Référence :120870

Manuel du jeune officier, ou essai sur la théorie militaire.

BACON-TACON (Comte Pierre de).

Panazol, Editions Lavauzelle, 2002, in-8°, (8)-256 pp, reliure demi-basane acajou mouchetée de l'éditeur, dos à 4 faux-nerfs, bon état. Réimpression de l'édition de 1782 (P., Chez Alexandre Jombert)

Dans son avant-propos, l’auteur (1738-1817), futur rédacteur de nombreux textes pendant la Révolution, souligne l’avantage pour un officier d’apprendre de bonne heure le métier des armes et rappelle l’importance de la subordination qui est « l’âme de la guerre ». Le corps de son ouvrage s’appuie sur les propos du chevalier de Folard, du maréchal de Saxe ou du marquis de Quincy et prend pour exemple les actions militaires du prince Eugène de Savoie, du roi de Suède Charles XII (contre les Moscovites) ou du roi de Prusse. — "Je me suis procuré ce Manuel. J'ose avancer que depuis le livre de M. de Guibert, qui a valu à son les applaudissemens de toute l'Europe, il n'a point paru d'ouvrage qui, dans un aussi court espace, donnat plus de préceptes & un plus beau choix d'exemples sur la théorie de l'Art de la Guerre. Quoiqu'il semble au premier coup d'œil que l'Auteur n'ait pas prétendu faire un ouvrage très substantiel, & quoiqu'il s'adresse toujours aux commençans, son Manuel est pourtant rempli d'idées si nettes & de rapprochemens si heureux, qu'on peut dire que les vieux Officiers aimeront à s'y retrouver, comme les jennes à s'y instruire ; les souvenirs des vieillards étant toujours la leçon de la jeunesse. On voit dans le préambule un tableau raccourci de toutes les révolutions qu'a dû subir la Tactique avant d'être ce qu'elle est aujourd'hui ; & l'Auteur expose dans un raisonnement très-rapide tout ce qu'on peut dire sur le droit de la guerre ; il entre ensuite en matière par des définitions exactes & précises ; & prenant une Armée au sortir des quartiers d'hiver, il la conduit comme par la main pendant le cours d'une Campagne entière, la supposant dans toutes les circonstances où se sont trouvées les autres Armées tant anciennes que modernes. Ce Plan, comme on voit, embrasse tout. Les exemples y sont tirés de nos dernières guerres plutôt que de l'Histoire, & en sont bien plus frappans. Les préceptes sont toujours dans la bouche de quelque grand général, & la plupart sont encore vivans : enfin, l'Ouvrage de M. le Comte de Bacon, sous le titre modeste qu il porte, a mérité la protection de M. le Prince de Condé, qui en a accepté la dédicace ; & ce nom, qui nous a valu tant de victoires, est bien fait pour nous recommander un Livre sur l'Art de la Guerre." (Comte de Barruel, Mercure de France, 23 mars 1782)

30.00 €