21210 résultats

4e rencontre d'historiens sur la Gascogne méridionale et les Pyrénées occidentales.

Bilan et état des recherches. Recherches collectives et individuelles [sur le monde gascon et pyrénéen] ; [suivi de] Les pélerinages en Gascogne et dans les Pyrénées.

Pau, Université de Pau et des pays de l'Adour, 1976, in-4°, 116 pp, texte dactylographié, 3 cartes et 7 tableaux hors texte, biblio, broché, bon état

Les pèlerinages en Gascogne et dans les Pyrénées : présentation de l'exposition du Musée pyrénéen [à Lourdes, en 1975], pp. 67-73 (Jean Robert) ; Le pèlerinage au temps des condamnations [principalement dans les Pyrénées occidentales et centrales, XVIe-XVIIIe siècles], pp. 77-86 (Christian Desplat) ; L'encadrement et le contrôle des pèlerinages par l'Eglise au XIXe siècle dans les Pyrénées centrales, pp. 89-104 (Jean-François Soulet) ; Le pèlerinage lourdais aujourd'hui, pp. 105-115, + cartes et tableaux (Michel Chadefaud).

ABADIE (Lieutenant-Colonel M.).

Ce qu'il faut savoir de l'Infanterie.

Charles-Lavauzelle, 1924, in-8°, 305 pp, broché, bon état

I. La composition, l'organisation et les moyens de l'infanterie ; II. L'infanterie dans le combat offensif ; III. L'infanterie dans le combat défensif.

ABAUTRET (René).

Dieppe, le sacrifice des Canadiens. 19 août 1942.

Laffont, 1969, gr. in-8°, 250 pp, 12 pl. de photos hors texte, 6 cartes, annexes, biblio, broché, couv. illustrée à rabats, bon état (Coll. Ce jour-là)

808 morts, 558 blessés, 1536 prisonniers... Tel est le bilan de la journée de Dieppe. Première répétition des débarquements futurs ? Entreprise insensée et gratuite ? Ce livre répond et ressuscite la lutte de ces Canadiens héroïques qui se firent tuer sur le sol de France. — Pourquoi, ce jour de l’été 1942, Churchill et le Haut Commandement anglais décidèrent-ils de tenter ce débarquement de Dieppe qui fit couler beaucoup de sang et qui a fait couler, depuis, beaucoup d’encre ? Première répétition des débarquements futurs ? Démonstration pour satisfaire l’allié russe ?... C’est en reconstituant dans ses moindres détails l’opération du 19 août 1942 que René Abautret répond à ces questions, et à d’autres, de caractère tactique et technique. Nous assistons au déclenchement de l’engagement naval, nous remontons la vallée de la Saane derrière le pull-over à col roulé de Lord Lovat, nous suivons les Fusiliers Mont-Royal, nous pénétrons dans la ville en compagnie de Hickson, Hill, Dumais, Stapleton, et nous subissons le déchaînement de la riposte allemande, avant le tragique rembarquement. Ce livre redonne sa véritable place à ce premier acte du Jour J.

ABBAS (Ferhat).

Autopsie d'une guerre. L'aurore.

Editions Garnier, 1980, gr. in-8°, 346 pp, broché, couv. illustrée, état correct

"Une vaste fresque peinte au soir d'une vie, des Mémoires en quelque sorte d'un des principaux leaders algériens. Ferhat Abbas raconte l'exploitation et la violence coloniale, la fraude électorale, l'entêtement des Européens à refuser à la fois l'assimilation et l'émancipation des "indigènes", l'aveuglement du lobby algérien de la IVe République, la genèse et les péripéties de la guerre d'indépendance algérienne, l'absence de cohésion de cette révolution." (Benjamin Stora, Dictionnaire des livres de la guerre d'Algérie) — "Avant de rejoindre le parti de la violence révolutionnaire Ferha Abbas, intellectuel algérien et musulman de culture française, et premier président du gouvernement provisoire de la République algérienne, avait épuisé tous les moyens, les appels et toutes les luttes politiques. Marié à une Française, soucieux de garder des attaches avec la France au plus fort du déchaînement des haines et des souffrances, cet homme a mené une vie qui résume l’histoire des erreurs dramatique de la France en Algérie. Si un million de pieds noirs ont été contraints à l’exil, ce n’est pas en tout cas à cause de lui, pour qui la complémentarité entre les valeurs berbero-algériennes d’une part, et françaises de l’autre, constituait une raison de vivre. J’ai toujours eu du respect pour ce pacifiste qui n’a opté pour la violence qu’en dernier recours et la mort dans l’âme." (Jean Daniel)

ABBEBE (Berhanou).

Evolution de la propriété foncière au Choa (Ethiopie), du règne de Ménélik à la Constitution de 1931. (Thèse).

Imprimerie nationale / Librairie Orientaliste Paul Geuthner, 1971, pt in-8°, xxiv-270 pp, biblio, index, broché, non coupé, bon état

Etude descriptive du système foncier choan dans la période d'intégration de l'Empire éthiopien, sous le règne de Ménélik et la régence de Ras Tafari. Le Choa, aujourd'hui au centre de l'Ethiopie, en était alors la province la plus méridionale. Sa capitale, Addis-Abeba, a été le foyer d'un pouvoir centralisateur de plus en plus fort, et c'est à partir d'elle que Ménélik a fait l'unité du pays. Se fondant sur la distinction classique, en droit français, entre le domaine éminent et le domaine utile, le statut parcellaire et le statut domanial, l'auteur analyse les droits et obligations respectifs de l'Etat, de l'Eglise, des grands domaniers et, au plus bas de l'échelle sociale, des gabbâr (petits paysans). C'est par sa fonction politique que Berhanou Abbebe explique la cohérence et l'évolution du système foncier choan.

ABBIATECI (A.) et autres.

Crimes et criminalité en France sous l'Ancien Régime, 17e-18e siècles. Contributions de A. Abbiateci, F. Billacois, Y. Bongert, N. Castan, Y. Castan, P. Petrovitch.

Armand Colin, 1971, gr. in-8°, 268 pp, cartes et tableaux, une planche dépliante hors texte, bibliographie par régions et par délits, broché, couv. lég. salie, bon état (Coll. Cahiers des Annales)

"Six études portant sur des délits spécifiques (l'incendie et le duel) et sur l'ensemble du phénomène criminel, étudié par sondage sur les pièces d'instruction. Bien que rare, le duel est loin d'être négligeable, puisque, de 1700 à 1725, le Parlement de Paris a jugé 100 procès pour « duels, appels en duel ou complicité de duel ». Cela représente 1/10e des procès pour violences mortelles et 1/16e du total des causes criminelles. C'est surtout dans l'armée que subsiste le duel. La criminalité familiale, par contre, est assez répandue, tout au moins en Languedoc. Dans les affaires de meurtre, l'assassin et la victime sont le plus souvent de la même famille, la rivalité étant alors due à des questions de patrimoine. Malgré cette tension, les liens, en cas de menace extérieure, se resserrent brusquement. Qu'il soit paysan ou seigneur, le père de famille mobilise à ses côtés ses fils adultes qu'il charge de commettre des vols ou même des assassinats : il s'agit de préserver l'honneur. La criminalité à Paris, semble, au premier abord, être faible, puisque 87 % des délits poursuivis durant les 4 années étudiées (1755, 1765, 1775 et 1785) sont des vols généralement sans importance (mouchoirs, montres, linge...). Le crime contre les personnes ne représente que 7 % des cas. En fait, la place des violences dans la criminalité légale est nettement plus grande qu'aujourd'hui (plus de 5 % pour la période étudiée, contre moins de 1 % en 1961-65). Pour certains historiens, la société est passée d'une criminalité de la violence à une criminalité de la fraude. Autre caractéristique intéressante de l'époque : la délinquance sénile. La criminalité connaît en effet une poussée au 3e âge (au-delà de 50 ans) due vraisemblablement à l'isolement et à la misère..." (J.-C. Chesnais, Population, 1973)

ABD-AL-RAHMAN AL-JABARTÎ.

Journal d'un notable du Caire durant l'expédition française 1798-1801.

Albin Michel, 1979, in-8°, 429 pp, traduit et annoté par Joseph Cuoq, préface de Jean Tulard, une carte, notices biographiques, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état

"Jabartî, fin lettré, a tenu au jour le jour le récit des événements de l'occupation du Caire par les Français, récit dont on connaît plusieurs versions, mais dont J. Cuoq a traduit ici (et pour la première fois en français) la plus élaborée et la plus sereine. Collaborateur des Français (membre du troisième Diwan mis en place en novembre 1800), Jabartî demeure très discret sur le rôle de cet organisme et le sien propre. Relativement bien informé du fait de cette fonction et de ses relations, il voit cependant l'histoire du petit côté de la lorgnette : ainsi lui échappent l'importance de la bataille des Pyramides, et sans doute partiellement celle de cette confrontation inattendue entre l'Orient et l'Occident, de ce réveil du monde islamisé qui allait en découler. L'intérêt de son journal est ailleurs, dans cette notation quotidienne des petits et grands événements d'une occupation de trois ans : disettes, marché noir, révoltes, exécutions sommaires, exactions des soldats français, même si elles furent généralement réprimées, arrestations arbitraires, prises d'otages, vengeances, collaboration intéressée de certains. Ainsi Jabartî n'est pas tendre pour les chrétiens, Coptes ou Grecs ; il ne l'est pas davantage pour les attaques des Bédouins, coupables souvent de l'aggravation de la situation, ni pour les « voyous » responsables des séditions. Mais il est très proche du petit peuple du Caire, s'apitoye sur ses misères, ses soucis, ses angoisses. Hormis son grand intérêt historique, c'est sans doute, comme le suggère d'ailleurs le traducteur, dans la peinture des réactions populaires devant une occupation étrangère, que réside l'attrait essentiel de ce Journal, réactions de toujours et de partout que l'humanité du narrateur sait si bien mettre en valeur." (Paule Brasseur, Bulletin des bibliothèques de France, 1980) — "Grand bourgeois cairote, Al Djabarti donne un point de vue remarquable, lucide et nuancé, sur l'occupation française en Egypte." (Fierro, 2)

ABD-EL-RAHMAN EL DJABARTI (Cheikh Abd-el-Rahman).

Merveilles biographiques et historiques ou Chroniques du Cheikh Abd-El-Rahman El Djabarti.

Le Caire, Imprimerie nationale, 1888-1896, 9 vol. pt in-4°, vi-334, 312, 277, 299, 237, 329, 431, 383 et 336 pp, traduites de l'arabe, reliures demi-toile verte à coins, dos lisses avec fleuron et double filet dorés, pièce de titre basane noire, un 1er plat de couv. conservé (rel. postérieure), bon état. Peu courant

Edition originale de la traduction par Chefik Mansour Bey, Abdulaziz Kalil Bey, Gabriel Nicolas Kalil Bey et Iskender Ammoun Effendi. La période de domination ottomane en Egypte est marquée par une pénurie de sources historiques écrites par les habitants du pays. C'est Djabarti qui remit en honneur ce genre historique par son opus magnum qu'est « Merveilles historiques...», sa chronique présente en effet une très grande importance pour toute la période qu'elle couvre : pour le XVIIIe siècle, le début du XIXe. et surtout pour l'occupation française et le début de la régence de Mohammed Ali. Pour cette période Al-Djabarti est sans aucun doute la meilleure source existante. A cause de ses violentes attaques contre Mohammed Ali et son règne, la publication de cette chronique fut longtemps interdite en Egypte. C'est seulement après l'accession au trône du Khédive Tewfiq qu'elle connut sa première publication intégrale et sa traduction. — "Grand bourgeois cairote, Al Djabarti donne un point de vue remarquable, lucide et nuancé, sur l'occupation française en Egypte." (Fierro, 2)

ABEGG (Lily).

Yamato. La Mission du Peuple Japonais.

Fayard, 1942, in-12, 338 pp, traduit de l'allemand, dates principales de l'histoire du Japon, biblio, broché, bon état

Le Japon moderne jugé par une Allemande. L'édition originale allemande date de 1936 : "Tandis que dans toutes les écoles japonaises, on enseigne l'histoire de l'Europe et du monde, l'Europe ne possède pas un seul ouvrage qui permette à un esprit curieux, non érudit en la matière, d'étudier l'histoire du Japon en toute confiance."

ABEL (le P. Félix-Marie).

Géographie de la Palestine.

P., Librairie Lecoffre, J. Gabalda et Cie, éditeurs, 1933-1938, 2 vol. gr. in-8°, xxv-515 et viii-538 pp, 17 planches hors texte reproduisant 34 photographies, 22 cartes dépliantes hors texte, 15 figures dans le texte, précieux index géographique et des textes bibliques, reliures pleine toile bleue, dos lisses avec titres dorés (dos lég. passés), couv. conservées, bon état (Coll. Etudes Bibliques)

Tome I : Géographie physique et historique ; Tome II : Géographie politique. Les villes. — "Le sous-titre définit exactement le plan de ce second volume : d'abord un magistral exposé de géographie politique. On part de la situation du IIe millénaire, où la documentation est abondante, pour aborder l'organisation territoriale des tribus, puis l'époque des rois. La recherche est poussée à travers les dominations assyrienne, perse, hellénique, et romaine jusqu'aux anciennes divisions ecclésiastiques. Les routes sont l'objet d'un chapitre spécial, depuis l'Exode jusqu'à la grande route instituée en Transjordanie par Trajan pour asseoir sa conquête. La seconde moitié de l'ouvrage réunit une documentation considérable sous forme d'inventaire alphabétique des villes bibliques et autres localités historiques. Des croquis cartographiques simples, mais précis, permettent de retrouver les divers sites sur le terrain. Les deux volumes de la Géographie de la Palestine du R. P. Abel constituent un ouvrage indispensable où l'auteur a concentré une vie d'étude et une incomparable expérience du terrain." (René Dussaud, Syria, 1939)

ABELLIO (Raymond).

Heureux les Pacifiques.

P., Le Portulan, 1946, pt in-8°, 438 pp, broché, bon état. Edition originale dont il n'a pas été tiré de grands papiers.

ABENSOUR (Léon), Gaston CHARRIÈRE et René THÉVENIN.

Ce que tout Français doit savoir sur l'Afrique du Nord. Histoire, géographie, faune, flore, ressources naturelles, possibilités économiques, etc.

P., Société Parisienne d'Editions, s.d. (1930), in-8°, 270 pp, nombreuses photos dans le texte, 3 cartes, broché, pt mque angulaire au 1er plat, bon état (Coll. Les colonies françaises)

"Dans cet ouvrage court, mais néanmoins très documenté et qu'illustrent plusieurs cartes et d'assez nombreuses photographies, les auteurs rendent d'abord compte des caractéristiques géographiques, puis donnent un aperçu d'histoire. Ils étudient ensuite les populations, les villes, l'organisation administrative et réservent la plus longue partie de leur livre à une étude économique dans laquelle ils considèrent successivement l'Algérie, la Tunisie et le Maroc, au travail." (Revue générale des chemins de fer, 1931)

ABESCAT (Bruno).

La saga des Bettencourt. L'Oréal : une fortune française.

Plon, 2002, in-8°, 280 pp, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état

Voilà des années qu'ils monopolisent la première place au palmarès des riches. Elle, la fille et l'unique héritière d'Eugène Schueller, fondateur controversé de L'Oréal, numéro un mondial de la beauté. Lui, jeune homme de bonne famille, ancien ministre sous Pierre Mendès France et Charles de Gaulle, ami de Georges Pompidou et de François Mitterrand, membre de l'Institut. Liliane et André Bettencourt demeurent de célèbres mais parfaits inconnus. Leur clan a bâti sa fortune dans l'industrie du paraître, mais ses membres n'aiment rien tant que respecter la discrétion et demeurer dans l'ombre. L'histoire, ordinaire, de cette dynastie bourgeoise est pourtant exemplaire. L'explorer, c'est aller à la découverte d'une certaine France du XXe siècle. C'est se pencher sur trois générations d'hommes et de femmes – une famille, avec ses périodes fastes et aussi ses heures troubles. C'est, enfin, plonger dans l'univers d'une multinationale bientôt centenaire et s'interroger sur son destin.

ABITBOL (Michel).

Histoire du Maroc.

Perrin, 2009, gr. in-8°, 673 pp, 8 pl. d'illustrations hors texte, 6 cartes, notes, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état

Retraçant l'histoire du Maroc depuis ses prémices, Michel Abitbol met en lumière une civilisation aussi originale que brillante, façonnée par trente siècles d'influences culturelles, religieuses et humaines d'une incroyable diversité. Fruit de nombreuses années de recherche, cette immense fresque revient sur l'installation des colonies romaines, l'invasion des Vandales, la conquête arabo-musulmane, l'établissement du protectorat français (et espagnol) et l'accession à l'indépendance. L'auteur analyse en détail l'oeuvre et l'action de personnages devenus légendaires, comme 'Abd al-Mu'min, dont l'empire s'étendit de l'Andalousie à la Libye, ou encore Moulay Isma'il, contemporain de Louis XIV, dont les descendants règnent toujours sur le Maroc.

ABOULKER (Marcel).

Alger et ses complots.

P., Les Documents Nuit et Jour, 1945, in-12, 277 pp, broché, couv. très lég. abîmée, bon état. Rare

Souvenirs de l'auteur, réalisateur de films alors officier, entre son départ de Paris pour Alger en juin 1940 et l'arrivée du général de Gaulle dans cette ville en mai 1943. Marcel Aboulker (1905-1952) entre à Polytechnique en 1924. Écrivain et homme de radio, il se lance dans le cinéma dans les années 1930 sous le nom de Marcel Paul ; il est notamment assistant réalisateur sur Prisons de femmes de Roger Richebé, et passe à la réalisation en 1939. Revenu à Alger après 1940, il joue un rôle actif lors du débarquement américain de novembre 1942, évènement qu'il relate dans ce livre, paru en 1945.

ABOUSSOUAN (Camille)(dir.).

L'architecture libanaise du XVe au XIXe siècle. Le bonheur de vivre.

Beyrouth, Liban, Les Cahiers de l'Est, 1985, in-4°, 392 pp, nombreuses illustrations et photos, dans le texte et à pleine page, dont 68 en couleurs, broché, couv. illustrée à rabats, un coin rogné, état correct, envoi a.s. de Camille Aboussouan

Une vue d'ensemble de l’architecture au Liban depuis les origines. Ouvrage publié avec l'assistance du Fond International pour la Promotion de la Culture de l'UNESCO et du Musée Nicolas Ibrahim Sursock de Beyrouth.

ABOUT (Edmond).

La Question romaine, augmentée de la Préface nouvelle de la cinquième édition.

Lausanne, Corbaz & Rouiller Fils, 1860, in-12, xiv-220 pp, reliure demi-basane verte époque, dos lisse orné de filets dorés, bel exemplaire

Pamphlet célèbre, en apparence fondé sur des voyages, des lectures et de la documentation, et dont le but était de discréditer la gestion des Etats Pontificaux alors que se préparaient entre la France et le Piémont les opérations destinées à unifier l'Italie. L'ouvrage déclencha un scandale excessif dans les milieux cléricaux, mais ce n'est pas pour cela qu'il est réellement bien informé ni même de bonne foi : la caricature des Etats du sud de l'Europe est un topos de la littérature "éclairée" du nord de l'Europe depuis le XVIIIe siècle, et l'ouvrage d'About ne déroge pas à ce genre. — La seconde préface débute par: "Ce livre ne m'a rapporté que des ennuis."

ABRAHAM (Nicolas) et Maria TOROK.

Cryptonymie. Le verbier de l'Homme aux loups, précédé de Fors, par Jacques Derrida.

Aubier-Flammarion, 1976, in-8°, 252 pp, broché, couv. à rabats, bon état (Coll. La Philosophie en effet). Edition originale, prière d'insérer joint (par Jacques Derrida, 4 pp)

ABRANTÈS (Laure Junot, duchesse d').

Mémoires complets et authentiques de Laure Junot, duchesse d'Abrantès. Souvenirs historiques sur Napoléon, la Révolution, le Directoire, le Consulat, l'Empire, la Restauration, la Révolution de 1830 et les premières années du règne de Louis-Philippe. Première édition complète.

P., Jean de Bonnot, 1967-1969, 16 vol. in-8°, 404, 402, 404, 415, 388, 397, 401, 383, 351, 372, 374, 394, 383, 386, 404 et 387 pp, imprimé sur papier vergé filigrané, nombreuses gravures d'époque dans le texte et à pleine page hors texte, reliures plein cuir vert empire de l'éditeur ("reliure à la levrette"), dos lisses et plats richement décorés à l'or fin, têtes dorées, bon état

La meilleure édition de ces mémoires célèbres, publiés ici dans leur intégralité pour la première fois. — "Célèbres mémoires qui doivent beaucoup à Balzac. Souvenirs riches en anecdotes curieuses et en portraits piquants." (Tulard, 5) — Par Laure Junot, duchesse d'Abrantès (1784-1838), fille de Charles Martin Permon, pourvoyeur de vivres pour l'Armée d'Amérique et administrateur civil en Corse, et de Panoria Comnène. Mariée à Junot, qui deviendra fou et finira par se suicider en 1813, elle commença une carrière littéraire pour pallier ses multiples revers de fortune, et ce grâce à la collaboration d'un jeune écrivain (encore méconnu à l'époque) du nom de Honoré de Balzac... C’est ainsi qu’elle devient la maîtresse du jeune Balzac vers 1828, après s’être longtemps refusée à lui. L’auteur de “la Comédie humaine” lui sert d’abord de conseiller, de correcteur et d’homme à tout faire. C’est lui qui la pousse à rédiger ces Mémoires qu’il corrigera inlassablement et dont, le succès acquis, elle niera impudemment qu’il y eût mis la main...

ABRANTÈS (Laure Junot, duchesse d').

Mémoires de la duchesse d'Abrantès. Souvenirs historiques sur la Révolution et le Directoire. Avec une introduction de Georges Girard.

La Cité des Livres, 1928, 2 vol. in-8°, xvii-308 et 337 pp, numéroté sur vélin du marais (exemplaire du SP)

ABRANTÈS (Laure Junot, duchesse d').

Mémoires de la générale Junot, duchesse d'Abrantès. Souvenirs intimes sur l'enfance, la jeunesse, la vie privée de Napoléon Bonaparte, général et premier consul, 1769-1801.

P., Société des Publications littéraires illustrées, 1910, in-8°, 480 pp, un portrait en frontispice, broché, couv. lég. défraîchie, bon état

Plaisants souvenirs de la femme de Junot.

ABRANTÈS (Laure Junot, duchesse d').

Mémoires sur la Restauration, ou souvenirs historiques sur cette époque, la Révolution de 1830 et les premières années du règne de Louis-Philippe.

P., Imprimerie de Boulé, 1838, 6 vol. in-8°, reliures demi-basane tabac, dos lisses à filets (rel. de l'époque), dos & coupes légèrement usés, coins émoussés, rousseurs éparses, bon exemplaire

"La détresse financière a conduit la duchesse d'Abrantès à donner cette suite sur la Restauration à ses Mémoires. Malgré leur célébrité et leur richesse en anecdotes et en portraits, ils ne doivent être utilisés qu'avec beaucoup de précautions. Théophile Gautier, n'avait-il pas surnommé leur auteur la duchesse d'Abracadabrantès ?" (Bertier, 2).

ABRARD (René).

Géologie régionale du Bassin de Paris.

Payot, 1950, in-8°, 397 pp, 34 croquis et cartes, broché, couv. illustrée d'une carte, bon état (Coll. Bibliothèque scientifique)

La Lorraine, la Champagne, la Bourgogne et le Nivernais, le Berry, le Seuil du Poitou et ses abords, l'Anjou et la Touraine, le Maine et le Perche, la Normandie, la Picardie et l'Artois, l'Ile de France, l'Orléanais. L'auteur était professeur au Muséum national d'Histoire naturelle.

ABREU GOMEZ (Ermilo).

Canek. Histoire et légende d'un héros maya.

P., Editions du Borrego, 1988, in-8°, 297 pp, 20 dessins originaux de Josep Castell, présentation, traduction et notes par Josette et Georges Colomer, biographie et bibliographie succincte de Ermilo Abreu Gomez, un dessin et 2 photos de l'auteur, broché, couv. illustrée, bon état. Edition bilingue espagnol-français

ABRICHAMTCHI (Mehdi).

Iran, Moudjahidines du peuple : la résistance aux ayatollahs.

Jean Picollec, 2004, in-8°, 368 pp, préface d'Yves Bonnet, 8 pl. de photos hors texte, notes, annexes, index, broché, bon état, envoi a.s. du traducteur

Voici le premier livre en français, entièrement consacré aux Moudjahidines du peuple d'Iran, musulmans partisans d'un islam défendant la séparation de la religion et de l'Etat. Cela fait quatre décennies que l'Organisation des Moudjahidines du peuple d'Iran (OMPI) lutte contre la dictature – d'abord celle du chah, puis celle de Khomeiny et des mollahs. L'opinion en Occident a, néanmoins, une image très controversée à leur sujet. Des combattants de la liberté et des résistants ? Ou un groupe isolé et terroriste ? Qui sont les Moudjahidines du peuple ? Les accusations dont ils font l'objet sont-elles fondées ou sont-elles le fruit d'une campagne de diabolisation ? Ce livre répond à ces interrogations. Cet ouvrage est un document gorgé d'informations et de références. Il fait mieux connaître les Moudjahidines, comprendre l'Iran contemporain et entrevoir son avenir.

ABSHAGEN (Karl Heinz).

Le Dossier Canaris.

Editions Chavane, 1949, in-12, 283 pp, traduit de l'allemand, broché, jaquette illustrée, bon état

"Collaborateur du général von Lahousen à la Section « Sabotage » de l'Abwehr (Services Spéciaux de l'Armée), Abshagen esquisse une biographie de l'amiral Canaris dont tout caractère apologétique n'est pas exclu. Il présente Canaris comme un technicien consciencieux, preoccupé de l'avenir de son pays, hostile à la violence, adversaire résolu de ses rivaux nazis et nourrissant une certaine admiration pour l'Angleterre. A l'arrière plan apparaissent les manifestations de la lutte entre le parti et l'armée et, plus precisément, le conflit entre leurs services secrets : si les relations entre le Sicherheitsdienst (S. D.) et l'Abwehr avaient été réglées par un protocole en dix points qui laissait en principe à l'Abwehr la recherche des renseignements militaires à l'étranger, le travail sur les arrières de l'ennemi (sabotage) et le contre-espionnage, les conflits étaient fréquents entre les deux services : querelles de compétence, empiétements réciproques, désir du S. D. d'étendre au maximum sa sphère d'activité. Hostile au national-socialisme, Canaris a dirigé cependant l'Abwehr de 1935 à février 1944. L'affirmation selon laquelle l'Amiral possédait des preuves de l'ascendance non-aryenne de Heydrich ne suffit pas à expliquer le maintien de Canaris à son poste ; on peut par contre admettre que les chefs de l'armée ressentaient le besoin de pouvoir se renseigner sans intermédiaire, grâce au réseau de l'Amiral, sur les manoeuvres du parti et des S.S. Les chefs de l'armée ont donc couvert Canaris. Celui-ci n'a d'autre part tenté à aucun moment d'abandonner son poste. Abshagen explique cette attitude par le désir de Canaris de ne pas laisser à une créature de Hitler l'outil que constituait l'Abwehr, mais aussi par le souci de protéger l'activité de son collaborateur Oster dont le groupe n'a cessé de préparer activement le renversement du national-socialisme. (...) La désertion d'un membre de l'Abwehr en Turquie devait provoquer la mise à l'écart de Canaris et la liquidation de l'Abwehr en février 1944. Trois jours après l'attentat contre le Führer, Canaris était arrêté ; le 9 avril 1945, il etait executé." (A. Fournier, Revue d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, 1952)

ABUL-FATH (Ahmed).

L'Affaire Nasser.

Plon, 1962, in-8°, ii-340 pp, broché, couv. illustrée, pelliculage de la couv. partiellement décollé, sinon bon état, bel envoi a.s.

"Ahmed Abul-Fath connaît particulièrement bien le Président Nasser. Il fut son confident lors de la préparation et de l'exécution du coup d'État de juillet 1952 qui devait chasser Farouk de son trône. Mais, membre influent du parti Wafdiste, rédacteur en chef du journal “Al Misri”, libéral de cœur et d'esprit, il était trop attaché à la démocratie parlementaire pour pouvoir accepter plus longtemps le régime militaire imposé par le nouveau chef de l'Égypte. Il lutta contre la dictature naissante puis choisit, avant qu'il ne soit trop tard, l'exil volontaire. C'est donc un témoignage de première main qu'il nous propose tant sur les origines de la Révolution que sur l'évolution de la politique nassérienne..." (4e de couv.) — "Livre violemment hostile à la personne de Nasser et à sa politique. Pour A. -F., ami et parfois confident de Nasser jusqu'au début de 1954, ancien rédacteur en chef d'un quotidien interdit après la Révolution, Abdel Nasser, mû par « la rancune, le désir de vengeance et le plaisir d'humilier », a trahi les aspirations du peuple égyptien. Le régime égyptien reste un régime militaire, son programme économique demeure inexistant : Nasser, pour A. -F., n'est qu'un dictateur." (Revue française de science politique, 1963) — "Un membre du parti wafdiste, artisan de la révolution de 1952 explique la carrière du Colonel Nasser et la juge." (Politique étrangère, 1963)

Académie de Droit International de La Haye – ALLIX (Edgard).

La condition des étrangers au point de vue fiscal.

Leyde, A.W. Sijthoff, 1969, gr. in-8°, 788 pp, deuxième tirage, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1937-III, volume 61) – L'étude de Edgard Allix occupe les pp 545-635

On trouve dans le même volume les études suivantes : Le régime des étrangers dans les colonies (Frederik Mari van Asbeck, pp. 5-95) ; Le nationalisme économique et la Société des Nations (William E. Rappard, pp. 103-251) ; La théorie générale du procès international (Gaëtano Morelli, pp. 257-373) ; Les rapports du droit international et du droit interne (G.-A. Walz, pp. 379-455) ; L'oeuvre de l'Institut international de coopération intellectuelle (Henri Bonnet, pp. 461-539) ; La souveraineté et la Société des Nations (Georges Andrassy, pp. 641-761).

Académie de Droit International de La Haye – DONNER (A.).

Les rapports entre la compétence de la Cour de justice des communautés européennes et les tribunaux internes.

Leyde, A.W. Sijthoff, 1965, gr. in-8°, 628 pp, photographies hors texte des auteurs, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, C. de bibl., bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1965-II, volume 115) – L'étude de A. Donner occupe les pp 5-58

On trouve dans le même volume les études suivantes : Les obligations délictuelles en droit international privé (G. Beitzke, pp. 67-141) ; General Course of Public International law, 1965 (W.W. Bishop, pp. 151-497) ; Aspects of International Law relating to Modern Radio Communications (Jens Evensen, pp. 477-583).

Académie de Droit International de La Haye – DUPUIS (Charles).

Règles générales du droit de la paix.

P., Sirey, 1931, gr. in-8°, 839 pp, photographies hors texte des auteurs, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, C. de bibl., qqs marques au crayon en marges, bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1930-II, volume 32) – L'étude de Charles Dupuis occupe les pp 5-289

On trouve dans le même volume les études suivantes : L'inviolabilité des traités (Michel de Taube, pp. 295-389) ; La doctrine de Monroë dans son développement historique, particulièrement en ce qui concerne les relations interaméricaines (Camilo Barcia Trelles, pp. 397-603) ; L'intervention en droit international moderne (Pitman B. Potter, pp. 611-689) ; La contribution de l'Amérique latine au développement du droit international public et privé (J.-M. Yepes, pp. 697-795).

Académie de Droit International de La Haye – FINCH (George A.).

Les sources modernes du droit international.

P., Sirey, 1936, gr. in-8°, 650 pp, photographies hors texte des auteurs, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, C. de bibl., bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1935-III, volume 53) – L'étude de George A. Finch occupe les pp 535-628

On trouve dans le même volume les études suivantes : Le régionalisme dans l'organisation internationale (José Ramon de Orúe y Arregui, pp. 7-94) ; Les principes fondamentaux de la vie internationale (Edmund A. Walsh, pp. 101-173) ; La conception du droit international privé d'après la doctrine et la pratique au Canada (Edouard Fabre-Surveyer, pp. 181-281) ; Le problème des apatrides (J.-P.-A. François, pp. 287-375) ; Les défaillances d'Etat (Gaston Jèze, pp. 381-435) ; Le statut juridique de la mer Baltique jusqu'au début du XIXe siècle (Michel de Taube, pp. 441-531).

Académie de Droit International de La Haye – GIDEL (Gilbert).

Droits et devoirs des nations : la théorie classique des droits fondamentaux des Etats.

P., Hachette, 1927, gr. in-8°, 617 pp, photographies hors texte des auteurs, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, C. de bibl., bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1925-V, volume 10) – L'étude de Gilbert Gidel occupe les pp 541-599

On trouve dans le même volume les études suivantes : La condition juridique de navires de commerce (Prospero Fedozzi, pp. 5-221) ; La justice pénale internationale (Quintiliano Saldaña, pp. 227-425) ; Effets et exécution des jugements étrangers (Henry de Cock, pp. 435-535).

Académie de Droit International de La Haye – MEIJERS (E.-M.).

L'histoire des principes fondamentaux du droit international privé à partir du Moyen Age, spécialement dans l'Europe occidentale.

P., Sirey, 1934, gr. in-8°, 890 pp, photographies hors texte des auteurs, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, C. de bibl., bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1934-III, volume 49) – L'étude de E.-M. Meijers occupe les pp 545-686

On trouve dans le même volume les études suivantes : L'évolution monétaire dans le monde depuis la guerre de 1914 (Benvenuto Griziotti, pp. 7-141) ; La règle 'Pacta sunt servanda' (John B. Whitton, pp. 151-275) ; Le pouvoir du juge international de statuer 'ex aequo et bono' (Max Habicht, pp. 281-369) ; Le développement récent du principe du domicile en droit anglais (Norman Bentwich, pp. 377-465) ; Le problème de la sécurité internationale (Maurice Bourquin, pp. 473-541) ; La théorie de la légitime défense (Emile Giraud, pp. 691-865).

Académie de Droit International de La Haye – MIRKINE-GUETZÉVITCH (Boris).

Le droit constitutionnel et l'organisation de la paix (droit constitutionnel de la paix).

P., Sirey, 1934, gr. in-8°, 798 pp, photographies hors texte des auteurs, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, C. de bibl., bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1933-III, volume 45) – L'étude de Boris Mirkine-Guetzévitch occupe les pp 673-773

On trouve dans le même volume les études suivantes : Les servitudes internationales (Helen Dwight Reid, pp. 5-73) ; Principes généraux du droit fluvial international (Bohdan Winiarski, pp. 79-217) ; La presse et les relations politiques internationales (Oscar Butter, pp. 223-382) ; Le problème des personnes morales en droit international privé (Curt Rühland, pp. 391-473) ; Le régime international des détroits maritimes (Charles E. Hill, pp. 479-555) ; La défense internationale de la liberté et de la moralité individuelles (Cino Vitta, pp. 561-666).

Académie de Droit International de La Haye – QUIDDE (Ludwig).

Histoire de la paix publique en Allemagne au Moyen Age.

P., Hachette, 1930, gr. in-8°, 623 pp, photographies hors texte des auteurs, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, C. de bibl., bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1929-III, volume 28) – L'étude de Ludwig Quidde occupe les pp 453-598

On trouve dans le même volume les études suivantes : L'Amérique et la Société des Nations (José Matos, pp. 5-103) ; Le statut international du Rhin (Jean Hostie, pp. 109-227) ; La responsabilité des Etats et la fixation des dommages-intérêts par les tribunaux internationaux (Gabriele Salvioli, pp. 235-289) ; Conception du droit international privé d'après la doctrine et la pratique en Yougoslavie (Jivoïn Peritch, pp. 299-447).

Académie de Droit International de La Haye – RAPPARD (William E.).

Vues rétrospectives sur la Société des Nations.

P., Sirey, 1947, gr. in-8°, 569 pp, photographies hors texte des auteurs, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, C. de bibl., bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1947-II, volume 71) – L'étude de William E. Rappard occupe les pp 111-226

On trouve dans le même volume les études suivantes : The general principles of private international law from the English standpoint (B.A. Wortley, pp. 5-110) ; Les accords régionaux et le droit international (J. M. Yepes, pp. 227-344) ; Le statut actuel des pays non autonomes d'outre-mer (F. M. van Asbeck, pp. 345-476) ; Le droit aérien (Eugène Pépin, pp. 477-548).

Académie de Droit International de La Haye – SOTTILE (Antoine).

Le terrorisme international.

P., Sirey, 1938, gr. in-8°, 705 pp, photographies hors texte des auteurs, notices biographiques et portraits, biblio, index, reliure pleine percaline bleue, titres dorés au dos, bon état (Recueil des cours de l'Académie de droit international, 1938-III, volume 65) – L'étude d'Antoine Sottile occupe les pp 91-183

On trouve dans le même volume les études suivantes : Les sujets non souverains du droit international (Cezary Berezowski, pp. 5-84) ; Les navires de guerre dans les eaux territoriales étrangères (Claudio Baldoni, pp. 189-303) ; La conscience juridique internationale (Georges Tassitch, pp. 309-393) ; La théorie anglaise du droit international privé (John Foster, pp. 399-557) ; La procédure de la Cour permanente de Justice internationale (Mario Scerni, pp. 565-681).

Académie des sciences de L'URSS - Institut d'histoire.

Histoire de l'URSS de l'antiquité à nos jours.

Moscou, Editions du Progrès, 1967, fort in-8°, 686 pp, 146 pl. de gravures et photos hors texte, tableau chronologique, reliure toile beige éditeur, jaquette et rhodoïd, qqs rares soulignures crayon, bon état. Bien complet des 7 cartes dépliantes volantes (dont une en couleurs) jointes

"Cet ouvrage remplira de pessimisme tous ceux qui sont attentifs aux changements intellectuels en URSS. Publié en 1967, il ressemble à s'y méprendre aux plus beaux produits de la période stalinienne, sauf le culte de Staline. A le lire il semble qu'une direction collective ait fonctionné en URSS depuis la révolution ; sans doute signale-t-on au passage, mais avec quelle discrétion, les défauts caractériels de Staline ! Le lecteur apprendra combien douce et rationnelle fut la collectivisation (pp. 428 et suivantes, « l'adhésion librement consentie des masses paysannes aux kolkhozes »), mais cherchera en vain trace des purges, des luttes politiques des années 1930, etc. Le récit de la révolution est un chef-d'œuvre, s'agissant de ne nommer que ceux qui sont reconnus comme bons « bolcheviks », et le Soviet de Pétrograd a quitté la scène de l'histoire, on devine pourquoi..." (Revue française de science politique, 1969)

[Académie française].

Gloires de la France. Par les quarantes membres de l'Académie française. Avant-propos de Maurice Genevoix.

P., Collection académique Perrin, , 1966, in-4°, 393-4 pp, nombreuses illustrations en noir dans le texte et en couleurs hors texte, signatures des auteurs, imprimé sur vélin sirène, reliure plein cuir grain long bleu, titre or sur le 1er plat et au dos, tête dorée (rel. de l'éditeur), bel exemplaire

[Académie française] – CLAIR (René), Jacques de LACRETELLE.

Discours de réception de M. René Clair à l'Académie française et réponse de M. Jacques de Lacretelle.

Gallimard, 1962, in-12, 88 pp, broché, non rogné, bon état. Edition originale, ex. du SP

[Académie française] – CLAIR (René), Jacques de LACRETELLE.

Discours de réception de M. René Clair à l'Académie française et réponse de M. Jacques de Lacretelle.

Gallimard, 1962, in-12, 88 pp, broché, bon état. Edition originale sur papier courant, envoi a.s. de Jacques de Lacretelle

[Académie française] – DECAUX (Alain).

Autour d'une épée. Alain Decaux.

Perrin, 1980, in-8°, 77 pp, 2 photos en couleurs contrecollées (une photo de l'épée d'académicien d'Alain Decaux et une photo en couleurs d'Alain Decaux avec André Castelot à l'occasion de son entrée à l'Académie française), broché, bon état

Cette plaquette a été tirée exclusivement pour les amis d'Alain Decaux sur papier vélin pur fil Lafuma des papeteries Navarre. On joint une lettre dactylographiée signée de André Castelot à un souscripteur. Par Jacqueline Baudrier, Maurice Ulrich, André Castelot, Alain Decaux.

ACCART (Capitaine).

Chasseurs du ciel. Historique de la Première Escadrille du Groupe de Chasse 1/5.

Paris-Grenoble, Arthaud, 1946, in-12, 218 pp, préface du général Blanchard, 12 illustrations et une carte dépliante hors texte, broché, jaquette illustrée, bon état

"Ce récit du capitaine commandant une escadrille du 1er groupe de la 5e escadre de chasse équipée avec des Curtiss constitue le bilan de l'unité qui remporta le plus grand nombre de victoires aériennes en 1939-1940. La description du jour J, le 10 mai, presente l'intérêt exceptionnel de montrer les aspects concrets de l'offensive aérienne ennemie et de ses conséquences immédiates." (J. Vidalenc, Revue d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, 1951) — Abattu en combat aérien le 1er juin 1940, J. Accart totalisait alors 15 victoires. Tandis que son escadrille se repliait au Maroc, le capitaine Accart, guéri de ses blessures, était nommé instructeur à Salon où était regroupé l'Ecole de l'Air. Après le 11 novembre 1942, il passa en Espagne, y fut interné. Libéré, il gagna l'Afrique du Nord où il reçut le commandement du Groupe de Chasse "Berry" qui, basé en Angleterre se couvrit de gloire au cours de la campagne 1944-1945.

ACCART (Capitaine).

On s'est battu dans le ciel.

Arthaud, 1945, in-12, 152 pp, présentation de l'auteur par Roland Dorgelès, 12 pl. de photos et une carte dépliante hors texte, broché, jaquette illustrée, bon état

Réflexions à chaud et critiques sur l’aviation française de la campagne de France par un pilote de chasse, grièvement blessé en mai 1940 à bord d’un Curtiss H-75. Le général Jean Accart (1912-1992) est un As de la Seconde Guerre mondiale, crédité de 12 victoires confirmées et de 4 probables.

ACCART (Dr Robert A.).

Histoire de la station thermale de Chatel-Guyon. I : 1760-1914.

Clermont-Ferrand, G. de Bussac, 1967, in-8°, 304 pp, 63 gravures, photos, plans et tableaux. Ouvrage tiré à 2250 ex., celui-ci un des 250 ex. numérotés sur papier couché Job (seul grand papier), envoi a.s. Essai historique très complet sur le développement de la célèbre station thermale. Bien qu'il soit indiqué Première partie, il semble que la suite ne soit jamais parue.

ACCART (J.-M.).

Evadés de France. Prisons d'Espagne.

Arthaud, 1945, in-12, 156 pp, broché, bien complet de sa rare jaquette illustrée, bon état

Abattu en combat aérien le 1er juin 1940, J. Accart totalisait alors 15 victoires. Tandis que son escadrille se repliait au Maroc, le capitaine Accart, guéri de ses blessures, était nommé instructeur à Salon où était regroupé l'Ecole de l'Air. Après le 11 novembre 1942, il passa en Espagne, y fut interné – c'est l'objet de ce livre. Libéré, il gagna l'Afrique du Nord où il reçut le commandement du Groupe de Chasse "Berry" qui, basé en Angleterre se couvrit de gloire au cours de la campagne 1944-1945.

ACCOCE (Pierre).

Les Français à Londres, 1940-1941.

Balland, 1989, gr. in-8°, 341 pp, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état

"Les livres sur la France Libre sont suffisamment rares pour que nous ne manquions pas de signaler celui-ci qui intéresse la première année de son existence, celle d'une gestation particulièrement délicate. L'auteur nous apporte une brassée d'informations sur la lente croissance des effectifs des “Free French”, sur l'accueil plus que réservé qu'ils ont reçu de leurs compatriotes installés de longue date sur le sol anglais et sur l'attitude rien moins que courageuse de « gendelettres » français qui fuient – on ne sait jamais – le Royaume-Uni menacé d'invasion. P. Accoce a bien restitué l'atmosphère de tiraillements entre Churchill et de Gaulle, et le climat de coups fourrés entre celui-ci et le « patron » de la Marine à Croix de Lorraine, l'amiral Muselier, rival dérisoire (la suite algérienne le prouvera). L'ensemble mérite d'être lu..." (Claude Lévy, Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 1990)

ACERRA (Martine) et Jean MEYER.

La grande époque de la marine à voile.

Ouest-France, 1987, gr. in-8°, 218 pp, 50 gravures dans le texte et hors texte, une carte, chronologie, biblio, broché, qqs soulignures crayon, bon état

ACHARD (Paul).

Nous, les chiens.

Lille, Ed. Janicot, 1943, in-12, 272 pp, un des 150 ex. numérotés sur papier vélin, envoi a.s.

ACHIN (Catherine), Lucie BARGEL, Delphine DULONG et al.

Sexes, genre et politique.

Economica, 2007, in-8°, 184 pp, biblio, broché, bon état, envoi a.s. de 2 des auteurs (nom du destinataire découpé)

[Actes des Apôtres].

Les Actes des Apôtres. Chapitres I-V.

P., s.d. (1790), in-8°, (50) pp, (8-12-8-11-11 pages), broché, dérelié, bon état. Les 5 premiers chapitres de cette contrefaçon rare publiée par Beuvin en vingt volumes divisés en 283 chapitres.

« Une des feuilles royalistes les plus célèbres, et de toutes celles de l'époque la plus spirituelle et la plus piquante, fondée par Peltier. » (Hatin). Rivarol, Mirabeau le Jeune, Bergasse, Montlosier, Lauraguais, entre autres, collaborèrent à cette feuille qui parut de novembre 1789 à octobre 1791, environ tous les deux jours. (Hatin, pp. 94-96 ; Martin & Walter, Journaux, 8).

Actes des entretiens du patrimoine – DEBRAY (Régis)(dir.).

L'abus monumental ?

Editions du Patrimoine/Fayard, 1999, gr. in-8°, 439 pp, 24 pl. de photos hors texte, broché, couv. illustrée, bon état

Cet ouvrage rassemble les textes des interventions prononcées lors des Entretiens du Patrimoine qui se sont déroulés en novembre 1998 au Théâtre national de Chaillot, sous la présidence de Régis Debray. Au cours de ce colloque, les participants étaient invités à s'interroger sur le mot et la notion de "monument". N'assiste-t-on pas en effet, aujourd'hui, à une extension du "monumental", confondu avec le patrimonial, et qui modifierait le sens de la "monumentalité" dans l'acception traditionnelle du terme ? Le triomphe des Annales, la prise en compte de l'histoire comme une histoire des comportements et de l'immatérialité, et non plus comme une histoire des événements et des monuments, ne conduisent-ils pas à une banalisation de la notion du patrimoine ? Tout peut-il être protégé au titre des monuments historiques : une cabane de pêcheur, un standard téléphonique, une locomotive... ? La fin des épopées et des héros a entraîné la disparition des sujets à "monumentaliser". La monumentalité pourrait n'être plus qu'un hommage à nous-mêmes, une minéralisation de la mémoire. Conçus à l'origine pour débattre des questions essentiellement techniques, les Entretiens du Patrimoine sont désormais l'occasion et le lieu d'une réflexion théorique et doctrinale sur le rôle du patrimoine dans notre société. Ces journées associent aux spécialistes français et étrangers de nombreuses personnalités qui, par leur point de vue et dans des domaines aussi divers que l'histoire, la philosophie, la sociologie, l'architecture..., contribuent largement à enrichir les débats.

Actes des entretiens du patrimoine – LOYER (François)(dir.).

Ville d'hier, ville d'aujourd'hui en Europe.

Editions du Patrimoine/Fayard, 2001, gr. in-8°, 506 pp, 24 pl. hors texte de figures, plans, gravures et photos, broché, couv. illustrée, bon état

"Après Pierre Nora, François Furet, Jacques Le Goff et Régis Debray, c’est à François Loyer qu’est revenue la présidence des cinquièmes Entretiens du Patrimoine, dont les actes viennent de paraître. Les historiens se tourneront d’abord vers les contributions de Jean-Yves Mollier, « L’historien et la ville » (p. 49-62) – où l’ego-histoire se mêle au bilan historiographique –, de John Merriman, « Le rôle de l’histoire dans la fabrication du patrimoine » (p. 85-93), et surtout d’Antoine Picon, « Entre historicisme et modernité : la conception de la ville au 19e siècle » (p. 343-355)." (Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 2002)

[Action Française].

Almanach de l'Action Française pour l'année 1925.

Nouvelle Librairie Nationale, 1925, in-12, 320 pp, avec un portrait de Mgr le Duc d'Orléans, deux dessins de L. Anin, deux dessins de Sennep, quatre dessins de Serre, quatre dessins de O. Fabrès, 33 dessins de Mus et 75 photogravures dans le texte, broché, couv. lég. salie et page de titre tachée, état correct

[Action Française].

L'Action Française et le Vatican. Les pièces d'un procès. Préface de Charles Maurras et Léon Daudet.

Flammarion, 1927, in-12, 319 pp, broché, bon état. Edition originale, un des 500 exemplaires sur papier Alfa

Le 29 décembre 1926, le quotidien L'Action française et sept ouvrages de Charles Maurras sont condamnés par le Saint-Office et mis à l'index... Cet ouvrage est le Livre Jaune de l'Action Française. C'est un fort volume de 319 pages, qui réunit avec les documents déjà connus, plusieurs documents qui, jusqu'à ce jour, n'avaient pas été publiés. "Nous venons de relire les épreuves de ce volume, simple recueil de textes, mais qui permettra à beaucoup d'entre vous de pe rendre compte de bien des choses ! Feuille à feuille, nous y voyons, quand à nous, non seulement pourquoi vous êtes restés fidèles à l'Action Française, mais pourquoi un si grand nombre d'entre vous nous a rejoints à la suite des assauts qui nous étaient livrés. Plus encore que les sentiments d'une amitié tenace, c'est le patriotisme, c'est l'amour de la vérité qui vous ont ainsi conservés ou ralliés à notre oeuvre, a notre pensée et à notre action. Assurément, le débat aura été douloureux pour tous. Les catholiques étaient les mieux placés pour en souffrir dans leurs coeurs troublés, dans leurs esprits quelquefois remués jusqu'au fond ! Mais, eux aussi, les incroyants, de tout temps si émus des splendeurs du bienfait de Rome, si confiants dans l'immense service quelle rend à l'esprit humain et au genre humain, auront senti quelque chose se déchirer en eux devant les proportions de l'erreur commise et les cruelles conséquences qu'elle leur semblait contenir. (...) De toute évidence, l'Action Française était innocente. De toute évidence, elle était victime de mille erreurs de fait. Néanmoins nous avons voulu accorder à la discipline catholique tout ce qu'elle pouvait demander..." (préface)

[Action Française].

L'Action Française et le Vatican. Les pièces d'un procès. Préface de Charles Maurras et Léon Daudet.

Flammarion, 1927, gr. in-12, 319 pp, broché, état correct

Le 29 décembre 1926, le quotidien L'Action française et sept ouvrages de Charles Maurras sont condamnés par le Saint-Office et mis à l'index... Cet ouvrage est le Livre Jaune de l'Action Française. C'est un fort volume de 319 pages, qui réunit avec les documents déjà connus, plusieurs documents qui, jusqu'à ce jour, n'avaient pas été publiés. "Nous venons de relire les épreuves de ce volume, simple recueil de textes, mais qui permettra à beaucoup d'entre vous de se rendre compte de bien des choses ! Feuille à feuille, nous y voyons, quand à nous, non seulement pourquoi vous êtes restés fidèles à l'Action Française, mais pourquoi un si grand nombre d'entre vous nous a rejoints à la suite des assauts qui nous étaient livrés. Plus encore que les sentiments d'une amitié tenace, c'est le patriotisme, c'est l'amour de la vérité qui vous ont ainsi conservés ou ralliés à notre oeuvre, à notre pensée et à notre action. Assurément, le débat aura été douloureux pour tous. Les catholiques étaient les mieux placés pour en souffrir dans leurs coeurs troublés, dans leurs esprits quelquefois remués jusqu'au fond ! Mais, eux aussi, les incroyants, de tout temps si émus des splendeurs du bienfait de Rome, si confiants dans l'immense service quelle rend à l'esprit humain et au genre humain, auront senti quelque chose se déchirer en eux devant les proportions de l'erreur commise et les cruelles conséquences qu'elle leur semblait contenir. (...) De toute évidence, l'Action Française était innocente. De toute évidence, elle était victime de mille erreurs de fait. Néanmoins nous avons voulu accorder à la discipline catholique tout ce qu'elle pouvait demander..." (préface)

Action Française.

Vérités sur l'Action Française.

A.F. Université, 1967, in-8°, 24 pp, Une étude sur la “vérité officielle” sur l'Action Française propagée par les manuels d'histoire du secondaire (Girard, Bonnefous, Rudel ~ J.-B. Duroselle ~ Bouillon, Sorlin, Rudel ~ L. Genet) et les cours et livres de l'enseignement supérieur (J. Touchard ~ R. Rémond ~ de Soto). Intéressante brochure polémique parue en supplément du n° 120 d'A.F. Université, dirigé par Pierre Pujo.

ADAM (Antoine).

Le Secret de l'aventure vénitienne. La vérité sur Sand et Musset.

Perrin, 1938, pt in-8°, 315 pp, biblio, broché, bon état

ADAM (Georges), sous le pseudonyme de HAINAUT.

A l'appel de la Liberté.

Editions de Minuit, 1945, in-12, 92 pp, broché, couv. blanche à rabats imprimée en noir, bon état. Deuxième édition et première édition publique de ce texte paru dans la clandestinité en juillet 1944. Exemplaire numéroté sur Vélin. (Vignes, 25)

Un récit dont le héros, soldat français, est pris dans la tourmente de l'offensive allemande de mai 1940, est fait prisonnier et réussit à s'évader. Georges Adam, né à Carrières en Belgique, en juin 1908 et décédé à Paris en 1963, est un journaliste, romancier, poète, essayiste et traducteur. Il fut résistant pendant la seconde guerre mondiale.

ADAM (Gérard), Frédéric BON, Jacques CAPDEVIELLE et René MOURIAUX.

L'ouvrier français en 1970. Enquête nationale auprès de 1116 ouvriers d'industrie.

Armand Colin, 1971, gr. in-8°, 276 pp, broché, couv. à rabats, bon état (Coll. Travaux et recherches de science politique)

ADAM (Isidore-Pierre).

Formulaire pour Mécaniciens & Outilleurs. Nouvelle édition.

P., Dunod, 1941, in-12, 111 pp, 5 planches de figures géométriques et formules mathématiques usuelles, nombreuses figures et tableaux dans le texte, reliure percaline verte de l'éditeur, titres dorés au 1er plat, très bon état

ADAM (Jean-Paul).

Instauration de la politique des chemins de fer en France.

PUF, 1972, in-8°, 205 pp,

ADAM (Jean-Pierre).

L'Archéologie devant l'imposture.

Laffont, 1975, gr. in-8°, 268 pp, 16 pl. de photos hors texte, 36 figures, broché, couv. illustrée, bon état

Excellent ouvrage. — "Dans ce volume, J.-P. Adam fait œuvre salutaire en dénonçant, avec un humour souvent sarcastique et une bien plaisante vivacité de ton, les dangers que représentent pour un public mal informé ou trop ingénu, les « aliboronneries » et divagations des « archéomanes », au savoir trop réduit et à l'imagination enfiévrée, sur des sujets tels que l'Atlantide, les lointains débuts de l'écriture à Glozel (« la plus pitoyable mystification de l'histoire de l'archéologie ! »), la fausse inscription phénicienne du Brésil, le trésor des Templiers, les galets gravés d'Ica (Pérou), les colosses de l'île de Pâques (maois), les secrets de la pyramide de Khéops, les « signes vus du ciel » du plateau de la Nazca (au Pérou) et des États-Unis d'Amérique, le « cosmonaute » de Palenque. Pour faire mieux ressortir ce qu'il y a de dérisoire dans ces affabulations, l'auteur les oppose à ce que nous savons ou entrevoyons scientifiquement sur l'évolution de l'espèce humaine, la signification réelle du conte de l'Atlantide chez Platon (qui fait l'objet d'une très subtile analyse), l'histoire des écritures, les phases des développements techniques qui ont conduit de l'élevage et de l'agriculture à la métallurgie du fer, les procédés de transport et de levage des pierres (pour lesquels il nous livre les conclusions de recherches personnelles). Au total, l'ouvrage de M. Adam nous montre que les apports de l'archéologie sont bien plus révélateurs de la puissance de l'esprit humain que tant de spéculations délirantes sur les Atlantes, les « Grands Initiés » et les enseignements des extra-terrestres." (Charles Delvoye, L'Antiquité Classique, 1990)

ADAM (Leonhard).

Art primitif.

Arthaud, 1959, in-8°, 345 pp, traduit de l'anglais, 51 photographies sur 40 pl. en héliogravure, 75 croquis, notes bibliographiques, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Mondes Anciens)

ADAM (Madame Juliette)(Juliette Lamber).

L'Angleterre en Egypte.

P., Imprimerie du Centre, 1922, in-8°, 416 pp, broché, couv. salie, état moyen

"C'est avec tout son enthousiasme et son dévouement que Mme Adam a écrit ce livre en faveur de l'Egypte. C'est un aperçu du régime anglais dans ce pays depuis le 14 septembre 1882 jusqu'à ces derniers mois. Ce n'est pas un récit à allure plus ou moins didactique ; pas davantage une étude approfondie de la situation économique, sociale, religieuse du peuple égyptien. C'est plutôt un mémoire, un recueil de faits, d'attestations, écrit pour plaider la cause de l'indépendance égyptienne. Assurément, ce n'est pas un panégyrique de l'Angleterre, mais il n'était pas au pouvoir de Mme Adam de changer des faits bien connus. Peut-être, dans son enthousiasme pour le peuple qu'elle voudrait libre, garde-t-elle à son égard trop de généreuses illusions. L'Egypte, par exemple, serait-elle à jamais garantie contre les dilapidations d'un nouvel Ismaïl ? Quoi qu'il en soit, l'intérêt du livre n'en est pas diminué." (P. Pezaud, Échos d'Orient, 1923)

ADAM (Madame)(Juliette Lamber).

L'heure vengeresse des crimes bismarckiens.

Nouvelle Librairie Nationale, 1915, in-12, 320 pp, broché, bon état

Recueil d'articles publiés par Mme Adam dans la “Nouvelle revue” et la “Parole française à l'étranger”, de janvier 1880 au 10 novembre 1896. L'auteur y combattait la politique de Bismarck. — "Mme Adam a suivi de quinzaine en quinzaine les gestes et les paroles du Kaiser jusqu'à la chute de Bismarck. Elle a su bien voir dans le jeu de Guillaume II ; sa haine de l'Allemagne, son fidèle attachement à la cause de l'Alsace-Lorraine l'ont rendue clairvoyante." (C. Pfister, Revue Historique)

ADAM (Madame)(Juliette Lamber).

L'heure vengeresse des crimes bismarckiens.

Nouvelle Librairie Nationale, 1915, in-12, 320 pp, reliure demi-basane mordorée, dos à 4 nerfs pointillés, palette, roulette et fleurons dorés (rel. de l'époque), bel exemplaire

Par Juliette Adam (née Lambert, nom de plume Juliette Lamber), jeune provinciale, ambitieuse et d'une beauté rare, elle impose son nom en littérature (cinquante ouvrages : romans, mémoires, reportages et réflexions politiques, des centaines d’articles). Selon plusieurs, l'une des femmes les mieux informées, introduites et influentes de son époque. Elle fut l'amie de George Sand et l'égérie de Léon Gambetta. Née le 4 octobre 1836, elle meurt le 23 août 1936 à l'âge de 99 ans. "Femme de lettres, auteur de romans et de souvenirs. Elle épousa d'abord l'avocat La Messine, puis le politicien Edmond Adam (1816-1877), député de la gauche républicaine, puis sénateur. Juliette Adam publia de nombreux ouvrages de souvenirs sur le siège de Paris de 1870. Son salon fut fréquenté par les littérateurs et les hommes d'Etat les plus marquants. Elle accueillit, dans les colonnes de La Nouvelle Revue qu'elle fonda en 1879, des écrivains comme Pierre Loti." (Larousse du XXe siècle, 1928-1933)

ADAM (Mme Juliette Edmond)(Juliette Lamber).

Impressions françaises en Russie. Ouvrage illustré de 51 gravures tirées hors texte.

P., Librairie Hachette et Cie, 1912, in-12, viii-245 pp, mention de 2e édition (mais année de l'originale), 51 gravures et photos, dont une photo de l'église de la résurrection à Saint-Pétersbourg en frontispice, sur 32 planches hors texte, reliure demi-chagrin vert, dos à 4 nerfs soulignés à froid, titres (“En Russie”) et fleurons dorés (rel. de l'époque), dos uniformément passé, bon état

Juliette Adam, écrivaine et femme politique, « fonda une première société des amis de la Russie et joua un rôle central dans le tournant qui offrait à la France l'alliance russe » (Hogenhuis-Seliverstoff). — "... Attentive à surprendre l'âme russe dans ses manifestations les plus diverses, Mme Adam nous la montre, vivante et agissante, avec toutes ses complications. En compagnie de l'illustre voyageuse, nous traversons la Russie, de Saint-Pétersbourg à la mer Noire, pénétrant partout, chez la vaillante colonie française de Moscou, comme sous la tente des marchands forains de Nijni-Novgorod, et jusque dans la villa impériale de Livadia. Avec elle, nous sommes admis familièrement dans la plus haute société, dont les femmes « savent mêler la fantaisie la plus désordonnée à la logique la plus froide, la virilité de la pensée à toutes les coquetteries féminines, l'intelligence la plus hardie à des douceurs, à des bontés presque naïves, le mysticisme, aux utopies et aux réalismes de la politique ». Chemin faisant, elle interroge le moujick et le trouve lamentablement arriéré en matière de culture agricole, mais susceptible de vous faire des réflexions d'une spiritualité étonnamment relevée. (...) Mme Adam revient souvent sur l'Alliance, dont elle fut, chacun se plaît à le reconnaître, un des premiers et des plus dévoués artisans. Tout cela, bien entendu, agrémenté de descriptions charmantes, parsemé de souvenirs personnels sur les penseurs et les hommes d'Etat russes, émaillé d'anecdotes recueillies sur place, dont beaucoup relatives tant à la désastreuse campagne de 1812 qu'à la guerre de Crimée car ce qu'il a fallu que Français et Russes s'entr égorgent, avant de devenir amis et alliés ! Mais ce que je ne saurais rendre, par exemple, c'est la vivacité du style, la jolie prestesse des petits tableaux brossés en chemin de fer ou en voiture, la quantité de détails, démonstratifs ou simplement pittoresques, observés et résumes d un mot telle la récolte d une habile glaneuse, adroite à ne rien négliger de ce qui peut embellir sa gerbe..." (Emile Vedel, Le Figaro, 30 août 1912)

ADAM (Olivier).

Passer l'hiver.

L'Olivier, 2004, pt in-8°, 167 pp,

ADAM (Paul).

Dans l'air qui tremble (1914-1915). Dessins de Huygens.

P., Georges Crès & Cie, 1916, in-12, iii-258 pp, 5 hors texte de Huygens sous serpente, dont le frontispice, bandeaux et culs-de-lampe, broché, couv. illustrée rempliée, couv. et dos lég. salis, bon état

La guerre en Flandre. — "Les tableaux de guerre que réunit ce volume dépeignent le « front » de l'Yser. L'auteur a assisté à de dramatiques épisodes de la bataille, il a compati aux souffrances des blessés, et reçu de leur bouche de tragiques récits." (Jean Vic, La littérature de guerre, 1918, p. 269)

ADAM (Paul).

La Littérature et la Guerre.

P., Georges Crès, 1916, in-12, 131 pp, broché, bon état (Coll. "Bellum")

ADAM (Paul).

La Terre qui tonne. France - Italie.

P., Librairie Chapelot, 1917, in-12, xiv-379 pp, broché, dos lég. sali, pt accroc à la couv., bon état. Peu courant

La plus grande partie de ce livre concerne l'Italie. Qu'il s'agisse de l'Artois et de la Champagne ou du front des Dolomites et de l'Isonzo, Paul Adam décrit ses impressions personnelles, jusqu'aux sentiments qui l'animent lorsqu'un obus éclate, lorsque des balles sifflent trop près de lui. Des efforts prodigieux accomplis par les Italiens sur leur front, il a bien retenu et décrit quelques-uns ; mais après tout, il n'a fait au front italien qu'un court voyage en juillet 1916.

ADATO (Sasson).

A l'ombre de la Croix. Etude sur la genèse de l'antisémitisme.

Edition Wern, 1997, in-8°, 524 pp, 20 illustrations, 14 documents, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

"Cinquante ans après, il est urgent de se souvenir ou de savoir, car l’oubli s’installe et fait son lent travail de sape. Déjà une relecture du passé est proposée par toutes sortes de négationnistes en mal de monstruosités. Sasson Adato tente, par une approche tout-à-fait personnelle, grâce à des précisions inédites et un éclairage nouveau, de transmettre la clef qui a mené la civilisation européenne, dont toutes les valeurs morales se sont dilués dès les premiers bruits de bottes, au bord du gouffre. L’occasion était trop belle de ne pas mettre en pratique quelques une des paroles de Jésus : "Serpents, race de vipères… comment échapperez-vous à la condamnation de la Géhenne… Retirez vous de moi maudits, allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges. Mat XXV, 31 – 46". Conjuguant la recherche historique, l’étude sociale et politique de la communauté Juive avec ses propres réflexions, Sasson Adato ouvre une voie à une prise de conscience des racines de l’antisémitisme qui ont eu pour cadre final Auschwitz. La démarche utilisée est celle de l’historien : la méthode argumentative est largement est largement privilégiée pour démontrer les relations de cause à effet qui existent entre vingt siècles d’antisémitisme et la Choa. L’auteur fonde son argumentation à partir de l’analyse de contenu très détaillée d’un corpus de documents écrits et iconographique. La publication de cet essai trouve sa pleine justification dans le contexte socio-politique actuel face à des spécialistes du "détail de l'histoire". Détails qui traduisent lentement mais sûrement cette réapparition du néonazisme." (4e de couverture)

ADELEN (Claude).

Henri Deluy, une passion de l'immédiat.

P., Fourbis, 1995, in-8°, 229 pp, frontispice de Pierre Getzler, biblio, couv. à rabats. Edition originale. Très bon état

ADELKHAH (Fariba).

Être moderne en Iran.

Karthala, 1998, in-8°, 266 pp, glossaire, broché, couv. à rabats lég. salie, bon état (Coll. Recherches internationales)

L'élection de Mohammad Khatami à la présidence de la République, la perspective d'une reprise du dialogue entre Téhéran et Washington, les manifestations de liesse populaire qui ont salué les derniers scrutins ou la qualification de l'équipe de football pour le Mundial ont mis en pleine lumière un visage méconnu de l'Iran postrévolutionnaire. La société est vivante, diversifiée et autonome par rapport au régime. Mais elle est aussi en interaction permanente avec ses institutions. Une société civile aux prises avec un Etat totalitaire ? On assiste plutôt à la formation d'un espace public, que véhiculent de multiples pratiques religieuses, sportives, consuméristes, économiques et politiques. En témoigne notamment la recomposition d'un style de vie, celui de l'homme intègre, qui se veut désormais un "être-en-société". A travers le cas iranien, cet essai renouvelle tout le débat sur l'islam politique, mais aussi sur la transition démocratique et sa relation avec le changement social. (4e de couverture)

ADHÉMAR (Jean).

La Gravure originale au XVIIIe siècle.

P., Aimery Somogy, 1963, in-8°, 255 pp, 167 reproductions dans le texte et à pleine page, biblio, index, imprimé sur papier vergé Saint-Alban des papeteries de Savoie, broché, couv. illustrée, bon état

ADIKO (Assoi), avec la collaboration d'André Clérici.

Histoire des peuples Noirs.

Abidjan, CEDA (Centre d'édition et de diffusion africaines)-Hatier, 1961, gr. in-8°, 192 pp, très nombreuses photos et cartes, cart. illustré de l'éditeur, bon état (Collection d'histoire à l'usage des écoles d'Afrique)

Manuel scolaire d'histoire de l'Afrique, de la préhistoire à la décolonisation.

ADISON (Fred).

Dans ma vie y a d'la musique. Histoire du show-biz de 1930 à nos jours.

Clancier-Guénaud, 1983, in-8°, 196 pp, préface manuscrite de Jean-Christophe Averty reproduite en fac-similé, 8 pl. de photos hors texte, broché, couv. illustrée, bon état. Edition originale

Passionnants mémoires du musicien, chanteur et chef d'orchestre de jazz, Albert Lapeyrère, dit Fred Adison (1908-1996), où il raconte ses mille et une aventures. Le monde est son théâtre. Il le fait revivre dans “ces souvenirs” aussi pittoresques et alertes qu’un roman. Un document exceptionnel sur le music-hall des années 1930 aux années 60. Il raconte par exemple un voyage en Allemagne en 1943 pour réconforter les nombreux prisonniers de guerre français retenus dans les stalags. Tout d'abord, Fred Adison y raconte ses "amours ferroviaires" avec Edith Piaf, dans le compartiment du train qui les conduit à Berlin. Puis il décrit les affiches annonçant leur spectacle dans les camps, qui étaient réalisées par les prisonniers eux-mêmes : « la plupart du temps, Edith Piaf et Charles Trenet étaient mentionnés en petits caractères alors que mon nom s'étalait avantageusement en tête d'affiche. Edith Piaf en fut offusquée, mais Charles Trenet lui fit remarquer : "la chose est normale, Fred était plus connu que nous avant guerre !" »

ADLER (Alexandre).

J'ai vu finir le monde ancien.

Grasset, 2002, in-8°, 336 pp, broché, couv. illustrée, bon état

"Oui, ce fut bien une Apocalypse, au sens originaire de l'expression, une révélation de notre monde, que ce terrible spectacle du 11 septembre 2001. Mais comme toutes les révélations antérieures, la lumière qui s'en dégagea était bien trop crue, dans un premier temps, pour nous livrer autre chose qu'elle-même... La pénombre qui s'abattit sur Manhattan s'est aujourd'hui dissipée. L'émotion s'est estompée, comme les images d'un Wall Street dominateur soudain réduit en cendres. Mais sommes-nous plus lucides pour autant ? Les mois ont passé, et il faut maintenant essayer de penser ce nouveau monde. J'ai mêlé ici les intuitions et la connaissance. Le temps de l'hypothèse et le temps de l'Histoire. Je veux donner une boussole à ceux qui savent que la planète ne s'arrête pas aux frontières de l'Hexagone, ni aux étroits parapets de la vieille Europe." (A. Adler)

ADLER (Alfred).

La Mort est le masque du roi. La royauté sacrée des Moundang du Tchad. (Thèse).

Payot, 1982, in-8°, 427 pp, 8 pl. de photos hors texte, cartes et figures, annexes, biblio, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Bibliothèque Scientifique). Edition originale

Une étude magistrale sur la royauté sacrée des Moundang du Tchad. — "Les analyses des royautés sacrées ont surtout focalisé l'attention sur deux modalités rituelles de ces institutions : le régicide et l'inceste. Quand l'intérêt se porte sur leurs caractéristiques constitutionnelles (méthodes de dévolution dynastique, compétition politique des groupes rivaux, opposition entre paternels et maternels), c'est, le plus souvent, pour réduire les données rituelles à une simple représentation idéologique du fonctionnement de la structure sociale. Dépassant cette fausse alternative, le livre d'Adler montre, à partir de la minutieuse description d'une royauté en activité, le mode de fonctionnement pratique d'une organisation politico-rituelle — un état clanique « coiffé » d'un système monarchique — et permet de réfléchir en vraie grandeur sur ce type d'institution..." (Françoise Dumas-Champion, L'Homme, 1984) — Le royaume moundang de Léré apparaît sur la scène historique au milieu du XVIIIe siècle. Couvrant un territoire de près de 5000 km2, il est situé au sud-ouest du Tchad, aux confins du Nord-Cameroun. Pendant près d'un siècle, ce petit royaume réussit à résister aux assauts des cavaliers Peuls dont le zèle pour propager la foi du Prophète n'était pas moins ardent que leur désir de rapine. Puis il subit la domination française qui ne ménagea guère le pouvoir local. Malgré ces guerres avec un ennemi doté d'une force militaire supérieure et d'un puissant ascendant idéologique et culturel, malgré un joug colonial pesant, la royauté de Léré avait su maintenir jusqu'à nos jours des structures politiques et rituelles à peu près intactes. Cet ouvrage, rédigé à partir d'enquêtes intensives effectuées à Léré et dans l'ensemble du pays moundang entre 1967 et 1982 n'est pas une reconstruction historique mais l'analyse d'un système qui alors était un système en activité. L'auteur a vécu plus de trois ans à Léré, la capitale, et dans les villages de brousse et a partagé la vie quotidienne des habitants et pris part à leurs cérémonies rituelles.

ADLER (Laure).

La Vie quotidienne dans les maisons closes, 1830-1930.

Hachette, 1990, in-8°, 260 pp, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

"Elles s'appelaient Divine, Elisa, Marie en Tête, Marie Coups de Sabre, Marguerite, Aglaé, Caca, Bijou, Olympia, Pépé la Panthère, Poil ras, Poil long, Crucifix, Irma, Amanda, Octavie, Belle Cuisse, Titine, Pieds fins, Paulette, La Grimpée, Gina, Nana, Fernande, Rosa... On les nommait courtisanes, filles de joie, de nuit, d'allégresse, de beuglant, d'amour, filles en circulation, filles à parties, à barrière, pierreuses, soupeuses, marcheuses, cocottes, hétaïres, horizontales, trotteuses, visiteuses d'artistes, lorettes, frisettes, biches, pieuvres, aquatiques, demi-castors, célibataires joyeuses, vénus crapuleuses... A travers le récit de la vie de ces femmes d'amour, Laure Adler voudrait qu'enfin justice leur soit rendue. Ni obscènes, ni esclaves, les prostituées ont marqué du sceau du désir qu'elles inspiraient toute une histoire des moeurs." (4e de couverture)

ADLER (Laure).

Les Femmes politiques.

Seuil, 1993, in-8°, 281 pp,

ADONIS.

Cheminement du désir dans la géographie de la matière.

Lausanne, PAP [Pierre-Alain Pingoud], 1989, gr. in-8°, (76) pp, non paginé, traduit de l'arabe par Anne Wade Minkowski avec la collaboration de l'auteur, frontispice de Siron, broché, imprimé sur beau papier vergé, numéroté 367/600, bon état

AEPLY (Janine).

Une fille à marier. Roman.

Mercure de France, 12 août 1970, in-8° étroit, 143 pp, broché, couverture sur papier rose avec titre imprimé, bien complet de la jaquette avec une photographie érotique par Cambazard, bon état

Roman érotique par la compagne de Fautrier. « ... dès les premières pages, l’héroïne, cuisses ouvertes, se livre à l’exploration sans fin de son propre sexe .../... (elle) ne fait que projeter en réalité, et de façon exacerbée, un phallus absent mais fantasmatiquement si souverain, qu’il devient, au bout du compte le seul « héros » véritable du livre. Cette variation libre et libertine sur le mythe de Psyché ne semble pas avoir été traitée jusque-là en particulier par une femme… » (Claudine Brecourt–Villars, Ecrire d’Amour. Anthologie de textes érotiques féminins, 1985, p. 313 qui donne un extrait)

AFFAGART (Greffin).

Relation de Terre Sainte (1533-1534), publiée avec une introduction et des notes par J. Chavanon.

P., Lecoffre, 1902, gr. in-8°, xxvii-245 pp, 3 planches d'illustrations hors texte (2 photos de Chypre et une vue d'époque de Corfou) et une gravure d'époque dans le texte, imprimé sur papier vélin satiné de qualité, broché, bon état

"Si les récits de pèlerinage en Terre Sainte au XVIe siècle ne manquent pas, il en est peu qui se présentent aussi riches en détails ethnographiques, aussi soucieux de l'exactitude, et aussi naïvement pittoresques, que ce livre du gentilhomme manceau que vient de publier M. Chavanon. Le gentilhomme, peu versé dans les questions d'Ecriture Sainte et de géographie sacrée, avait pris soin de se faire suivre partout d'un Frère Cordelier, le Fr. Bonaventure, qui portait la Bible sur lui et lui en lisait les passages convenables en les commentant. Dès que vient la description d'un site biblique ou le récit de quelques faits d'Histoire Sainte, c'est le reflet des histoires du Cordelier que nous sommes sûrs de retrouver sous la plume de l'écrivain. Il prend soin de nous en avertir lui-même, mais nous n'avons pas besoin de ce renseignement, tant ces passages, ternes et froids, font tache au milieu du récit de voyage, si riant et si animé. A signaler cependant dans cette partie même quelques détails intéressants. Ajoutons que ce récit forme un élégant volume très correctement imprimé et enrichi de notes explicatives. Un excellent volume qui vient enrichir la collection des pèlerins de Terre Sainte." (Privat Bélard, Échos d'Orient, 1904)

[Affaire Lafarge] – ADLER (Laure).

L'Amour à l'arsenic. Histoire de Marie Lafarge.

Denoël, 1985, in-8°, 219 pp, biblio, broché, couv. illustrée, bon état

Marie Cappelle, en 1839, a passé vingt ans. Elle est belle, intelligente, raffinée. Elle rêve d'amours sublimes. Ses proches, par l'intermédiaire d'une agence, lui trouvent en deux jours un mari, auquel elle est quasiment vendue : Charles Lafarge, petit industriel du Limousin, veuf, gras, épais, inculte. Dès l'abord, il la dégoûte. Sitôt mariés, ils s'installent dans le lugubre manoir du Glandier. En janvier 1840, au terme d'une atroce agonie, Lafarge meurt. Dans sa chambre, partout, de l'arsenic. Tout désigne Marie comme la coupable. L'était-elle vraiment ? Elle est condamnée à Tulle aux travaux forcés à perpétuité, au terme d'un procès sensationnel. La France se divisa entre lafargistes et antilafargistes. L'histoire de Marie a fourni bien des traits à Madame Bovary.

[Affaire Lafarge] – LAFARGE (Madame, née Marie Capelle).

Heures de prison.

P., Librairie Nouvelle, 1854, in-12, (vi)-314 pp, reliure demi-toile havane, dos lisse avec fleuron et double filet doré en queue, pièce de titre basane fauve, tranche sup. rouge (rel. de l'époque), qqs rousseurs, bon état

Edition parue la même année que l'originale posthume (qui se présente en trois volumes). Il s'agit du journal intime tenu dans sa prison par la célèbre Marie Fortunée Capelle, connue sous le nom de Marie Lafarge (1816-1852), condamnée le 19 septembre 1840 aux travaux forcés à perpétuité pour l'empoisonnement de son mari Charles Lafarge, 28 ans. L'affaire Lafarge, assez romanesque, avait passionné l'opinion dans les années 1840, et elle a parfois été présentée, sans grande crédibilité, comme une des « sources » de Madame Bovary : Marie Lafarge avait été condamnée, sur des preuves incertaines, pour avoir empoisonné son mari. Durant toute la durée de son emprisonnement, elle écrivit un journal intime d'une grande qualité littéraire, publié sous le titre « Heures de prison ». Ce n'est qu'après l'affaire Lafarge, en 1846, qu'une ordonnance royale va intimer l'ordre de présenter au pharmacien (et non plus à l'épicier) une prescription émanant du corps médical pour obtenir ces drogues : « La vente des substances vénéneuses ne peut-être faite, pour l'usage de la médecine, que par les pharmaciens et sur la prescription du médecin, chirurgien, officier de santé, ou d'un vétérinaire breveté. Cette prescription doit être signée, datée et énoncer en toutes lettres la dose desdites substances, ainsi que le mode d'administration du médicament. » (Codex).

[Affaire Lafarge] – RAMET (Henri).

La Madone de l'arsenic. L'affaire Lafarge.

Toulouse, Editions Imprimerie Régionale, 1937, gr. in-8°, 186 pp, 8 planches hors texte, broché, qqs feuillets tachés in fine, C. de bibl., bon état

Marie Capelle épouse Charles Lafarge en 1839. Ce mariage se révèle vite calamiteux pour plusieurs raisons : la fortune de Charles Lafarge n'existe pas : celui-ci avait promis à Marie Capelle une vie de notable ; la mère de Charles Lafarge ne s'entend pas avec sa belle fille ; le comportement de Charles Lafarge, jugé peu adepte des manières, s'accorde mal avec celui de sa femme, issue d'une famille de la haute bourgeoisie parisienne, voire noblesse car elle serait une bâtarde royale et de ce fait la nièce du roi, Louis-Philippe. Alors qu'il est Paris, en novembre 1839, Charles Lafarge tombe malade. Il rentre au Glandier (près de Tulle) et meurt le 14 janvier 1840. Très vite, l'ambiance entre les habitants de la maison est lourde de suspicion. La mère de Charles Lafarge accuse Marie Capelle d'empoisonnement sur la personne de son mari car elle a envoyé un gâteau à son mari en novembre. La justice est saisie et une première autopsie annonce la présence d'arsenic dans le corps de Charles Lafarge. Marie Capelle est déférée aux Assises où elle est jugée coupable en septembre 1840 et condamné à la prison à perpétuité. Napoléon III accorde la grâce à la condamnée en 1852 mais cette dernière meurt peu de temps après.

[Affaire Rosenberg] – MEEROPOL (Robert et Michael).

Nous sommes vos fils. L'affaire Rosenberg. Les fils parlent. Avec plus de cent lettres inédites de Julius et Ethel.

Editions Sociales–Editeurs Français Réunis, 1975, in-8°, 364 pp, avant-propos à l'édition française par Martine Monod et Stellio Lorenzi, broché, couv. illustrée, bon état, envoi a.s.

"Tranquilles, en 1950, Ethel et Julius Rosenberg et leurs deux fils vivaient dans l'East Side de New York. Un jour, brusquement, leur vie de famille se désintégra. Julius. puis Ethel, furent jetés en prison. Accusés d'avoir commis «le crime du siècle», ils furent finalement exécutés sur la chaise électrique. Dans cet ouvrage. les enfants racontent pour la première fois leur propre histoire. Ils retracent le cauchemar des années 1950-1954, le procès, les appels, l'exécution de leurs parents, les chicanes judiciaires sur leur propre sort. La correspondance de Julius et Ethel, en grande partie inédite. révèle leurs soucis, leurs émotions et leurs aspirations politiques. Ils s'efforçaient de rassurer leurs enfants et de leur donner courage, alors que le gouvernement des Etats-Unis leur chuchotait : « Avouez ou mourez !». Leurs fils décrivent également leurs parents adoptifs. Anne et Abel Meeropol, qui leur assurèrent la sécurité et l'équilibre affectif. Ils demeurent convaincus de l'innocence de leurs parents et présentent des arguments et des témoignages, dont certains n'ont jamais encore été publiés. Robert Meeropol est diplômé de l'Université de Michigan. Il a enseigné l'anthropologie au Western New England College et prépare une thèse de doctorat sur l'anthropologie urbaine. Il participe au Comité américain pour la révision du procès Rosenberg. Michael Meeropol est diplômé des Universités de Swarthmore (USA) et de Cambridge (G.B.). Il est docteur de l'Université de Wisconsin et maitre de conférences au Western England College. Il est membre de « L'union for radcal political economies» et participe au Comité américain pour la révision du procès Rosenberg." (4e de couverture)

[Affaire Rosenberg] – RADOSH (Ronald) et Joyce MILTON.

Dossier Rosenberg.

Hachette, 1985, in-8°, 317 pp, traduit de l'américain, préface d'Emmanuel Le Roy Ladurie (9 pages), broché, couv. illustrée, bon état

Les Rosenberg étaient-ils coupables ? Pour la première fois, des historiens ont eu accès aux archives secrètes du FBI – plus de 200 000 pages de dossiers. Et ils ont conclu : Loin d'être innocent, Julius Rosenberg était le chef d'un réseau d'espionnage dont les activités étaient bien plus importantes qu'il n'a jamais été dit... Mais ce livre est aussi la mise à jour d'une gigantesque mystification : comment le mouvement communiste international, sous l'impulsion semble-t-il du PCF, lança la campagne de soutien aux Rosenberg pour rejeter sur l'Amérique l'accusation d'antisémitisme qui planait au même moment sur le procès Slansky, à Prague. On trouve enfin dans ce livre la description minutieuse d'un énorme travail policier qui met à nu les méthodes du FBI...

[Affaire Rosenberg] – ROSENBERG (Julius et Ethel).

Lettres de la maison de la mort. (Letters from the death house).

Gallimard, 1953, in-12, 251 pp, traduit de l'américain par Pierre Singer, broché, état correct. Achevé d'imprimer du 11 juin 1953

Première publication française des lettres rédigées par les époux Rosenberg depuis l'arrestation de Julius le 17 juillet 1950 jusqu'au 31 mai 1953. Julius Rosenberg (ingénieur électricien, né en 1918 à New York) et son épouse Ethel Rosenberg (née en 1915 à New York) sont un couple de Juifs new-yorkais communistes arrêtés pour espionnage au profit de l’URSS. Julius fut arrêté le 17 juillet 1950 et Ethel le 11 août. Ils furent jugés coupables le 5 avril 1951 et exécutés sur la chaise électrique le 19 juin 1953 dans la prison de Sing Sing.

[Affiche].

La France vous parle. Manifeste pour la nation française.

Quelque part en France, Combat, février 1943, in-folio (48 x 64,5), affiche pliée, cachet de la mairie de Perregaux (Algérie) en coin, état correct

Très rare affiche du mouvement de résistance "Combat" en deux couleurs, rouge et bleu. — « L'heure de la délivrance approche. Le gouvernement de Vichy suivra Hitler dans sa déroute. Il s'effondrera dans la boue et dans le sang... »

[Affiche] – GESGON (Alain).

La Mémoire murale politique des Français, de la Renaissance à nos jours.

P., La Conciergerie, 1984, in-4°, 48 pp, introduction de René Rémond, présentation d’Alain Gesgon, 124 reproductions d'affiches (74 en couleurs), broché, couv. illustrée, bon état

Catalogue de l’exposition de la collection d’affiches politiques d’Alain Gesgon (à la Conciergerie, janvier-février 1984).

AFIOUN-EFFENDI (pseud. de W.-H. de Morfinay).

Paradoxes sur la Turquie, revus et complétés.

Société d'Editions, 1908, gr. in-12, 220 pp, broché, bon état. Rare

AFRIQUE - Collectif.

L’Art Nègre.

Présence Africaine/Seuil, 1951, pt in-8°, 254 pp, 149 photos sur 64 pl. hors texte, broché, papier jauni, état correct. Revue Présence Africaine n° 10-11, édition originale

Contributions de Marcel Griaule, Georges Balandier, Charles Ratton, Denise Paulme, William Fagg, Alioune Diop, etc.

AFRIQUE - Collectif.

Le travail en Afrique Noire.

Présence Africaine/Seuil, 1952, fort pt in-8°, 427 pp, 14 photos sur 8 pl. hors texte, broché, papier jauni, bon état. Revue Présence Africaine n° 13, édition originale

Textes de Pierre Naville, Michel Leiris, Alioune Diop, Denise Paulme, Henri Labouret, Georges Balandier, Jacqueline Delange, Pierre Gourou, Rosa Luxembourg, etc.

AGEL (Henri).

Cinéma et nouvelle naissance.

Albin Michel, 1981, in-8°, 292 pp, notes, index des films cités, broché, état correct (Coll. Bibliothèque de l'Hermétisme)

Le thème de la nouvelle naissance qui s'exprime tout au long de l'Ancien et du Nouveau Testament et, en particulier, dans l'entretien entre Jésus et Nicodème, est en fait le noyau de toutes les spiritualités anciennes et contemporaines, et les travaux d'un Mircea Eliade, parmi bien d'autres, témoignent de cette permanence. Naître à nouveau, c'est là le propos de tout voyage initiatique, le but de toute ascèse mystique en Inde, en Islam, comme en Occident – et chez les poètes comme chez les grands romanciers du XIXe et du XXe siècle. Le septième art nous fait entrer par un cheminement symbolique dans une herméneutique enracinée dans la réalité humaine et cosmique. Cet ouvrage est une approche empirique de quelques-uns des plus grands classiques de l'écran, un décryptage d'ordre spirituel.

AGEL (Henri) et G.-A. ASTRE (dir.).

Etudes cinématographiques n° 3-4. Ivan Pyriev sur L'Idiot à l'écran. Entretien avec Alexandre Astruc.

Minard - Lettres modernes, 1960, pt in-8°, 132 pp, plus des études de Claude Beylie, Alain Jomy, Michel Mourlet, Christian Zimmer, Henri Agel, G.-A. Astre, Michel Estève, etc.

AGEL (Henri) et G.-A. ASTRE (dir.).

Etudes cinématographiques n° 6-7. Textes sur Théatre et Cinéma.

Minard - Lettres modernes, 1960, pt in-8°, 132-(16) pp, 4 pl. de photos hors texte, études de Etienne Fuzellier, André Bazin, Alain Marie, Maurice Gravier, Henri Lemaître, Jean Sémolué, Jeanne Dubail, Barthélemy Amengual, Christian Ledieu, Sylvie Paul, etc., discret C. de bibl.

AGEL (Henri) et G.-A. ASTRE (dir.).

Etudes cinématographiques n° 8-9. Le lyrisme. Nicholas Ray.

Minard - Lettres modernes, 1961, pt in-8°, 112 pp, 2 pl. de photos hors texte, études de Jean Onimus, Jean-Pierre Bastid, Alain Jomy, Barthélemy Amengual, Claude Beylie, Christian Ledieu, Henri Agel, etc., discret C. de bibl.