Référence :11374

Mémoires complets et authentiques de Laure Junot, duchesse d'Abrantès. Souvenirs historiques sur Napoléon, la Révolution, le Directoire, le Consulat, l'Empire, la Restauration, la Révolution de 1830 et les premières années du règne de Louis-Philippe. Première édition complète.

ABRANTÈS (Laure Junot, duchesse d').

P., Jean de Bonnot, 1967-1969, 16 vol. in-8°, 404, 402, 404, 415, 388, 397, 401, 383, 351, 372, 374, 394, 383, 386, 404 et 387 pp, imprimé sur papier vergé filigrané, nombreuses gravures d'époque dans le texte et à pleine page hors texte, reliures plein cuir vert empire de l'éditeur ("reliure à la levrette"), dos lisses et plats richement décorés à l'or fin, têtes dorées, bon état

La meilleure édition de ces mémoires célèbres, publiés ici dans leur intégralité pour la première fois. — "Célèbres mémoires qui doivent beaucoup à Balzac. Souvenirs riches en anecdotes curieuses et en portraits piquants." (Tulard, 5) — Par Laure Junot, duchesse d'Abrantès (1784-1838), fille de Charles Martin Permon, pourvoyeur de vivres pour l'Armée d'Amérique et administrateur civil en Corse, et de Panoria Comnène. Mariée à Junot, qui deviendra fou et finira par se suicider en 1813, elle commença une carrière littéraire pour pallier ses multiples revers de fortune, et ce grâce à la collaboration d'un jeune écrivain (encore méconnu à l'époque) du nom de Honoré de Balzac... C’est ainsi qu’elle devient la maîtresse du jeune Balzac vers 1828, après s’être longtemps refusée à lui. L’auteur de “la Comédie humaine” lui sert d’abord de conseiller, de correcteur et d’homme à tout faire. C’est lui qui la pousse à rédiger ces Mémoires qu’il corrigera inlassablement et dont, le succès acquis, elle niera impudemment qu’il y eût mis la main...

300.00 €