par Roger Lannes, un choix de poèmes et une bibliographie établis par Henri Parisot, des manuscrits, des dessins, des portraits.

Seghers, 1952, in-12 carré, 267 pp, 4 pl. de photos hors texte, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Poètes d'aujourd'hui, 4)

[COFFINIÈRES, Antoine Siméon Gabriel].

Buonaparte peint par lui-même dans sa carrière militaire et politique, par M. C***, avocat à la cour royale de Paris.

P., Belin-Le Prieur, 1814, in-8°, (4)-viii-534 pp, reliure demi-veau glacé havane, dos lisse orné de filets et de fleurons dorés, pièce de titre maroquin orange, tranches jaunes (rel. de l'époque), coiffe sup. abîmée, pt mque de cuir au bas d'un mors, bon état. Edition originale. Bon exemplaire sans rousseurs

[Coiffure]. ANTOINE.

J'ai coiffé le monde entier ! Présentation et propos recueillis par Jean Durtal.

La Table Ronde, 1963, in-12, 252 pp, broché, bon état

[Collectif] Société des historiens médiévistes.

L'Histoire médiévale en France. Bilan et perspectives. Préface de Georges Duby. Textes réunis par Michel Balard.

Seuil, 1991, fort in-8°, 567 pp, index, reliiure pleine toile rouge éditeur, jaquette illustrée, gardes piquées, bon état (Coll. l'Univers historique)

La Société des historiens médiévistes fondée en 1969, a tenu, lors de son vingtième anniversaire, des assises destinées à faire le bilan des recherches et des travaux, des forces et des faiblesses, des innovations et des éventuelles retards, qui ont marqué lhistoire du Moyen Age en France depuis un quart de siècle. Les rapports, riches de toutes les références utiles, concernent tous les champs détude de lhistoire des campagnes aux « sciences auxiliaires », de « lespace français » au « monde turc ». Un index comprenant plus de 1300 auteurs cités offre au lecteur lusage commode de ce livre qui est aussi un répertoire.

[Collectif] - L'ILLUSTRATION.

L'Aéronautique.

P., L'Illustration, 1936, in-folio, 44 pp, numero special du 14 novembre 1936 (paginé xvii-xviii-305-348-xix-xxviii), nombreuses illustrations et photographies (dont 3 illustrations en couleurs d'Albert Brenet sur 2 pp), broché, belle couverture illustrée par Albert Brenet, pages d'annonces et nombreuses publicités anciennes, état correct

L'aviation vous menace (6 pp), Le transport aérien, valeur d'actualité (2 pp), L'aviation militaire utile ou le bombardement humanitaire (3 pp), L'avion et la limitation des armements navals (5 pp), Voyages perpendiculaires (1 pp), L'image aérienne de la terre (3 pp), Le transport aérien régulier à travers les grands océans (5 pp), L'énergie française (1 pp), Dans l'Espagne en guerre (4 pp), Un chapitre inédit des Mémoires d'Outre Tombe (3 pp), A travers la politique syrienne (3 pp), Cynodrome (2 pp), Notre industrie aéronautique (3 pp).

[Colonisation].

L'oeuvre généreuse et humaine de la France colonisatrice. 150 ans de conquête des curs.

Maurice Devriès, s.d. (v. 1940), in-4°, 16 pp, qqs petites traces de scotch, cart. souple éditeur illustré

Album de 16 fac-similés de documents : le décret de la Convention nationale décidant l'abolition de l'esclavage, des lettres de l'abbé Grégoire, de Bugeaud, Savorgnan de Brazza, Francis Garnier, Galliéni, le père de Foucauld, Jules Ferry, Mangin, Laperrine, Lyautey, etc.